Saisies de moto à Bobo : Quand le père fouettard s’appelle la Gendarmerie

samedi 4 janvier 2014 à 16h30min

Un petit rappel pour ce début d’année. Ne sortez jamais sans vos pièces (personnelle et engins) au risque de vivre la sale soirée du 02 au 03 janvier de certains Bobolais. Tombés dans le filet de la Gendarmerie nationale au cours d’une vaste opération de contrôle, les « Sans papiers » n’avaient que leurs yeux pour pleurer.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Saisies de moto à Bobo : Quand le père fouettard s’appelle la Gendarmerie

Le dispositif était impressionnant et l’instant bien choisi (Entre 23 h et 4 h du matin). En ce début d’année, les Bobolais comme nombre de Burkinabè avaient encore la tête aux fêtes dans la nuit du 02 au 03 janvier 2014. Forcément, un moment de laxisme. Dans tous les cas, mal en a pris ceux d’entre eux qui n’avaient pas soit leur carte grise, soit leur permis de conduire, soit leur CNIB… Au cours d’une vaste opération de contrôle, la Gendarmerie de Bobo-Dioulasso a quadrillé la ville et a procédé à de nombreuses arrestations. Plus d’une centaine de motos et quelques voitures (Taxis notamment) ont purement et simplement été retirés des mains des détenteurs qui n’avaient pas les pièces justificatives de leurs biens. Une action qui s’inscrit certainement dans le cadre de la lutte contre le banditisme quand on sait que les fins d’années riment avec vols intempestifs dans nos villes. Il faut le dire aussi, en plus des probables voleurs, cette opération a sanctionné la sale manie des Burkinabè à circuler sans pièces d’identité. Espérons que les rendez-vous manqués et les contraventions à payer aideront les uns et les autres à apprendre ou à réapprendre les bonnes manières.

Le paradoxe de l’opération

Sortie pour réprimer les « Sans papiers », la Gendarmerie elle-même était sans papiers à certains endroits. « Comment et sur quelle base je prouverai que ma moto a été saisie si je dois retourner à la maison sans aucun papier ? », telle était la question d’une victime aux pandores. Comme nombre des arrêtés, cette personne a eu du mal à concevoir que l’on puisse retirer un engin à quelqu’un, sans notifier l’acte par écrit. Un manquement que la Gendarmerie et toutes les forces appelées à faire ce genre d’opérations gagneraient à éviter. Parce qu’effectivement, c’est des attitudes qui laissent la porte ouverte aux calomnies et autres invectives à l’adresse d’un corps.

En attendant les patrons, pas de communication autour de l’opération

Après une nuit de cauchemar, ils étaient quelques dizaines à poiroter devant la Gendarmerie pour retirer leurs engins ce vendredi 03 janvier 2014. Si les malmenés de la veille ont bénéficié de l’effort des gendarmes (Ce jour étant férié, les pandores ont tout de même fait l’effort de traiter des cas), la presse elle n’a pas eu grand-chose à mettre sous la dent. Aucun répondant à notre question relative au bilan de l’opération et aux grands axes concernés. A la presse l’on a demandé d’attendre un jour ouvrable pour avoir la version des supérieurs. Une chose est cependant sûr, des gendarmes, militaires et policiers dans nos rues, on en a besoin ces derniers temps à Bobo. Une ville longtemps paisible qui est actuellement en proie à des attaques dignes de films hollywoodiens.

Ousséni BANCE

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 4 janvier 2014 à 09:43, par Un Frere
    En réponse à : Saisies de moto à Bobo : Quand le père fouettard s’appelle la Gendarmerie

    Bonne opération à encourager. Quand un acte est bien ayons le courage de le dire. Aussi à l’opposé s’il y a un mauvais acte posé, ayons ce même courage de le dénoncer sans calomnie pour que les choses avancent. Merci à nos forces de l’ordre qui font du bon boulot ces temps ci. Mais monsieur BANCE, je vis a Bobo mais je pense que vous aller un peu loin quand vous dites"Une ville longtemps paisible qui est actuellement en proie à des attaques dignes de films hollywoodiens." Il y a certes des problèmes d’insécurité mais n’allons pas aux extrêmes. Bonne et heureuse année à tous.

    Répondre à ce message

  • Le 4 janvier 2014 à 10:24, par Un Frere
    En réponse à : Saisies de moto à Bobo : Quand le père fouettard s’appelle la Gendarmerie

    Bonne opération à encourager. Quand un acte est bien ayons le courage de le dire. Aussi à l’opposé s’il y a un mauvais acte posé, ayons ce même courage de le dénoncer sans calomnie pour que les choses avancent. Merci à nos forces de l’ordre qui font du bon boulot ces temps ci. Mais monsieur BANCE, je vis a Bobo mais je pense que vous aller un peu loin quand vous dites"Une ville longtemps paisible qui est actuellement en proie à des attaques dignes de films hollywoodiens." Il y a certes des problèmes d’insécurité mais n’allons pas aux extrêmes. Bonne et heureuse année à tous.

    Répondre à ce message

  • Le 4 janvier 2014 à 13:53, par magnus
    En réponse à : Saisies de moto à Bobo : Quand le père fouettard s’appelle la Gendarmerie

    désolé à certains coin de la ville le chef pandore et ces éléments fouette des gens dans leurs droit ,je crois qu’il faire son travail et non déborder ,si non ont risque de circule avec des machette .

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier 2014 à 14:24, par monde meilleur
    En réponse à : Saisies de moto à Bobo : Quand le père fouettard s’appelle la Gendarmerie

    bonne opération par ailleurs jai étè temoin d’une scène qui ma marqué voila jai u cho o coeur en voyant la gendarmerie embarqué un monsieur tout simplement parcequ’avoir retirer sa moto le gendarme a mal garé la moto qi voulai tombé le jeune a anticipé saisir a l’action la moto tt en voulant bien garé le gendarme la traité d bandi un otr etant entendu lé injur de son coequipier a l’endroit du jeune analphabet avc sa piece cnib le di aussitôt de lembarqué en voulant le tapé lembarqua e deposa son pied sur le jeune. juste les interpellé a aller doucement

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés