Filsah : Sursis et amendes pour des travailleurs

lundi 25 novembre 2013 à 23h33min

Ils écopent des peines d’emprisonnement avec sursis de deux mois à un an et à des amendes qui vont jusqu’à 590 000 F CFA. Il s’agit des quatorze des travailleurs de la Filsah, dont les 10 délégués de la CGTB qui ont été situés, ce 23 novembre 2013 à Bobo, sur leur sort après un procès marathon ou plutôt difficile et éprouvant pour les parents, amis et collègues des inculpés.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Filsah : Sursis et amendes pour des travailleurs

Répondant des faits de participation à une manifestation armée sur la voie publique, de destruction de matériels privés et de coups et blessures sur un de leur supérieur, 14 des travailleurs de la Filsah étaient en effet face aux juges. Constitués en partie civile, la Filsah et des cadres de cette entreprise ont assisté aux procès. Après avoir entendu les deux parties, le tribunal a décidé d’infliger des peines d’emprisonnement avec sursis de deux mois à un an et des amendes allant de 100 000 à 590 000 F CFA. Pour les avocats de la défense, notamment maître Prosper Farama, le verre est à moitié plein « « Je pense que le procès s’est déroulé dans de très bonnes conditions. Et ça déjà, c’est une bonne chose. Maintenant en ce qui concerne le verdict, nous sommes partiellement satisfaits, vous avez suivi que nous avons démontré et à suffisance qu’il n’avait pas eue manifestation illicite telle que qualifié par le parquet et le tribunal nous a suivi. Par contre, certains des prévenus (deux personnes) ont été retenus coupables de coups et blessures. Sur la question de la destruction volontaire de biens, celui qui a été poursuivi pour la destruction de biens n’a pas reconnu les faits. Et les témoins à charge qui ont déposé contre lui se sont véritablement contredits, c’est la preuve que pour nous, qu’il y avait au moins un doute sur sa culpabilité. Mais hélas, le tribunal s’en a fait une autre conviction ». Du côté de la Filsah, il n’y a eu aucun commentaire sur le verdict.

Rappel des faits

Protestant contre le licenciement de Béma Sékongo et ceux supposés d’autres travailleurs en plus de bien d’autres revendications, des travailleurs de la Filsah avaient organisé un sit-in dans les environs de leur usine dans la soirée du jeudi 05 novembre 2013. Dérive ou instrumentalisation, les choses avaient déraillés selon certains commanditaires. Parce qu’initialement et selon leurs dires il était juste prévu des cris de colère de 14 h à 16 h. Au lieu de cela, un de leur supérieur a été pris en partie par un travailleur le temps que d’autres manifestants ne lui viennent en secours. Egalement considérée comme une conséquence de la manifestation, la destruction d’une caméra de surveillance dans l’usine. Aux sortir de cette affaire, il y a eu des dizaines de licenciés et 14 arrêtés dont Seydou Ouedraogo, ex gréviste de la faim, délégué syndical et actuel Secrétaire général des délégués du personnel de la Filsah.

Ousséni BANCE

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 25 novembre 2013 à 23:25, par femme
    En réponse à : Filsah : Sursis et amendes pour des travailleurs

    Nabolé tu voi l’argent ne pas a chaque foi tout acheter

    Répondre à ce message

    • Le 26 novembre 2013 à 10:48
      En réponse à : Filsah : Sursis et amendes pour des travailleurs

      On ne peut pas travailler dans l’indiscipline. C’est pourquoi nos entreprises ne peuvent pas prosperer au Burkina. Et Dieu seul sait comment ses gens ont integrer FILSAH, sans un test de recrutement. C’est des gens qui sont aller pleurnicher, et se faire integrer au sein de l’entreprise. On ne peut pas se developper avec ca. Et j’ai toujours dit, si on est pas satisfait de son boulot, on peut toujours DEMISSIONNER.

      Répondre à ce message

  • Le 26 novembre 2013 à 07:11, par ancien de filsah
    En réponse à : Filsah : Sursis et amendes pour des travailleurs

    Avec c que jai entendu au cour d c procès la police judiciaire d bobo doit revoir sa copie dans cet affaire !Pourquoi lè procès verbaux dè témoignage à décharge on disparu du dossier ?Pourquoi la police à t’il gardé dans la faim et la soif toute la journé les délégués et refusé de les permettre d’informé leur famille respectif ? Il ya tro de zone d’ombre et des non dit dans l’attitude de police judiciaire de bobo !

    Répondre à ce message

  • Le 26 novembre 2013 à 07:15, par ancien de filsah
    En réponse à : Filsah : Sursis et amendes pour des travailleurs

    Avec c que jai entendu au cour d c procès la police judiciaire d bobo doit revoir sa copie dans cet affaire !Pourquoi lè procès verbaux dè témoignage à décharge on disparu du dossier ?Pourquoi la police à t’il gardé dans la faim et la soif toute la journé les délégués et refusé de les permettre d’informé leur famille respectif ? Il ya tro de zone d’ombre et des non dit dans l’attitude de police judiciaire de bobo !

    Répondre à ce message

  • Le 26 novembre 2013 à 07:45, par Thomas d’Aquin
    En réponse à : Filsah : Sursis et amendes pour des travailleurs

    Cher Femme,

    Pourquoi vous dites ça ? je ne pense que cela doit être vu comme cela. Voulez vous dire que l’on doit encourage l’indiscipline ? cela est contreproductif pour le développement de nos entreprises. BRAVO Nabolé

    Répondre à ce message

  • Le 26 novembre 2013 à 08:48, par fraichni
    En réponse à : Filsah : Sursis et amendes pour des travailleurs

    cette filsah la va prendre feu un jour avec ce nabole eyt tout son derrier un jour et on aura la paix. tout les jours c’est c’est la filsah conne si c’était la seule société à bobo.

    Répondre à ce message

  • Le 26 novembre 2013 à 09:13, par ancien de filsah
    En réponse à : Filsah : Sursis et amendes pour des travailleurs

    Citatons mr sablin lucien assoukon< la seule chose qui m preocupe o burkina ici cè mè machine et ma production Je m’en fou des travailleurs celui qu’il fait Je le met a la porte et Je reprend un autre plein de jeune en chomage atend dehor>

    Répondre à ce message

  • Le 26 novembre 2013 à 10:17, par Thomas d’Aquin
    En réponse à : Filsah : Sursis et amendes pour des travailleurs

    Quant est ce que nous à Bobo on va avoir une "culture de l’excellence" ? C’est comme si l’on aime la médiocrité ? Sans rien savoir du fonds de l’histoire, je refuse l’incivisme et le manque de discipline sans lesquels le développement d’une entreprise est vite compromise.

    Répondre à ce message

  • Le 26 novembre 2013 à 10:18, par Thomas d’Aquin
    En réponse à : Filsah : Sursis et amendes pour des travailleurs

    Quant est ce que nous à Bobo on va avoir une "culture de l’excellence" ? C’est comme si l’on aime la médiocrité ? Sans rien savoir du fonds de l’histoire, je refuse l’incivisme et le manque de discipline sans lesquels le développement d’une entreprise est vite compromise.

    Répondre à ce message

  • Le 26 novembre 2013 à 11:55
    En réponse à : Filsah : Sursis et amendes pour des travailleurs

    On commence à voir un peu plus clair dans cette affaire FILSAH. Donc à FILSAH on a des delinquants comme delegués de personnel ? On comprend mieux maintenant pourquoi il y a toujours des bruits là bas.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés