Kôrô Yamyélé ou le rêve d’une démocratie sans médiateurs

vendredi 22 novembre 2013 à 01h02min

Les « forums des Internautes » ont permis la réappropriation de la parole citoyenne, sonnant ainsi le retour en grâce de la démocratie directe. Le présent article interroge le sens de cette désintermédiation institutionnelle croissante par la convocation de Kôrô Yamyélé, figure emblématique du cyber activisme au Burkina Faso.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Kôrô Yamyélé ou le rêve d’une démocratie sans médiateurs

Au Burkina Faso, le cyber activisme par voie de blogs est assez embryonnaire. Les commentaires des Internautes sont publiés surtout via des forums en ligne, souvent repris dans les journaux. Comme partout ailleurs, la prise de parole citoyenne se fait sur fond de réfutation des médiateurs institutionnels au profit des médias.

I. Le rejet des médiateurs institutionnels

1. La libre tribune, exutoire à la crise des institutions

Le paradoxe est saisissant entre les attentes galopantes des citoyens vis-à-vis de l’Etat et la farouche volonté de ceux-ci de s’émanciper de l’emprise des institutions. Rejoignant les citoyens dans leur fuite hors du réel, Internet leur permet d’investir royalement le champ du virtuel.

L’anonymat, par l’usage des « pseudos », accroît l’ivresse que crée le dédoublement de la personnalité. Kôrô Yamyélé n’est ni jeune ni vieux, ni homme ni femme, ni partisan ni opposant ; il exprime une opinion désincarnée et impersonnelle. Pour autant, l’anonymat ne consacre pas une zone de non-droit. Les commentaires des Internautes doivent passer à travers le « filtre » de l’éditeur du site qui en assume la responsabilité juridique, se posant ainsi en médiateur de substitution.

2. Le recours aux médias comme médiateurs de substitution

Les médias ouvrent leurs chapelles à tous les déçus de la crise des institutions. Il s’opère alors une transmutation de l’engagement politique, syndical et associatif, doublée d’une redistribution des légitimités. C’est le règne de la démocratie médiatiquement assistée.

Les forums jouent un autre rôle, tout aussi vital pour la société : en favorisant la confrontation des opinions, ils s’offrent comme le théâtre de la violence symbolique, exutoire au conflit ouvert.


II. Quelle légitimité pour la régulation des forums ?

Désireux de se soustraire à toute instance exogène, les forums n’agréent que l’autorégulation, et pour des raisons dictées uniquement par leur propre survie.

1. La réfutation de la raison d’Etat

Les forums rejettent comme suspecte toute raison d’Etat ; ils ne veulent voir planer ni l’ombre tutélaire du régulateur ni celle du juge.

Peut-être faudrait-il analyser opportunément cette posture caractéristique des haut-lieux de libre expression comme une invite à accompagner l’exercice des libertés sans trop les restreindre, au risque de les voir emprunter des chemins hors de portée.

2. Réguler au nom de la démocratie

Revendiquant la démocratie comme leur raison d’être, les forums devront veiller au moins à garantir en leur sein :
- l’expression plurielle et équilibrée des opinions ;
- l’apprentissage assidu de la tolérance à l’égard des opinions divergentes.

3. Réguler au nom de la confiance

Les médias ne sont pas non plus à l’abri de la crise de confiance qui fait accourir tant de gens à leurs portes. L’altération de la confiance du public peut leur faire perdre leur « audience » et leur clientèle, en même temps qu’elle ruine le droit du public à une information juste. On baptise du nom de « titrologie » cette indifférence romancée des lecteurs enchantés par l’esthétique des unes de journaux mais désenchantés par la vacuité de leur « livraison ».

Kôrô Yamyélé ne réfutera pas la nécessité d’assurer la démocratie et de préserver la confiance au sein des forums. C’est le rôle principal des « chartes éthiques » et des « médiateurs » auprès des sites.

Les médias au pied de la montagne !

L’humanité osera toutes les expéditions à la recherche du dernier îlot de vérité et de justice. Elle a cru retrouver cette cité perdue dans les médias. Il ne reste donc plus aux médias qu’à user de cette posture inespérée de tiers-arbitre pour faciliter l’avènement d’une citoyenneté assumée au service d’institutions fortes, seuls remparts contre le péril extrémiste.

Arnaud OUEDRAOGO
Magistrat spécialiste des droits de l’Homme
Auteur du Manuel juridique de la vie quotidienne
Membre fondateur du Centre pour l’Ethique Judiciaire

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 21 novembre 2013 à 11:32
    En réponse à : Kôrô Yamyélé ou le rêve d’une démocratie sans médiateurs

    Monsieur le magistrat je vous informe que kôrô yamyélé est un vieux, membre fondateur de ex l’ODT/MP et aujourdhui militant du CDP.

    Répondre à ce message

  • Le 21 novembre 2013 à 11:34, par mbakatre
    En réponse à : Kôrô Yamyélé ou le rêve d’une démocratie sans médiateurs

    Belle analyse qui révèle l’importance des nouvelles formes de communication.
    le plus important est que le gouvernant puisse prendre en compte les suggestions pertinentes des internautes.
    la démocratie réelle et participative ne sera effective que si l’état met en place des mécanismes pour permettre à chaque citoyen de se faire entendre. Et pour le moment les structures dont nous avons hérité de nos colonisateurs ne permettent pas vraiment aux citoyens de s’exprimer.

    Cependant, je trouve que le niveau de l’analyse n’est pas à la porté de tout les lecteurs. Il aurait fallu utilisé un français accessible à tous. Mais cela n’enlève rien en la pertinence de l’analyse

    Répondre à ce message

    • Le 21 novembre 2013 à 20:06
      En réponse à : Kôrô Yamyélé ou le rêve d’une démocratie sans médiateurs

      encore ce colonisateur qui est à la base de tous nos maux mais tu oublies de souligner que ce ne sont pas toutes les contributions des forumistes qui sont publiées sur les différents sites de ce pays à commencer par fasonet. pour avoir la chance d’être publié,il faut commencer par dire que blaise compaoré est notre dieu sur terre ;que les ministres,les ambassadeurs,les gouverneurs,les maires ne sont pas des voleurs. il faut écrire pour être publié que le petit fonctionnaire comme guiro qui se retrouve avec des milliards dans ses cantines sont acquis à la sueur de son front. voilà la situation de ce pays où tout est faux,mensonge,pillage à ciel ouvert mais nous faisons tous semblants parceque nous sommes tous coupables mais comme des lâches,nous préférons accuser les autres. tchurrrrrrrr

      Répondre à ce message

    • Le 21 novembre 2013 à 20:07, par Tiraogo
      En réponse à : Kôrô Yamyélé ou le rêve d’une démocratie sans médiateurs

      Je ne vois pas en quoi cet écrit comporte un français académique non accessible au public. Et même si c’était le cas, disons lui bravo, pour une fois que quelqu’un écrit en français. Au lieu de lui demander de baisser son niveau, moi je vous invite tous à vos dictionnaires pour rehausser le vôtre. Les grands auteurs écrivent pour sensibiliser mais aussi pour former les gens dans la langue qu’ils utilisent. Votre remarque invite à la médiocrité. Quand on parle une langue, il faut essayer au mieux de bien la maîtriser.
      Bravo monsieur l’auteur et bon courage.

      Répondre à ce message

      • Le 22 novembre 2013 à 08:04
        En réponse à : Kôrô Yamyélé ou le rêve d’une démocratie sans médiateurs

        Tiraogo, Même sur RFI, le journal est repris en français facile pour permettre une large compréhension. Tiraogo, c’est en français ton nom ?

        Répondre à ce message

      • Le 22 novembre 2013 à 08:41, par DUFOUR
        En réponse à : Kôrô Yamyélé ou le rêve d’une démocratie sans médiateurs

        L’objectif d’un écrit mon frère Tiraogo, c’est de se faire comprendre aisément. Ce n’est pas le lieu ici de faire un exposé de vos aptitudes et vos savoirs linguistiques. S’il avait écrit en chinois qu’alliez-vous nous demander ? D’aller apprendre le chinois pour venir lire et comprendre ce qu’il a voulu dire ? Si pour un magistrat certaines expressions paraissent usuelles, voire banales, il n’en est pas de même pour le commun des citoyens. Sinon, nous sommes tous issus de branches professionnelles dfférentes. Et si nous devions juste nous exprimer dans notre jargon professionnelle, ce serait assez difficile pour pas mal de personnes. Et n’oublie pas que l’achèvement de la maitrise d’une chose, consiste à la rendre compréhensible à chacun, à travers les mots de son quotidien !

        Répondre à ce message

  • Le 21 novembre 2013 à 11:37, par RV
    En réponse à : Kôrô Yamyélé ou le rêve d’une démocratie sans médiateurs

    Belle analyse. Bravo !

    Répondre à ce message

  • Le 21 novembre 2013 à 11:48
    En réponse à : Kôrô Yamyélé ou le rêve d’une démocratie sans médiateurs

    Merci pour l’écrit. Mais aidez-moi à comprendre parceque j’ai l’impression que je ne parle pas bien français. Qui a été convoqué ? par qui ? et porquoi ?
    En plus, ce serait beaucoup mieux si lefaso.net annotait ses photos. Qui est sur cette phot par exemple ? Est-ce le nommé Kôrô Yamyélé ou l’auteur de l’article ?
    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 21 novembre 2013 à 11:55, par le cibal juriste
    En réponse à : Kôrô Yamyélé ou le rêve d’une démocratie sans médiateurs

    c’est du verbiage creux et insensé, monsieur ouedraogo, epargnez nous de ces gros mots, prochainement, n’oubliez pas en écrivant que vous voulez vous faire comprendre et rien de plus, et sachez que votre patronne damiba CDPiste n’a rien comme conseils à donner au peuple burkinabè, si vous voulez, coupez tous les sites web que vous pouvez, facebook, tweeter et autres seront disponibles, internet est l’arme chimique de notre génération, aujourd’hui, les gens suivent la RTB car ils n’ont pas le choix de s’abonner aux chaines de musiques et dde sport qui rompent la l’ennui et la solitude, une RTB où dezs journalistes sont taillés sur mesure, une RTB où des chefs manipulés par des politiciens duCDP pour sortir dire des choses que eux même ne font pas une RTB où des gens sortent narguer le peuple, sincèrement ce pouvoir est moribond, tout ce qu’ils savent, c’est parler mal au gens et que depuis que le peuple a compris que ce régime ,ne pouvait rien leur apporter du bien, le peuple est en train de réclamer sa liberté , nul ne peut être condamné au désespoir permanent,la révolte est en train d’apparaitre, on ne peut pas museler tout un peuple tout le temps,le peuple s’exprimera quelque soit la forme

    Répondre à ce message

    • Le 23 novembre 2013 à 06:05
      En réponse à : Kôrô Yamyélé ou le rêve d’une démocratie sans médiateurs

      Qu’avez vous de personnel contre monsieur Ouedraogo ? Jalousie entre promotionaies ? Le monsieur a fait une très belle analyse au style humble mais littéraire et bien soutenu. Ce n’est pas sa faute si vous avez un niveau en deçà de la moyenne. Je trouve injuste que l’on se croit obligé de rejeter tout ce qui ne vient pas de soi-même. Ça s’appelle de la petitess, surtout quand on s’autoproclame "cibal" et juriste. Monsieur OUEDRAOGO, bon courage. Et comme la caravane, avancer sans sourciller quand les chiens de l’ignorance et de l’envie aboieront sinon vous nierez nulle part dans ce pays denvieux.

      Répondre à ce message

  • Le 21 novembre 2013 à 12:08, par El Hadj YANOGO
    En réponse à : Kôrô Yamyélé ou le rêve d’une démocratie sans médiateurs

    Hey, qu’est-ce que vous nous apprenez à travers tout ce discours là ? Pour notre part, nous savons que Son Excellence Blaise COMPAORE est et demeure notre Leader incontesté et c’est lui qui a amené la démocratie dans ce pays pour le bonheur de tous les citoyens ! La démocratie, c’est aussi la liberté d’expression et d’opinion. Excellence, Infiniment merci, Qu’Allah vous bénisse Vous et toute votre famille !

    Répondre à ce message

  • Le 21 novembre 2013 à 12:10, par Afrique Emergence
    En réponse à : Kôrô Yamyélé ou le rêve d’une démocratie sans médiateurs

    félicitation !

    Répondre à ce message

  • Le 21 novembre 2013 à 12:14, par El Hadj YANOGO
    En réponse à : Kôrô Yamyélé ou le rêve d’une démocratie sans médiateurs

    Hey, qu’est-ce que vous nous apprenez à travers tout ce discours là ? Pour notre part, nous savons que Son Excellence Blaise COMPAORE est et demeure notre Leader incontesté et c’est lui qui a amené la démocratie dans ce pays pour le bonheur de tous les citoyens ! La démocratie, c’est aussi la liberté d’expression et d’opinion. Excellence, Infiniment merci, Qu’Allah vous bénisse Vous et toute votre famille !

    Répondre à ce message

  • Le 21 novembre 2013 à 12:15, par El Hadj YANOGO
    En réponse à : Kôrô Yamyélé ou le rêve d’une démocratie sans médiateurs

    Hey, qu’est-ce que vous nous apprenez à travers tout ce discours là ? Pour notre part, nous savons que Son Excellence Blaise COMPAORE est et demeure notre Leader incontesté et c’est lui qui a amené la démocratie dans ce pays pour le bonheur de tous les citoyens ! La démocratie, c’est aussi la liberté d’expression et d’opinion. Excellence, Infiniment merci, Qu’Allah vous bénisse Vous et toute votre famille !

    Répondre à ce message

  • Le 21 novembre 2013 à 12:56, par CHEIKH
    En réponse à : Kôrô Yamyélé ou le rêve d’une démocratie sans médiateurs

    AH oui ! Mais Arnaud, en quoi consiste donc le message en fin de compte ?
    J’avoue que comme tant d’autres, j’ ai beau chercher mais en vain, je n’arrive à décrypter ni aucune suggestion, ni aucune recommandation que peut bien cacher cette belle plaidoirie.
    S’il ne s’agit aussi que d’une panoplie de constats et de définitions, alors tant mieux et bon vent !

    Répondre à ce message

  • Le 21 novembre 2013 à 13:33
    En réponse à : Kôrô Yamyélé ou le rêve d’une démocratie sans médiateurs

    Bjr. La photo c’est le fameux Kôrô ou c’est le magistrat auteur de l’écrit ? Si c’est toi Kôrô sur la photo, je dirais que tu nous as bien eu parce que tu es loin d’être un vrai Kôrô.

    Répondre à ce message

  • Le 21 novembre 2013 à 14:57
    En réponse à : Kôrô Yamyélé ou le rêve d’une démocratie sans médiateurs

    J’ ai ete quelques fois saisi d’ admiration devant les formules tres bien enlevees, des concepts qui seduisent, mais tres humblement, Mr. Arnaud, quel est l’ objectif de cet ecrit ? Quelle est la these que vous voulez nous vendre et a quelle section du lectorat vous adressez- vous ? Tous, nous n’ avons pas fait Zogona, encore moins la Sorbonne, je ne parle meme pas de Harvard.Tout ecrit, s’ il est bon, doit cibler son public. Le verbe etait haut pour le citoyen lamda qui creve a sacrifier 100 f pour se connecter dans un cybercafe douteux plein de N... tous heritiers d’ un cacochyme general milliardaire mourant. Mais je vous ai relu trois fois sans jamais comprendre exactement ce que vous vouliez nous vendre. Auriez - vous fait une compilation dans des ouvrages ? Je n’ ai pas de probleme a ce que l’ on consulte des ouvrages, mais au moins, probite intellectuelle oblige, on cite ses sources car la propriete intellectuelle, c’est sacre. J’ ai ete tres decu a la fin de passer des minutes a lire un papier sans rien y tirer, donc un papier sans objet. Il ne faut pas ecrire pour ecrire. On ecrit pour s’ exprimer pas pour impressionner. Si on a impressionne apres s’ etre exprime, donc apres avoir exprime des idees qui font effet, c’est tant mieux. Mais impressionner ne saurait etre le premier objectif, pire le seul objectif. Pourtant, je ne suis pas le moins instruit des internautes, et je ne pige que dalles . Alors, qu’ est-ce qui ne va pas ? Vous etes magistrat et mieux, vous avez pretention a faire dans la societe civile. Alors evitez- nous ces prises de position qui n’ en sont pas unes. Tres simplement, cet ecrit fait partie de la gangue, de la lie qui obstruent la liberte d’ expression retrouvee, en fin , plus ou moins. Quand on y voit votre photo en plus... Mais pourquoi votre photo ? Plubli- Reportage qui ne dit pas son nom ? Envie de se taper un coup de pub> ?Pas de probleme mais il faut que ce soit merite. Faites juger Guiro dans des conditions respectueuses de la justice et des droits de l’ accuse et voila une pub gratuite. Mon petit anglais que j’ ai appris au Centre Culturel Americain avec Mr. Sanders me permet de dire que c’est du junk, par analogie au junk food consomme par les pauvres en amerique du nord et qui les fait grossir comme du boufouratou sans avoir reellement calme leur faim. Avec tous les respects dus a votre titre, epargnez- nous de ces encombrements mentaux, a moins que vous ne pechiez en eaux troubles. Et la encore, le burkinabe est tres mur.

    Jean Marie Vianey Fayama, Toronto, Canada.

    Répondre à ce message

    • Le 21 novembre 2013 à 18:45, par kader7
      En réponse à : Kôrô Yamyélé ou le rêve d’une démocratie sans médiateurs

      Le kôrô fayama, ton français est gros. Cacochyme ? De la gangue ? De la lie ? Du junk ? Je ne pipe que dalles ? Il faut dire tout ça en petit français pour nous aussi . Ton niveau d’expression demontre que tu fais semblant de ne pas comprendre l’ecrit. Ton français est plus gros que le français des mangeurs de boufouratou. Faut faire pardon

      Répondre à ce message

  • Le 21 novembre 2013 à 15:16, par Pang-la Wende
    En réponse à : Kôrô Yamyélé ou le rêve d’une démocratie sans médiateurs

    C’est pour le faire taire, mais ils vont le relâcher. On encore parler de ce qui ne va pas

    Répondre à ce message

  • Le 21 novembre 2013 à 15:18, par El Hadj YANOGO
    En réponse à : Kôrô Yamyélé ou le rêve d’une démocratie sans médiateurs

    Hey, qu’est-ce que vous nous apprenez à travers tout ce discours là ? Pour notre part, nous savons que Son Excellence Blaise COMPAORE est et demeure notre Leader incontesté et c’est lui qui a amené la démocratie dans ce pays pour le bonheur de tous les citoyens ! La démocratie, c’est aussi la liberté d’expression et d’opinion. Excellence, Infiniment merci, Qu’Allah vous bénisse Vous et toute votre famille !

    Répondre à ce message

  • Le 21 novembre 2013 à 15:48, par silas
    En réponse à : Kôrô Yamyélé ou le rêve d’une démocratie sans médiateurs

    Un article d’une grande qualité rédactionnelle et d’une grande hauteur de vue. Et surtout très instructif. Ça manque souvent, ce type de réflexion. Chapeau bas !

    Répondre à ce message

    • Le 21 novembre 2013 à 19:36
      En réponse à : Kôrô Yamyélé ou le rêve d’une démocratie sans médiateurs

      TRES INSTRUCTIF ? iL RT’A INSTRUIT EN QUOI ? Dommage. Le negre aime qu’ on lui parle dans un language qu’ il ne comprend pas. Sinon on ne saurait applaudir un alignement de mots sans objectif. Cet ecrit est nul et vide de sens. Mr. Ouedraogo lui- meme ne sait pas ce qu’ il dit.Ila ete pompeux, pedant, grandiloquent pour ne rien dire. Si on lui demandait de resumer en 3 phrases ce qu’ il a a communiquer comme message, qu’ est-ce qu’ il va dire ? Il aurait mieux fait de nous donner les titres des ouvrages d’ ou il a pompeusement copie et plagie sans honte ce papier qui n’a ni queue ni tete.

      Répondre à ce message

  • Le 21 novembre 2013 à 15:54, par silas
    En réponse à : Kôrô Yamyélé ou le rêve d’une démocratie sans médiateurs

    Un article d’une grande qualité rédactionnelle et d’une grande hauteur de vue. Et surtout très instructif. Ça manque souvent, ce type de réflexion. Chapeau bas !

    Répondre à ce message

  • Le 21 novembre 2013 à 15:58, par aboudra
    En réponse à : Kôrô Yamyélé ou le rêve d’une démocratie sans médiateurs

    Quelqu’un peut_il me relayer cet écrit de MR Arnaud OUEDRAOGO en français facile ?

    Répondre à ce message

  • Le 21 novembre 2013 à 16:25, par Jarod
    En réponse à : Kôrô Yamyélé ou le rêve d’une démocratie sans médiateurs

    J’ai rien pigé. SVP quelqu’un pourrait m’expliquer ce verbiage

    Répondre à ce message

  • Le 21 novembre 2013 à 16:43, par dao
    En réponse à : Kôrô Yamyélé ou le rêve d’une démocratie sans médiateurs

    j’ai lu l’ article jusquà la fin en espérant y trouver quelque chose de consistant ; mais helas ce n’était que phraséologie ! article vide comme l’oignon dans lequel on chercherai une graine en vain ! s’il faut ecrire pour soi-même, est-il besoin d’écrire ?
    je respecte cependant les opinions favorables qui trouvent que l’article est de haut vol !
    question de compréhension !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 21 novembre 2013 à 16:46, par louisiana
    En réponse à : Kôrô Yamyélé ou le rêve d’une démocratie sans médiateurs

    Posons-nous la question : quel est le style de langage à utiliser dans un journal ? Le style journalistique ou le langage familier ? Ou le style sms ? Dites plutôt que vous êtes jaloux de la celebrité du kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

    • Le 22 novembre 2013 à 08:41, par dao
      En réponse à : Kôrô Yamyélé ou le rêve d’une démocratie sans médiateurs

      je ne savais pas qu’il était celèbre !!!!! merci pour l’information !
      quant au style qu’il faut utiliser dans un journal, il faut d’abord se poser les questions suivantes : quel type de journal ? A qui s’adresse-t-on ? la reponse à ces 2 questions détermine le style ! Excusez mon ignorance : je ne suis ni journaliste ni magistrat ni spécialiste en je ne sais quoi. Mais je sais lire et écrire
      vous parlez de jalousie ! c’est l’explication facile et passe partout pour des gens à court d’argument !!!!

      excellente journée !

      Répondre à ce message

  • Le 21 novembre 2013 à 16:47, par article 37
    En réponse à : Kôrô Yamyélé ou le rêve d’une démocratie sans médiateurs

    Coro Yam Yélé est le porte drapeau des cybers activistes que nous sommes. Au moins nous avons trouvé une tribune libre pour nous adresser au pouvoir politique et aux leaders d’opinion afin qu’ils tiennent compte de la pensée de la rue.

    Nous sommes chacun derrière un clavier pour exprimer ce qui nous reviens de droit. Cet anonymat n’est pas réel car chacun de nous peut-être retrouvé et puni, mais les journaux se porte garants de notre anonymat. Chaque fois que je parcours les journaux je commence toutours par le forum des internautes.

    Des sujets d’importance capitale et des commentaires sérieux sont souvent apportés. Des comportements souvent digne du far west sont souvent dénoncés pour permettre aux burkinabè de disposer des avis de certains compatriotes.

    Le jour où le système démocratique permettra à chaque citoyen d’interroger le PF, le premier ministre ou un ministre et publiquement, nous auront atteint le niveau de la liberté d’expression.

    Wait and see.

    Répondre à ce message

  • Le 21 novembre 2013 à 16:49, par dao
    En réponse à : Kôrô Yamyélé ou le rêve d’une démocratie sans médiateurs

    j’ai lu l’ article jusquà la fin en espérant y trouver quelque chose de consistant ; mais helas ce n’était que phraséologie ! article vide comme l’oignon dans lequel on chercherait une graine... en vain ! s’il faut ecrire pour soi-même, est-il besoin d’écrire ?
    je respecte cependant les opinions favorables qui trouvent que l’article est de haut vol !
    question de compréhension !!!! de goût !!!!

    Répondre à ce message

    • Le 21 novembre 2013 à 17:26, par louisiana
      En réponse à : Kôrô Yamyélé ou le rêve d’une démocratie sans médiateurs

      Mon cher Dao, même si tu n’’y es pas favorable, je constate que tu appliques pourtant bien une des recommandations de l’article, c’est-à-dire : "un apprentissage assidu de la tolérance à l’égard des opinions divergentes"

      Répondre à ce message

      • Le 22 novembre 2013 à 10:36
        En réponse à : Kôrô Yamyélé ou le rêve d’une démocratie sans médiateurs

        louisiana, est-ce qu’ il a attendu cet ecrit sans fond pour le faire ? Le Premier septembre , il y a eu inondation a Ouaga. Le meme jour m’a femme etait enceinte de notre premier garcon. DONC, c’est l’ inondation qui nous adonne notre enfant, n’est-ce pas ? Sans cette inndation qui a fait tomber la maison paternelle de Papa pour e repeter a Samandin, on n’ aurait jamais eu d’ enfant.N’est-ce pas ? Evitez les relations faciles de cause a effet.

        LaCausation

        Répondre à ce message

      • Le 22 novembre 2013 à 10:58, par dao
        En réponse à : Kôrô Yamyélé ou le rêve d’une démocratie sans médiateurs

        Ma chere Louisiana : je n’ai pas attendu la parution de cet article pour apprendre la tolérance ! car je suis de nature très tolerant. Voilà pourquoi, contrairement à toi qui cherche à denigrer celui qui ose dire qu’il ne comprend pas l’article, moi je reconnais que d’autres puissent le comprendre. D’ailleurs parmi eux certains sont positifs puisqu’ils essaient d’expliquer le sens de l’article à nous autres qui ne comprenons pas ! c’est cela la solidarité entre internaute ! Chere Madame, tolerez mon ignorance car je ne suis ni journaliste, ni magistrat ni specialiste en quoi que ce soit. seulement je sais lire et ecrire

        je partage cette citation avec Toi : "chaque jour est une vie, prenez soin de vous et travaillons à la beauté des choses" Sadou journaliste RFI

        Répondre à ce message

    • Le 22 novembre 2013 à 07:28, par Anita Manour
      En réponse à : Kôrô Yamyélé ou le rêve d’une démocratie sans médiateurs

      je n’ai rien vu de si spécial qui puisse me faire dire que son article à atteint une certaine maturité intellectuelle. rien que des alignements des mots étymologiquement tirés de leur sens originel. Quelle gachie si la majorité des gens n’arrivent pas à te lire entre les lignes. Personne n’est jaloux de toi mon frère, mais si Gbagbo parle français facile, c’est pour que son langage soit accessible à tous. je ne dirai pas de torchons de phrases que tu dois aligner.

      Répondre à ce message

  • Le 21 novembre 2013 à 17:44, par Laïla
    En réponse à : Kôrô Yamyélé ou le rêve d’une démocratie sans médiateurs

    La photo de ce magistrat me convaincs ; ses écrits aussi. Je pense que "Kôrô Yamyélé" employé ici est un exemple pour désigner l’internaute, le forumiste. Sans être partisan, les écrits de Arnaud OUEDRAOGO, que je ne connais pas, invite à une démocratie saine et impersonnelle je crois. Chaque forumiste devrait pouvoir trouver dans ces écrits une source de sagesse au service de soit et de la Nation pour l’intérêt de la postérité.

    Répondre à ce message

  • Le 21 novembre 2013 à 17:48, par silas
    En réponse à : Kôrô Yamyélé ou le rêve d’une démocratie sans médiateurs

    L’article est pourtant clair et intéressant. Il fait une brève analyse du cyberactivisme du burkina. Il affirme qu’il ne faut pas trop restreindre les libertés des internautes, mais il faut promouvoir les chartes ethiques et la tolérance des opinions plurielles afin que chacun s’exprime librement et aussi democratiquement. Faisons l’effort de le relire calmement car il y a des vérités dedans.

    Répondre à ce message

  • Le 21 novembre 2013 à 18:14
    En réponse à : Kôrô Yamyélé ou le rêve d’une démocratie sans médiateurs

    J’ai lu votre article 2 fois et j’avoue que je n’ai pas bien saisi où vous voulez en venir. Ce n’est pas parce que vous êtes un spécialiste qu’il ne faut pas écrire un article "en français facile" pour faire passer vos idées ou votre message. A bon entendeur, salut.

    Répondre à ce message

  • Le 21 novembre 2013 à 18:17, par kader
    En réponse à : Kôrô Yamyélé ou le rêve d’une démocratie sans médiateurs

    Je pense que le niveau élevé de l’ecrit est plus un avantage qu’un inconvient. Niveau élevé mais sans etre pedant. Bien structuré,succinct. Tout y est, en peu de mots. C’est une des rares fois, qu’un intellectuel analyse froidement le cyberactivisme au burkina. Les etudiants en communication auront un bon sujet de dissertation. Moi j’ai plutot aimé

    Répondre à ce message

  • Le 21 novembre 2013 à 18:49, par Yacou
    En réponse à : Kôrô Yamyélé ou le rêve d’une démocratie sans médiateurs

    Bsoir, je suis d’avis avec qlq lecteurs sur le langage utilisé.On aurait dit très soutenu mais au final la compréhension est de taille. l’eveil des consciences et aussi le courage qu’a l’auteur d’eclairer l’opinion ns interpelle.Bien à vous.
    Un petit de Toupah

    Répondre à ce message

  • Le 21 novembre 2013 à 19:08, par Tapsoba®(de H)
    En réponse à : Kôrô Yamyélé ou le rêve d’une démocratie sans médiateurs

    Simplement merci

    Répondre à ce message

  • Le 21 novembre 2013 à 20:03
    En réponse à : Kôrô Yamyélé ou le rêve d’une démocratie sans médiateurs

    Je vois que beaucoup d’internautes n’ont pas compris le message que l’auteur de l’article a voulu faire passer. Je reconnais, tout de même, que l’écrit est d’un très haut niveau et, de ce fait, inaccessible au citoyen lambda. Arnaud que je connais bien est un écrivain célèbre, un intellectuel hors pair. Je pense qu’à travers cet article, il a voulu simplement rendre hommage aux internautes, qui, à travers leurs écrits participent activement à la gestion de la chose publique, ce qui est heureux dans un Etat démocratique. Dans le cadre de l’exercice de leur liberté, les internautes refusent toute intervention de l’Etat. Les forums n’étant pas des espaces de non-droit, les médias se doivent de prendre le relais à travers la modération des forums. Et c’est ce que les médias en ligne comme lefaso.net , l’observateur paalga, le pays, font déjà pour rendre les discussions agréables. Il a fait des recommandations surtout à l’endroit des médias afin qu’ils puissent garantir sur les forums l’expression plurielle des opinions et la tolérance à l’égard des opinions contraires et ce, dans l’intérêt général. L’auteur s’est inscrit dans une dynamique de la promotion de la liberté d’expression à travers des pratiques responsables. D’où l’idée des chartes d’éthique que les internautes ne refuseront pas, qui leur permettront de connaître les règles qui régissent le fonctionnement des forums. le nom de Kôrô yamyélé, à mon avis, a été utilisé, comme l’a si bien un internaute, pour évoquer le cyberactivisme au BF, car Kôrô Yamyélé est bien connu des journalistes et des internautes. Je rappelle aussi que le terme "convocation" renvoie au fait de citer le nom de Kôrô Yamyélé qui, comme je l’ai dit, symbolise le cyberactivisme au Burkina. Bien à vous ! PEACE

    Répondre à ce message

  • Le 21 novembre 2013 à 21:06, par issoufil
    En réponse à : Kôrô Yamyélé ou le rêve d’une démocratie sans médiateurs

    Belle analyse. Les principales questions que pose le cyberactivisme sont revues ici : crise de confiance et crise des institutions, autodétermination individuelle, rapport entre liberté, solidarité et responsabilité, défis et opportunités de la technologie et d’’Internet, tolérance et extrémisme,. Et cela avec un sacré sens de la formule et du verbe et surtout un esprit de synthèse et de rassemblement. Le Burkina Faso a de jeunes talents dont il faut être fier. Jeune et brillanticime

    Répondre à ce message

  • Le 21 novembre 2013 à 21:19, par Erico
    En réponse à : Kôrô Yamyélé ou le rêve d’une démocratie sans médiateurs

    Texte bien écrit et qui a atteint ses objectifs cachés :
    (i) inviter une certaine élite à assumer son devoir de gardien du temple du savoir ;
    (ii) faire comprendre à cette élite que bien qu’intellectuelle (pas dans le sens hautin mais parce qu’ayant eu la chance d’atteindre un certain niveau dans les études), elle ne représente pas la majorité des burkinabè (beaucoup de personnes intéressées par une "traduction en langue" accessible par la majorité afin que le message passe ;
    (iii) inviter les structures dont le devoir est la perpétuation et la sauvegarde de la liberté à assumer leur responsabilité sans affiliation au régime ni à l’opposition. Sur ce point est c’est l’essence même de ce texte : pourquoi une radio ne reprend pas ce texte en langage accessible et dans nos différentes langues (quelles richesses dont nous n’avons conscience) pour élargir le débat ?
    Bon, je le concède, j’aurai atteints ma contribution si j’avais juste écrit dans nos différentes langues que le dialogue, le débat des idées et l’acceptation de la différence, en résumé l’échange sous quelque forme que ce soit (mais nous sommes traditionnellement plus apte à l’oral) sans animosité est un bien commun.

    Répondre à ce message

  • Le 21 novembre 2013 à 23:19, par Boileau
    En réponse à : Kôrô Yamyélé ou le rêve d’une démocratie sans médiateurs

    ce qui se conçoit bien s’enonce clairement !

    Répondre à ce message

    • Le 22 novembre 2013 à 11:43, par Burbur-sob
      En réponse à : Kôrô Yamyélé ou le rêve d’une démocratie sans médiateurs

      Nicolas BOILEAU (1636-1711)

      Il est certains esprits...

      Il est certains esprits dont les sombres pensées
      Sont d’un nuage épais toujours embarrassées ;
      Le jour de la raison ne le saurait percer.
      Avant donc que d’écrire, apprenez à penser.
      Selon que notre idée est plus ou moins obscure,
      L’expression la suit, ou moins nette, ou plus pure.
      Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement,
      Et les mots pour le dire arrivent aisément.

      Surtout qu’en vos écrits la langue révérée
      Dans vos plus grands excès vous soit toujours sacrée.
      En vain, vous me frappez d’un son mélodieux,
      Si le terme est impropre ou le tour vicieux :
      Mon esprit n’admet point un pompeux barbarisme,
      Ni d’un vers ampoulé l’orgueilleux solécisme.
      Sans la langue, en un mot, l’auteur le plus divin
      Est toujours, quoi qu’il fasse, un méchant écrivain.

      Travaillez à loisir, quelque ordre qui vous presse,
      Et ne vous piquez point d’une folle vitesse :
      Un style si rapide, et qui court en rimant,
      Marque moins trop d’esprit que peu de jugement.
      J’aime mieux un ruisseau qui, sur la molle arène,
      Dans un pré plein de fleurs lentement se promène,
      Qu’un torrent débordé qui, d’un cours orageux,
      Roule, plein de gravier, sur un terrain fangeux.
      Hâtez-vous lentement, et, sans perdre courage,
      Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage :
      Polissez-le sans cesse et le repolissez ;
      Ajoutez quelquefois, et souvent effacez. [...]

      (Chant I)

      Répondre à ce message

  • Le 21 novembre 2013 à 23:52, par Mang Biiga
    En réponse à : Kôrô Yamyélé ou le rêve d’une démocratie sans médiateurs

    Bull Shit !!! Rien que des mots alignes. Votre conclusion dit ceci : "L’humanité osera toutes les expéditions à la recherche du dernier îlot de vérité et de justice. Elle a cru retrouver cette cité perdue dans les médias. Il ne reste donc plus aux médias qu’à user de cette posture inespérée de tiers-arbitre pour faciliter l’avènement d’une citoyenneté assumée au service d’institutions fortes, seuls remparts contre le péril extremist".

    Si vous parlez de democratie, peut importe l’humanite. On a besoin seulement de majorite en democratie. Le peril extremiste c’est quoi/qui ? Je ne vois rien de bon dans ce papier. Et j’ai un diplome de 6 annees d’ universitee....

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2013 à 00:17, par Adjara
    En réponse à : Kôrô Yamyélé ou le rêve d’une démocratie sans médiateurs

    Pour comprendre cet écrit, il ne faut pas ce focaliser son attention sur le titre, meme si le choix de celui-ci est délibérément voulu pour d’emblée introduire le sujet.
    - Quel est le sens de l’usage de kôrô yamyélé dans l’analyse ?
    D’abord pour parler de l’usage de pseudonymes ou d’ecrits sans auteur (anonymat). Juste aussi pour dire que l’écrit porte sur le forum des internautes et en cela, le pseudo le plus parlant est celui de kôrô yamyélé.
    - Que constate l’auteur à travers ce nouveau phénomène croissant dans le journaux du pays, notamment dans Le Pays, L’Observateur, lefaso.net ?
    L’auteur constate que ces reactions des internautes expriment le désir de ces derniers de s’exprimer librement sur l’actualité du pays, eux qui se sentent frustrés par le manque d’autres moyens de se faire entendre.
    - Quelle est la conséquence de tout ceci ?
    Laisser parler les forumistes participe de la pluralité des opinions jusque-là ignorées. S’ils ne s’expriment que par ecrit, tant mieux. Leur interdire l’accès à un des rares moyens qui leur reste risque de les amener vers des moyens dont personne n’imaginera les consequences. Autrement dit, n’est-ce pas mieux de les laisser exprimer leurs désapprobations ou soutiens par ce moyen plutôt pacifique que de les laisser prendre les rues comme chez nos voisins arabes ?
    - Que dire de la nécessité des forumistes a agir de façon plus responsable et modérée ?
    "Kôrô Yamyélé ne réfutera pas la nécessité d’assurer la démocratie et de préserver la confiance au sein des forums".
    - Et la responsabilité des media dans tout ça ?
    L’auteur renvoie la balle dans le camps des journaux qui laissent faire. Il leur fait remarquer qu’ils devraient être un peu plus responsables pour éviter tout débordement qui pourrait mettre en peril la stabilité de nos institutions : ’"Il ne reste donc plus aux médias qu’à user de cette posture inespérée de tiers-arbitre pour faciliter l’avènement d’une citoyenneté assumée au service d’institutions fortes, seuls remparts contre le péril extrémiste."

    Je ne saurais conclure sans interpreter le message qui se cache derrière cet effort de Arnaud. Ils nous informe que meme en écrivant sans signer de nos vrais vrai noms, cela n’exclue pas que nous soyons un jour poursuivis en justice si un commentaire ou quel que écrit que ce soit serait jugé grave et porterait atteinte à la "quelque chose de l’Etat" (comme c’est eux-seuls qui connaissent leurs droits et nous autres on est que des citoyennes moutons-votants...).
    En réponse à Arnaud, je te dis que si le forum vous derange de là où vous vous trouvez, ne nous lisez pas. Ensuite si c’est à cause des forums que vous ne voulez pas dépénaliser le délit de presse, et pensez intimider les journaux qui offrent leurs sites internets à nous autres, c’est simplement votre problème. Tu as raison, on a plus confiance en vous et vos institutions "bruyants". Alors laisse-nous parler et aller developer le pays, c’est ce qu’on vous demande.

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2013 à 00:19
    En réponse à : Kôrô Yamyélé ou le rêve d’une démocratie sans médiateurs

    Bcp de métaphores et de poésie inutiles dans un texte qui aurait pu avoir son poids réel dans un français pragmatique, humble et accessible.
    M. Il faut choisir être l’écrivain que vous êtes, et le journaliste que vous souhaitez incarner à travers ce texte.

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2013 à 07:04, par if
    En réponse à : Kôrô Yamyélé ou le rêve d’une démocratie sans médiateurs

    Salut. Eclairer notre lanterne, le koro est au ouf ou quoi ? Le faso.net doit nous situer ? C’est le début de la mort du faso.net.
    Reprenez l’article et dites -nous clairement les choses quoi ?

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2013 à 07:08, par rodman
    En réponse à : Kôrô Yamyélé ou le rêve d’une démocratie sans médiateurs

    Bel article ! Une écriture délicate et une profondeur de sens. Félicitations à vous et continuez dans ce sens

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2013 à 07:17, par several
    En réponse à : Kôrô Yamyélé ou le rêve d’une démocratie sans médiateurs

    Quand les forumistes ont vu koro yamyelé, ils ont sauté là-dessus alors que cet écrit est un appel â la réflexion. Très bien

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2013 à 08:04, par Le Burkina D’abord
    En réponse à : Kôrô Yamyélé ou le rêve d’une démocratie sans médiateurs

    Un beau texte !!! Mais que seuls les esprits avertis sauront comprendre et disséquer !! J’aime bien ceci : ’l’avènement d’une citoyenneté assumée au service d’institutions fortes, seuls remparts contre le péril extrémiste’. Waouh !!
    Kôrô Yamyélé est un personnage mythique qui anime le forum. Qu’il ne s’hasarde surtout pas à se dévoiler au risque de se démystifier et donc de tomber dans le banal et dans le vénal !!!

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2013 à 08:34, par LeBobolaisDéchainé
    En réponse à : Kôrô Yamyélé ou le rêve d’une démocratie sans médiateurs

    Bien expliqué, bien dit et bien analysé, Mister O. Mais par moment des fautes grammaticales qui gênent pas moins un puriste ! En effet je crois savoir qu’au pluriel, "forum" se lit et se dit "fora". Enfin pour ce qui est de kôrô Yamyélé, on ne le remarque plus aux fora des internautes dans LeFaso.net. Nouvelles ?

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2013 à 09:37, par bouba
    En réponse à : Kôrô Yamyélé ou le rêve d’une démocratie sans médiateurs

    faites attention a ce monsieur, je trouve qu’il n’est pas fiable.
    Il est avec les mangeurs de la républic.

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2013 à 11:14, par GOMDABO
    En réponse à : Kôrô Yamyélé ou le rêve d’une démocratie sans médiateurs

    Moi j’ai tout pigé et voila comment je résume en français facile : il dit qu’il comprend gros français

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2013 à 11:34, par Le Burkina D’abord
    En réponse à : Kôrô Yamyélé ou le rêve d’une démocratie sans médiateurs

    Un beau texte !!! Mais que seuls les esprits avertis sauront comprendre et disséquer !! J’aime bien ceci : ’l’avènement d’une citoyenneté assumée au service d’institutions fortes, seuls remparts contre le péril extrémiste’. Waouh !!
    Kôrô Yamyélé est un personnage mythique qui anime le forum. Qu’il ne s’hasarde surtout pas à se dévoiler au risque de se démystifier et donc de tomber dans le banal et dans le vénal !!!

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2013 à 12:31, par Tonton
    En réponse à : Kôrô Yamyélé ou le rêve d’une démocratie sans médiateurs

    Mes amis du forum, vous voyez maintenant pourquoi certains forumistes ne méritent pas qu’on les prenne au sérieux ? Incapables de comprendre l’élémentaire. D’autres sont même allés jusqu’à croire que Kôrô Yamyélé a été convoqué. Et ça se dit acteur du développement. Kaarissa !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    Parole de Tonton

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2013 à 18:06, par DAO
    En réponse à : Kôrô Yamyélé ou le rêve d’une démocratie sans médiateurs

    Vraiment c’est du bavardage tout ça.

    Je suis content que notre Kôrô Yamyélé ait été cité comme activiste. C’est lui qui m’a donné le goût du forum.

    Merci beaucoup à lui.

    Il faut accepter que le monde a changé.

    La liberté est un droit naturel.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés