Profanation de la tombe de Thomas Sankara : A qui en veulent les auteurs ?

lundi 18 novembre 2013 à 23h23min

Le caractère sacré d’une tombe est encore foulée au pied, dans la capitale du pays des hommes intègres. C’est du moins, le constat fait ce 18 novembre 2013 au cimetière de Dagnoën où repose depuis le 15 octobre 1987, feu le président Thomas Sankara.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Profanation de la tombe de Thomas Sankara : A qui en veulent les auteurs ?

La première fois, c’était le 27 juillet 2011. Aujourd’hui encore, nous avons découvert la tombe de l’illustre disparu profanée, violée. C’est en effet, la stèle de ladite tombe qui a été cassée en partie. L’acte a vraisemblablement été commis la veille, le 17 novembre 2013.

L’atteinte à une tombe, quelle qu’en soit la partie, est inacceptable. Et là, c’est la stèle funéraire, la partie qui comporte des inscriptions relatives au président Sankara, qui a été saccagée dans un cimetière clôturé, devant l’entrée duquel nous avons trouvé trois éléments de la Compagnie républicaine de sécurité (CRS). Ces derniers ont confié être arrivés sur les lieux ce matin même, 18 novembre 2013. Aussi ont-ils laissé entendre n’être pas informés sur l’existence d’un dispositif permanent de sécurisation du cimetière.

Ainsi, la tombe de feu le président de la Révolution d’août 1983 a été, pour la deuxième fois, profanée. Au-delà de fouler au pied la vénération due aux morts, c’est le caractère sacré du cimetière, de la tombe, qui a été torpillé. Ce qui suscite naturellement des questions. A qui en veulent les auteurs d’un tel acte ? Aux parents du disparu ? A ses fans ? Aux leaders politiques sankaristes ? Ou bien à Dieu qui l’aurait accueilli dans son royaume ?

Et la réponse, quelle qu’elle soit, invite en outre à s’interroger sur les raisons qui pourraient sous-tendre une telle barbarie. Quels intérêts, fictifs ou réels, pourraient bien, être poursuivis par le ou les auteur (s) ? Serait-ce des individus déterminés à s’illustrer de la piètre manière ? Le moins que l’on puisse souhaiter, c’est qu’ils soient identifiés et punis à la hauteur de leur forfait.

Fulbert Paré

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 18 novembre 2013 à 17:22, par le riche
    En réponse à : Profanation de la tombe de Thomas Sankara : A qui en veulent les auteurs ?

    Euh ! Qu’est ce que ces opposants ne feraient pas pour nous salir et nous empêcher de maintenir le Blaiso au-delà de 2015 ! Mais ce n’est pas grave car Dieu est du coté du CDP. D’après les Ivoiriens, c’est Dieu qui fait notre palabre donc on est tranquille. Que Thom Sank repose en paix et que les auteurs de cette profanation soient punis. Quelque soit leur bord politique.

    Répondre à ce message

  • Le 18 novembre 2013 à 17:25, par El Hadj YANOGO
    En réponse à : Profanation de la tombe de Thomas Sankara : A qui en veulent les auteurs ?

    Au CDP nous déplorons et condamnons cet acte avec la dernière énergie. Ceux qui ont fait ça sont contre la Paix dans ce pays. Ils doivent être démasqués et punis conformément aux lois en vigueurs. Son Excellence Monsieur Blaise COMPAORE, Président du Faso en apportant la démocratie dans ce pays a voulu que tout les burkinabè puissent être libre, et travailler au progrès de notre Nation. Or, cet act est visiblement odieux et contraire à l’esprit même de la démocratie, de la morale tout simplement. Malheur à celui ou à ceux qui en est oui en sont le ou les auteurs ! Oui au respect des morts !

    Répondre à ce message

  • Le 18 novembre 2013 à 17:32
    En réponse à : Profanation de la tombe de Thomas Sankara : A qui en veulent les auteurs ?

    Quel comportement ça encore ? Laissez le vaillant homme se reposer en paix. SVP !

    Répondre à ce message

  • Le 18 novembre 2013 à 17:38
    En réponse à : Profanation de la tombe de Thomas Sankara : A qui en veulent les auteurs ?

    C’est triste de voir que cieux qui on assassiner le PF et écrie un certificat de morts nuturel continu de profane sa tombe 26 après . Mais même après 1000ans le fil de homme sera toujour populaire !!!

    Répondre à ce message

  • Le 18 novembre 2013 à 17:38, par Koana
    En réponse à : Profanation de la tombe de Thomas Sankara : A qui en veulent les auteurs ?

    Ceux qui ont fait cet acte ignoble n’en veulent à personne mais à Dieu le créateur de tout. Dieu s’aura apprécier leur acte. paix à notre grand leader le camarade Tom Sank.

    Répondre à ce message

  • Le 18 novembre 2013 à 18:01, par Diem
    En réponse à : Profanation de la tombe de Thomas Sankara : A qui en veulent les auteurs ?

    Quelle fuite en avant honteuse !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 18 novembre 2013 à 18:36, par Bartho
    En réponse à : Profanation de la tombe de Thomas Sankara : A qui en veulent les auteurs ?

    S’il veulent effacer la memoir d Thom Sank,qu’ils ns tuent tous parce q sankara est idée et esprit et habite en chacun d nous.il a impacté positivement son temps et sa generation.nous nous faisons un devoir generationnel d perpetuer sa memoire,n’en deplaise aux vampires et aux charognard.son esprit va toujours tourmenté ses assassins et que dieu les punissent au centuple de leur méfaits et q la sanctions retombent sur eux et leurs fils jusqu’a la 10ème generation.dite amen !!

    Répondre à ce message

  • Le 18 novembre 2013 à 18:38, par tonnere
    En réponse à : Profanation de la tombe de Thomas Sankara : A qui en veulent les auteurs ?

    on les voit venir ,c’est pour nous dire que la tombe de THOMAS SANKARA n’est pas en séurité et qu’il faut la déménager.c ’est la qu’ils vont profiter pour faire tout disparaitre.blaise n’a même pas pitié du cadavre de son ex frangin.

    Répondre à ce message

  • Le 18 novembre 2013 à 18:43
    En réponse à : Profanation de la tombe de Thomas Sankara : A qui en veulent les auteurs ?

    C’est odieux, inhumain et digne de la médiocrité. Après ce qui est arrivé à Thomas le 15 octobre 1987 dans les conditions que l’on sait, avait t on besoin de tels actes d’où qu’ils viennent ? Donnons un peu plus de valeurs morales à notre pays afin qu’il mérite son de "pays des hommes intègres".

    Répondre à ce message

  • Le 18 novembre 2013 à 18:48, par Le Sage X
    En réponse à : Profanation de la tombe de Thomas Sankara : A qui en veulent les auteurs ?

    Pardon, par où est passé le modérateur pour qu’on laisse ces deux ignares réagir de façon sauvage sur un article aussi grave ? Si ça se trouve , on tient déjà une piste sur les profaneurs . Tas d’inconscients.

    Répondre à ce message

  • Le 18 novembre 2013 à 18:50, par Lasa
    En réponse à : Profanation de la tombe de Thomas Sankara : A qui en veulent les auteurs ?

    Faut il le rappeler ? Le President du Faso, Capitaine Thomas SANKARA a trouve la mort en octobre 1987 de suite de fusillade.
    Un proverbe africain indique que "qui mange la tete, n a pas peur des yeux".
    Tot ou tard, devant les hommes ou devant Dieu, profaneur de tombe et "autre", chacun repondra de ses actes.
    Paix a l ame de Thomas SANKARA.

    Répondre à ce message

  • Le 18 novembre 2013 à 18:51, par Lasa
    En réponse à : Profanation de la tombe de Thomas Sankara : A qui en veulent les auteurs ?

    Faut il le rappeler ? Le President du Faso, Capitaine Thomas SANKARA a trouve la mort en octobre 1987 de suite de fusillade.
    Un proverbe africain indique que "qui mange la tete, n a pas peur des yeux".
    Tot ou tard, devant les hommes ou devant Dieu, profaneur de tombe et "autre", chacun repondra de ses actes.
    Paix a l ame de Thomas SANKARA.

    Répondre à ce message

  • Le 18 novembre 2013 à 18:51, par la soldat
    En réponse à : Profanation de la tombe de Thomas Sankara : A qui en veulent les auteurs ?

    Il est de la race de ceux là, qui même morts, perturbent le sommeil des cancres. Camarade Président, rest in peace for ever car comme tu le disais "la tragédie des peuples révèlent les grands Hommes mais ce son toujours des cancres qui provoquent ces tragédie".

    Répondre à ce message

  • Le 18 novembre 2013 à 18:57, par Qui dit mieux
    En réponse à : Profanation de la tombe de Thomas Sankara : A qui en veulent les auteurs ?

    messieurs le riche et el hadj yanogo n’oublient pas que c’est votre chef qui a assassiné sankara mais tot ou tard il le payera donc arretez vos plaisanteries.

    Répondre à ce message

  • Le 18 novembre 2013 à 19:00, par verite no 1
    En réponse à : Profanation de la tombe de Thomas Sankara : A qui en veulent les auteurs ?

    Que les auteurs soient identifies et punis. On ne samuse pas avec la memoire d’une personne de surcoit celle du capitaine Thomas Sankara, President du Faso, Chef du gouvernement, President du CNR. La patrie ou la mort, nous vaincrons.

    Répondre à ce message

  • Le 18 novembre 2013 à 19:01
    En réponse à : Profanation de la tombe de Thomas Sankara : A qui en veulent les auteurs ?

    YANOGO & RICHE, sachez que ce n’est pas le CDP qui a evincé THOMAS SANKARA du pouvoir vous connaissez bien la personne qui a commandité le coup d’etat ; donc de gràce ne melé pas ce machin de parti au nom du defunt. Et puis je vous informe que la démocration existait bien avant la révolution. Evitez de tout politisé dans notre pays, car il peut être fatal pour tout le monde un jour. Regardez l’incivisme actuellement, l’autorité de l’etat est bravé, chacun fait ce qu’il veut les gens s’en fichent on se règle les comptes sans les pouvoirs publics bref. Tous ces constats vous vous en fichez, c’est 2015 qui vous regarde. Dans la sous region il y’a une étude qui a trouvé que les burkinabé sont en marjorité nerveux et courageux et qu’une explosion de violence due aux politiques va être pire que la cote d’ivoire. Travaillons donc plutôt à être tolerant par tous et pour tous au lieu de poluer la situation socio-politique comme vous le faite.

    Répondre à ce message

    • Le 19 novembre 2013 à 07:44, par Anita Manour
      En réponse à : Profanation de la tombe de Thomas Sankara : A qui en veulent les auteurs ?

      je suis d’accord avec vous Mr lagui ; oh pardon, Mr Yanogo. Mais ce que vous refusez de dire comme vérité, c’est que tu n’as pas dit qui est à l’origine du bafouement de l’autorité. L’ incivisme est ancrée dans notre société, il faut corriger cela, mais il n’y a pas que les citoyens qui se règlent les comptes car l’exemple a été pris chez les autorités qui paradoxalement se règlent les comptes et ne veulent pas que les citoyens se règlent aussi les comptes. ils n’ont qu’à montrer plutôt le bon exemple

      Répondre à ce message

    • Le 19 novembre 2013 à 08:27, par El Hadj YANOGO
      En réponse à : Profanation de la tombe de Thomas Sankara : A qui en veulent les auteurs ?

      Monsieur, En aucun moment je n’ai dit dans mes propos que le CDP est mêlé...Je suis un militant actif et convaincu du CDP depuis les prières heures du Front Populaire. J’ai dit que nous condamnons avec la dernière énergie cet acte ignoble. Pourquoi parlez-vous de 2015 ici ? Qui a mené votre fameuse étude qui prouve que les burkinabè sont en majorité nerveux et courageux ? Elle a mené cette étude quand et où peut-on se procurer les résultats de cette étude ? Par ailleurs, sachez que c’est au nom de la tolérance que son Excellence Monsieur Blaise COMPAORE, Président du Faso travaille chaque jour à assoir plus de démocratie et à mettre en place des institutions démocratiques plus fortes telle que le sénat !

      Répondre à ce message

      • Le 20 novembre 2013 à 09:00, par Cadlex
        En réponse à : Profanation de la tombe de Thomas Sankara : A qui en veulent les auteurs ?

        Ivoirien, g n devrais peut être ps m faire voir ici. Le BF est 1 partie de mmêm. 5 fw a/r est la preuve g pense, de mn amour pr la bas. G voudrais seulement attirer vtre attention sur le danger ki vs guette : d’1 côté les pro et de l’autre, les anti. Le malheur de la Côte d’Ivoire est parti g le rappelle de là. Tout le monde parle de Dieu sans se referer à lui : le PARDON caracterise le croyant et l’AMOUR vivifie l’acceptation de l’autre comme soit mêm. Les anti, ne remuez ps le couteau ds la plaie encore béante et vs les pro, comprenez ke le PR TS ne reviendra plus jamais. Faites ts l’effort de trouver ou fabriquer quelqu’un de + fort que les deux réunis en qui vs vs reconnaissez. Ns avons ts des comptes à rendre à ceux que ns precedons. Sans parti pris, g vs prie de m’epargner des éventuelles intentions.

        Répondre à ce message

    • Le 19 novembre 2013 à 09:01, par El Hadj YANOGO
      En réponse à : Profanation de la tombe de Thomas Sankara : A qui en veulent les auteurs ?

      Monsieur, En aucun moment je n’ai dit dans mes propos que le CDP est mêlé...Je suis un militant actif et convaincu du CDP depuis les prières heures du Front Populaire. J’ai dit que nous condamnons avec la dernière énergie cet acte ignoble. Pourquoi parlez-vous de 2015 ici ? Qui a mené votre fameuse étude qui prouve que les burkinabè sont en majorité nerveux et courageux ? Elle a mené cette étude quand et où peut-on se procurer les résultats de cette étude ? Par ailleurs, sachez que c’est au nom de la tolérance que son Excellence Monsieur Blaise COMPAORE, Président du Faso travaille chaque jour à assoir plus de démocratie et à mettre en place des institutions démocratiques plus fortes telle que le sénat !

      Répondre à ce message

  • Le 18 novembre 2013 à 19:39
    En réponse à : Profanation de la tombe de Thomas Sankara : A qui en veulent les auteurs ?

    Je ne vais pas profaner la tombe de ce grand leader de l’Afrique qui est Thomas Sankara que j’admire toujours parce que son nom restera dans l’histoire d’une manière positive ; quand bien même beaucoup de familles Burkinabè n’ont pas oublié les milliers de dégager et de licencier. Mon père a été licencié sans droits à un mois quinze jours de sa retraite. Il est décédé dans la misère totale. Mon petit frère également licencié et décédé dans la misère totale en me laissant ses enfants. Nous avons transcender toute cette misère et pardonnant à toute l’équipe dirigeante "de la révolution populaire et démocratique", en nous fixant des objectifs dans la famille. En tant que l’ainé Je me suis consacré à l’essentiel :les études de mes frères, mes sœurs et mes nièces tous orphelins de père. DIEU a entendu nos prières, personne ne chôme. Si j’avais toujours la haine contre l’ équipe de Thomas SANKARA ou avais inculqué la haine à mes frères, les connaissant, il ne resterait plus rien de sa tombe.
    MAIS CE QUE JE NE COMPRENDS PAS, DIEU NOUS A PARDONNE, POURQUOI NOUS NE VOULONS PAS LE PARDONNER EN LE LAISSANT TRANQUILLE RÉGLER SON COMPTE AVEC DIEU ? Que Dieu donne à chacun de nous la paix du cœur afin que nous puissions construire cette nation dans la paix et dans la tolérance.

    Répondre à ce message

  • Le 18 novembre 2013 à 20:01, par olas
    En réponse à : Profanation de la tombe de Thomas Sankara : A qui en veulent les auteurs ?

    si seulement on voulait reconnaitre ce qu’il a été on lui aurait donné une tombe plus décente et mieux protégé. pas a dagnoen comme un chien. Mobutu a été enterré comme un kafr au maroc. meditez....... les puissants d’aujourd’hui

    Répondre à ce message

  • Le 18 novembre 2013 à 20:23, par HAKILI-GNOUMANN
    En réponse à : Profanation de la tombe de Thomas Sankara : A qui en veulent les auteurs ?

    Le RICHE,ya quelle relation entre Thom SANK,Blaise et CDP.Il faut faire les analyses avec intelligence.Il faut faire ton propre palabre et non palabre de quelq’un.Que diras-tu à ton enfants ?Que tu as été le berger d’une autre personne comm toi ?PITIÉ.......dèèeeeeh.Un homme s’assume.....

    Répondre à ce message

    • Le 19 novembre 2013 à 00:21, par Justin
      En réponse à : Profanation de la tombe de Thomas Sankara : A qui en veulent les auteurs ?

      La difference est le faite que les opposants au CDP sont pret a TOUT, bruler, casser le Burkina et meme dire qu’ils sont sankaristes alors qu’ils pronent en aucun cas le model sankariste qui est celui du COMMUNISME.
      En fait, cette profanation n’est autre que celle des opposants et de leur logique. Le pouvoir après avoir fait de Thomas sankara un hero national, l’avoir enterre avec tt les honneurs, n’a aucun interet a salir sa tombe.

      Répondre à ce message

      • Le 20 novembre 2013 à 13:37, par Touba
        En réponse à : Profanation de la tombe de Thomas Sankara : A qui en veulent les auteurs ?

        Salut Justin tu doit être très jeune et ne connait pas le film de l’histoire de ce pays sur les 30 derniers années. Du reste tu doit savoir qu’on ne fait pas un hero. Un hero, c’est ce que la personne a fait avant sa mort. Il y a des personnes que nous connaissons, malgré leur richesse qui ne peuvent être des héros. Au fait, pourquoi ne faites vous pas de François un héro national pour voir ce que ca peut donner.

        Répondre à ce message

  • Le 18 novembre 2013 à 20:25, par ZIRIPOUKDA
    En réponse à : Profanation de la tombe de Thomas Sankara : A qui en veulent les auteurs ?

    Malheur à ceux qui ont commis cet acte ignoble. Puisse DIEU faire la "palabre" du peuple du pays des hommes intègres.

    Répondre à ce message

  • Le 18 novembre 2013 à 21:43, par MAX
    En réponse à : Profanation de la tombe de Thomas Sankara : A qui en veulent les auteurs ?

    Mr le PRÉSIDENT reposé en paix LE TOUT PUISSANT les payera a la hauteur de leur forfait

    Répondre à ce message

  • Le 19 novembre 2013 à 02:13, par Sdwaya
    En réponse à : Profanation de la tombe de Thomas Sankara : A qui en veulent les auteurs ?

    Aussi riche soit -il, aussi puissant soit - il, combien de temps devront nous vivre sur cette terre ? Somme nous immortel ? Dans la capitale du pays des Hommes dit intègres on laisse profaner la tombe d’un président de la république que pense le gouvernement et son président ? Comment se sentirait tu, notre président qu’après sa mort on laisse sa tombe à la merci des individus sans état d’âme ? On me dira qu’on n’a pas prit des mesures de sécurités pour protéger les tombes des anciens présidents. Cette raison est - il valable ? Qu’est ce que nous avons prit comme mesure de sécurité lorsque la tombe a été profané pour la première fois, nous qui partons a chaque anniversaire de l’assassinat du président Thomas sankara déposer des fleurs et faire du tapage médiatique ? N’avons nous pas aussi une part de responsabilité dans cette énième profanation ? Loin pour moi d’avoir une partie prise mais une manière d’interpeler chacun de nous au respect du caractère sacré de la mort.

    Répondre à ce message

  • Le 19 novembre 2013 à 02:55, par CIJS
    En réponse à : Profanation de la tombe de Thomas Sankara : A qui en veulent les auteurs ?

    Campagne Internationale Justice pour Sankara- CIJS

    Nouvelle profanation de la tombe présumée de Thomas Sankara

    C’est avec consternation que les membres de la CIJS apprennent, ce 18 novembre 2013 de Ouagadougou, la nouvelle d’une nouvelle profanation de la tombe présumée de Thomas Sankara. Thomas SANKARA a été assassiné le 15 Octobre 1987 en compagnie d’une dizaine de ses camarades, vraisemblablement victimes d’un complot international et local. Le certificat de décès faisait état d’une « mort naturelle », et aucune explication sur les circonstances de leur mort n’a jamais été donnée ; il n’existe aucune certitude sur le lieu exact de la sépulture du Président SANKARA. La tombe présumée demeure depuis des années dans un état déplorable jouxtant des immondices.

    Aujourd’hui, des débris jonchent le tombeau jouxtant des gerbes qui achèvent de sécher depuis leur dépôt le 15 Octobre dernier, date de la 26 ème commémoration de son assassinat.
    La première profanation a eu lieu le 26 juillet 2011. Selon le procureur Placide Nikiéma le profanateur serait Zaksongo R. Jean Jacob, un homme ne jouissant pas de ses facultés mentales et chez qui on aurait retrouvé plus tard des morceaux du tombeau. Un liquide non identifié y avait été aussi été répandu. Or cela posait problème puisque les avocats de la CIJS, en date du 9 Février 2011, prenant au mot la décision onusienne sur le lieu de sépulture, demandaient au Tribunal d’enjoindre l’Etat du Faso d’ordonner l’identification du corps se trouvant dans la tombe désignée de Thomas SANKARA qu’il a érigée. Ils sollicitaient également la désignation d’un Expert ou un laboratoire indépendant notoirement reconnu, habilité à procéder à l’identification des empreintes génétiques. L’affaire a été enrôlée sous le n° RM 211/2010 et un calendrier de procédure établi le 09 février 2011.
    Embarrassées les autorités du Burkina piétinent depuis des mois dans cette affaire et finalement une date butoir est fixée aux autorités le 16 octobre 2013 pour leur réponse. Finalement, le 12 novembre dernier, dans une pathétique charge à la défense de l’indéfendable, Maître Antoinette OUEDRAOGO Conseil de l’Etat, conclue l’affaire. Elle est désormais entre les mains du juge. Le peuple du Burkina, la communauté africaine et les défenseurs des droits humains attendent donc la décision de la magistrature. Va t-elle pour une fois en 17 ans être impartiale dans cette affaire ?
    C’est dans ces circonstances que survient ce nouvel outrage à la tombe présumée. Va t-on de nouveau blâmer un autre malade mental pour cette profanation ? Que fait l’État censé surveiller les lieux désormais site national ? La culture d’impunité érigée en système vient avec cet acte innommable perpétrer une autre violation des engagements internationaux et nationaux de l’État du Faso. Les panafricanistes et internationalistes condamnent de nouveau cet acte et expriment avec nous tout leur dégoût. Ils sont solidaires du peuple Burkinabé qui endure tant d’années d’impunité.
    La justice triomphera, et plus que jamais Sankara vit.

    - 30-

    Répondre à ce message

  • Le 19 novembre 2013 à 03:56, par WENDY
    En réponse à : Profanation de la tombe de Thomas Sankara : A qui en veulent les auteurs ?

    OH SEIGNEUR ! PENDANT ENCORE COMBIEN DE TEMPS, AVANT QUE TU NE JUGES CETTE BANDE DE MEURTRIERS, DE D’ASSASSINS QUE SONT BLAISE COMPAORE, GILBERT DJINDERE, YACINTH KAFANDO ?

    Répondre à ce message

  • Le 19 novembre 2013 à 04:37
    En réponse à : Profanation de la tombe de Thomas Sankara : A qui en veulent les auteurs ?

    Mariam, Philippe et Auguste, je compatis a votre douleur !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 19 novembre 2013 à 05:50, par AMRAW Rasid
    En réponse à : Profanation de la tombe de Thomas Sankara : A qui en veulent les auteurs ?

    C’est vous meme qui profanez la tombe de Tom SANK en la badigeonnant de peinture. Remettez la tombe a l’aspect initial d’une tombe bien entretenue et la personne reposera en paix.
    Epargnez-nous de vos ephigie et autres emblemes sur la tombe, vous nous aprenez rien sinon demander aux sponsors ocultes de vous aider a l’achat de la peinture et le reste dans vos poches.
    Si Sank pouvait revenir ceux qui sont a l’origine de ces badigeons auront affaire a quelqu’un de modeste et responsable.
    Arretez de vous enrichir sur le dos de la famille SANKARA, bandes de saprofites !

    Répondre à ce message

  • Le 19 novembre 2013 à 06:12, par l’hurbaniste
    En réponse à : Profanation de la tombe de Thomas Sankara : A qui en veulent les auteurs ?

    il est des individus qui meurent pour mieux briller , fait partie de ces personnalités, thom sank, il est mort et son compagnon d’enfance n’a pas réussi à faire en 26 ans ce que le fantôme a fait en 4 ans, c’est ç qui les brule, mais souffrez, tout se paie ici bas, ils le paieront chère

    Répondre à ce message

  • Le 19 novembre 2013 à 06:27
    En réponse à : Profanation de la tombe de Thomas Sankara : A qui en veulent les auteurs ?

    Ainsi la peur a changé de camp !!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 19 novembre 2013 à 06:48, par ALGERIEN AMOUREUX DU BURKINA
    En réponse à : Profanation de la tombe de Thomas Sankara : A qui en veulent les auteurs ?

    Celui qui lui a fait plus de malheur, ce ne sont pas les profanateurs de sa tombe mais bien ceux qui l’ont trahi et l’ont mis dedans. l’ame pure de SANKARA hantera leur esprit et malmenera leur conscience jusqu’a la fin de leurs jours.

    Répondre à ce message

  • Le 19 novembre 2013 à 07:07, par mam-bala
    En réponse à : Profanation de la tombe de Thomas Sankara : A qui en veulent les auteurs ?

    De grace laissez les morts reposez en paix !
    Laissez le presi reposez en paix !

    Répondre à ce message

  • Le 19 novembre 2013 à 07:19, par le TOCARD
    En réponse à : Profanation de la tombe de Thomas Sankara : A qui en veulent les auteurs ?

    Sachez que dans des telles circonstances ,il faut chercher le mobile des faits.A qui profite cette profanation ? la reponse a cette question peux aider a demasquer les coupables.

    Répondre à ce message

  • Le 19 novembre 2013 à 07:21, par DOS
    En réponse à : Profanation de la tombe de Thomas Sankara : A qui en veulent les auteurs ?

    Même s’ils veulent ils n’ont qu’à raser la tombe du président SANK. comme quelqu’un a dit Sank est esprit et ne peut pas disparaître de la mémoire des hommes. il est éternel dans notre conscience. Les profanateurs se font font du tord à eux mêmes. Que ALLAH punisse ces auteurs.

    Répondre à ce message

  • Le 19 novembre 2013 à 07:22, par le paysan
    En réponse à : Profanation de la tombe de Thomas Sankara : A qui en veulent les auteurs ?

    c’est dommage même mort en s’en prend toujours au capitaine. Ils veulent effacer son histoire mais elle restera gravé dans nos mémoires. Mr le journaliste, pardon li la fin de ton article "Le moins que l’on puisse souhaiter, c’est qu’ils soient identifiés et impunis à la hauteur de leur forfait."

    Répondre à ce message

  • Le 19 novembre 2013 à 07:22
    En réponse à : Profanation de la tombe de Thomas Sankara : A qui en veulent les auteurs ?

    nous, la jeunesse consciente attendons aussi le tombo de Blaise que nous profaner et bruler sans regret !!! tout se paye ici bas et wait and see

    Répondre à ce message

  • Le 19 novembre 2013 à 07:35, par WENDSAGALDO
    En réponse à : Profanation de la tombe de Thomas Sankara : A qui en veulent les auteurs ?

    QU DIEU TOUT PUISSANT RÉCOMPENSE TOUS CES ACTEURS EN COMMENÇANT PAR LE ET LES RESPONSABLES DE L4ASSASSINAT DE MON PRÉSIDENT.J’AI FOI EN DIEU QUE MA PRIÈRE SERA EXHAUSSE.QU’ALLAH NOUS ELOIGNE DE CES VAUTOURS ET VAMPIRES

    Répondre à ce message

  • Le 19 novembre 2013 à 07:55, par changeons
    En réponse à : Profanation de la tombe de Thomas Sankara : A qui en veulent les auteurs ?

    C’est un acte déplorable à ne pas lier à la politique. Un être normal (opposant ou au pouvoir) doté de raison de commet pas une telle bêtise. Cet acte est révélateur d’une crise de la morale de certains de nos concitoyens par manque d’éducation, de transmission de nos valeurs de vivre ensemble par les ainés au cadets. Dans un passé récent, on indexait jamais une tombe, à plus forte raison se promener dans un cimetière, lieu sacré où reposent ceux qui nous ont devancé. On craignait Dieu, les morts etc. De nos jours, un mort est devenu est deal, le cimetière est devenu une cachette pour bandits, un sanctuaire pour drogués, et même la plage pour certains amoureux. Dans ce contexte, ne soyons pas étonnés que des gens de cette racaille aillent profaner la tombe de Tomas Sankara, rien que pour satisfaire son sadisme. Cherchons une solution collective avant qu’il ne soit trop tard. Sinon, nous sommes tous mortels et nos futures tombes, y comprise celle de Blaise Compaoré, seront profanées.

    Répondre à ce message

  • Le 19 novembre 2013 à 08:16, par patriote
    En réponse à : Profanation de la tombe de Thomas Sankara : A qui en veulent les auteurs ?

    je respecte Tom Sank mais que ceux qui passent leur temps a critiqué Blaise n’oublie pas que sous la révolution il y a eu des morts des mutilés, des dégagés, et que chacun fermait sa gueule. la preuve c’est que l’observateur a été brulé sous la révolution. En outre un coup d’Etat est un Coup d’Etat celui qui arrive par les armes péri par les armes. TOM SANK était un grand homme mais il a fait de nombreux veuves et orphelin. Alors laissons Dieu jugé tout ça car Blaise comme Sankara personne n’est innocent.

    Répondre à ce message

  • Le 19 novembre 2013 à 08:33
    En réponse à : Profanation de la tombe de Thomas Sankara : A qui en veulent les auteurs ?

    Mon oeil mais pourquoi on sécurise pas la tombe de Thomas ? Pourquoi ne pas construire un quelque chose autour de la tombe ? C’est minable Mr Blaise. Sankara était tout de même ton ami non ?

    Répondre à ce message

  • Le 19 novembre 2013 à 08:35
    En réponse à : Profanation de la tombe de Thomas Sankara : A qui en veulent les auteurs ?

    Même mort, il dérange toujours et encore. Heureusement pour ses proches, parents, amis et ses fans que nous n’avons pas de mer. Autrement il l’auraient immergé ce 15 octobre 1987 afin qu’il n’en reste de ses vestiges que ses photos, paroles et actes. En tout cas la famille Zongo ne dira pas le contraire, eux qui ont vu leur fils tué et calciné, probablement pour faire disparaître sa dépouille pour qu’il n’ait pas de sépulture. Et avec ça, on nous chante chaque jour PAIX, CIVISME. Après avoir suivi bout à bout l’émission d’Alain Fokha, Archives d’Afrique, j’ai compris qu’en fait les Burkinabè ne sont pas si intègres qu’on le chante. C’est plutôt Thomas SANKARA qui a tenté de nous initier à l’intégrité. Mais avec sa mort, le naturel est revenu au galop. Et la conclusion que j’en tire : détournements, corruptions, mesquineries, sauvageries, vols, comportement hautains. Tout ça développé, entretenu et "VALORISE" et les auteurs promus. N’essayez surtout pas de me démontrer le contraire, car vous n’y arriverez guère.

    Répondre à ce message

  • Le 19 novembre 2013 à 08:36, par kks
    En réponse à : Profanation de la tombe de Thomas Sankara : A qui en veulent les auteurs ?

    le riche ,a travers ton commentaire ,je sais déjà qui tu es ,on sa pas besoin de profaner la tombe de sankara pour salir votre nom ,car il es déjà sale très sale

    Répondre à ce message

  • Le 19 novembre 2013 à 08:39, par Palmarès
    En réponse à : Profanation de la tombe de Thomas Sankara : A qui en veulent les auteurs ?

    Le Riche et Yanogo, il faut continuer de vous rabaisser. Ce qui est sûr, Thom SANK n’est pas à comparer à votre mentor qui a nagé dans le sang de son meilleur ami pour amener le pays dans le fond de la vase. KI-ZERBO disait qu’il existait au moins trois tribunaux : la conscience, le tribunal des hommes et le tribunal divin. Vous ne passerez pas par le premier car vous n’avez aucune conscience ; en ce qui concerne le deuxième, vous pouvez y échapper mais le troisième tribunal viendra rendra juste au digne et intègre Thomas SANKARA. Thom SANK, que la paix éternelle soit sur toi car ta mémoire ne disparaitra jamais et tes assassins et leurs acolytes n’auront jamais dans leur généalogie un valeureux fils comme toi.

    Répondre à ce message

  • Le 19 novembre 2013 à 08:40, par Palmarès
    En réponse à : Profanation de la tombe de Thomas Sankara : A qui en veulent les auteurs ?

    Thom SANK, que la paix éternelle soit sur toi car ta mémoire ne disparaitra jamais et tes assassins et leurs acolytes n’auront jamais dans leur généalogie un valeureux fils comme toi.

    Répondre à ce message

  • Le 19 novembre 2013 à 08:41, par lemysterieux
    En réponse à : Profanation de la tombe de Thomas Sankara : A qui en veulent les auteurs ?

    Yanogo et riche, sachez que quand vous remuer la poubelle vous ne pouvez que réveiller les scorpions. de quelle démocratie parlez vous ? celle qui enrichi la minorité et appauvri la majorité ou encore celle qui permet à certain d’utiliser tous les moyens pour s’éterniser au pouvoir ? c’est ton CDP qui a assassiné le peuple burkinabé et africain à travers l’assassinat de THOMAS car ce sont les memes qui étaient avec THOMAS hier. Alors ayez la décence de boucler votre merde.

    Répondre à ce message

  • Le 19 novembre 2013 à 08:43, par Palmarès
    En réponse à : Profanation de la tombe de Thomas Sankara : A qui en veulent les auteurs ?

    Thom SANK, que la paix éternelle soit sur toi car ta mémoire ne disparaitra jamais .

    Répondre à ce message

  • Le 19 novembre 2013 à 09:17, par Kados
    En réponse à : Profanation de la tombe de Thomas Sankara : A qui en veulent les auteurs ?

    Le vrai PF ne mérite pas ça !!!Respectez sa mémoire !
    Tous ceux qui profanent la tombe de Tom Sank sont des rejetons de la rectification de Blaise Compaoré.
    Il ne se gène même pas puisque depuis la dernière fois aucune mesure n’a été prise pour prévenir un tel acte odieux. Sankara a eu la malchance d’avoir accepté Blaise comme son ami.Mais je vous dis que le 2015 sera décisif.
    N’oubliez pas il y a le chiffre 15 dans 2015.Qui vivra verra !

    Répondre à ce message

  • Le 19 novembre 2013 à 11:35, par Jamanatigui
    En réponse à : Profanation de la tombe de Thomas Sankara : A qui en veulent les auteurs ?

    Personnellement je considère cet acte comme ceului d’un déseperé qui voulait se défouler. Je n’e fais pas du tout un drame dans la mésure ou celui qui est sensé habité cette tombe a vécut pire que ça.
    En quoi la déstruction de l’épitaphe de la tombe de Thomas diluerait la grandeur de l’homme ? La tombe n’est qu’un symbole matériel. Soyons déjà heureux que Thomas a eu une tombe. Beaucoup d’autres n’ont pas eu de tombe et il n’est même pas évident que nous qui sommes là en bénécieront.
    Pour moi qu’on vient chier sur ma tombe ou uriner la déssus ou même...ne me dis absolument rien. Ce qui importe c’est ce qu’on a été au cours d notre existence terrestre et non pas ce que les vivants du moment font de nous.
    A Sidwaya, je voudrais dire de savoir lire entre les lignes. Le riche se dit riche et c’est juste un pseudo donc on s’en tient à ça. Il ne suffit pas de se dire riche pour être réelement riche tout comme il n’est pas evident qu’un certains LADJI YANOGO le soit sincèrement. Prenons les pesudo comme tel et non pas comme ils peuvent l’être.
    Franternellement vôtre.

    Répondre à ce message

  • Le 19 novembre 2013 à 16:04, par LE PEUPLE
    En réponse à : Profanation de la tombe de Thomas Sankara : A qui en veulent les auteurs ?

    DE TOUTE FAÇON MON PRÉSIDENT SE REPOSE EN PAIX
    QUOIQU’IL FASSE SUR LA TOMBE SA N’ENGAGE QUE EUX
    CES DELINQUANTS REPONDRONT DEVANT DIEU ET MON
    PRESIDENT JUGERA LEUR SORT
    AVANT TOUT CES BATARDS VONT VOIR CLAIR SUR TERRE AVANT
    LEUR MORT
    AUSSI J’ACUSE LE PRESIDENT DU FASO BLAISE COMPAORE DE TOUS CES ACTES BARBARRES ,LUI AUSSI SERA JUGER SUR TERRE AVANT SA MORT
    QUE DIEU BENIS LE BF SI CES LEUR FETICHEURS QUI A DIT DE FAIRE CA CHAQUE ANNEE ILS ONT ECHOUER CAR TOT OU TARD LA VERITE TRIOMPHERA INCHA ALLAH

    VIVE LE PEUPLE LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS
    REPOSE EN PAIX EXCELLENCE PRESIDENT THOMAS SANKARA

    Répondre à ce message

  • Le 19 novembre 2013 à 18:15, par RIMWAYA
    En réponse à : Profanation de la tombe de Thomas Sankara : A qui en veulent les auteurs ?

    Laissez-les ! DIEU les voient !

    Répondre à ce message

  • Le 19 novembre 2013 à 18:22, par dramane
    En réponse à : Profanation de la tombe de Thomas Sankara : A qui en veulent les auteurs ?

    C’est triste, cela ne grandit pas notre pays.

    Répondre à ce message

  • Le 19 novembre 2013 à 18:27, par dramane
    En réponse à : Profanation de la tombe de Thomas Sankara : A qui en veulent les auteurs ?

    Même mort, il continue de faire peur. Ce fut le meilleur président que notre pays a connu.

    Répondre à ce message

    • Le 19 novembre 2013 à 21:47, par Inch Allah
      En réponse à : Profanation de la tombe de Thomas Sankara : A qui en veulent les auteurs ?

      Le ou les auteurs de cette profanation a ou ont atteint l’objectif.voila que dans le forum les intervenants se rentrent verbalement avec des propos malsains et haineux entre parenthèses.De mon avis chers fils du pays cherchons a aller de l’avant et murissons bien nos analyses avant de réagir face a ces situations !Que Dieu bénisse et sauve le Burkina

      Répondre à ce message

    • Le 19 novembre 2013 à 22:04, par chantal
      En réponse à : Profanation de la tombe de Thomas Sankara : A qui en veulent les auteurs ?

      rectificatif : ce fut le président que le monde ait jamais connu. Même en 26 ans d’autres comme moi qui suis actuellement au pouvoir n’aurait pu faire ce qu’il a fait en 4 ans. Béni soit ton nom et que tu reposes en paix dans les richesses du paradis en attendant impatiemment d’autres qui sont derrière toi oh ! TOM Sank fin que vous vous réglez des comptes .

      Répondre à ce message

  • Le 19 novembre 2013 à 22:20, par ulrich
    En réponse à : Profanation de la tombe de Thomas Sankara : A qui en veulent les auteurs ?

    non monsieur TOM SANK respect et paix a son ame AMEN !!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 20 novembre 2013 à 13:17, par yamsoba
    En réponse à : Profanation de la tombe de Thomas Sankara : A qui en veulent les auteurs ?

    si la profanation de la tombe de Tomsank peut provoquer des troubles socio-politique, aussi ne mériterait-il pas elle soit aussi sécurisé à la même hauteur que kosyam ? Peut- avoir des gens qui en veulent à la tombe que ceux qui l’ont tué ? pourquoi veulent-il vider ses ossement comme s’ils l’ont enterré par erreur ?

    Répondre à ce message

  • Le 20 novembre 2013 à 23:29, par MEIN KAMPF le veterant de la justice
    En réponse à : Profanation de la tombe de Thomas Sankara : A qui en veulent les auteurs ?

    j’ai trop pitie du gouvernement et de ses habrutit qui y croit....il continueront dans ce sens..pauvre CDP

    Répondre à ce message

  • Le 26 novembre 2013 à 10:44, par LA CHOUINTURE
    En réponse à : Profanation de la tombe de Thomas Sankara : A qui en veulent les auteurs ?

    Peu importe, Dieu agit toujours au bon moment : figurez vous que l’auteur de ce forfait est entrain de purger sa peine à Yalgado plus précisement en traumato, après un accident violent de la circulation sans partie adverse puisque c’était une chute libre. Alors patience, car tout se paye ici bas et SEUL NOTRE DIEU EST FORT ? puisqu’il n’a jamais eu besoin d’une garde rapprochée armée jusqu’aux dents pour le protéger... A BON ENTENDEUR , SALUT !!!

    Répondre à ce message

  • Le 26 novembre 2013 à 10:50, par LA CHOUINTURE
    En réponse à : Profanation de la tombe de Thomas Sankara : A qui en veulent les auteurs ?

    Peu importe, Dieu agit toujours au bon moment : figurez vous que l’auteur de ce forfait est entrain de purger sa peine à Yalgado plus précisement en traumato, après un accident violent de la circulation sans partie adverse puisque c’était une chute libre. Alors patience, car tout se paye ici bas et SEUL NOTRE DIEU EST FORT ? puisqu’il n’a jamais eu besoin d’une garde rapprochée armée jusqu’aux dents pour le protéger... A BON ENTENDEUR , SALUT !!!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés