La grande illusion des déchus du CDP

samedi 21 décembre 2013 à 01h47min

Le calendrier politique au Burkina Faso est devenu très serré pour les différents acteurs politiques. L’échéance de 2015 approche à grands pas, ne laissant plus de choix aux indécis que de se décider ou de disparaitre. C’est dans ce sens qu’il faut inscrire les différentes « littératures des déchus du CDP » ces dernières semaines. Ils appellent à la tenue d’un congrès extraordinaire « pour recadrer et conforter le parti ». Ils se font encore des illusions sur leurs capacités à reprendre en main le CDP qu’ils ont perdu il y a plus d’un an sans grande résistance.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
 La grande illusion des déchus du CDP

Ils font de la littérature pour demander la convocation d’un congrès extraordinaire. C’est la curieuse méthode choisie par des membres du bureau politique national (BPN) du parti au pouvoir pour convaincre ou contraindre « le clan » d’en face, celui qui est à la tête du CDP depuis le Vè congrès ordinaire de mars 2012. Depuis quelques mois, ils multiplient des pamphlets, parfois des tracts contre la nouvelle direction de leur parti. C’était d’abord cet écrit des « militants mécontents du Kadiogo » qui s’insurgeaient contre le renouvellement de leur structure de base. Ensuite, c’est un document dénommé « Propositions de sortie de crise » datant de septembre dernier et portant la griffe d’une certaine « Alliance, perspective et alternance nouvelle ».

Et en fin novembre, la fronde prend une autre tournure avec la publication d’une « Déclaration d’un groupe de membres du bureau politique national du CDP ». Cette déclaration énumère de nombreux griefs contre le secrétariat exécutif national (SEN) piloté par Assimi Kouanda et François Compaoré. Ces derniers sont accusés d’avoir frauduleusement ajouté 200 membres dans la composition du BPN qui n’en comptait que 450 au sortir du dernier congrès. Non content de cet « ajout frauduleux », le clan de François et de Assimi s’évertuerait à « confisquer l’autorité » du BPN dont sont issus les frondeurs. Ils citent des cas où le BPN aurait été royalement mis à l’écart alors que les textes du parti lui en donnent les prorogatives pour statuer. C’est entre autres la désignation des candidats du parti lors des élections couplées de décembre 2012, la mise en place du sénat et le renouvellement des structures et organes du parti. Tout serait contrôlé par le SEN sans « le moindre salamalec » du BPN. C’est « à prendre ou à laisser ! » Quel dilemme !

La reconnaissance de l’existence de clans

La déclaration des membres du BPN éclaire sur les différentes forces en conflit au sein du CDP. Il y a bien sûr le « clan » de ceux qui dirigent aujourd’hui le parti. On peut le résumer aux gens de la FEDAP/BC pilotée par François Compaoré. Le deuxième clan est celui des « frustrés actifs » qui manœuvrent pour la tenue d’un congrès extraordinaire pour « recadrer et conforter le parti ».

On les soupçonne de rouler pour Roch Marc Christian Kaboré dont ils aimeraient propulser comme candidat à la prochaine présidentielle, en misant sur le renoncement de Blaise Compaoré à modifier l’article 37 de la constitution. Enfin, on a les « indécis », ceux qui ne s’affichent pas ou ne s’alignent pas pour le moment derrière un clan donné. Ce sont pour la plupart des « situationnistes », prêts à rejoindre le « clan » du vainqueur. Mais en attendant, ils observent et placent leurs pions des deux côtés comme à la période critique du CNR (fin 1987) où certains faisaient le tango entre Sankara et Blaise. Quel sera leur poids dans ce combat entre les deux clans protagonistes ? Très léger, serait-on tenté de dire car, tant que Blaise Compaoré restera silencieux, personne n’osera lever le petit doigt pour se positionner. C’est d’ailleurs cette même crainte qui explique les contradictions actuelles des frondeurs qui, tout en reconnaissant que le clan d’en face « ne recule, ne reculera devant rien », demande la convocation d’un congrès extraordinaire du parti par les mêmes personnes qu’ils vilipendent. L’attitude la plus logique, la plus raisonnable serait qu’ils claquent la porte du parti et créent le leur pour mener la bataille de la présidentielle qui semble les diviser. Mais ils ont peur de franchir le pas et « mendient » à la limite la convocation d’un congrès pour se remettre en selle. Ils clament que « l’heure de la vérité a sonné », mais refusent eux-mêmes de se décider.

Voilà les limites des « déchus du système ». Ils appellent tous à la rescousse leur « patron », leur « dieu Blaise Compaoré ». On voit bien qu’ils se font encore des illusions sur la grande « condescendance » de ce dernier. Or, il est évident que Blaise Compaoré a choisi, pour le moment, le statu quo, c’est-à-dire le clan de son frère François. Il faudrait qu’ils se convainquent d’une chose : quel que soit le scénario (modification ou non de l’article 37), le groupe « qui agite la FEDAP/BC, qui l’organise et la redéploye à chaque fois que de besoin, et cela en dépit de la promesse de l’abandonner faite au moment du congrès, en raison des menaces évidentes qu’elle a toujours fait peser sur la cohésion au sein du parti » ne se démettra pas un an à peine après avoir conquis la direction du parti.

Ce serait un suicide politique. Ils ne vont pas l’accepter et c’est normal. En attendant alors l’hypothétique congrès extraordinaire, les rangs des frondeurs risquent de se clairsemer. Les uns vont rejoindre les ex-camarades à l’UPC et d’autres vont se résigner au sein du CDP. A moins qu’en début 2014, certains irréductibles ne prennent enfin leur courage à deux mains et créer leur parti pour se frotter à la réalité du terrain politique. Ils auront le temps de se refaire une certaine virginité politique avant la présidentielle. Et là, tout est possible. Des exemples ne manquent pas. A l’étranger comme au Burkina Faso. Macky Sall au Sénégal et Zéphirin Diabré au Faso avec son UPC qui cristallise aujourd’hui l’espoir d’une alternance démocratique. Pour faire comme eux, il faut du « courage politique ». Mais il faut reconnaitre que c’est un ingrédient très rare sous nos tropiques.

Abdoulaye Ly

MUTATIONS N° 42 du 1er décembre 2013. Bimensuel burkinabé paraissant le 1er et le 15 du mois (contact :mutations.bf@gmail.com . site web : www.mutationsbf.net)

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 21 décembre 2013 à 08:29
    En réponse à : La grande illusion des déchus du CDP

    C’est bien leur salade : bonnet blanc, blanc bonnet . De toutes les façons, ces déçus ont contribué à consolider un pouvoir dictatorial comme jamais le pays n’a connu ; avec un saupoudrage aux yeux du monde à travers des villas cossues et des fausses libertés. Ce que le Voltaïque refusait hier, son fils Burkinabè l’accepte volontiers aujourd’hui. Plus de honte, plus de dignité. Il n’y a qu’à voir nos chefs coutumiers. Le réveil sera douloureux pour tous : pour ou contre.
    Pauvre Burkina !

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2013 à 12:36, par kouka !
    En réponse à : La grande illusion des déchus du CDP

    Belle analyse !

    Bravo !

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2013 à 18:04, par Afrique juste
    En réponse à : La grande illusion des déchus du CDP

    C’est le moment,il faut que ces grands sortent de l’ombre afin que les militants puissent s’alignent derrière qui ils désirent.
    Pour une fois soyez courageux,le Burkina aura aussi son Macky Sall

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2013 à 18:56, par beti
    En réponse à : La grande illusion des déchus du CDP

    tous les récalés du cdp ont été castrés par la famille compaore. PERSONNE N4OSE LEVER LE DOIGT ET ON VA LUI TENDRE UN PAGNE A LA PLACE DU PANTALON.

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2013 à 20:07, par Arrondissement 5 de Ouaga
    En réponse à : La grande illusion des déchus du CDP

    Moi, je remercie le maire SAKANDE de l’arrondissement 5, pour avoir débarrassé le mur de l’aéroport du côté de Kalgondin du nid de malfrats qui troublaient la quiétude des habitants. Je lui demande aussi de viabiliser l’espace vert d’à côté qui peut procurer des revenus à sa mairie s’il le mettait en location. Encore merci à vous M le maire et bon vent à vous.

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2013 à 21:52, par Magneto
    En réponse à : La grande illusion des déchus du CDP

    Tout est déjà et bien dit par le journaliste ! Aucun courage politique ! Passer le temps à se lamenter et à pleurnicher à longueur de journée ; claquez la porte du CDP car aucun de vous n’y est enchainé ! C’est vraiment dommage ! Vous n’avez rien compris d’abord et l’histoire vous jugera, inch Allah !!!

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2013 à 22:22, par finanintouchable
    En réponse à : La grande illusion des déchus du CDP

    vous avez fait une belle analyse.
    2015 est encore loin (d’après le fraudeur blaise) oubliant que quelque soit la longueur de la nuit,le jour finira par arriver( enfin je veux dire qu’il partira de gré ou de force car il n’est pas plus fort et si courageux que le guide ,ni Gbagbo ).Mais qu’il se pose la question suivante.Même si le peuple veut que je reste ou pas est ce que je suis un immortel ? Ehhhhhhhhh,bien,quitte comme ça au pouvoir de façon responsable et là même si un quelconque avion quitte n’importe Où pour t’amener chez Gbagbo,le peuple s’opposera car tu a cédé le pouvoir à un membre de ton parti,ou à l’opposition.Tout ça c’est bon et mieux pour toi.je ne vais pas te caher la vérité.mais si tu essaies de te maintenir,2015 est PROCHE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 22 décembre 2013 à 00:33
    En réponse à : La grande illusion des déchus du CDP

    Dressant le bilan de son parti, Me SANKARA a relevé que « dans notre marche révolutionnaire, il y a eu des abandons, des défections, parfois de la trahison mais aussi courageusement, des camarades sont tombés les armes à la main ».

    Répondre à ce message

  • Le 22 décembre 2013 à 07:02
    En réponse à : La grande illusion des déchus du CDP

    Ton analyse est juste. Mais ils font se decider comment pour se departir du CDP et aller milite a ailleur ou creer leur parti. Ils n’osent pas essaier.
    Tu verra q toute suite si Un d’eux se decide pour ca. On verra des execusion judiciaire sur
    certains rapport de corruption ou de malversation.
    Et la suite sera des emprisonnement et torture.
    Les DECHUS du CDP savent bien ce qui les attends s’ils osent.
    Qui est Fou !!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 23 décembre 2013 à 10:11, par verdad
    En réponse à : La grande illusion des déchus du CDP

    s’ils sont frustrés et qu’ils y reste c’est qu’ils y trouve leur compte !

    Répondre à ce message

  • Le 23 décembre 2013 à 19:05, par ouedassi
    En réponse à : La grande illusion des déchus du CDP

    QUAND LA FEDAP/BC EST VENUE, BONK-ROC-SALF... (BRS..) AVAIENT LA BOUSSOLE DU CDP POUR L’ORIENTATION. BLAISE COMME DANS SES HABITUDES LES A DIT DE FERMER LEURS YEUX, QUAND ILS LES ONT OUVERTS, LA FEDAP/BC A TOUT LE BATEAU. ILS SONT DANS LE BATEAU DONC SUR L’EAU. IMAGINEZ LA SUITE.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier 2014 à 11:41, par Alcapone
    En réponse à : La grande illusion des déchus du CDP

    là n’est pas le problème.le problèe c’est qu’il ya des gens qui pensent que eur mentor de Blaise Compaoré est un dieu pour le pays.maisils se trompent et ils ne savent pas.la démocratie doit démeurer telle.a moins qu’on vient à changer sa définition dans les livres.aux Etats-unis Obama n’est pas fou ou malade pour dire qu’il restera toujours meme si le peuple americain l’aime toujours.tous ceux qui pointent leurs cranes à la télé pour dire qu’ils sont pour la modification de l’article 37 ou qui soutiennent qu’ils sont des amis de Blaise n’ont qu’ç commencé à se chercher car un seul jour Blaise ne sera plus le président du faso et ou qu’il sera ces gens lç doivent etre avec lui.les détournements et l’injustice ne seront plus tolérer.tous ces vilains mots qui poluent le nom de la démocratie partiront avec lui.les chefs coutumiers qui cautionnent le mensonge auront leur part de gateau.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés