Fondation ATEF OMAÏS : des dons pour lutter contre le bec de lièvre

jeudi 12 décembre 2013 à 02h01min

La fondation ATEF OMAÏS a procédé, ce mardi 10 décembre 2013, à une remise de dons au Centre Hospitalier Universitaire Yalgado Ouédraogo, (CHU YO). Ces dons sont constitués, entre autres, de matériels chirurgicaux et primaires et de kits d’opérations. Cette cérémonie, présidée par le directeur général l’hôpital, Robert B. Sangaré, avait pour objectif de soutenir le service stomatologie et chirurgie maxillo-faciale du CHU-YO dans le traitement des personnes victimes du bec de lièvre.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Fondation ATEF OMAÏS : des dons pour lutter contre le bec de lièvre

Selon le représentant de la fondation ATEF OMAÏS au Burkina Faso, le député Boureima Badini, «  l’important n’est pas d’avoir de l’argent, mais de penser à autrui  ». Consciente des difficultés de l’Etat à faire face aux besoins de l’hôpital Yalgado, la démarche de la fondation est d’apporter aide et assistance aux personnes souffrant de ce mal qui défigure le visage. En outre, elle a procédé à la réfection des blocs opératoires et à l’ensemble du bâtiment du service stomatologie et chirurgie maxillo-faciale. Le coût total de ces investissements est estimé à 55 millions de FCFA (dont 20 millions provenant de l’Amérique et les 35 millions sont financés par la fondation ATEF OMAÏS siège).

ATEF OMAÏS est basée en Côte d’Ivoire. Mais si elle a choisi le Burkina Faso comme champ d’action d’après son vice-président, Philippe Delanne, c’est parce que le pays des hommes intègres est le premier partenaire de la Côte d’Ivoire en terme de ressources humaines. Et ce geste de la fondation, le Directeur général du CHU Y-O, Robert B. Sangaré l’a bien apprécié, car dit-il, « en tant que premier responsable de l’hôpital, je suis très heureux dans la mesure où nous tous, jeunes comme adultes souffrons de ce mal qu’est le bec de lièvre. Cette mission va pouvoir répondre à la demande de beaucoup d’interventions ». Celui-ci espère que ces genres d’initiatives vont se pérenniser les années à avenir afin de soulager un tant soit peu beaucoup de burkinabè qui souffrent de cette pathologie. Au-delà de l’apport logistique à l’hôpital Yalgado, de nombreux malades bénéficient d’une campagne d’intervention chirurgicale assurée par une équipe américaine, membre de la fondation. Cette opération, débutée ce lundi va s’étendre jusqu’au 18 décembre. Tout porte à croire que d’ici la fin de l’opération, nombre de patients vont retrouver in fine, un visage en « bonne et due forme ».

Le bec de lièvre : de quoi s’agit-il ?

Selon le Pr Dieudonné Ouédraogo, chef du service stomatologie et chirurgie maxillo-faciale, le bec de lèvre est une malformation congénitale. On nait avec cette pathologie parce qu’au niveau de la face, pendant la grossesse, ce sont des bougeons qui migrent pour se souder. M. Ouédraogo indique qu’il peut y avoir des défauts de migration des bougeons sans qu’on ne comprenne cet état de fait. Par conséquent, cela laisse des espaces entre eux (on distingue les bougeons nasal, médian et latéral). L’ensemble des bougeons qui migrent va constituer la bouche et le nez. L’insuffisance ou les défauts et parfois l’espace entre les deux ne se résorbent pas et cela laisse des ouvertures, d’où la malformation appelée bec de lièvre.

Par Eric Ouédraogo (Stagiaire)

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés