Bataille politique pour l’après 2015 : Diabré et les autres entendent l’emporter, avec ou sans statut

lundi 4 novembre 2013 à 02h49min

Après ce que l’on a qualifié de reprise en main, par le pouvoir burkinabè, du débat politique avec l’adoption de mesures sociales contre la vie chère ; les leaders du Chef de file de l’opposition politique (CFOP) ne s’avouent pas vaincus et veulent répliquer . Mieux, Zéphirin Diabré, Bénéwendé Sankara, Arba Diallo, Ablassé Ouédraogo et les autres semblent, plus que jamais, croire en leurs chances de pouvoir s’imposer dans la bataille déjà engagée pour l’après 2015.

Bataille politique pour l’après 2015 : Diabré et les autres entendent l’emporter, avec ou sans statut

Cet engagement à passer à l’action, les responsables du CFOP l’avaient signifié dans une récente déclaration. Ils viennent de le réaffirmer ce samedi 2 novembre 2013 au cours leur rentrée politique.

Dans leur farouche volonté de renouer avec le terrain politique, après un temps d’inactivité diversement apprécié, les barons du CFOP ne semblent plus faire de la récente décision du gouvernement de modifier le statut de l’opposition un obstacle infranchissable dans leur combat pour l’alternance en 2015, année de l’achèvement du second et dernier mandat du président du Faso Blaise Compaoré, si l’on s’en tient aux dispositions constitutionnelles actuelles. En clair, le chef de file de l’opposition burkinabè n’entend plus s’appuyer sur sa légitimité légale pour régner ; mais sur sa force de mobilisation des Burkinabè autour de son programme de société.

Revirement stratégique

La décision de la tête du CFOP de ne plus faire du statut de l’opposition l’une de ses forces dénote clairement d’un changement de stratégie. C’est un changement de cap notable, surtout chez Zéphirin, qui avait toujours fait du respect de la légalité un de ses traits caractéristiques. On le voit : les responsables du CFOP ont opté pour ce revirement stratégique dans l’optique de contrer le projet de modification du statut de l’opposition initié par gouvernement et qui viserait à favoriser, au détriment du CFOP, l’opposition non affiliée, jugée favorable au pouvoir. Si Diabré et les autres réussissent leur contre-attaque, ils pourraient ainsi déjouer le plan des initiateurs du projet de modification du statut de l’opposition.

Changement de position des 2 oppositions

Face à ce qui se trame aussi bien du côté du pouvoir que du CFOP, l’on s’achemine vers une situation où les deux oppositions (CFOP et opposition non affiliée) vont s’échanger les rôles sur le terrain politique, notamment en ce qui concerne le respect de la légalité. A l’allure où vont les choses, les opposants réformistes ne devraient pas avoir du mal à se conformer au futur statut de l’opposition s’il venait à être adopté tel que conçu actuellement puisque le projet intègre leurs préoccupations. Et contrairement à hier et à aujourd’hui, Soumane Touré et les autres opposants réformateurs ne feront rien contre les futures dispositions. En revanche, ce cadre juridique en préparation inquiète les membres du CFOP qui ne se sentent pas concernés par le futur statut. En clair, le CFOP n’appellera plus au respect de la loi et à contrario, les leaders réformistes en feront leur cheval de bataille. En politique, quand la donne change, il faut savoir s’adapter en fonction de sa vision ou de ses intérêts ; même si pour cela l’on doit faire un revirement à 180°.

Illogique mais pas injustifiable

Cette propension des politiques à changer de cap est difficilement compréhensible au niveau du citoyen lambda qui a souvent tendance à prendre pour argent comptant ce qu’on lui dit. Mais, à y regarder de près, cela se justifie quelque part. Le discours ou programme politique se construit à partir de réalités sociales ou politiques qui sont loin d’être statiques. Quand ces réalités évoluent dans le temps, les politiques sont bien souvent obligés de les intégrer, surtout s’ils ne veulent pas paraître dépassés. Parce que leur mission aussi, c’est de répondre à des préoccupations du moment, et pas toujours à des promesses ou engagements du passé.

Grégoire B. BAZIE

Lefaso.net

Messages

  • Ah ah ah !
    C’est peine perdue en 2015 pour l’opposition .

  • De bonne geurre et cest ca aussi la democratie !

  • Je pense que notre cher pays a besoin d’une alternance alternative car je ne suis pas satisfait de c3s 26 ans de règne. L’alternance dont je préconise permettra à chaque camp d’apporter sa pierre à l’édification d’une nation responsable où la corruption sera significativement réduite, la répartition des richesses sera une réalité, nos malades seront mieux traités, nos routes seront à la hauteur des attentes, l’éducation (facteur déterminant pour un développement humain durable) sera gratuite jusqu’à l’université, la classe moyenne sera plus nombreuse car ceux qui pillent seront inquiétés, chaque citoyen disposera au plus cinq parcelles dans une même ville ou localité, etc . Notre pays dispose des ressources dont l’utilisation rationnelle garantira le bien être de chacun de nous, mais hélas ! bon vent à l’opposition dont j’ai la ferme conviction qu’elle cherchra à améliorer nos conditions de vie et de travail.

  • Pour part je prie matin et soir pour Qu’Allah accorde une longue vie et une santé d’acier au père fondateur de la démocratie burkinabè, son Excellence Mr Blaise Compaoré président du FASO pour qu’il puisse se présenter conformément à la volonté du PEUPLE, aux élections de 2015 pour le bonheur du PEUPLE burkinabè

    • lagui adama blaise compaore n’est pas le pere fondateur de la democratie au bf.il la fait malgre lui puisque c’est son patron françois mitterand qui la obligé lui et les autre prési africain a prendre le cap de la "democratie" (que je dit entre guillemet).il faut etre un homme et avoir des ambition le culte de la personalité ne sert a rien.s’il n’en tenait qu’a ton blaiso le bf allait etre une vrai et dure dictature.aie plus d’ambition pour ton pays.l’avenir du bf ne saurait reposer sur les mains d’un seul individu.

    • Les politiciens ont assez manœuvré et dérouté à plusieurs reprises le peuple et je pense qu’il est temps de laisser le peuple burkinabè respirer un peu, il ya trop de réformes, après le sénat voilà que l’on parle de revoir le statu de l’opposition ; s’il vous plaît hommes politiques ; opposant comme majorité ayez pitié de votre peuple, asseyez-vous sur une même table et discutez au nom de l’amour que vous avez tous pour notre chère patrie le BURKINA FASO. Je vous remercie

    • tu n’as que de propos contradictoire et surtout penses aux autres pas seulement à ton pain que tu défends tant.

  • L’opposition non affiliée,n’est opposee a rien : c’est la "mouvance presidentielle" un terme creux invente par les dictateurs et les politiciens du tube digestif. Il n’existe de mouvanciers qu’en Afrique. Dans les vrais democraties, il y a seulement trois camps : Le camp du pouvoir, le camp de l’opposition et celui des independants. Aucun des trois n’est affiliee a l’autre.

    Les manoeuvres de fin de regne du regime Compaore ne trompent plus personne. Le Senat est mort-ne... La modification du statut de l’opposition est vouee a un echec lamentable.

    VIve la democratie , vive l’alternance et vive le Burkina Faso !

  • Le plan machiavélique de Hermann est en marche. Contraindre l’ opposition à agir sans le couvert de la loi. Au besoin infiltrer des casseurs pour rendre la rue incontrôlable par l’ opposition. Offrir ainsi le prétexte pour une répression inouïe. Puis on discute pour ramener les choses à la normale avec un gouvernement d’ union nationale. Cet appât fera des ravages dans l’ opposition. On voit mal un Emile Pare, Sanon Djejouma, Ablassé Ouédraogo résister à la tentation d’ être ministres. Adieu l’ alternance. Vive l’ opposition constructive. Et ainsi de suite. Ce message, je le publierai à l’ annonce du gouvernement de large ouverture.

  • ah !!! c’est cette réaction que nous voulons. Maintenant il faut aller à la conquête des millions de Burkinabé qui s’abstiennent de voter ou qui votent par dépit et la bataille est gagnée avec une alternance assurée. Mais choisissez les meilleurs stratégies pour cette conquête, car ceux d’en face ont une avance sur vous et surtout des milliards et des commissions wa...... Courage a vous MESSIEURS§§§§§

  • Unissez-vous pour barrer la voie au CDP en 2015. Je vois un Zeph president, un Ablasse premier ministre. On veut un changement c’est tout.

  • Il est temps de mentionner le cas de la diasporas dans vos activités. Il faut un message solennel à l endroit de la diasporas sui est unr force de frappe.

  • DIVISER POUR MIEUX RÉGNER. WOW ! LA POLITIQUE POLITICIENNE.

  • bravo a l’opposition de ne pas s’interesser a ce statut qui est fait pour nous distraire et nous detourner des vrai luttes !le peuple ne demande que l’union et l’entente du cfop,nous sauront distingué les opposant des mangeurs !

  • C’est parce que son Excellence Monsieur Blaise COMPAORE a voulu la démocratie que nos opposants sont là à faire le malin. Nous ne voulons pas d’alternance dans ce pays. Son Excellence Monsieur Blaise COMPAORE qui a tout donné pour cette Nation doit régner à vie ! N’en déplaise à ses détracteurs ! Si la Liberté, le Pain et le Développement que Son Excellence donne ne suffit pas, qui peut faire mieux ? Laisser nous en Paix ! Vive Son Excellence Monsieur Blaise COMPAORE, Vive le Peuple Libre du Burkina FAso, Oui à la continuité avec Son Excellence Monsieur Blaise COMPAORE ! Master, laisser passer s’il vous plait..

    • Moi, El Hadj YANOGO ; moi je peux mille fois faire mieux que ton Blaise COMPAORE en un mandat que ce qu’il a pu faire pendant plus de deux décennies. Essayez voir ou laissez les choses se réaliser conformément à notre loi fondammentale et vous verez combien de temps nous avons perdu avec ce monsieur ; peut-être que vous mordrez en ce moment votre doigt. Vive l’Alternance Démocratique, source de PAIX et de DEVELOPPEMENT DURABLE. LA PATRIE OU LA MORT, NOUS VAINCRONS !

    • vous etes quelle elevage a la limite ?respectez vous en vous abstenant d etaller vos betises si on est en debat serieu et constructif

  • Vive l alternance au Faso. Le peuple bukinabé de l interieur comme de l exterieur vous soutiennent. Ce regime vera sa fin en 2015, soit 1 autre compaoré ou 1 autre cdpiste se présente et non compaoré blaise. Vive l alternance au Burkina.

  • C’EST BIEN MES FRÈRES OPPOSANTS. SANS CFOP NOUS ALLONS GAGNER LES ÉLECTIONS EN 2015.QU’IL MODIFIE MÉMÉ LE NON BURKINA FASO ILS PARTIRONT .

  • Héééiiiiiii ! les gars, il y a un dans le groupe qui m’inquiète hein !!!!!????, le gars en blanc, deuxième à partir de la gauche sur la photo ! ça position ne me plait pas ou du moins m’inquiète sérieusement. Tout le monde a levé le point en signe de combat sauf lui !!?? à moin que je ne me trompe. Nous avons besoin des positions claires, bien affichées et c’est dès maintenant.

    • En réalité, seul Me Sankara a levé le poing. Regardez Arba Diallo... Et le Zeph qui a du mal à garder son bras levé.
      Moi je fais plus confiance au Monsieur qui a gardé ses bras baissés

    • Changez de discours proposez.....changer si non c’est regardez la mobilisation !!! c’est pitiant y a mem deux moi on etait des miliers

  • Héééiiiiiii ! les gars, il y a un dans le groupe qui m’inquiète hein !!!!!????, le gars en blanc, deuxième à partir de la gauche sur la photo ! ça position ne me plait pas ou du moins m’inquiète sérieusement. Tout le monde a levé le point en signe de combat sauf lui !!?? à moin que je ne me trompe. Nous avons besoin des positions claires, bien affichées et c’est dès maintenant.

  • alternance ou rien ont est fatigué je dis bien fatigué ne deformer pas mes propos je dis fatigué je ne passe plus par le rond-point des nations unies parce que je suis fatigué de voir ça, donc compaoré je suis fatigué

  • L’image est très jolie. Nous souhaitons les voir unis comme ça jusqu’à la présidencielle de 2015. C’est en cela que la victoire sera possible.

  • slt je sui vraiment consterné, ce blaise là ces pour lui le burkina ou koi ce pays ns appartien tous et un seul individu ne peu le monopolisé ki soit -il . kil aie faire autre chose aussi il est burkinabè non

  • le Bonhomme en casquette là fais quoi du tercerisme de son mentor avec le tricot du CHE ? opposants larmoyants ca m’etonne qui n’aient pas dis qu’eclispe c’etait pour modifier l’art 37....

  • Bon courage a cette opposition mais grouillez ajouter quel que chose dans votre discours là sénat,art 37 depuis là c’est rebarbant...voyez vous magui rempli la salle que vous n’avez pas pu remplir malgré votre nombre près de 30 deputés....mais la salle vide au 2/3...c’est pa gagné mon cher néo liberal .Vive la gauche seule force alternatives

  • Tout cela, pour le fameux 2015 : fin de mandat monsieur Blaise compaore. Et si blaise rassurait le peuple burkinabe qu il ne sera pa candidat ! Tout ce tapage et remous, ce ne rien d’autre que l’après blaise. Sil aime ce pays comme il le prétend, qu il nous situe ici et maintenant.

  • Ce que les uns & les autres semblent ignorer c’est que "le
    statut de l’opposition est une conquête de l’opposition, marquée par la contribution particulière des responsables actuels de l’UNDD". Alors j’exhorte vivement ceux qui ne connaissent pas l’UNDD à faire preuve de beaucoup plus d’honnêteté morale avant de commencer leur vaste campagne de desinformation

  • il faut savoir changer une équipe qui ne gagne pas................l’idée de changement de l’UNDD est mise en pratique maintenant et j’en suis très contente...VIVE LE CHANGEMENT

  • Un sage m’a dit un jour : <> Je me souviens que l’UNDD a toujours été du coté du peuple dans toutes les grandes luttes qu’il a mené...

  • IL était vraiment temps que l’opposition ouvre les yeux,s’unissent pour espérer connaitre la victoire.................donc on vous soutient

  • moi j’ai juste 1e requête à formulé au Prési d l’UNDD.vs avé tjr été là,mème kan tt alai mal & k l peuple etai ds l’incertitud & n savè + koi pensé.je vs demand donc d publié 1 d vo article telma objectif & limpid dt vs seul avé l secrét et ki ont l merite de nou remetr ds la bne direction.Mrci

  • Me Herman le peuple a besoin d votre clairvoyance ds ces moment dificiles…

  • L’union fait la force donc l’espoir est permis pour mettre fin à tout ça........le peuple vous soutiendra dans votre union donc serez vous les mains pour la paix la victoire et pour le BURKINA

  • Mais on vous voit pas tous là !!!!!!!!!!!!!!!!!Union c’est union ou bien ?????????

  • Me Herman le peuple a besoin d votre clairvoyance ds ces moment dificiles…

  • Me Hermann Yameogo ou êtes vous pour nous venir en aide ?????on a tous besoins de vous pour prendre le bon chemin donc réagissez.....................

  • L’honneteté intellectuelle exige qu’on reconnaisse que l’UNDD, contrairement à ce que ses detracteurs ne cessent de raconter, a toujours été aux avant-garde de la lutte pour la limitation du mandat presidentielle et pour que le "problème" du Senat soit reglé par la convocation d’une Assemblée Constituante.Cette solution avait au moins le mérite de contrecarrer definitivement toute velléité de deverouillage de l’Article 37.

  • Ceux qui le connaissent vraiment savent qu’il n’a jamais changé.Il a toujours été à nos cotés pendant nos luttes, il n’a jamais rechigné à la tache.Celui-là est 1 visionnaire et il s’appelle Me Herman Yaméogo. Écoutons-le & suivons-le. Il nous guidera vers l’alternance paisible que nous ne cessons de réclamer depuis belle lurette

  • c’est bien de s’avoir s’adapter à cette n-ième tentative de divisions de l’opposition qui semble de plus en plus crédible. mais ce sera mieux de songer à une candidature unique face à M. Compaore en 2015 qui l’on sait bien n’a pas intention de passer la main.

  • Bravoo... Pourvu que ça tienne jusqu’en 2015. parce que le CDP est capable de tout. Même un sacrifice humain

  • L’opposition a le devoir de prendre le pouvoir en 2015.Et pour cela elle doit être crédible jusqu’au bout comme elle est déjà.Elle se battre déjà comme si nous sommes en 2015.Le 2015 se prépare aujourd’hui.

  • on gagnera sans statut ou pas on est derière vous pour relever le défis de l’alternance.

  • Les élections présidentielles de 2015 seront fortement influencées par le vote des Burkinabé de l’étranger surtout ceux de la Côte d’Ivoire. A bon entendeur salut.

  • bonjour a tous les burkinabés dignes de ce nom.je voulais par ce message faire comprendr

  • Merci à l’Opposition.
    Nous peuple intègre du Burkina, nous disons non au SENAT et à la modification de l’article 37.
    Nous restons toujours mobiliser pour la lutte quelque soit sa forme pourvu le Senat ne voit pas le jours et que l’article 37 reste t-elle.
    LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS.

  • Merci à l’Opposition.
    Nous peuple intègre du Burkina, nous disons non au SENAT et à la modification de l’article 37.
    Nous restons toujours mobiliser pour la lutte quelque soit sa forme pourvu le Senat ne voit pas le jours et que l’article 37 reste t-elle.
    LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés