Le Baccalauréat au Burkina Faso : Vers un transfert des diplômes dans les régions

dimanche 12 janvier 2014 à 14h41min

Les candidats admis à la session 2013 de l’examen du Baccalauréat, et ceux des années à venir, n’auront plus besoin de se rendre à l’office du Baccalauréat pour retirer leur parchemin. La raison, la tendance est à la décentralisation des remises des diplômes dans les Directions régionales du Ministère des enseignements secondaire et supérieur (DR/MESS) d’attache du candidat. Le lancement de cette activité a eu lieu à la DR/MESS du centre à Ouagdougou dans l’après-midi de ce vendredi 10 janvier 2014.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Le Baccalauréat au Burkina Faso : Vers un transfert des diplômes dans les régions

C’est en 2009 lors d’une visite de site consacré à l’érection d’un centre à Niangoloko qu’un parent d’élève a attiré l’attention de la délégation de l’Université de Ouagadougou sur la situation des bacheliers de cette région qui doivent effectuer le voyage à Ougadougou et payer des frais de séjour pour pouvoir rentrer en possession de leur diplôme. D’après le Pr Nicolas Barro, vice-président chargé des enseignements et des innovations pédagogiques, représentant le président de l’Université de Ouagadougou qui a relayé ce passage dans son allocution, rapport fut fait au Président de l’Université qui, devant la pertinence de cette observation a initié le processus de transfert des diplômes du Bac dans les DR/MESS. La cérémonie de ce vendredi 10 janvier a consacré l’aboutissement de ce processus.

Finies donc les files indiennes devant l’office du Baccalauréat surtout à l’approche des concours directs de l’administration publique. En décidant que tous ceux qui ont décroché le Bac en 2013 et après peuvent se référer à leur Direction régionale d’origine pour se prémunir de leur parchemin, le Directeur régional des enseignements secondaire et supérieur du centre, François Compaoré perçoit de nombreux avantages. Pour lui, d’abord « au lieu de laisser le candidat se déplacer, venir à Ouagadougou recevoir le diplôme, c’est l’administration universitaire qui déplace le diplôme vers le Bachelier qui se trouve par exemple à Banfora, à Gaoua, à Manga, etc. de Ouaga pour lui remettre sur place ». Ensuite, poursuit-il, « cet effort permet de rapprocher le candidat du diplôme et de lui éviter le long déplacement ». On assiste, de plus en plus, à l’ouverture des universités dans les régions. M. Compaoré précise tout de même que la décentralisation de la remise des diplômes n’est pas à confondre avec son impression car l’université de Ouagadougou reste la seule structure autorisée à imprimer le diplôme du Baccalauréat.

Pas de faux diplôme même avec la décentralisation

La question des faux diplômes a attiré l’attention de l’office du Baccalauréat. « C’est toujours une préoccupation et une hantise pour nous », a indiqué, son Directeur, Constant Sawadogo. En rappel, un dispositif a été mis en place pour contrôler et vérifier les faux diplômes. Selon lui, c’est le même dispositif qui est toujours en vigueur dans toutes les régions et la même vigilance qui prévalait à l’office du Baccalauréat est la même qui va prévaloir dans toutes les régions. L’année dernière, « vous avez assisté au lancement du diplôme sécurisé, sachez que les formulaires sont hautement sécurisés. Soyez rassurez que pour la falsification des nouveaux diplômes et des relevés de notes, cela ne sera plus possible, nous rassure-t-il.

Ce sont au total 18 531 diplômes toutes séries confondues dont 7731 pour la région du centre qui sont concernés par ce processus de transfert vers les DR/MESS. Chaque région a reçu sa part à remettre à chaque impétrant, précise le patron de l’office du Baccalauréat.

Les Bac antérieurs à 2013 ne sont pas concernés

Pour les personnes ayant obtenues le diplôme du Baccalauréat en 2012 ou auparavant, pour Constat Sawadogo « les anciens bacs vont continuer à être gérer à l’office du Bac pour la simple raison que les bordereaux de retrait n’étaient pas prévus pour être remis dans chaque région ». Si vous prenez une page de bordereau, poursuit-il, « vous pouvez retrouver le nom d’un candidat de Banfora ou de Dori dessus, c’est le même bordereau et comme les gens ont déjà signé, ce n’est plus possible de faire autrement. Mais, celui-ci est confiant car à partir de 2013, les problèmes de bordereaux vont être jugulés dans la mesure où chaque région sera autonome.

En bref, pour des raisons techniques, ce sont les diplômes de 2013 et après qui sont concernés par le processus de délocalisation. La cérémonie a pris fin par une remise symbolique de diplôme du Baccalauréat au Directeur régional du centre.

Eric Ouédraogo (stagiaire)

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés