Actualité politique sur les réseaux sociaux : La démission des ex- poids lourds du CDP en bonne place

dimanche 12 janvier 2014 à 17h32min

Roch, Salif, Simon et 75 autres membres ont quitté le parti au pouvoir et ont déposé leur valise dans le camp de l’opposition. Depuis lors, cette actualité est le sujet phare dans les différentes discussions sur le net ; chacun y allant de ses commentaires et de son analyse. Facebook le réseau social par excellence des Burkinabè d’ici et d’ailleurs n’est pas en reste.

Actualité politique sur les réseaux sociaux : La démission des ex- poids lourds du CDP en  bonne place

« Bravo à eux pour ce courage », « Vigilance », « on jugera de leur sincérité sur le terrain » ; telles sont entres autres les réactions qu’on pouvait lire sur le net et notamment sur les réseaux sociaux. Ils sont 75 et ressortissent de 32 provinces du pays à avoir annoncé officiellement leur démission du CDP avec en tête, Roch Marc Christian Kabore, Salif Diallo et Simon Compaoré. Les avis divergent d’un internaute ou d’un forumiste à un autre. Si pour certains ces démissions sont les bienvenues et à saluer, d’autres par contre restent dubitatifs et sceptiques. C’est le constat que l’on peut faire sur des publications personnelles ou encore sur les pages des organes de presse tels Lefaso.net, L’observateur, burkina24 …

Le sentiment de satisfaction et de ralliement à ces démissionnaires se lit déjà chez certains, ceux-ci voient en cette démission une victoire pour la lutte contre le sénat et pour l’avènement d’une alternance à la tête de l’Etat. Viennent ensuite les sceptiques (majoritaires dirait-on) qui voient en ces démissions de possibles manœuvres de plus du pouvoir en place. Cette catégorie de citoyens recommande plutôt prudence et vigilance à l’endroit des démissionnaires auxquels ils n’accordent aucun crédit. S’ajoutent à ces derniers, ceux et celles qui les récusent pour motif qu’ils sont autant responsables de ce que l’on reproche actuellement au pouvoir en place.

Des personnes connues se sont également exprimées sur leur page ; il s’agit entre autres de Saran Serémé(ex membre du CDP elle aussi) , de l’artiste rappeur Souleymane Ouedraogo alias Basic Soul ou de Sams’K Lejah ( un des membres fondateurs du Balai Citoyen).

Si pour la première, «  il n’est jamais tard pour se reprendre, pour bien faire, pour se réveiller, s’adapter et pour changer pour le bien-être des populations de sa communauté », le second lui juge qu’ « il faut toujours douter fortement de la sincérité et de la crédibilité des politiciens en général et des nôtres en particulier », le dernier quant à lui soutient que « qui a bu boira, qui trahit trahira ».

Groupe de fans en faveur de la candidature de Natama

Les démissionnaires appelés stars du moment par certains ont déjà des fans sur la toile. En effet l’on remarque déjà l’existence de pages telles « Fans des démissionnaires du CDP » ou encore « Comité de Soutien au Président Roch Marc Christian Kaboré ». Dans ce moment d’interrogations, où certains se demandent vers qui se tourner, d’autres voix de jeunes se font insistantes sur Facebook et demandent, elles, la candidature de Jean Baptiste Natama. A cet effet, une page spéciale « 2015 : Jean Baptiste Toubo Tanam Natama, ton peuple te réclame » a été créée. La page compte déjà près de sept cents adhérents. Elle serait l’initiative de certains jeunes qui disent voir en lui une valeur sure pour le Burkina post 2015.

Monsieur Natama qui a été auparavant le Secrétaire permanent du Mécanisme Africain d’Evaluation par les Paires (MAEP), est depuis Octobre 2012, le Directeur de cabinet de la Présidente de la Commission de l’Union Africaine. Interviewé récemment et à la question de savoir s’il répondra à cet appel, l’intéressé dit avoir pris connaissance de l’existence de la page par des proches avant d’ajouter : « Les voies du destin sont presqu’insondables. En tout état de cause et en tant que patriote, quand il s’agit de servir mon pays à quelque niveau de responsabilité que ce soit, dans l’intérêt supérieur de a nation, je ne puis me dérober  »

Assurément 2014 sera une année riche de surprises et de rebondissements dans l’actualité politique nationale.

Amélie GUE (stagiaire)

Lefaso.net

Messages

  • La famille Compaore remet en selle une autre astuce : Cette fois, c’est Natama jean Baptiste. Chantal Compaore est son temoin de mariage. Comme le peuple ne veut pas du eptit frere, comme le peuple ne veut pas du Senat et comme le peuple ne veut meme pas entendre parler de modifier la constitution, on jette maintenant un collateral mais toujous quelqu’ un qui va proteger la famille de ses derives. Jean Baptiste, sois malin et n’ entre pas dans le jeu des compaore. Tu as fait un choix opportuniste dans le choix de ton temopins de maruiage mais si tu entre dans le jeu des Compoare, on va te traiter comme tel le jour du jugement dernier de ce regime impopulaire. ne permets pas a quelqu’ un d’ essuyer ses pieds sales- la sur toi.

    • Ne parle pas au nom du peuple toi mèm tu sait que l article 37 est modifiable dans son entièreté et puis c est qui di qu il ne veul pas du senat AU BF ? Si vous n avez rien a dit laisser Blaise tranquille.Arrètez de pialler et rejoignez nous très prochainement afin qu on fasse chemin avec le cdp et Blaise COMPAORE pour batir burkina emergent

  • Il faut que le burkinabè prend conscience que l’état ne peut pas tous réaliser et se demande qu’est ce que lui même en tant que citoyen peut apporter au pays

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés