Affaire SOMIKA - Orpailleurs du Centre-nord : la démission du Gouverneur ZOROME exigée

mercredi 20 novembre 2013 à 01h40min

Entre les orpailleurs de la région du Centre-nord et la société minière Adama KINDO, rien ne va plus. En effet, le différend né de la condamnation de neuf orpailleurs par la justice à Kaya, il y a quelques temps, s’est déporté dans la rue avec une marche de protestation suivie de la remise d’un message au Gouverneur et dont le destinataire final n’est autre que le Premier ministre en personne. Message dans lequel les manifestants ressassent de nombreux griefs à l’encontre de l’Administration et de la justice dont ils exigent par la même occasion la démission pure et simple.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Affaire SOMIKA - Orpailleurs du Centre-nord : la démission du Gouverneur ZOROME exigée

Informés de la marche que projetaient d’organiser les orpailleurs, les journalistes présents sur le lieu de la manifestation auront constaté une mobilisation massive dans les artères de la ville de Kaya au matin de ce 18 novembre 2013 ; c’est ainsi qu’ils prennent d’assaut les artères de la ville pour se rendre à la place Naba Koom ; de là ils prennent la direction du Gouvernorat ; sur les pancartes qu’ils portent on peut lire : « justice de Kaya=SOMIKA »

Une ambiance électrique dans laquelle certains manifestants tenaient à en découdre ; il aura fallu toute la détermination des organisateurs pour empêcher que certains ne fassent une descente sur la Maison d’arrêt et de correction de la ville ; car pour eux « trop c’est trop ». De fait ils disent être victimes du dictat du groupe dirigé par Adama KINDO dont ils dénoncent les agissements. Avec selon eux la complicité active des autorités locales.

Démission exigée du Gouverneur et des autorités judiciaires

Le message est sans concession ; il note notamment que « les orpailleurs sont aussi des citoyens burkinabè qui contribuent au développement du pays ».
A l’endroit du Chef du gouvernement, ils écrivent notamment que « la goutte d’eau qui a fait déborder le vase est une fois de plus ce jugement comique au palais de justice de Kaya où neuf de nos militants ont été condamnés sans preuve, en écopant de 6 mois fermes ».

Le procureur de Kaya lui non plus n’est pas épargné et il en prend pour son grade.

« Il le sait très bien, disent les manifestants, lui qui a toujours joué au chat et à la souris depuis son arrivée au palais ».

Bref ils sont très mécontents. Face à eux Mariam ZOROME a tenté d’avoir des mots d’apaisement ; en affirmant notamment que les portes de l’administration sont ouvertes à tous pour que le dialogue triomphe dit-elle ;

Elle qui a en outre félicité les organisateurs pour avoir, dit-elle, bien encadré la marche qui s’est bien déroulée ; pas sûr cependant que cela suffise à calmer les ardeurs des orpailleurs qui affirment plus que jamais, ils ne se laisseront faire.

Notons qu’après la remise du message que le Gouverneur a promis de transmettre fidèlement à qui de droit bien qu’il y soit exigé sa démission, les manifestants ont invités certains de leurs camarades à témoigner des méthodes qu’ils jugent peu honorables de la part du groupe SOMIKA ; ils laissent entendre en particulier la propension des forces de l’ordre à s’aligner systématiquement sur les positions de ladite société pour les traquer et les dépouiller de leurs biens.

Nous y reviendrons…

Juvénal SOME

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 19 novembre 2013 à 20:49
    En réponse à : Affaire SOMIKA - Orpailleurs du Centre-nord : la démission du Gouverneur ZOROME exigée

    Somika = justice. la justice de nos jours apartient au riches . ce illetré a besoin d’une formation .renseignez vous a FETEKOLE / Arbinda il a fait enfermer des villageois . mais tout de meme bravo a lui pr les oeuvre charitable

    Répondre à ce message

  • Le 19 novembre 2013 à 21:25, par Djeneba
    En réponse à : Affaire SOMIKA - Orpailleurs du Centre-nord : la démission du Gouverneur ZOROME exigée

    Vraiment ou va le faso. La moindre chose on demande démission. Les orpailleurs ne sont pas au dessus de la loi. Vous ferez mieux selon votre logique de demander la démission de BLAISE COMPAORE car c’est lui qui a nommé le gouverneur et est le 1er magistrat.Epui n’est pas vous qui les voter moyennant des "aliments".

    Répondre à ce message

  • Le 19 novembre 2013 à 21:45, par Jamanatigui
    En réponse à : Affaire SOMIKA - Orpailleurs du Centre-nord : la démission du Gouverneur ZOROME exigée

    La justice est la nouvelle plaie du Burkina Faso. Il fut un temps au Faso où c’etait les bidasses qui dictaient leurs lois. Le moindre manquement d’un civil à leur egard etait sevèrment et collectivement reprimé au nom de la solidarité du corps.
    Dieu aidant vit l’an 2011 avec son corolaire de lutte au Faso. Des mutins ont été reprimés et dépuis lors on constate que les bidasses qui etaient hors du rang se sont rangés.
    Sitôt que les militaires sont rentrés dans la république, nous constatons l’emergence (Pas celui de Blaise COMPAORE surtout) d’une nouvelle plaie : l’arrongance des magistrats à travers leur fameux "outrage à mon cul". Du coup ils ont instrumentalisé la justice en le transformant à un outil qu’ils dirigent comme ils l’entendent.

    Je ne connais le fond de l’affaire qui oppose les orpailleurs à la justice mais ce qui m’a été donné de constater au procès d’hier m’a revoté à tout point de vue.

    Deux policiers faisant regulièrement leur boulot se trouve buté à l’ego dmesuré d’un magistrat qui refuse de se soumettre au contrôle d’usage sous pretexte d’être un magistrat. comme si un magistrat etait un tripède indetifiable à l’oeil nu.

    Ce qui est revoltant dans tout ça c’est quand c’est cs policiers qu’on condamne pour 12 mois avec 300 000 francs d’amende. Avouons quand même que les policiers ont été blessés dans leur honneur.
    Si j’etais un policier, dès que quelqu’un me dise qu’il est magistrat, je ne discuterai plus avec lui je le laisse continuer sa route car telle est la volonté de la republique.

    Répondre à ce message

  • Le 20 novembre 2013 à 08:29, par LE SOSIS
    En réponse à : Affaire SOMIKA - Orpailleurs du Centre-nord : la démission du Gouverneur ZOROME exigée

    A ARIBINDA DANS LE SOUM DOUZE PERSONNES VENAIENT DE PURGER LEUR PEINE DE DEUX ANS POUR AVOIR DETRUIT UN HANGAR DE SOMIKA
    ALLEZ Y VOIR D’UNE VALEUR DE CENT MILLES FRANCS MAXIMUM COMME
    QUOI LA JUSTICE EST TOUJOURS DU COTE DE ADAMA KINDO

    Répondre à ce message

  • Le 20 novembre 2013 à 09:38, par ousways
    En réponse à : Affaire SOMIKA - Orpailleurs du Centre-nord : la démission du Gouverneur ZOROME exigée

    il faut que les gens arrêtent d’indexer systématiquement la justice !
    tout jugement est motivé en se basant sur un texte de loi, vous pensez que c’est du maraboutage que les magistrats font ; ils motivent leurs décisions. et celui qui n’est pas content qu’il interjettent appel au lieu de se livrer à l’anarchie. c’est justement cette anarchie qui conduit au pire.
    il faut que les gens comprennent, en justice il y a toujours un gagnant et un perdant. et le perdant n’aura jamais le sentiment qu’une bonne justice est rendue ; surtout si son contradicteur -de certain rang- sort gagnant. c’est la nature humaine. Mais ça ne veut pas pour autant dire que la loi n’a pas bien été appliquée.
    les perdants donnent toujours des versions erronées pour se donner raison ; il faut donc écouter les deux parties et raisonner comme un être raisonnable avant de se livrer à des commentaires péremptoires ! c’est lâche !
    que les ignorants cherches à comprendre ! que les gens de mauvaises foi arrêtent, sinon ce sont eux qui nous conduiront au pire.

    Répondre à ce message

    • Le 20 novembre 2013 à 13:41
      En réponse à : Affaire SOMIKA - Orpailleurs du Centre-nord : la démission du Gouverneur ZOROME exigée

      Bien dit, Ousways. Je suis d’avis avec toi. Je ne jette point de lauriers à notre justice dans la mesure où la justice est une émanation de Dieu. Par contre j’en veux à bons nombre d’internautes pour leurs points de vue hâtifs et puérils sur notre justice. Ils ne tiennent le plus souvent que des propos dignes de ceux que l’on ne pourrait entendre dans des débits de boissons (frelatées)... Il faut toujours chercher à connaître les faits réels avant de prendre position car tant que ce ne sera pas ainsi, ils cultiverons et perpétueront cette dangereuse habitude et cela peut enflammer le pays un jour.Combien sont-ils ces gens qui,dans des affaires, après avoir connu les véritables faits n’ont plus eu le courage de lever la tête ? Si pour un rien chacun, sans avoir une fois vu une seule fois de sa vie le code pénal, s’érige en spécialiste du droit pour exiger la libération de condamnés et quoi sais-je encore, je me demande bien si nous avons encore besoin d’une institution judiciaire. Que voulons-nous à la limite ? Retenons seulement que de la même manière dont un riche peut avoir tort ou raison, cela vaut pour le pauvre

      Répondre à ce message

  • Le 20 novembre 2013 à 10:52, par KONSITOYEN
    En réponse à : Affaire SOMIKA - Orpailleurs du Centre-nord : la démission du Gouverneur ZOROME exigée

    bravo a la justice kayalaise trop c’est trop car pour ceux qui ne connaissent pas le nommé ISSA SONDO, c’est un très riche orpailleur qui use du fait qu’il soit dans son village natal et surtout de sa richesse pour mater celui qui n’est d’accord sur le prix de ton or car c’est lui qui est l’unique acheteur d’or et tu n’a pas le droit de vendre ton or à un autre sinon on prend ta moto et tout objet de valeur et on te frappe correctement. On pouvait t’attacher et te deposer pendant 48h et la justice ne disait rien. Les autres condammés sont sûrement ses complices. Pourquoi personne ne parlait pas de ça avant ??????

    Répondre à ce message

    • Le 20 novembre 2013 à 14:08
      En réponse à : Affaire SOMIKA - Orpailleurs du Centre-nord : la démission du Gouverneur ZOROME exigée

      Koncitoyen, merci pr cette information, mais est-ce faut-il tuer quelqu’un comme lui pour continuer de faire comme lui sinon pire que lui ? c’est exactement ce que SOMIKA fait. J’admet qu’on peut tuer pour faire régner la justice, mais tuer pour imposer une injustice plus criarde n’est pas à mon avis juste pour unt état.
      Entre nous, je me demande si Adama Kindo est vraiment le propriétaure de SOMIKA

      Répondre à ce message

  • Le 20 novembre 2013 à 13:17, par le contributeur
    En réponse à : Affaire SOMIKA - Orpailleurs du Centre-nord : la démission du Gouverneur ZOROME exigée

    Très cher ami, c’est 4a l’emmergence à la sauce Compaoré.
    Avant ils disaient si tu fais, je te fais et il ya rien.
    Maintenant ils disent si tu fais je t’enferme et il n’ya rien.
    Le problème c’est que tant que Blaise sera au pouvoir rien ne peut vraiment changer. N’oublier surtout pas qu’il a utiliser 27 ans pour mettre en place ce système et ce n’est pas par des reformes contextuelles qu’il trouvera une solution à ce qu’il a crée, nourri, et entretenu.

    Répondre à ce message

  • Le 21 novembre 2013 à 19:31
    En réponse à : Affaire SOMIKA - Orpailleurs du Centre-nord : la démission du Gouverneur ZOROME exigée

    konto

    pauvre a tjours tord sans justice

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés