Ram Ouédraogo "en mission de paix" à Abidjan

jeudi 9 janvier 2014 à 02h02min

L’Ambassade en Burkina Faso en Côte d’Ivoire est depuis peu un "passage privilégié" des opposants burkinabé de passage à Abidjan. Après le chef de file de l’opposition venu sous la bannière de son parti, l’Union pour le Changement et le Progrès ( UPC) en décembre dernier, c’est au tour du Président du Rassemblement des Écologistes du Burkina Faso de rendre une visite de courtoisie à son Excellence Justin Koutaba en fin de matinée ce mardi. Ram Ouedraogo est à Abidjan du 7au 14 janvier prochain dans le cadre des activités de son parti politique qui prévoient au programme, des rencontres avec la diaspora burkinabé et les autorités politiques ivoiriennes.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Ram Ouédraogo

Ram Ouédraogo est le deuxième opposant burkinabé qui vient à la rencontre des burkinabé de Côte d’Ivoire après Zephirin Diabre en décembre dernier. Tout comme le Président de l’UPC, le Président du Rassemblement des Écologistes du Burkina Faso ( R.D.E.BF) a jugé bon de rendre une visite de courtoisie au chef de la diplomatie burkinabé dans ce pays. "Je ne peux pas venir sur votre territoire sans vous rendre une visite de courtoisie" a dit d’emblée l’opposant burkinabé. "C’est un honneur de vous recevoir et un plaisir renouvelé(en référence à son prédécesseur) quand on sait le rôle politique majeur de premier choix que vous jouez au Burkina et surtout votre engagement pour une politique écologique qui est d’un enjeu planétaire" a répondu l’ambassadeur Justin Koutaba.

RAM OUÉDRAOGO, UN MESSAGER DE LA PAIX

L’ex-ministre d’Etat en charge de la réconciliation nationale fera ensuite un rappel historique de ses actions en faveur de la paix, du dialogue et de la cohésion sociale du temps où il était dans le gouvernement , des idéaux auxquels il reste attaché et dont il fera la promotion au sein de la communauté burkinabé avec laquelle il a commencé les audiences dans les quartiers d’Abidjan. Les premiers contacts font états "d’inquiétudes et de peurs de la diaspora par rapport aux derniers développements de l’actualité nationale", avoue Ram Ouédraogo. Mais, rassure t-il, sa "mission se veut positive d’où des messages de paix, de responsabilité et de non violences quelque soient les positions politiques". Car "l’alternance, ça se fera quelque soit le temps mais devons nous tous œuvrer pour une alternance pacifique" prophétise le Président du R.D.E.BF. Pour l’opposant burkinabé, le challenge en 2014/2015 est de voir le triomphe des patriotes et des démocrates. Au nom de l’opposition patriotique dont il se réclame, Ram Ouédraogo a plaidé pour le respect de la constitution et des lois avec comme seul arbitre le peuple souverain. Quant aux plaintes de la diaspora sur l’augmentation du coût de la nouvelle carte consulaire biométrique qu’il a exposé, démonstration lui a été faite par l’ambassadeur Koutaba du contraire, l’opération ayant plutôt privilégié son harmonisation pour tous les burkinabé. La mise en place de cette nouvelle carte d’identité sécurisée, crédible et infalsifiable participe de la protection des burkinabé qui constitue avec l’organisation de la communauté et la réalisation de la Maison du Burkina les trois grands chantiers du chef de la diplomatie burkinabé en Côte d’Ivoire.

Tout en remerciant le Président du R.D.E.BF d’être venu à la source de la bonne information et dont la visite est à inscrire dans le cadre du renforcement de la démocratie et de l’élargissement de la liberté de choix politique, Justin Koutaba lui a souhaité un bon séjour en terre ivoirienne. Un souhait aussi de voir son parti, le Rassemblement des Écologistes du Burkina Faso être "connu et implanté en Côte d’Ivoire car constructif".

Mariam Vanessa Toure

Attachée de presse à l’Ambassade du Burkina à Abidjan

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés