Démission des anciens ténors du CDP : Réactions de quelques Banforalais

jeudi 9 janvier 2014 à 02h18min

Suite à la démission des ex-leaders du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), nous avons recueillis les réactions de quelques citoyens de la ville de Banfora.

Démission des anciens ténors du CDP : Réactions de quelques  Banforalais

Monseigneur Lucas Kalifa SANON, Evêque du Diocèse de Banfora : « Nous craignons pour la paix »

J’ai été surpris par cette annonce parce que nous avons appris qu’il y avait un peu de dissensions au sein du CDP qui est le parti majoritaire. Mais on ne s’attendait pas à un acte d’une telle importance.

Tout d’abord, je n’ai pas encore lu les journaux pour comprendre la situation. Je voudrais téléphoner aussi à certains membres du parti, notamment à mon propre frère qui est du Bureau Politique du parti (Alfred Sanou est le président du Conseil régional des Hauts -Bassins : ndlr), pour mieux comprendre. Mais, ce que nous nous craignons, que cet éclatement ne puisse pas nuire à la paix sociale que nous avons au Burkina. Nous pensons que ce serait mieux que ces dirigeants-là puissent trouver une solution en leur sein pour trouver quelque chose de consensuel afin que nous puissions préserver notre paix. C’est important. Quand nous voyons les pays où il n’y a pas eu de paix, qui ont abouti à une division et souvent à un affrontement, ce n’est pas une bonne chose. Ca fait reculer.

Le Burkina a beaucoup progressé ces dernières années, et il ne faudrait pas que nous perdions cela. C’est ma première préoccupation en attendant d’avoir plus de renseignements. Quant au point de vue de la Conférence épiscopale, nous n’avons pas eu de réunion. Lorsque nous nous réunirons, nous allons dire notre mot sur la situation.

Moussa SOULAMA, Secrétaire général adjoint de l’Union régionale de la CGTB/Cascades : « C’est logique et on attend maintenant la suite »

C’est le quatrième épisode d’une série qui a commencé depuis l’interview de Salif DIALLO où il parlait de la patrimonialisation du pouvoir. Cela lui avait coûté ce que tout le monde sait. Après cela l’instance dirigeante du CDP avait été renouvelée. Et on a fait partir certains qui voyaient les choses comme lui et on a mis à leur place des gens qui étaient fidèles à Blaise COMPAORE et à François COMPAORE. C’est une autre étape qui se joue. Quand le Président de l’Assemblée nationale n’a plus voulu renouveler son mandat, on a compris qu’il voulait se mettre en retrait mais je pense que les observateurs avisés attendaient une suite et c’est cette suite-là qui est là. Ils ont donc fait une déclaration pour démissionner du CDP. On attend maintenant une autre suite, puisqu’on pense qu’ils vont créer leur parti. En tout cas, ceux qui observent bien la scène politique nationale, savaient bien que quelque chose allait se passer, mais on ne savait pas sous quelle forme.

Aboubacar KAM, militant CDP de Niangoloko : « Je vois cela d’un bon œil »

Par rapport à ces démissions en cascades des ex-ténors du CDP, je me dis qu’en toute chose il y a un temps pour observer un arrêt et réfléchir pour mieux relancer. De mon point de vue, le changement en tout cas est obligatoire dans la vie de tout homme, de même que dans la vie d’une nation. On a vu des changements un peu partout au pays.

Depuis l’accession de notre pays à la souveraineté nationale, il y a eu des changements. Et le changement va continuer à s’opérer. Je vois d’un bon œil ces démissions,. Tout ça c’est pour permettre de reconsidérer nos positions par rapport à la démocratie et par rapport à l’avancée de notre pays. Parce que nous sommes tous des acteurs et nous sommes là pour le développement de notre pays.

Kassoum OUATTARA, Président de la " Société Burkina sans faim " : « Il revient aux responsables du CDP de s’organiser »

En politique, chacun pose des actes en ayant conscience de ce qu’il fait. Je pense que les démissionnaires ont bien mûri leurs idées avant de poser leur acte. Il revient aux responsables actuels du CDP de s’organiser aussi pour faire face à la situation.

Propos recueillis par Golleau Isidore TRAORE

Lefaso.net

Messages

  • SVP arretons de marcher et de casser.nous,on veux la paix au FASO

    • assois toi chez toi pour que la paix vienne te trouver. c’est par ce que tu gagne à manger que tu demandes aux autres de ne pas marcher. mon frère les gens veulent marcher par ce qu’ils n’
      ont pas à manger comme toi.

    • somé tu as bien parlé dèh c’est rare pour un dagara buveur de dolo où bien toi tu es dagara métissé (rires) en tout cas faut bien lui dire dèh il n’a qu’à s’assoeir sur ces 2fesses là et attendre la paix elle viendra au galop le trouver chez lui des opportunistes peureux comme ça

    • Merci Mr SOME d’avoir rappeler le pro-CDPISTE dit "Citoyens" à l’ordre. Si lui il a à manger et qu’il ne veut pas sortir marcher qu’il laisse le peuple républicain revendiqué ses droits. On ne mange pas lui sa part de gâteau mais nous notre part est bouffée dans des biens immobiliers, des voitures, des nanas et que sais-je encore. Donc cher homme dit "citoyen" je te rappelle que dans notre république dite démocratique comme le CDP le prétend, chaque personne a droit à sa part de gâteau. Donc mange et ferme ta gueule et laisse les patriotes nationalistes et révolutionnaires comme nous lutter pour libérer notre peuple, préparer notre avenir, celui de nos enfants et des générations suivantes....

    • Mr Some si je peux te rappélé le BF est un pays sans resources Pauvre avec un climat aride. Si le Citoyens te demande de ne pas cassé cela ne signifie pas qu’il mange à sa faim tu peux marché c’est ton droit le plus absolue mais KC mon chèr amis sa plus te causer tu dors car si le pays est en ruine il faudra réconstruire et ce sont les taxes qui vont grimper dc ta souffrance sera encore plus a bon entendeur Salut

    • Mr tiga lisez bien svp. Mr somé n’aime pas les casses comme tout bon citoyen. seulement il encourage le peuple à se mettre débout pour dire non à toute forme de manipulation et de barbarisme.juste parce qu’il aime son pays. merci Mr Somé

    • Mr tiga il n’y a que vous seul qui continuer de croire au affirmation du genre : le Burkina Faso est un pays pauvre sans ressources. ouvrez les yeux svp.

  • L’information doit passer et dans toutes les langues. dotez nous de mégaphones pour une large diffusion dans les marchés, les yaars, les gares.

    • signe tes messages espece de casseur

      honte a toi ki veu renverse notre pays

    • allez y vaquer vos preoccupations.tous les politiciens sont des faux types

    • Il ne faut pas induire la jeunesse en erreur. Vaquer à nos occupations et laisser des gens décider ne notre avenir. Des gens qui ont fini de faire leur vie, et qui ont trouvé des solutions pour leurs enfants au canada et ailleurs et tu me dis de laisser mon avenir dans des mains de plaisantin. Soyez sérieux. Si tu veux tu dormir tout la journée, tout le temps mais nous nous lutterons pour notre avenir.

    • Cè pa serieu,vs vivez dan lopulence,vos enfant bossent a lexterieur,vs accaparez meme les bourses d’etudes des pauvres alors ke ns survivons et vs parlez d paix,kel salle paix ? Celle ki va vs permetre de profiter d vos richesse ? Niet ! Niet ! Niet.

  • 1-La situation Politique au Burkina faso est devenu une CRISE APOCALYPSETIQUE, qui inquiete a tous Burkinabe soit disant "JE FAIT LA POLITIQUE" ou "JE NE FAIT PAS LA POLITIQUE" ou "CE N’EST PAS MON PROBLEMES" ou " JE M’EN FOU" ou "JE VIE MAINTENANT EN EUROPE ou USA" ou " C’EST LE PROBLEMES DE CEUX QUI VIVENT AU BURKINA FASO" ....

    2-La Majorite de la population Burkinabe est ANALPHABETE, CULTIVATEURS, ELEVEURS, COMMERCANTS.... et plus 3/4 de la population vivent dans les Campagnes- Villages dont leur preoccupation quotidienne est de SURVIVRE - Avoir a manger, se soigner- se loger-avoir de l’eau portable- centre medico-....- le desir d’un """MINIMUM DE STABILITE VITAL"" contre le Systeme Politique qui gouverne le Burkina Faso.

    3-Elle ne comprend pas le papier de Blanc c’est a dire Les REGLES de la CONSTITUTION de leur propre pays "BURKINA FASO" dont Une GENERATION d’individu l’a pris en otage appellee ""GENERATION DE BLAISO ET SES CAMARADES -clan CDP".

    4-Nous assistons aujourd hui a la DEMISSION de certains membres de ce CERCLE VISIEUX-clan CDP qui ont succe le peuple Burkinabe depuis 27 ans. ""DOIT-ON RIRE ou PLEURER ???""" ou "DOIT-ON CRIER VICTOIRE ou LA DEFAITE ?"" ou " PEUT-ON ECRIRE PAIX SOCIALE ou DEBUT DE GUERRE CIVILE AU BURKINA ?""

    5-Les germes qui ont secoue La Cote d’Ivoire, le Mali, Sierra leone et d’autre pays Africains et qui ont entraine une PERTE DE VIE HUMAINE par la guerre civile est previsible au Burkina Faso. Ces meme pays n’avaient jamais pense ou imagine a une SITUATION HORRIBLE mais cela s’est produit grace aux POLITICIENS ou POLITI-CHIEN qui soucient de leur PAIN quotidien-INTERE PERSONEL meme s’il faut marcher sur le dos du people.

    """""""" #COMMENT #SAUVEZ #LE #BURKINA #FASO # ??????""""
    """""""""" #VIVE #LE #BURKINA #FASO """"""""""

    • Mr, vous feriez mieux de ne pas remplir l’espace pour rien. Si vous pouviez respecter notre temps qui est aussi precieux que le votre, nous vous en saurions gre.

      Jean Marie Vianey Fayama, Toronto, Canada

  • Ce qui est vivement souhaitable,nous voudrions que tout cela ne trouble la quiétude nationale.

  • Salut CITOYEN, nous allons marcher et on ne cassera rien à moins que des infiltrés le fassent pour saboter la marche. Vous êtes tous invité, n’ayez pas peur disait le Bx Jean Paul II. On vous attend vivement et vive la paix.

  • Monseigneur Lucas Kalifa SANON, Evêque du Diocèse de Banfora : « Nous craignons pour la paix » ne craignez point pour la paix monseigneur car pour atteindre le paradis il faut mourir et vous vous étes dejà a la porte si vous avez foi en ce que vous nous enseignez dans l’Eglise . Quant aux païens ils ont été avertis depuis la nuit des temps.

    • Monseigneur, c’est plutôt cette situation qui va permettre de faire une transition moins douloureuse, ceux qui luttent pour le changement ne lutte pas contre la paix, c’est ceux qui ne veulent pas du changement qui sont contre la paix, quand le cour d’eau change de direction, le caïman doit changer de trajectoire ou bien c’est sur la berge qu’il termine sa course.

  • Pourquoi Monseigneur Sanon craint-il pour la paix ?Arrêtez de traumatiser les gens avec vos mots creux de paix,paix,paix que vous mettez dans toutes vos sauces pour pouvoir bien manger.Ce slogan pue finalement l’arnaque car en réalité tous ces gens craignent pour leur gombo et pour paraphraser quelqu’un,même les morts ne peuvent reposer en paix dans un pays opprimé,souillé,bafoué,violé,rabaissé,infantilisé.La révolution qui vous craignez,aura bel et bien lieu.A bon entendeur,salut !

  • A chacun sa compréhension par rapport à ces démissions. Ces ex ténors sont la plupart des anciens de l’ancien parti ODP/MT. Et s’ils disent vouloir créer un parti qui va s’opposer demain contre le parti où ils se sont bien sucrés, cela laisse à désirer. On peut même dire que ce sont des traîtres, depuis combien de temps ils sont ensembles. Certes l’arrivée de la jeunesse au sein du parti au pouvoir a fait trembler bon nombre en plus de la crise que notre pays a traversé. Si vraiment ils veulent s’opposer au CDP, pourquoi créer un parti, au lieu de s’affiler aux partis de l’opposition déjà existants, d’où la leçon de s’unir pour bouter le parti majoritaire. Parmi tous ces gens là combien d’entre eux étaient promus Sénateurs. Depuis que cette nouvelle est tombée des tensions se sont déjà sentir dans les provinces. Seuls des prières sincères peuvent nous éviter des problèmes. Sinon que on ne tiendra pas avec une guerre civile. Même jusqu’au fin fond des hameaux de culture la peur que ca va chauffer un jour se fait sentir.

    • Oui, ce sont des traitres qui ont trahi un grand traitre, blaise. Quel mal y a t-il à trahir un traitre ?

    • Quelle inspiration ! Sacrée adios ! Quelle affaire de traitres !

    • Burkinabe, soyons vigilants. Ne laissons pas nos contradictions secondaires noyer les primaires. Meme si les demissionnaires ont fait du mal a ce peuple et ils decident aujourd’ hui de s’ allier au peuple reel, ou est le mal ? Maintenant, on va les surveiller comme du lait au feu, desfois qu’ ils seraient tentes de nous faire un bebe sur le dos. On ne peut pas les rejeter d’ office mais on a droit a notre prudence, pour ne pas dire mefiance. Mais sait- on jamais. Si nous sommes malins et les retournons reellement contre la dictature qui se veut sempiternelle de Blaise Compaore et sa famille, leurs peches seront pardonnes deja a moitie. La verite est que si ces demissionnaires sont sinceres, traitres ou pas, on peut les utiliser, nous de l’ opposition, comme ils peuvent nous utiliser aussi pour se venger des mechancetes a eux faites par le sachem. Ou est le mal ? (d’ ailleurs en politique ce concept a forte connotation morale n’ existe pas. Il n’ y a que des opportunites d’ affaires, pas d’ opportunistes en affaires.. Ne maugreez pas du fait qu’ un homme d’ affaires profite d’ une epidemie pour etendre son empire de fabrication de cercueils).

      Un Vigilant de la Republique qui sortira pour imposer le rythme en son temps. La recreation dure trop avec Blaise.

  • Oh ja, les Allemands disent klares Wort ! Mr Kam du petit CDP a tout dit ; une nation a besoin d’un changement. Le Peuble burkinabe a très besoin. Dann le camarade Blaise doit laisser le tabouret pour un autre..

  • nous sommes vraiment pret le 18 matin

  • CONTINUEZ D’ETRE C... ET ECRIVEZ N’IMPORTE QUOI MAIS SACHEZ QUE C’EST PARCE QU’IL Y A LA PAIX QUE LE FASO.NET EST EN LIGNE ET VOUS POUVEZ Y ECRIRE VOS IMBECILETES

    • Quand il n’ y aura pas la paix, meme les fauteurs de troubles qui refusent de respecter les regles du jeu n’auront pas la paix. La paix n’est utile qu’ au petit peuple.

      Jean Marie Vianey Fayama, Toronto, Canada

    • mon frere on sait ki tu es a travers ton sms mai nous on panique pas vous nous fatigue avec votre paix, paix paix,vous n’aviez pa le sens de paix.le 18 on sera la pian,et les autre jours ossi, juska ce ke ces gars la tombent et ils tomberont.les partisans du moindre effort,a bats.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés