ON MURMURE : La « voie de l’enfer : Tampouy »

mardi 10 décembre 2013 à 00h40min

La « voie de l’enfer : Tampouy ». Une telle appellation peut paraître exagérée pour cette route qui dessert les quartiers Nord de la ville de Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Mais, force est de constater que l’emprunter est un parcours du combattant, surtout aux heures de pointe : montée et descente. Voici une route sur laquelle les dangers mortels sont légion, mais que l’on est contraint d’emprunter, parce qu’elle est la seule à desservir deux grands quartiers de la capitale : Tampouy et Tanghin. Avec la rentrée des classes, le cauchemar devient entier. A cela, s’ajoute l’occupation anarchique de la voie, notamment au niveau du pont de Baskuy, par les vendeurs de poisson. Avant que des solutions administratives ne soient trouvées pour cette route, c’est aux populations de cultiver le civisme, afin d’éviter tout désagrément.

Wanlé Gérard COULIBALY
grard_coulibaly@yahoo.fr

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 10 décembre 2013 à 01:33, par Yembi
    En réponse à : ON MURMURE : La « voie de l’enfer : Tampouy »

    Pire que l’enfer. Quand tu vois les sapeurs négocier le sens inverse. Quand tu vois les gens forcer le passage dans le canal d’eau. L’incivisme peut être la raison de ces embouteillages. Mais la cause est celle du mismanagement. Tenez ; de tampouy à larlé, 4 marchés : celui de tampouy au nord, de Baskuy a l’Est, celui des forgerons de Nonsin a l’ouest, et de larlé au Sud. Tous au bord de la même voie sur une distance de 4 km. Et on n’oublie pas les gares de Tampouy ou de Staff a larlé qui sont devenus de petits marchés avec des taxis et parkings encombrants. Que font les maires ? La solution serait de déménager les yaars ; de racler les piliers inutiles sur la voie de tampouy pour mieux l’élargir ; d’ouvrir une voie d’accès allant du commissariat de tampouy à la voie de nonsin ; ou de lancer un projet d’ascenseur. Sinon Kongoussi et Ouahigouya seraient même enclavés.

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2013 à 04:06, par Oueder77
    En réponse à : ON MURMURE : La « voie de l’enfer : Tampouy »

    En plus des vendeurs de poissons, on est obligé de partager la même voie avec les poids lourds et les charrettes chargées de bois ou du sable et ce devant nos braves policiers qui sont arrêtés aux carrefours à feux tricolores qui encadrent l’ouvrage de franchissement de Baskuy.

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2013 à 04:07, par Cécilia
    En réponse à : ON MURMURE : La « voie de l’enfer : Tampouy »

    C’est vraiment l’enfer vivement que l’échangeur annonce vienne. Merci aux autorités de bien vouloir prendre des dispositions pour son aboutissement dans les meilleurs délais .

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2013 à 05:17, par Powerful
    En réponse à : ON MURMURE : La « voie de l’enfer : Tampouy »

    Il faut sbsolument prêter attention sur cette déclaration. Je vous assure que si tu es sur cette voie il faut s’en remettre à Dieu.
    Il faut déguerpir ceux qui ce sont installés anarchiquement du commissariat de tampouy jusqu’au centre medical Paul 6.ils ont occupé toute la moitié du goudron.C’est devenu une gare et de marchands.Ouvrons l’oeil
    merci

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2013 à 05:33
    En réponse à : ON MURMURE : La « voie de l’enfer : Tampouy »

    Merci pour cet article mais je le trouve exagérément insuffisant car ce que nous vivons à Tampouy est plus que cela ! Beaucoup de sorties de la ville de Ouaga sont encombrées mais le cas de Tampouy mérite de retenir l’attention. Si tu habites le Nord de Ouaga, soit tu quittes la ville avant 17h, soit tu attends après 20h30 pour le faire car sinon, tu ne rejoindras ton domicile qu’après 2 ou 3 accrochages avec les autres usagers. Je ne parlerai pas d’incivisme, car le véritable problème, c’est la création de nouveaux quartiers dans le Nord (les Cités de Bissighin, de Yaghma, etc.) sans autres voies d’accès. En attendant l’échangeur (nous espérons toujours !), nous supporterons nos ulcères et crises de nerfs !

    Répondre à ce message

    • Le 15 mai 2014 à 10:48, par Skat Youl
      En réponse à : ON MURMURE : La « voie de l’enfer : Tampouy »

      La commune peut faire quelque chose pour adoucir nos ulcères. En effet Elle peut instruire aux policiers de déguerpir tous ces marchands qui sont agglutinés tout le long de la voie. Ce sera au moins cela de gagner en attendant l’échangeur promis. Si dès aujourd’hui, les autorités ne font pas comprendre à ces marchands de tous bords qu’ils n’ont pas le droit de s’installer en ces lieux, même avec le fameux échangeur ce sera idem. Occupation anarchique.

      Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2013 à 07:18, par lechris
    En réponse à : ON MURMURE : La « voie de l’enfer : Tampouy »

    mais a quand l’echangeur pour nous soulager un peu ? on pourrait imposer une heure de passage aux charettiers avec les anes qui ne facilitent pas la cirulation a ces heures de pointes.

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2013 à 07:44, par tintadramane2002@yahoo.fr
    En réponse à : ON MURMURE : La « voie de l’enfer : Tampouy »

    En tout cas moi j’en appris à mes depends, car n’ayant pas tenu compte de sa congession, j’ai quitté chez à 07h10 pour un concours profssionnel en ville et voilà que j’arrive avec 10mn de retard suite à l’embouteillage entre le feu du commissariat de Tampuy le feu de Baskuy. Evidemment, j’ai pas eu accès à la salle donc pas pu composer !

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2013 à 08:22, par Kaani
    En réponse à : ON MURMURE : La « voie de l’enfer : Tampouy »

    des solutions idoines et définitives doivent être trouvées pour faciliter la circulation sur cette route.Aux heures de montée et de descente les populations de tampouy, rimketa, kilwin, bissigin, bassinko et yagma ont du mal à rejoindre leur domicile ou leur lieu de travail. Je saisi l’occasion pour rappeller ceux qui ont fait le lotissement de la cité de bassinko de revenir achever l’oeuvre qu’ils ont commencé à savoir tracer et rembléer les routes.

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2013 à 08:28, par Sane
    En réponse à : ON MURMURE : La « voie de l’enfer : Tampouy »

    La voie ne dessert pas seulement que deux quartiers .elle dessert Kilwin ;karambiguin ;rimkièta ;markoussi yagma,sans oublier les zones non loties

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2013 à 08:51, par Mamy
    En réponse à : ON MURMURE : La « voie de l’enfer : Tampouy »

    il faudra que les autorités regardent vraiment ce côté parce que même les ânes et les charrettes sont sur cette route surtout le matin. on devrait tout de même donner une heure pour eux, bloquer les récalcitrants.
    merci

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2013 à 08:51, par Gninbga
    En réponse à : ON MURMURE : La « voie de l’enfer : Tampouy »

    Cette route ne dessert pas seulement deux grands quartiers, elle permet aussi d’aller dans des nouveaux quartiers comme Kilwin, Kamboinsé, Yagma, Bissighin, ...

    Tout se passe donc comme si nos autorités n’ont aucune vision stratégique pour la ville de Ouagadougou. Quand on voyage dans la sous région, on se demande souvent si nous avons un plan de développement de notre ville. On a longuement parlé d’échangeur, mais jusqu’ici rient du tout. Peut être parce que cette route ne dessert pas Kosyam...

    Répondre à ce message

    • Le 10 décembre 2013 à 09:45, par Sage
      En réponse à : ON MURMURE : La « voie de l’enfer : Tampouy »

      Il faut parler de manque de déficit grave en matière de planification spatiale. Comment en est on arrivé à cette situation ? sûrement par manque de suite logique et de courage.
      A présent il faut songer aux mesures à prendre. Ces mesures doivent être volontaristes et courageuses pour être tant soit peu définitives.
      La stratégie de désenclavement ce cette partie nord de Ouaga doit passée nécessairement par la construction et l’aménagement de voie reliant les quartiers Pissy et Boulmiougou à Bassinko, Bissighin, RimKiéta, Yagama...il ne faut pas que les déviations soient prises à la légère par les entrepreneurs qui ont eu les marchés.
      En outre, il ne faut sûrement pas négliger la communication et la sensibilisation des populations pour favoriser leur adhésion au projet de construction de l’échangeur et surtout des déviations.

      Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2013 à 10:07, par mires
    En réponse à : ON MURMURE : La « voie de l’enfer : Tampouy »

    Pire à ce niveau vous pouvez passer plus de 30 mn voir une heure ,matin et soir .

    merci

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2013 à 13:51, par MONZON
    En réponse à : ON MURMURE : La « voie de l’enfer : Tampouy »

    La souffrance sur cette est normale car aucun koutrou ou ministre n’habite dans ces zones !!!

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2013 à 14:36, par ecoeuré
    En réponse à : ON MURMURE : La « voie de l’enfer : Tampouy »

    Vous oubliez c’est policiers du marcher de baskui qui se joue souvent les forces de l’ordre quand on sait que c’est juste pour raquetter les usagers de la route.

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2013 à 15:45, par chacool
    En réponse à : ON MURMURE : La « voie de l’enfer : Tampouy »

    Moi je propose 2 solutions en entendant les échangeurs qui nécessitent un déguerpissement et des dédommagements 2ponts le 1er le prolongement des 2voies de Nonsin jusqu au niveau du feu tricolore du commissariat le 2eme pont dernière Baskuy yaar jusqu aux manguiers vers Tanguin.

    Répondre à ce message

  • Le 18 décembre 2013 à 16:28, par Made
    En réponse à : ON MURMURE : La « voie de l’enfer : Tampouy »

    Le Sage, moi je parle plutot de comptétences embryonnaires en matière de gestion du territoire.
    De toute façon c’est la majorité qui les a voté. Sinon, le maire doit avoir une idée de la population qui vit a tampouy et tanghin, et le nombre de voix qu’il ya pour rejoindre le centre-ville, au lieu d’aller en tourisme soutenir les sapeurs pompiers. Mon seul regret est d’avoir commis l’erreur de construire mon domicile dans ce arrondissement orphelin .

    Répondre à ce message

  • Le 18 décembre 2013 à 16:33, par KINDA
    En réponse à : ON MURMURE : La « voie de l’enfer : Tampouy »

    La grande faute revient à l’Etat, au lieu de s’occuper de tout ces paramètres il pense à sa poche, à son entourage... oubliant que nous sommes tous des enfants du Burkina. Toutes les voies, je me demande est que le président sors souvent pour emprunter les pistes. un jour il sera surpris de voir son cortège bloqué par faute d’embouteillage. il verra que c’est pas facile.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés