Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Aucune cause juste ne peut être servie par la terreur. Kofi Annan» 

Afrique sur Internet : L’on s’organise à Ouaga pour une meilleure présence du Faso sur la toile

Accueil > Actualités > Multimédia • • dimanche 10 novembre 2013 à 23h41min
Afrique sur Internet : L’on s’organise à Ouaga pour une meilleure présence du Faso sur la toile

En collaboration avec l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et l’association des étudiants burkinabè d’Allemagne, les responsables de l’Organisation pour la Promotion de l’Education Nationale (OPEN) ont engagé, ce dimanche 10 novembre 2013 à Ouagadougou, un combat pour une meilleure présence du Burkina Faso sur Internet ; à travers l’initiative, « Journée de contribution à Wikipedia »

« Wikipédia est une encyclopédie internationale. Une encyclopédie qui est en ligne et qui permet à toute personne de pouvoir contribuer et de pouvoir bénéficier de cette encyclopédie gratuitement. Maintenant, il faut que les volontaires qui contribuent puissent venir de tous les pays. Nous avons remarqué que ce sont les Etats européens qui contribuent beaucoup plus au niveau de Wikipedia. Il faut que les pays africains puissent aussi se l’approprier », explique le coordonnateur de OPEN, Dr. Bachir Ismaël Ouédraogo.

Et d’ajouter : la « Journée de contribution à Wikipedia est partie de ce constat que les pays africains en général, et le Burkina Faso en particulier, n’est pas très présent sur la toile. Et l’initiative d’aujourd’hui, c’est d’aider justement les jeunes frères à maîtriser Wikipedia, qui est une banque de données accessible gratuitement à tout le monde. Elle offre une possibilité pour les pays comme le Burkina de se faire sans frais une visibilité sur la toile et sur la scène internationale ».

« S’approprier notre histoire »

Dr Ouédraogo a aussi parlé de l’appropriation de notre histoire.
« Aussi, il est très important que nous puissions nous approprier notre histoire. Il ne faut pas laisser les gens de l’extérieur raconter l’histoire du Burkina. Il est donc important que les Burkinabè eux-mêmes s’approprient leur histoire en donnant des contributions sur le Net », a-t-il souligné.

Pour la présente journée qui marque le début d’une opération de contribution des Burkinabè à Wikipedia, c’est une trentaine de personnes qui ont été formées. A l’issue de la journée, ces personnes sont également appelées à former d’autres personnes de sorte qu’il y ait un maximum de gens outillés pour contribuer sur Internet mais aussi pour en tirer profit. Les bénéficiaires de la présente formation viennent des établissements Saint-Viateur de Ouagadougou et Saint Antoine de Koubri. Ces établissements ont été choisis pour la qualité de leur éducation et pour le fait qu’ils disposent déjà de « Wikipedia offline », un logiciel qui permet aux élèves et aux enseignants bénéficiaires de faire des recherches scolaires sur Internet, même sans connexion Internet.

Grégoire B. BAZIE

Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina Golden Blog Awards : Idrissa Yabré sur la plus haute marche du podium
Réseaux informatiques : L’ARCEP forme les acteurs à la transition vers IPv6
TIC : « Il ne faut pas que nous soyons seulement de simples consommateurs » (ministre Hadja Fatimata Ouattara)
Innovations : La SONAPOST devient « La Poste Burkina Faso »
Médias en Chine : S’adapter, plus qu’un choix
Microcrédit : Microcred Burkina devient « Baobab Burkina »
Protection des données personnelles : Les agents publics de Koupéla sensibilisés
Publicitaires associés : Une nuit pour saluer le travail des devanciers
Coopération pour le développement : « Le Burkina est toujours une bonne destination pour les affaires », assure Jean-Victor Ouédraogo (SICOD)
Schémas directeurs des systèmes d’information : Les directeurs des services informatiques renforcent leur capacité
Utilisation de l’internet : La Commission de l’informatique et des libertés éduque les élèves de Zorgho
Protection des données à caractère personnel : La Commission de l’informatique et des libertés (CIL) sensibilise les agents publics de l’Etat, à Zorgho
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés