Valorisation des résultats de la recherche : Les acteurs de la transformation agroalimentaire à l’école du marketing et du management

mardi 5 novembre 2013 à 23h47min

Des actrices et acteurs de la transformation agroalimentaire renforcent leurs capacités sur la gestion de leurs associations et entreprises. Le projet Valorisation des résultats de recherche et des innovations organise à leur intention une session de formation sur « les techniques de marketing et management des associations ». Objectif : les outiller afin qu’ils adoptent les bonnes pratiques dans l’écoulement de leurs produits et dans la gestion de leurs entreprises. C’est la ville de Kombissiri qui abrite cette rencontre, du 05 au 08 novembre 2013 qui réunit une trentaine de participants.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
 Valorisation des résultats de la recherche : Les acteurs de la transformation agroalimentaire à l’école du marketing et du management

A Ouagadougou, la majorité des membres des associations œuvrant dans le domaine de la transformation agroalimentaire sont confrontées à l’insuffisance de ressources matérielles et financières, mais aussi et surtout à un déficit de compétence dans le marketing de leurs produits et le management de leurs entreprises. C’est le résultat d’enquête conduite, en octobre 2012, par le projet Valorisation des résultats de recherche et des innovations (VRRI), à travers son volet genre. Pour combler ces insuffisances, le VRRI a donc entrepris de contribuer au renforcement des compétences de ces actrices et acteurs. Ainsi, un premier atelier de formation sur « l’hygiène et la qualité » a eu lieu en avril dernier. Actuellement, du 05 au 08 novembre 2013, un autre atelier de formation réunit une trentaine de membres d’associations, essentiellement de femmes, autour du thème : « les techniques de marketing et de management des associations travaillant dans la transformation des produits agroalimentaires ».

Quatre modules seront abordés durant cette session de formation animée par Dénis T. Ouédraogo. Il s’agit de l’initiation aux éléments de base du marketing, le marketing stratégique appliquée aux petites et moyennes entreprises, le marketing opérationnel et le management et la gouvernance d’entreprise par les petites et moyennes entreprises. « Cette formation va nous aider à mieux gérer nos structures, mieux écouler nos produits sur le marché et surtout agrandir nos projets d’entreprises  », espère Bibiane Zida/Kaboré, présidente de l’association Schekina Veuves et orphelins.

Adopter les bons procédés

Ce cadre d’échanges et de partage d’expérience se donne pour objectif d’outiller ces acteurs afin qu’ils adoptent les bonnes pratiques et techniques aussi bien dans la production, dans l’écoulement des produits que dans la gestion de leurs entreprises. Car, la libéralisation des marchés et la globalisation des économies soumettent les produits destinés à la consommation et à la commercialisation à une rude compétitivité. C’est pourquoi, «  une prise de conscience collective sur la nécessité de consommer les produits Burkinabè explique l’intérêt de l’adoption de bons procédés de transformation locale et aussi des techniques de marketing adaptées pour une meilleure conquête des marchés », a rappelé Benjamin Baguian, le directeur général de l’Agence nationale de la valorisation des résultats de recherche (ANVAR). « Je formule le souhait qu’à l’issue ces quatre jours d’échanges et de partage d’expériences, vous soyez armés pour mettre en œuvre ces nouveaux concepts qui vous auront été enseignés dans vos associations », a-t-il lancé.

La directrice du projet Valorisation, Pr Clémentine Dabiré a, quant à elle, invité les participants à suivre et participer aux échanges de ces quatre jours avec assiduité. Toute chose qui devrait leur permettre d’être plus performants dans la gestion de leurs différentes structures, mais aussi d’être compétitifs aussi bien sur le marché national qu’international.

Le projet « Valorisation des résultats de recherche et des innovations au Burkina Faso » qui organise la présente formation est une initiative commune du Burkina Faso et du CRDI. Son objectif est de « contribuer au développement économique, social et culturel du Burkina Faso en favorisant l’utilisation intensive des résultats de la recherche scientifique et technologique ».

Moussa Diallo

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés