Région du Centre-Sud : Les agents publics réclament l’apurement de leurs indemnités

mercredi 13 novembre 2013 à 11h55min

Les agents de la Fonction publique de la région du Centre-Sud, sous l’égide des centrales syndicales de la région, ont observé, mardi 12 novembre 2013, un sit-in au gouvernorat pour réclamer l’apurement et plus de célérité dans le traitement des corrections de salaires et d’indemnités de près de 1000 dossiers en souffrance.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Région du Centre-Sud : Les agents publics réclament l’apurement de leurs indemnités

La déconcentration des traitements des salaires et des indemnités depuis 2012 des agents de la fonction publique burkinabè n’est pas du tout, apprécié par les travailleurs de la région du Centre-Sud. En effet, de l’avis des responsables syndicaux, cette nouvelle donne a occasionné la lenteur, voire le blocage de bon nombre de dossiers des agents publics, à cause de l’instabilité du réseau de connexion et de l’insuffisance de la formation des acteurs chargés dudit traitement. D’où la tenue du sit-in, initié par l’ensemble des responsables des centrales syndicales de la région, le mardi 12 novembre 2013, sur toute l’étendue du territoire régional, pour disent-ils, . A Manga, capitale du chef-lieu de la région, c’est au gouvernorat qu’a eu lieu le sit-in, pendant que dans les provinces du Bazèga et du Nahouri, ce sont les hauts-commissariats qui ont été pris d’assaut par les agents mécontents. , a confié Zakaria Guingané, délégué général de la F-SYNTER de Manga. M. Guingané a indiqué que depuis le traitement des dossiers au niveau régional, près de 1000 dossiers sont toujours en attente d’être traités. Toute chose qui ne favorise pas, à son avis, de meilleures conditions de travail, au regard de la cherté de la vie. , regrette-t-il. Ce mot d’ordre de grève intervient, après une lettre de protestation, signée par 8 syndicats, et remise au gouverneur le 28 octobre et d’un préavis de grève en date du 5 novembre 2013.

Fortement mobilisés et scandant des slogans du genre, les grévistes ont envahi le gouvernorat du Centre-Sud, où ils ont passé plus de deux heures et ce, après avoir déserté classes, services et autres centres de santé. Le gouverneur de la région, Laurent Lamine Traoré, qui dit comprendre cette situation a indiqué que, de commun accord avec les acteurs de la chaîne du traitement des dossiers, des dispositions ont été prises pour qu’une solution diligente et palliative au problème soit trouvée à l’apurement des dossiers, en attendant la résolution définitive de la question de l’instabilité du réseau de connexion. « Nous souhaitons qu’on puisse maintenir le dialogue, de voir les dispositions qu’on peut prendre de commun accord, pour permettre d’avancer dans la correction des dossiers en même temps qu’on cherchera à améliorer le réseau et mettre fin à ces difficultés  », a lancé Laurent Lamine Traoré. En tous les cas, les responsables syndicaux se disent déterminés à se faire entendre davantage, si les dossiers en souffrance ne sont apurés dans un délai raisonnable. d’aventure notre lutte de ce matin, ne porte pas, nous entreprendrons des actions fortes pour la résolution du problème, a prévenu Zakaria Guingané.

Soumaïla BONKOUNGOU

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 14 novembre 2013 à 04:00, par Miroir du PEUPLE
    En réponse à : Région du Centre-Sud : Les agents publics réclament l’apurement de leurs indemnités

    En réalité, cette déconcentration semble créer plus de problème qu’elle n’en a resolu. Apparemment, les agents commis à cette tâche de correction d’indemnités préfèrent les dossiers "appuyés". Donc , on traîne le pas, on met au devant la défaillance du réseau mais non celle humaine ! A quand une opération casier vide dans toutes les régions ?

    Répondre à ce message

    • Le 14 novembre 2013 à 10:17, par Jamanatigui
      En réponse à : Région du Centre-Sud : Les agents publics réclament l’apurement de leurs indemnités

      Je crois pas qu’il faut mettre en cause la déconcentration qui est à mon avis une très belle initiatives à plus d’un titre. L’initaitive est très salutaire et c’est indiscutable mais c’est ça mise en oeuvre qui pose problème. Quand on choisit des profeusseurs de SVT et de philosophie pour traiter des salaires avouns que rien de bon ne peut y proivenir. Et pourtant c’est la réalité du terrain. On a choisit des agents sans tenir compte de leur profil, sans se poser la question de savoir s’ils ont la compétence pour faire le boulot ? Sans se demander s’il on le temps matériel de faire le boulot ? Et mainetant que ces gens se trouvent confrontés à leurs limites, ils passent le temps à accuser le réseau.
      il faut simplemnt investiguer et sanctionner les DR fautifs.

      Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2013 à 06:34, par Le messager de la paix
    En réponse à : Région du Centre-Sud : Les agents publics réclament l’apurement de leurs indemnités

    Courage ! Vos collègues des autres régions son de cœur avec vous !

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2013 à 07:47, par SANOEV
    En réponse à : Région du Centre-Sud : Les agents publics réclament l’apurement de leurs indemnités

    Cette situation est vécue un peu partout dans le pays ! On se demande même si ce n’est pas fait à dessein ! Sinon comment comprendre le calvaire des fonctionnaires après leur sortie des écoles professionnelles ? La situation au ministère de la santé en est l’exemple le plus criard.
    On a coutume de dire à qui veut l’entendre que la gestion de la carrière des agents de la fonction publique est maintenant systématique et même décentralisée. Ce qui suppose qu’à la fin d’une formation à l’école professionnelle, on devrait pouvoir entrer dans ses droits sans poursuivre quoique bien sûr en déposant les papiers requis ! Eh bien, dans le secteur de la santé, je ne saurai affirmer si cela relève de notre ministère (notamment la direction des ressources humaines) mais le constat est là : il faut un parcours de combattant pour être reclassé après la sortie de l’école professionnelle. Des exemples sont lésion en cette année : plus de 17 mois avant de corriger le reclassement pour des attachés de santé en 2013 chez qui on ne parle même pas de correction des indemnités auxquelles ils ont droit ! Quelle misère !
    On est en doit donc de se poser des questions ! Le problème se situe où, quand on sait que dans les autres écoles professionnelles (ENAREF, même au MENA où le personnel est plus étoffé, etc.), le traitement de ces dossiers semble plus rapide que celui de la santé ?

    Répondre à ce message

    • Le 14 novembre 2013 à 10:27, par Docteur
      En réponse à : Région du Centre-Sud : Les agents publics réclament l’apurement de leurs indemnités

      En tout cas je ne peux que t’appuyer et appeler le DRH santé à ouvrir l’oeil et surtout le bon. Lui dire que ça direction n’est pas n’importe laquelle dans l’organigramme du ministère de la santé donc il n’a qu’à prendre conscience la mésure de la situation et mettre beaucoup d’ordre dans cette direction. C’est normal de designé certains agents pour l’organisation des concours pour se faire des perdiems mais ces derniers ne doivent pas entraver le fonctionnment courant du service.
      On ne peut pas être à la tête d’une DRH à gros effectifs comme la santé et vouloir contenter tout le monde, fonctionner dans la routine.
      Monsieur le DRH fixez nous simplement des délais dans le traitement d nos dossiers pour qu’on puisse suivre vos actions et vous evaluez si vous tenez parole.

      Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2013 à 08:27
    En réponse à : Région du Centre-Sud : Les agents publics réclament l’apurement de leurs indemnités

    C’est pas que cette région qui en souffre.C’est général.Faites un tour dans la région des cascades et vous serrez surpris.Vivement qu’une solution idoine soit trouvée.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2013 à 10:01, par Jamanatigui
    En réponse à : Région du Centre-Sud : Les agents publics réclament l’apurement de leurs indemnités

    Ce mouvement est la bieunvenu et n’est que le debut du commencement et je sais que d’autres régions vont suivre. C’est quel bordel ça ? On interdit aux agents d’aller corriger les dossiers à ouaga et localement on a pas de solutions à leurs problème. Chauqe fois on accuse le réseau d’être à l’origine sans évoquer d’autres causes.
    La cause principalement c’est le choix des correpondants soldes dans les différents directions régionales. On a privilègié des agents hyper occupés qui n’ont pas de temps pour se consacré au boulot tout simplment parce qu’il y’a des indemnités pour ceux qui seront désigné.
    Le gouvernement, notament la DIrection de la solde et de l’ordonancement, fera mieux de s’impliquer d’avantage sur ce dossier sinon boujour les troubles. Dans tous les cas on peut vérifier le temps de disponibilté du reseau et aussi les différents moment de perturbations. Mieux on peut même faire la situation des différents dossiers traités par les différents correspondants rien que pour situer les responsabilité. Nous n’attendons plus souffrir de l’incompétence des autres

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2013 à 10:20
    En réponse à : Région du Centre-Sud : Les agents publics réclament l’apurement de leurs indemnités

    ce nest qu’un début de misère . déconcentrer sans mesures d’accompagnement . juste pour dire qu’on a déconcentre. demandé aux agents commis a cette tache de traitement en région .ils n’ont eu que 2 jours de formations pour cette histoire de déconcentration. la charrue avant les bœufs on ne cultive rien !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2013 à 11:26
    En réponse à : Région du Centre-Sud : Les agents publics réclament l’apurement de leurs indemnités

    Il faut que les responsables regionaux s’impliquent efficacement

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2013 à 19:33, par guebatougou
    En réponse à : Région du Centre-Sud : Les agents publics réclament l’apurement de leurs indemnités

    GUINGA NI je vous soutien et ça ne fait que commencer ! voici que les fonctionnaires des autres régions aussi vont démarrer . structures de tutelle, DRB, TR tout est flou et les gens préfere aller chercher leur perdiem que de traiter les salaires . Plus grave allez y voir a fada dans les tiroir . PUTAIN /Quand ta moi cela me fais presque 5 ans et dieu seul sait combien de fois je dépose ces memes corrections par an .

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés