Incivisme au Burkina : Des citoyens situent les responsabilités

mercredi 27 novembre 2013 à 23h36min

La situation nationale est marquée ces dernières années par un regain d’incivisme qui se manifeste à travers la destruction de biens publics et privés. La défiance de l’autorité de l’Etat et la justice privée sont aujourd’hui monnaie courante au pays des hommes intègres. Quelles en sont les causes, si l’on sait que le Burkinabé était naguère réputé pacifique ? Et quelles solutions faut-il envisager pour y remédier ? En pleine semaine de la Semaine de la semaine nationale de la citoyenneté, nous avons donc voulu avoir le point de vue des citoyens sur la question. Leurs propos.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Incivisme au Burkina : Des citoyens situent les responsabilités

Ouédraogo Geneviève, « les gens pensent qu’ils seront écoutés lorsqu’ils font des casses ».

« La SENAC permet de sensibiliser les gens sur le civisme. Parce que quand, il y a une tension seulement les gens cassent sans réfléchir. Pour résoudre le problème, je crois qu’il faut arriver à sensibiliser les gens, leur faire comprendre que ce n’est pas en cassant qu’on peut résoudre leurs problèmes. En cassant ça met le pays en retard. Au lieu d’investir pour construire des écoles, des routes, et amphithéâtres, les autorités utilisent cet argent pour réparer ce qu’on a cassé. Il faudra que la justice soit aussi indépendante. Que la maxime nul n’est au-dessus de la loi soit une réalité au Burkina ».

Zongo Noufou, « L’impunité, la pauvreté et le manque d’écoute… »

« L’impunité, la pauvreté et le manque d’écoute sont à l’origine de la montée de l’incivisme. Comme solution, la justice doit être indépendante et autonome. Si tu commets une infraction, tu dois répondre de tes actes. L’éducation en est aussi une cause. Je lance un appel aux parents de mettre l’accent sur l’éducation. Certains parents pensent qu’il suffit d’envoyer l’enfant à l’école et il revient aux instituteurs de faire le travail d’éducation. Pourtant ils ont une grande part de responsabilité ».

Kombéogo Adama, « l’Etat doit réagir avec promptitude quand il y a revendication »

« L’incivisme de ces derniers temps nous inquiète énormément. Il concerne tout le monde. On est dans l’insécurité totale. Car les biens publics détruits et ne sont pas automatiquement réparés. Ceci dit, Je prends le gouvernement pour responsable qui joue à la sourde oreille lorsqu’il y a des revendications. S’il y a revendication, l’Etat doit réagir avec promptitude. Sinon, face au mutisme de l’Etat, les gens brûlent les biens publics afin d’obtenir une réaction de la part de sa part. Donc, en cas de revendications, c’est mieux qu’il prête l’oreille pour écouter les gens. Il faudra instituer aussi le module du civisme en plus de l’éducation morale depuis l’enseignement de base jusqu’à la classe de 3e afin que les enfants connaissent leurs droits et devoirs et sachent que les biens publics appartiennent à tous et pas seulement à l’Etat ».

Hema Forombié, « Il faut purement et simplement changer de régime ».

« Les actes qualifiés d’incivisme sont posés dans l’optique de se faire entendre. Puisque nos gouvernants ne font qu’user de la force plutôt que d’écouter les gens. Et leur manière de gouverner ne respecte pas les normes. Ce qui rend les gens aigris et frustrés. Ils sont, de ce fait prêts, à en découdre avec les forces de l’ordre. Depuis 27 ans, la même personne gouverne. On est né sous son régime, on a grandi sous sa gouvernance, d’autres même ont commencé à travailler sous son régime. Malheureusement, sa gestion du pouvoir ne profite pas au peuple. Et pourtant la démocratie, c’est aussi l’alternance. Rien ne va. Moi par exemple j’ai eu mon baccalauréat en 2012. Mais je suis toujours au semestre 1. On fait tout, on ne nous écoute pas. Et on veut injecter une somme colossale au Sénat. C’est tout ça qui fait qu’il y a l’incivisme. Pour résorber l’incivisme au Burkina, je pense qu’il faut purement et simplement changer de régime ».

Ouédraogo Silvain, « les gens n’ont plus confiance à certaines institutions »

L’incivisme, c’est le non-respect de l’ordre social. Les gens font de l’incivisme à cause de la mauvaise gouvernance. Parce qu’aujourd’hui, les gens n’ont plus confiance à certaines institutions notamment la justice et la police. La représentation nationale en votant les lois ne prend pas aussi en compte les réalités de toutes les catégories sociales. Les députés votent des lois qui ne sont souvent pas adaptées à la situation du pays.

Ouédraogo Dramane, « Sortir casser ne veut pas dire qu’on n’est pas conscient. »

« Les causes de l’incivisme varient selon les couches sociales. Par exemple les étudiants ont le sentiment d’être abandonnés par les gouvernants. Si les étudiants sont indifférents aux problèmes de leur pays, les autorités de ce pays doivent normalement s’inquiétés. C’est eux qui sont sensés connaitre les vrais maux de la société. Ils sont sensés sortir quand ça ne va pas. Mais le seul moyen de répression contre eux quant-ils sortent pour exercer ce rôle, c’est fermer les restaurants et les cités. A un moment donner ç’a commencé à pousser les gens à poser des actes qui ne sont pas louables.

Et quand tu vois une population qui brûle, barre la voie parce qu’on n’a tué accidentellement une femme ou un enfant, très souvent c’est le sentiment d’injustice. En effet, comment comprendre qu’un gars percute à mort une femme ou un enfant par excès de vitesse et qu’en moins d’une semaine, il circule allègrement en ville. Cela ne peut que révolter plus d’une personne. Sortir casser ne veut pas dire qu’on n’est pas conscient. Ça veut tout simplement dire qu’on a ras-le-bol. Sinon, l’incivisme c’est aussi détourner des millions, les mettre dans des cantines, c’est vouloir s’éterniser au pouvoir contre l’alternance démocratique, et c’est aussi la corruption ».

Soré Issaka, « La véritable cause, c’est la mauvaise gouvernance »

« Nous constatons que quand on parle d’incivisme, les gens ne voient que la masse, le citoyen lambda, ceux-là qui brulent les feux, qui en ont marre et qui ne respectent plus les règles. Il y a 10 ans, il n’y avait pas assez d’incivisme comme aujourd’hui. Qu’est ce qui a changé alors dans la mentalité des gens ? La véritable cause de ce changement de cap, c’est la mauvaise gouvernance. Les gens en ont marre. Il faut que les gens changent de comportements en commençant par les autorités. Ceux qui dirigent le pays doivent donner le bon exemple. Un père de famille qui fume ne peut pas interdire à son fils de fumer tant qu’il ne donne pas lui-même l’exemple par la pratique. Ce n’est pas possible ».

Ibrahima TRAORE (Stagiaire)

Lefaso.net.

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 27 novembre 2013 à 22:27, par Le tamis
    En réponse à : Incivisme au Burkina : Des citoyens situent les responsabilités

    "Sortir casser ne veut pas dire qu’on n’est pas conscient", je suis tout à fait d’accord. Pourquoi on casse ? Parlons d’incivisme, qui de nos gouvernants actuels incarne l’homme intègre, le modèle à suivre ? Ils connaissent mieux les sources de l’incivisme. Qu’ils arrêtent de nous pomper l’air. On ne naît pas inciviste, on en devient. Qu’ils corrigent le tir quand il est temps sinon....

    Répondre à ce message

    • Le 28 novembre 2013 à 07:57, par yal
      En réponse à : Incivisme au Burkina : Des citoyens situent les responsabilités

      Pour nos dirigeants, l’incivisme veut dire : faites ce que nous disons mais pas ce que nous faisons. la population a longtemps suivi mais à présent elle dis : nous allons faire ce que vous faites pour que vous sentez ce que nous sentons quand vous faites ce que vous voulez et non ce qui est bon. Le peuple ne fait que vous suivre. Arretez de suivre le diable et le peuple en fera autant.

      Répondre à ce message

  • Le 27 novembre 2013 à 22:29, par Incivisme au Burkina ???????????????????
    En réponse à : Incivisme au Burkina : Des citoyens situent les responsabilités

    Affaire de lotissement a Zékounga : le président du Mouvement solidarité pour le droit au logement aux arrêts

    Saïdou Traoré, président du Mouvement solidarité pour le droit au logement, aurait été arrêté par la gendarmerie le 23 novembre dernier après une Assemblée générale (AG) organisée par le collectif d’associations dont il a la charge. Cette arrestation a fait l’objet d’un regroupement à la Bourse du travail, le 25 novembre 2013. Selon le secrétaire général du Mouvement solidarité pour le droit au logement, Innocent Bagoro que notre équipe a rencontré à la Bourse du travail de Ouagadougou, c’est après l’AG que leur responsable, Saïdou Traoré, a été approché par un gendarme lui notifiant qu’il était invité à se présenter à la gendarmerie pour affaire le concernant. Informés, les militants n’ont pas trouvé d’inconvénient qu’il aille répondre. Une délégation s’est donc constituée pour l’accompagner. Une fois à la Brigade de recherche de la gendarmerie de Paspanga, après les auditions, les agents de la gendarmerie les ont informés qu’il était recherché pour une affaire de lotissement à Zékounga, suite à une plainte déposée par le maire de Tanghin-Dassouri. La délégation a donc été invitée à attendre le maire, c’est-à-dire le plaignant. Après une longue attente, jusqu’à 17h, la gendarmerie a invité la délégation à repartir car leur responsable est en garde à vue. Saïdou Traoré serait sous traitement médical. C’est pourquoi les manifestants, par la voix d’Innocent Bagoro, ont demandé aux acteurs de cette affaire de le libérer pour qu’il poursuive son traitement. Une délégation se serait rendue à la Brigade territoriale de Tanghin-Dassouri pour mieux comprendre les motifs de l’arrestation de Saïdou Traoré. Dans l’immédiat, c’est une mobilisation dans la discipline et le respect de la loi, qui a été sonnée.

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre 2013 à 07:18, par shiva
    En réponse à : Incivisme au Burkina : Des citoyens situent les responsabilités

    Uun gouvernement qui est lui même inciviste peut il parler d’incivisme

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre 2013 à 07:50, par Inch Allah
    En réponse à : Incivisme au Burkina : Des citoyens situent les responsabilités

    Nous sommes tous responsables des phénomènes d’incivisme dans notre pays.Nos gouvernants ne sont pas bons mais tout un chacun a sa part de responsabilité.Seulement travaillons pour un Burkina apaisé sinon on le regrettera amèrement un jour !Le vrai bonheur on ne l’appréci que lorsqu’on la perdu !!!

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre 2013 à 07:52, par yal
    En réponse à : Incivisme au Burkina : Des citoyens situent les responsabilités

    Pour nos dirigeants, l’incivisme veut dire : faites ce que nous disons mais pas ce que nous faisons. la population a longtemps suivi mais à présent elle dis : nous allons faire ce que vous faites pour que vous sentez ce que nous sentons quand vous faites ce que vous voulez et non ce qui est bon. Le peuple ne fait que vous suivre. Arretez de suivre le diable et le peuple en fera autant.

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre 2013 à 07:56, par yal
    En réponse à : Incivisme au Burkina : Des citoyens situent les responsabilités

    Pour nos dirigeants, l’incivisme veut dire : faites ce que nous disons mais pas ce que nous faisons. la population a longtemps suivi mais à présent elle dis : nous allons faire ce que vous faites pour que vous sentez ce que nous sentons quand vous faites ce que vous voulez et non ce qui est bon. Le peuple ne fait que vous suivre. Arretez de suivre le diable et le peuple en fera autant.

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre 2013 à 08:25, par Ledoul
    En réponse à : Incivisme au Burkina : Des citoyens situent les responsabilités

    Question d,incivisme j,accuse nos autorités qui ne donnent pas le bon exemple qui n,écoutent pas les masses laborieuses ne réagistent pas de manière prompt aux révendications des travailleurs.Comme on le dit :le poisson pourri par la tète

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre 2013 à 09:09
    En réponse à : Incivisme au Burkina : Des citoyens situent les responsabilités

    je sais pas pourquoi on résume l’incivisme aux casses ? quand un président prétend que les marches n’ont jamais changer une loi c’est de l’incivisme. Quand nos ministres sortent avec nos femmes c’est de l’incivisme. forcer pour installer un sénat impopulaire c’est de l’incivisme. pour en venir aux solutions, il faut condamner, françois compaoré, guiro , tertius, Kader sissé et tous les maires qui ont dépouillé les pauvres de leurs parcelles et tout ceux qui ont été épinglés par la cours des compte. cela serait un signal fort à l’endroit de tous les citoyens. autrement il n’y a de solution.

    Répondre à ce message

    • Le 28 novembre 2013 à 10:27, par Le Pacifique
      En réponse à : Incivisme au Burkina : Des citoyens situent les responsabilités

      Il faut aussi condamner mme Kambou née Nabalama Denise qui a volé les milliards de la STFL au travers de fausses études, surfacturations, cadeaux à la clientèle, etc. et qui contraint l’Etat à vouloir se débarrasser de cette entreprise qui n’a même pas encore vu le jour alors que des milliards ont été investis dedans.

      Extrait conseil des ministres d’hier : [Le Conseil a adopté un rapport d’étape sur la situation de la Société de transformation de fruits et légumes de Loumbila (STFL)...

      Ce rapport fait ressortir des difficultés liées notamment à la gestion...]

      Que voulez vous que les gens intègres qui vont se retrouver dans la rue fassent demain s’ils ont la possibilité de casser, brûler... quand ils sont victimes de cet INCIVISME (oui, c’est le mot) alors que le même Etat n’a rien fait pour contrer cela. Il est donc à noter que l’impunité est une des causes de l’incivisme et l’incivisme entraîne l’incivisme.

      Ou bien MICA ?

      Répondre à ce message

  • Le 28 novembre 2013 à 09:38
    En réponse à : Incivisme au Burkina : Des citoyens situent les responsabilités

    L’incivisme se nourrit de l’impunité.

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre 2013 à 09:51, par El kabor
    En réponse à : Incivisme au Burkina : Des citoyens situent les responsabilités

    Bjr, c’est vraiment irresponsable d’accuser les braves élèves d’incivisme alors que les véritables inciviques sont ceux qui dirigent aujourd’hui.
    - quand on trahit son meilleur ami,c’est de l’incivisme
    - quand un guiro se prélasse avec nos milliards, c’est de l’incivisme.
    - quand la corruption, le vol, le mensonge, la gabegie, le clientélisme sont érigés en valeurs sociales et de gouvernance, c’est de l’incivisme
    - quand des ministres font des séances de jambes en l’air sur nos bitumes, c’est de l’incivisme.
    - quand on adopte des politiques éducatives suicidaires, c’est de l’incivisme
    - quand on priorise un sénat au détriment d’autres priorité, c’est de l’incivisme
    - quand on fustige des braves élèves parce qu’ils revendiquent noblement leurs droits, c’est de l’incivisme
    - quand on coûte que coûte s’accrocher au pouvoir, c’est de l’incivisme
    Webmaster laisse passer ce message pour le bien du Burkina

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre 2013 à 09:59, par Ben Sirac
    En réponse à : Incivisme au Burkina : Des citoyens situent les responsabilités

    Membre du gouvernement, enlevez la poutre qui est dans vos yeux avant de montrer la paille qui se trouve dans les yeux du peuple burkinabé ! C’est sa aussi le civisme !

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre 2013 à 10:05
    En réponse à : Incivisme au Burkina : Des citoyens situent les responsabilités

    Bjr, l’incivisme n’est pas seulement le fait de casser ou de brûler. Il faut seulement se poser la question de savoir pourquoi les gens posent ces actes. Est-ce-que au temps de la révolution nous avons vus de pareil comportements ? Non. Les causes de ces actes est la mal-gouvernance, l’impunité et surtout le train de vie des dirigeants actuels. Voyez ce qui se passe dans la commune de Nongr-massom. L’ex-maire Zakaria a posé tellement d’actes décrié par l’ensemble de la population mais qui n’est pas écouté. Voici un maire qui a vendu les espaces reservé de la commune, faire disparaitre l’ordinateur qui contient les données des lotissements, a été pris en flagrant deli dans la fraude au cours des elections mais qui demeure intouchable et mieux recompensé par son parti le CDP où il siège à la mairie centrale. Au lieu de faire recours aux personnes ressources et de bonnes moralités pour appeler les gens à ne pas casser et brûler, il faut dénoncer et surtout punir les actes de mal-gouvernances de fraudes, et surtout de corruptions dans toutes les administrations. Il faut que la justice dise réellement le droit quelque soit le rang de la personne. La solution réside également dans l’alternance du régime.

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre 2013 à 10:10
    En réponse à : Incivisme au Burkina : Des citoyens situent les responsabilités

    Tout a commencé avec l’époque où on disait : "Si tu t’amuses avec moi, on te fait et puis il n’y aura rien !" En effet, certains se sont adossés au régime de Blaise pour se considérer comme des super-citoyens qui ont droit de vie et de mort sur les autres. Et Malheureusement ces "super-cioyens" n’ont jamais été inquiétés. D’où le ras-le-bol de ceux qui ont toujours subi jusqu’ici. Oui ! Celui qui sème le vent, recolte la tempête.

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre 2013 à 11:48, par le RISTO
    En réponse à : Incivisme au Burkina : Des citoyens situent les responsabilités

    Le civisme désigne le respect, l’attachement et le dévouement du citoyen pour son pays ou pour la collectivité dans laquelle il vit. Cela s’applique en particulier à l’institution qui représente cette collectivité, à ses conventions et à ses lois.
    Est-ce le cas dans ce cher pays qu’est le BURKINA FASO ?
    - détournement
    - tuerie
    - manque de justice etc...
    Peut-on du coup clamer un civisme dans ce pays ?Non !! cela se cultive.

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre 2013 à 11:51, par beni
    En réponse à : Incivisme au Burkina : Des citoyens situent les responsabilités

    Les burkinabe ont mal au coeur. Les forts ne se font pas prier pour montrer leur force, mon papa est tres haut placer donc la justice aussi est de Mon cote. mon frere est l’un des gas de la cours supreme alors meme si j’offense quelqu’un,il m’acquite haut la main. les commercants fixent les prixs comme ils veulent, le gouvernement se contente de regarder. le patriotisme se meurt. bref , c’est la decadence du Burkina. l’incivisme aujourd’hui au burkina nous ramene en Afrique du sud, aux luttes organisees contre l’apparteid. les combats font des miliers de morts.et cela revolte d’avantage. je meurt pour me faire entendre, je meurt pour avoir de la consideration, je meurt parce que mon avenir est tres obscur. je meurt pour crier mon ras de bol. le burkinabe lamda est revolte.
    vous voyez l’avantage des pays occidentaux c’est d’avoir compris que l’alternance est un moyen pour eviter le ras de bol. un regime qui perdure entrainera toujours l’effet de bombe. a l’age adulte un papa sais que il doit libere son enfant parce que il ne peut plus le commander, notre regime ne le comprend pas. mr le president vous ne porrez plus dirriger les pas de votre fille, ses choix , sa pensee, son habillement a un moment donnee, cest ce qui vous arrive aujourd’hui avec le burkina

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre 2013 à 12:22, par Parole de h
    En réponse à : Incivisme au Burkina : Des citoyens situent les responsabilités

    Tant que des GUIRO Ousmane seront libres comme si de rien était et que des machin comme le SÉNAT voudraient être mis en place alors que notre pays manque du minimum dans nos centre de santé, nos école pour nous les pauvres, on sera inciviques PIANNNNN !!!

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre 2013 à 12:27, par konto
    En réponse à : Incivisme au Burkina : Des citoyens situent les responsabilités

    quand on abat tuina le militaire comme un chien il n’ya pas de probeme sans jugema. si c’est le vindicte populaire c’est pas normal il fo d’abord juger. c’est terible. dieu vous voit.

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre 2013 à 14:12, par JOJO
    En réponse à : Incivisme au Burkina : Des citoyens situent les responsabilités

    Le vrai problème c’est que ceux qui prétendent lutter contre l’incivisme ne sont pas civique. il ne faut pas résumer l’incivisme aux casses. Quand des gens pillent les richesses du pays jour et nuit et prétendent être des civiques alors il ne faut pas surtout pas distraire le peuple. A mon avis c’est contre ces pratiques qu’on devait lutter car les gens ne se lèvent pour casser au hasard. Remarquer, à chaque fois qu’il y a casse, quelle a été la cause ? devinez vous même.
    Des gens qui volent des milliard et on les récompensent en les nommant ou en les faisant élire conseillers.....

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre 2013 à 14:39, par Alexio
    En réponse à : Incivisme au Burkina : Des citoyens situent les responsabilités

    Le probleme est que le Burkina Faso est gouverne par les memes casseurs dhier quin ont goutes au miel et ne veut plus partager avec la generation actuelle. C est etonnant que ces memes revolutionaires dhier sont demunis de toute integrite. La richesse illicite, la camaraderie politique, le favoritisme, la gabegie et le nepotisme est devenu leur sport favorite. Si devant la loi Kong Salomon est au dessus de la lois, alors Tinga le voleur de poulet est lincher, ou est la credibilite de la justice Burkinabe ?

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre 2013 à 15:21, par pioyipo
    En réponse à : Incivisme au Burkina : Des citoyens situent les responsabilités

    merci les internautes de vos interventions. Monsieur DICKO H. vous voyez que ces jeunes sont plus lucides que vous. Avant hier à la Télé (EMISSION PIONT DE VUE) j’étais sidéré par vos interventions sur les causes de l’incivisme vous dites malhonnêtement que ces causes sont dues aux états d’exception surtout aux CDR à l’époque du CNR. je suivait l’emission avec un groupe d’amis tout le monde a crié.même le journaliste (David THIOMBIANO) visiblement gêné, vous a tendu la perche en invoquant le laissez-aller du régime dit démocratique.

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre 2013 à 17:48, par vivra verra
    En réponse à : Incivisme au Burkina : Des citoyens situent les responsabilités

    Nos gouvernants connaissent les vraies sources de l’incivisme pian !!! On sait aussi pourquoi toute cette campagne actuelle contre les casses : c’est pour dire "attention, nous allons prendre dans les prochains jours des décisions révoltantes mais pardon, ne cassez pas". En d’autre termes, nous sommes convaincus que tout ce tapage médiatique actuel, c’est en préparation du verdict sur le sénat que nous attendons tous. On se connaît : ça fait 27 ans qu’on est ensemble non ? mmm, lebga guén guén wehla !

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre 2013 à 18:17, par ouedassi
    En réponse à : Incivisme au Burkina : Des citoyens situent les responsabilités

    QUELS CAS DE GRAND INCIVISME : BRAQUAGE DES URNES, "DECRET HORS NORME LEGALE" POUR LES CANDIDATS BADINI et TRAORE, CORRUPTION (CAS DE L’OBUS), OPPOSITION DANS GOUVERNEMENT = Légitimité dans l’incivisme ; BLANCHIMENT D’ARGENT, FRAUDES FISCALE ET DOUANIERE, ENRICHISSEMENT ILLICITE ...

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre 2013 à 19:54, par Inch Allah
    En réponse à : Incivisme au Burkina : Des citoyens situent les responsabilités

    ok comme personne ne veut mettre de l’eau dans son vin(gouvernants comme gouvernés)alors "incivismont" créer l’anarchie et que le meilleur gagne par la loi de la jungle.Tous ce que je sais c’est que le désordre pouri la vie !!

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre 2013 à 21:43, par afrique libre
    En réponse à : Incivisme au Burkina : Des citoyens situent les responsabilités

    l’incivisme grandissant au pays des hommes integres est regrettable.
    cette situation preoccupante devrait etre prise en compte par nos dirigeants actuels.
    l analyse faite est d’autant plus simple que cela results de l impunite accumule depuis plus de 25ans de regimes.

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre 2013 à 08:20
    En réponse à : Incivisme au Burkina : Des citoyens situent les responsabilités

    ce sont nos gouvernants qui ont appris aux jeunes gens l’incivisme. SI vous payez les jeunes pendant les élections pour arracher les affiches des autres partis politique c’est de l’incivisme ; si vous faites de fausses promesses aux populations juste pour avoir leur voix aux élections c’est de l’incivisme ; si vous payez des gens pour voter pour vous, non seulement vous leurs montrez que vous êtes faible, mais aussi vous faites de la corruption, c’est de l’incivisme. c’est tout ça qui fait que personne n’a encore peur de nos soit disant autorités. parce que on se connait.

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre 2013 à 09:08, par ¨Boï-yam
    En réponse à : Incivisme au Burkina : Des citoyens situent les responsabilités

    quand vous dites "impossible de prendre en compte votre message...." est-ce une censure ou quoi ?

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre 2013 à 11:57, par KALAHALDI
    En réponse à : Incivisme au Burkina : Des citoyens situent les responsabilités

    C’est trop facile de désigner les élèves comme inciviques !! Et chacun se lève avec ses hérésie et veut qu’on enseigne ceci ou cela à l’école . Quand est ce que ces gens vont comprendre que si l’école enseigne des valeurs et que les gens font des choses contraires à celles qui sont enseignées par l’école les transformations sur le plans comportemental ne seront jamais atteintes !! J’ai toujours écrit ici que l’on gagne ce que l’on donne : si tu veux le respect , commence par respecter les autres !! il ne faut qu’il y ait désaccord entre l’école et la société !! Tous les maux dénoncés depuis la révolution sont de retour dans ce pays de façon plus accentuée !! corruption , vol viol , assassinats , clientélisme politique et mal gouvernance en bref sont légion et " le timonier guide comme il peut et les passagers n’osent rien dire" tel est le cri d’un narrateur dans tribaliques de Henri LOPEZ

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre 2013 à 14:41, par Ismo
    En réponse à : Incivisme au Burkina : Des citoyens situent les responsabilités

    Ce débat me fait rire. Apparemment quand vous parlez d’incivisme, vous faites allusion aux populations. Quand j’aborde ce sujet je parle de ce gouvernement et des gros bonnets du pays, de la famille présidentielle..... Arrêter de nous embobiner avec vos raisonnements de sage. Allez en parler aux jeunes de la rue. Vous risquez de vous faire luncher. AU BURKINA C’EST LE SEUL MOYEN DE SE FAIRE ENTENDRE.

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre 2013 à 15:23, par Beoogo
    En réponse à : Incivisme au Burkina : Des citoyens situent les responsabilités

    l’incivisme c’est aussi volé les deniers public, c’est aussi tuer et bruler des citoyens en en toute impunité, c’est aussi détourner et vendre les parcelles du peuple, c’est aussi et surtout transporter illégalement des urnes le jour des élections (c’est ce que j’appelle de l’incivisme électorale). Messieurs les autorités penchez vous sur ces cas d’incivisme des "grands" d’abord avant de parler de celle des "petits"

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre 2013 à 21:25, par lasawab
    En réponse à : Incivisme au Burkina : Des citoyens situent les responsabilités

    incivisme ou construction du systeme en place:injustice,impunité,malgouvernance,laxisme...

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre 2013 à 22:46, par MISTER RODI
    En réponse à : Incivisme au Burkina : Des citoyens situent les responsabilités

    je ne suis pas d accord quand certains disent que l incivisme commence depuis le gouvernement. Je m explique ! qui décide de QUI les gouverne ?C’est la population ; si vous trouvez qu’il gouverne mal,manifestez et demandez lui de bouger. Une seule personne dirige un pays de plus de 16millions d habitants,et ces 16millions d habitants n’est pas capable de le détrôner !!!! hum !! c’est nous qui gérons mal le pays,et pas les dirigeant. TOUT EST DE NOTRE FAUTE ARRÊTONS DE CULPABILISER LE GOUVERNER

    Répondre à ce message

  • Le 3 décembre 2013 à 10:48, par fati
    En réponse à : Incivisme au Burkina : Des citoyens situent les responsabilités

    MISTER RODI c’est très bien dit. je suis sure que parmi tout ceux qui se plaint il ya que 30% qui sont partis dans les urnes. si vous vous voulez un changement arrêtez de jacasser 2015 vous offre une 5ème chance. à vous de la saisir.

    Répondre à ce message

    • Le 11 mars 2014 à 17:26, par TOU Oumar
      En réponse à : Incivisme au Burkina : Des citoyens situent les responsabilités

      fati je d’accord avec toi vu les réponses que tu donnes. mais il faut aussi noté que la majorité sont toujours plongées dans l’ignorance tu vois !!! si tu prends les villages c’est là que ces loup-garou gagnent plus d’électorat que par des simples gadget il est alors temps pour nous de commencer la lutte de 2015 depuis la base... faisons tout pour barrer la route aux vampires.

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés