Mouloud 2014 : Le Premier Ministre était à Ramatoulaye

mercredi 15 janvier 2014 à 23h45min

Comme chaque année, les fidèles musulmans de la Tidjania ont commémoré, dans la nuit du 13 au 14 janvier 2014, à Ramatoulaye, localité située à environ 25 km de Ouahigouya, la naissance du Prophète Mohamed. La 92e édition de cette célébration était placée sous le thème : « Le Soufisme face à la crise de la Oumma islamique : entre les acquis du passé et les défis du présent et du futur ». Le Premier Ministre, Luc Adolphe Tiao, était l’invité d’honneur de cette célébration.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Mouloud 2014 : Le Premier Ministre était à Ramatoulaye

Ramatoulaye, jour du Mouloud ! Le soleil disparaissait derrière la Cité islamique de la paix (traduction française de Ramatoulaye) qu’il était déjà difficile d’accéder la résidence du Cheick Aboubacar Maïga II, grand Imam de Ramatoulaye. Les fidèles musulmans de la localité ou venus de villages voisins, d’autres régions du pays et même d’autres pays, participent à cette fête Ô combien symbolique. La centaine de gendarmes et de policiers, appuyés par la sécurité privée du Cheick, ont du mal à faire respecter l’ordre. En rangs serrés devant l’entrée, chacun espère pouvoir serrer la main du Cheick. Ce dernier, dans une salle spacieuse dont sol est couvert d’une moquette, est assis à même le sol entouré des plus fidèles. Entre bénédictions et salutations, il reçoit et renvoie ses visiteurs.

Un village à visage humain. C’est ce qu’était devenu Ramatoulaye à l’occasion du Mouloud. C’est ainsi chaque année depuis maintenant 92 ans. Les fidèles musulmans de la confrérie Tidjania viennent s’abreuver à la source. Depuis maintenant 4 ans, un thème autour duquel le Guide spirituel bâtit ses prêches est choisi. En 2014, c’est « Le Soufisme face à la crise de la Oumah islamique : entre les acquis du passé et les défis du présent et du futur ».

Un choix en lien avec la situation que vit présentement le monde musulman. « Le soufisme est contre l’injustice, la guerre et les violences. Nous sommes sur la défensive et sommes contre les agressions. C’est pour cela que nous encourageons les croyants à rester sur les traces des précurseurs dans ce mouvement. Nous appelons donc les uns et les autres à se mobiliser afin de faire ensemble la volonté de Dieu. L’islam est contre l’intégrisme, les tueries, les humiliations et le déshonneur de l’être humain », explique Cheick Aboubacar Maïga II. De l’avis du grand imam de Ramatoulaye, les musulmans se sentent cependant agressés. « Nous constatons de plus en plus, à travers les médias, qu’il y a des crises, des guerres un partout dans le monde musulman. La nation islamique est éprouvée. Il y a des massacres, le sang des musulmans coule, leur vie est souvent ôtée », a-t-il ajouté.

Ce désastre dans le monde musulman s’expliquerait, selon le prédicateur, par plusieurs facteurs : l’abandon de l’esprit de religion, l’analphabétisme, le chômage, la division et l’instabilité politique qui prévaut dans plusieurs pays musulmans.

D’énormes acquis engrangés par le Soufisme

Pour sortir de ces turpitudes, Cheick Aboubacar Maïga II a appelé ses disciples à faire du soufisme le courant de leur croyance. Il a par ailleurs énuméré les acquis réalisés par le soufisme. Il s’agit notamment de l’enracinement de la foi monothéiste dans les esprits et les cœurs, l’éducation morale et de la purification spirituelle, la formation de la personnalité musulmane suivant la voie divine, la droiture, la promotion de l’égalité, de l’équilibre et de la modération, l’esprit de solidarité entre les musulmans, la culture islamique dans le monde et le combat contre le colonialisme occidental à travers l’appel à la voie d’Allah. « J’appelle les soufis de toutes catégories à œuvrer dans la cohésion pour relever les défis auxquels la nation islamique est confrontée », a-t-il lancé.

Ramatoulaye et le soufisme

Ramatoulaye est un village situé à environ 25 kilomètres de Ouahigouya. Ce village très musulman où la cigarette est rare et le débit de boisson presque interdit a eu pour premier guide spirituel, le Cheick Aboubacar Maïga 1er. Après avoir fait de la prison au Mali pour des raisons confessionnelles, il s’est installé à Ramatoulaye avec quatre autres de ses disciples. Adepte du soufisme, il a été formé par un hamawite malien du nom de Ahmed Tidjian. Ce qui explique la présence des Shérifs maliens chaque année à Ramatoulaye. Descendants de la lignée du Prophète, ils sont deux à prendre part cette année à la célébration du Mouloud dans la localité. « Nous venons à Ramatoulaye parce que le Cheick Aboubacar Maïga I a été un des grands élèves de Hamed Tidjan qui était un Hamawite. Ramatoulaye est considérée comme l’une des grandes écoles hamawite au Burkina Faso », a expliqué Shérif Habib Aïdara.

La célébration du Mouloud a connu une touche particulière cette année. Le Cheick Aboubacar Maïga II a reçu la visite du Premier ministre, Luc Adolphe Tiao.Accompagné de membres du gouvernement et des opérateurs économiques de la région, le Premier ministre est venu transmettre les salutations du Président du Faso au Cheick. « Je suis venu au nom de Son excellence le président du Faso pour remercier le Cheick de sa consistance dans la prière et les bénédictions pour un Burkina Faso de paix, de cohésion et de solidarité. Celle-ci est d’ailleurs la raison pour laquelle je suis là. En tant que Chrétien, je suis solidaire de nos frères musulmans. Je suis donc ici pour témoigner de cette solidarité et m’associer à la communauté Tidjania du Burkina Faso pour célébrer cet anniversaire de la venue du prophète Mohamed. C’est une grande joie d’avoir assisté à cette prière et je suis vraiment frappé par la ferveur spirituelle des fidèles », a-t-il indiqué.

Chaque année, des milliers de fidèles se retrouvent dans ce petit village pour célébrer dans une ferveur religieuse, toute une nuit durant, la naissance du Prophète Mohammed. La tradition a encore été respectée cette année.

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés