Noël 2013 à Bobo : Le Collectif Djiguiya en rescousse aux femmes chrétiennes

dimanche 22 décembre 2013 à 07h10min

Après les femmes musulmanes pour la Tabaski, les femmes catholiques du Collectif Djiguiya ont eu de quoi préparer Noël 2013 en toute sérénité. Vendredi 20 décembre 2013, le domicile de leur présidente a une fois de plus servi de cadre pour un partage de vivre.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Noël 2013 à Bobo : Le Collectif Djiguiya en rescousse aux femmes chrétiennes

Chez Fanta comme à l’église ! L’heure était à la réjouissance au domicile de Fanta Traoré/Sogoré, la présidente du Collectif Djiguiya. Où entre louange et cris de joie, des femmes chrétiennes du collectif Djiguiya manifestaient leur bonheur. Au milieu des femmes, des vivres dont 300 sacs de riz, 300 paquets de Spaghetti, 50 sacs de 50 kilos de sels, 100 bidons d’huiles Savor… Normal donc que les femmes chrétiennes chantent et honorent leur seigneur. Car une fois de plus et grâce à leur organisation elles auront de quoi fêter Noël. Tout en humour, elles se moquaient de leurs sœurs, musulmanes qui n’étaient pas du partage. Seules les femmes chrétiennes du Collectif étaient concernées. Ce qui a fait dire à leur représentante que le père Noël est venu avant l’heure « Avec ce qu’on a aujourd’hui, on peut dire que le père Noël est déjà venue pour nous. Car si une femme a de quoi faire à manger à ses enfants un jour de fête, elle a des raisons d’être satisfaites. Nous remercions donc notre présidente et tous les donateurs qui ne cessent de soutenir le collectif Djiguiya ». Séance tenante, la présidente a fait partager les vivres aux femmes qui ont exulté toute leur joie.

Fanta et ses 3003 femmes

Le collectif Djiguiya c’est 3003 femmes. Et c’est avec une fierté toujours renouvelée que la présidente du collectif évoque ses camarades. Excellant surtout dans la lutte contre l’excision, ce collectif s’illustre aussi par ses activités lucratives. Les femmes, dans des groupes bien repartis s’initient à des métiers ou exercent des commerces pour améliorer leur quotidien. Mais le Collecti Djiguiya, c’est aussi et surtout des donateurs dont Chantal Compaoré, El Hadj Barro-Dianguinaba et des autorités politiques, religieuses et des opérateurs économiques du tout Burkina.

Ousséni BANCE

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés