SENAC 2013 : Objectif « amplement atteint »

lundi 2 décembre 2013 à 00h55min

La semaine nationale de la citoyenneté (SENAC) a refermé ses portes le 29 novembre 2013 à l’école primaire publique Tampouy D sise à l’arrondissement N°3 de Ouagadougou. La cérémonie organisée à cet effet a été présidée par la ministre des droits humains et de la promotion civique, Julie P. Somda/Nigna.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
SENAC 2013 : Objectif « amplement atteint »

Lauréate de l’édition 2012 du jeu concours sur le civisme et la propreté à l’école primaire, l’Ecole primaire publique de Tampouy D a servi de cadre à la clôture de la 10e édition de la SENAC qui a eu pour thème « Droits humains et civisme : quelle synergie d’action pour une société de tolérance et de paix ».

A l’occasion, la ministre Julie P. Somda/Nigna a, de vive voix, exprimé sa satisfaction par rapport au bilan de ladite édition. Et pour cause, précise-t-elle, « les jeux concours sur les droits humains dans les lycées et collèges, les jeux concours sur le civisme et la propreté à l’école primaire ainsi que les jeux radiophoniques ont montré une fois de plus, l’engouement du monde scolaire en particulier et des populations de manière générale pour ces thématiques  ».

Autres motifs de satisfaction, le cross populaire et les conférences publiques ont drainé du monde. C’est du moins, ce qu’a confié Mme la ministre, avec la précision que les conférences publiques « ont permis aux participants de comprendre la nécessité de concilier l’exercice des droits humains avec l’impératif de la préservation de la paix dans notre pays ».

Et le village du bon citoyen – innovation majeure de cette 10è édition – a été, à en croire Julie P. Somda, pris « d’assaut par les citoyens en quête d’information sur le civisme sous toutes ses formes ».

Autant dire que toutes les activités menées dans le cadre de l’édition ont eu du succès. Toute chose qui permet à la ministre des droits humains et de la promotion civique de dire que «  l’objectif principal de cette 10e édition, qui est de contribuer à la promotion d’une citoyenneté responsable auprès des populations burkinabè, a été amplement atteint  ».

Certes, le combat continue . . .

En dépit de l’atteinte de l’objectif visé par la présente édition, reconnaît Mme Julie P. Somda/Nigna, « tout n’a pas été parfait ». Même s’il avait été ainsi, cette célébration ne saurait mettre fin immédiatement à l’incivisme. Et cela, la ministre Somda dit en avoir pleine conscience. D’où l’appel « à toute la population, à toutes les couches sociales pour qu’ensemble on puisse travailler en synergie en espérant avoir des résultats et construire un Burkina meilleur ».

Dans ce sens, le directeur de l’Ecole Tampouy D, Barthelémy Kaboré préconise l’éducation aux droits humains dans nos écoles. Proposition qui a, séance tenante, eu un écho favorable auprès du représentant de la ministre en charge de l’éducation de base, Ibrahima Sanon. Encore faut-il, si une telle éducation venait à être une réalité, que les enseignants eux-mêmes ne contredisent pas par les actes, les « enseignements-comportements » qu’ils auraient dispensés. De même, à des cérémonies comme celle du jour, il est important que l’on fasse l’économie de danseuses du genre de celles qui ont presté devant ces centaines de jeunes élèves qui ont du reste, présenté un ballet et un récital pleins d’enseignements.

En attendant, le directeur Barthelémy Kaboré, avant de solliciter une meilleure clôture de son établissement, et la dotation en équipements informatiques, a relevé que le jeu concours sur le civisme et la propreté à l’école primaire permet l’enracinement de la culture du civisme. Et M. Ibrahima Sanon de lancer aux acteurs de l’école lauréate 2012 – Tampouy D -, « votre réussite suscite enthousiasme et fierté ». Aussi espère-t-il, le prix décerné stimulera en eux davantage d’efforts dans la promotion du civisme. En effet, l’Ecole primaire publique Tampouy D a reçu un lot de matériels didactiques, la carte du Burkina Faso. A l’école « Le petit monde » sise à la cité An II à Ouagadougou qui succède à l’Ecole Tampouy D comme lauréate 2013 du jeu concours sur le civisme et la propreté à l’école primaire, est revenu un lot de matériels didactiques, la carte du Burkina Faso, Constitutions, et une enveloppe de 50 000 FCFA.

Avant de prendre congé de l’Ecole Tampouy D, la ministre Julie P. Somda/Nigna a immortalisé son passage en mettant un plant en terre. Elle a été suivie en cela par le maire de l’Arrondissement N°3 de Ouagadougou, Tiga Pascal Ouédraogo et Ibrahima Sanon, le représentant de la ministre de l’Education nationale et de l’alphabétisation.

Fulbert Paré

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 1er décembre 2013 à 20:49
    En réponse à : SENAC 2013 : Objectif « amplement atteint »

    Nous avons besoin de JUSTICE !!!! et la paix sociale viendra.

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre 2013 à 06:38, par Bino
    En réponse à : SENAC 2013 : Objectif « amplement atteint »

    Julie, il faudra proposer a Tiao d’elargir les competences de ton departement a la lutte contre l’impunite car Dramane (et tous ceux qui l’ont precede) ne semble pas s’en sortir.. Peut-etre qu’a deux, et comme tu es aussi Magistrat, vous y viendrez a bout.

    Verite (d’abord), justice (ensuite), et reconcilation (apres) !!!

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre 2013 à 07:23, par Thomas
    En réponse à : SENAC 2013 : Objectif « amplement atteint »

    Continuez de vous chatouiller pour rire. Toutes ces gesticulations médiatiques n’auront aucun effet sur ce que vous appellez "incivisme". Ce phénomène se nourrit de l’injustice, l’impunité, l’oppression et les frustrations. Mieux vaut attaquer le problème à sa racine.

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre 2013 à 08:07, par teeltaaba
    En réponse à : SENAC 2013 : Objectif « amplement atteint »

    Bravo
    Merci à la ministre des droits humains et de la promotion pour avoir bien conduit les activités de la SENAC jusqu’à la clôture.
    Je voudrais surtout lui tirer mon chapeau car la semaine passée sur ce site j’avais déploré le fait qu’une responsable de son rang puisse porter une bague à son pouce. Eh bien j’ai été entendu car j’ai remarqué qu’elle s’est passée de cette bague au cours de la cérémonie de clôture.
    Encore merci. Ceux qui vous reprochent ne sont pas des ennemis mais plutôt des amis, les vrais qui veulent votre bien car vous représentez toute une nation.
    Si ce style de "faroter" vous plait et plait à votre mari vous pourrez continuer à le faire mais en OFF, c’est-à-dire à la maison
    Ecoutez souvent le bas peuple et vous en tirerez grand profit

    Répondre à ce message

    • Le 3 décembre 2013 à 11:31, par alerte226
      En réponse à : SENAC 2013 : Objectif « amplement atteint »

      Je suis d’avis avec vous madame, car j’imagine que vous êtes une dame.
      Vous avez encore de la vertu et de grandes valeurs. Je suis un immigré en France et je ne vous dis pas quelle espèce d’hommes et de femmes dirigent ce pays. Merci pour votre vigilance, c’est avec joie que je vous ai lu.

      Répondre à ce message

  • Le 2 décembre 2013 à 08:42, par teeltaaba
    En réponse à : SENAC 2013 : Objectif « amplement atteint »

    Bravo
    Merci à la ministre des droits humains et de la promotion civique pour avoir bien conduit les activités de la SENAC jusqu’à la clôture.
    Je voudrais surtout lui tirer mon chapeau car la semaine passée sur ce site j’avais déploré le fait qu’une responsable de son rang puisse porter une bague à son pouce. Eh bien j’ai été entendu car j’ai remarqué qu’elle s’est passée de cette bague au cours de la cérémonie de clôture.
    Encore merci. Ceux qui vous reprochent ne sont pas des ennemis mais plutôt des amis, les vrais qui veulent votre bien car vous représentez toute une nation.
    Si ce style de "faroter" vous plait et plait à votre mari vous pourrez continuer à le faire mais en OFF, c’est-à-dire à la maison
    Ecoutez souvent le bas peuple et vous en tirerez grand profit

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre 2013 à 09:05, par teeltaaba
    En réponse à : SENAC 2013 : Objectif « amplement atteint »

    Bravo
    Merci à la ministre des droits humains et de la promotion civique pour avoir bien conduit les activités de la SENAC jusqu’à la clôture.
    Je voudrais surtout lui tirer mon chapeau car la semaine passée sur ce site j’avais déploré le fait qu’une responsable de son rang puisse porter une bague à son pouce. Eh bien j’ai été entendu car j’ai remarqué qu’elle s’est passée de cette bague au cours de la cérémonie de clôture.
    Encore merci. Ceux qui vous reprochent ne sont pas des ennemis mais plutôt des amis, les vrais qui veulent votre bien car vous représentez toute une nation.
    Si ce style de "faroter" vous plait et plait à votre mari vous pourrez continuer à le faire mais en OFF, c’est-à-dire à la maison
    Ecoutez souvent le bas peuple et vous en tirerez grand profit

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre 2013 à 09:33
    En réponse à : SENAC 2013 : Objectif « amplement atteint »

    félicitations à madame la ministre et à toute son équipe pour cette réussite.
    je voudrais me joindre à teeltaaba pour suggerer à la ministre de revoir sa copie pour le traitement reservé à sa peau car elle est un modèle et à cet effect elle doit le bon.

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre 2013 à 13:47, par Amath
    En réponse à : SENAC 2013 : Objectif « amplement atteint »

    Tous ces hypocrites qui sont là à parler d’incivisme ! Les premiers inciviques, c’est vous-mêmes ! Donnez le bon exemple ; cessez de piller les deniers publics, d’abuser des biens publics, de corrompre, de manipuler la justice et les lois et vous verrez que ce que vous appelez incivisme va disparaître de lui-même ! Le cas contraire, c’est une perte de temps et d’argent, cette SENAC !

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre 2013 à 17:05
    En réponse à : SENAC 2013 : Objectif « amplement atteint »

    on ne peux plus parler de civisme au BURKINA FASO avec ce régime. regarder ce qui ce passe à l’arrondissement 4. pour sauver un voleur, on dissous le conseil et on veut parler de paix, ; on bafoue les textes et on nous parle de paix. je ne souhaite pas , mais il y’aura un médiateur pour la crise burkinabé si Blaise n’ouvre pas l’œil et le bon. tous ses efforts de paix seront réduit à zéro d’ici là.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés