Semaine du cinéma scientifique : Une tribune pour familiariser la population à la culture scientifique

jeudi 14 novembre 2013 à 01h24min

Du 12 au 16 novembre 2013 se tient à l’Institut Français du Burkina, à Ouagadougou, la semaine du cinéma scientifique. Elle va consister à des projections de films de recherches scientifiques en lien avec la problématique de l’eau et de la vie. Chaque projection est suivie d’une séance de questions/réponses avec des experts. Le parrain par le ministre de la recherche et de l’innovation, Gnissa Isaïe Konaté, y voit une agora pour l’initiation de la jeunesse à la culture scientifique.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Semaine du cinéma scientifique : Une tribune pour familiariser la population à la culture scientifique

Au soir du mardi 12 novembre 2013, la salle de l’Institut français du Burkina était pleine à craquer. Jeunes élèves, étudiants et spécialistes étaient venus assister au lancement de la semaine du cinéma scientifique et suivre le film documentaire de 52 mn, « Créatures du chaud » de V. Amouroux.

A cet effet, la Directrice de l’institut français, Marine Leloup nous décrie ses émotions : « Une salle remplie de jeunes gens et de jeunes filles, pour nous c’est une réussite d’arriver à intéresser le jeune public et de faire en sorte qu’ils viennent vraiment beaucoup. J’en suis même désolée parce qu’on n’a pas pu tous les accueillir mais j’espère qu’ils vont venir toute la semaine à toutes les séances et sachez que l’année prochaine on pourvoira une salle plus grande ». Elle a indiqué que la semaine du cinéma scientifique représente l’expression du fait de l’ouverture de son institut. Et de poursuivre que la culture ce n’est pas seulement une affaire d’artistes. La culture scientifique, c’est un des champs de la culture. Donc, forcément nous sommes concernés par la culture scientifique. D’où notre soutien pour sa valorisation à travers cette semaine. Marine Leloup a par ailleurs signifié au M. ministre de le recherche et de l’innovation, Gnissa Isaïe Konaté que le pari sera réussi lorsque la semaine du cinéma scientifique va consister à la présentation des films faits en Afrique et réalisés par des africains.

Pour le ministre Konaté, la promotion de la culture scientifique est l’une des missions phares de son département. Comme la culture scientifique passe obligatoirement par la connaissance d’un certain nombre de phénomènes et d’évènements scientifiques, cette manifestation permet aux gens de se familiariser avec un certain nombre de phénomènes scientifiques. « C’est l’éveil de la jeunesse aux phénomènes scientifiques. L’adoption de la science pour faire reculer les limites de l’ignorance mais surtout pour permettre le développement et le changement de comportements qui est en marche », a-t-il fait remarquer.

Le représentant de l’Institut de recherche pour le développement (IRD), Jean-Marc Leblanc pense, lui, que la semaine du cinéma scientifique à travers la valorisation des résultats des chercheurs va battre en brèche l’idée selon laquelle « les chercheurs qui cherchent on en trouve ceux qui trouvent on en cherche  ».

Des organismes vivant dans des températures de 120° !

Le film « Créatures du chaud » ayant ouvert la série des projections de la semaine a démontré qu’au-delà de 50° la vie devient très vite extrême. Ce qui nécessite d’étranges adaptations de la part de certains animaux pour vivre dans les zones les plus chaudes de la planète. A travers le film, les scientifiques étudient comment la vie a pu se développer entre 50° et 120°. Le Pr Gnissa Konaté a souligné que sans ce film, des gens n’auraient pas imaginé qu’avec une telle température dans une zone il puisse y avoir une vie. Ce film montre qu’en réalité certains organismes se sont efforcés de vivre sans eau. Et quelle que soit la nature de l’eau - eau à des températures élevées, eau chargée de mercure, de souffre- il y a des organismes vivants.

Les participants ont apprécié très positivement le film. C’est bien le cas de cette élève de la première D. Ada Maranatha, venue par passion et curiosité pour la science. Comme elle, ils ont affiché leur intérêt pour les projections à venir.

Ibrahima Traoré (Stagiaire)

Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés