« Je veux avoir 18 ANS…………….même au péril de ma vie »

samedi 2 novembre 2013 à 07h23min

Donner la vie c’est l’acte le plus beau qui puisse exister au monde pour une femme. Ce plaisir de serrer ce nouveau né dans les bras comme si votre vie avait changé. Cet acte est aussi beau que douloureux, si l on en croit certaines femmes. Douloureux pas par le fait des contractions et des poussées mais aussi par les traces sur leur appareil génital. Au point qu’aujourd’hui le phénomène des césariennes est devenu une mode. Certaines femmes et même des hommes pensent que la femme en accouchant par voie basse devient « large ».

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Apres une ou deux couches, certaines femmes trouvent que la cause de l’infidélité de leur mari est due à l’état de leur vagin qui n’est plus ce qu’il était avant la maternité. D’où la recherche de plusieurs techniques, voire produits pour rétablir leur jeunesse de Dix-huit ans. Comme si cela était possible, au point de mettre en péril leur santé.

A en croire une interlocutrice bien imprégnée du sujet, il existe une panoplie de produits vendus sur le marché. Elle m’a cité toute une liste :
-  La clé de villa
-  Le serré
-  Les bonbons sucrés
-  Les chewing-gum
-  Les thés pour l’eau
-  Les thés pour le yaourt, etc.

Ces produits sont, pour la plupart, en poudre à base de plantes qui viennent de la sous région et ont des vertus de rétrécir les parois vaginales ».

Le mode d’emploi de ces produits consistent, pour celles qui s’y adonnent, à les inoculer dans le vagin trente à une heure avant le rapport sexuel ».

Le comble dans tout ça, c’est que pour plus d’efficacité, il faut avoir des rapports sans « pré », langage très codé que seules les habituées de ces lieux arrivent à comprendre. Dans « sans pré », il faut comprendre sans préservatif. A l’heure où l’on fait des campagnes sur les Maladies Sexuellement Transmissibles. Que vaut un « serré » à coté de toute une vie ? Ah les femmes !!!!

L’ironie du sort dans ces lieux de vente, maîtresses, femmes légales se côtoient toutes avec la même idée de garder leur homme pour elles seules car, si les hommes sont satisfaits, ils n’ont plus de raison d’aller chercher femmes ailleurs. Là-dessus, une utilisatrice, M.A, est formelle :

« Ce qu’il va chercher dehors là, c’est la même chose qu’il va trouver dedans, donc je suis tranquille ». Et la vendeuse de rassurer encore les clientes sur l’efficacité de ses produits qui permettraient de fidéliser les hommes.

« Travailler » le Monsieur

A la question de savoir si deux femmes utilisaient un même produit sur un même homme, qu’adviendrait –il de ce monsieur ? Mystère et boule de gomme. Mais, certaines clientes ont accepté se dévoiler sous le couvert de l’anonymat. P.P est là parcequ ’une jeune fille a tourné la tête de son type qui n’a plus d’yeux que pour elle.

Convaincue que c’est parce qu’elle n’a plus ses atouts de jeune fille qu’elle subit toutes ces humiliations, elle a alors fait le déplacement comme chez un médecin pour se faire consulter.

Le diagnostic de son mal établi, des produits lui sont prescrits : un « serré », le produit phare, un chewing-gum, et un thé pour stimuler elle-même sa libido qui est en diminution.

P.P n’a pas pensé à consulter un gynécologue. « Non, je n’en ai pas consulté. Ces gens, tous ce qu’ils savent prescrire, ce sont les produits contraceptifs », se justifie-t-elle. Au moment qu’elle s’apprêtait à lancer sa commande, P.P est intimidée par la présence d’une autre cliente qui venait d’arriver sur les lieux.

L’ambiance devient tout autre, la parole devient rare. Entre-temps, P.P décide de lancer sa commande, même si elle reste quelque peu intimidée. Elle ne parle plus mais se contente d’indexer le produit recherché. Et c’est la vendeuse qui prononce le nom du produit « bonbon sucré ». Pendant qu’elle remet l’argent à la vendeuse pour le produit sollicité, une autre femme lance : « Moi j’aime ces bonbons. Une fois que j’en consomme, je n’ai plus de sécheresse vaginale et l’acte sexuel n’est plus une corvée pour moi  ». A la vendeuse de renchérir en assurant qu’elle vend maintenant du gel, à la fois « Lubrifiant et Aphrodisiaque »

L’atmosphère devient détendue, chacune voulant à présent expliquer comment leurs hommes réagissent aux produits.

Conséquences sanitaires

Nous avons approché le corps médical pour savoir les conséquences de l’utilisation des produits.

A notre question de savoir s’il en avait entendu parler ou s’il connaissait des utilisatrices, Docteur Zamané nous a répondu par l’affirmative.

« Oui, nous avons rencontré des femmes utilisatrices de ces produits. Généralement, ces femmes arrivent à notre niveau que lorsqu’elles commencent à avoir des conséquences irréparables au niveau de leur appareil génital. Face à ces cas, nous faisons recours à la chirurgie réparatrice. C’est vous dire à quel point ces produits sont dangereux pour les femmes », a-t-il expliqué. Nous avons voulu savoir aussi s’il existait des molécules qui favorisaient le rétrécissement Vaginal.

Réponse du Docteur : « Nous avons effectivement des produits qui permettent de donner de la tonicité à l’appareil génital car l’âge est un vecteur important chez la femme ».

En effet, suite à un accouchement ou vieillissement des tissus ou à une mauvaise qualité musculaire, certaines femmes présentent un vagin plus large, ainsi qu’un introït us béant. Face à ces situations, il est plus indiqué de s’adresser aux spécialistes. Mais, au-delà de la consultation des spécialistes, il est toujours bon pour les femmes d’apprendre à connaître leur appareil génital. Le vagin, faut-il le rappeler, est un organe très sensible capable de procurer du plaisir à l’homme comme à la femme lors de l’acte sexuel. Sa longueur moyenne est de 8 à 10 CM.

Causes probables de l’élargissement du vagin

Plusieurs facteurs peuvent être à l’origine de l’élargissement du vagin qui est dû à une distension des muscles vaginaux (Pubbo-coccygiens). Mais, les causes les plus fréquentes sont notamment :
-  l’accouchement : il provoque un élargissement du vagin : en effet lors de l’accouchement la largeur du vagin peut atteindre jusqu’à 10 Cm. Les muscles du périnée peuvent rester distendus et ne plus jouer leur rôle de fermeture. Dans ce cas, une rééducation est souvent nécessaire pour un retour à la normale.
-  Le Fissing ou masturbation (introduction de la main ou des doigts dans le vagin) : certaines jeunes filles ont tendance à mettre les doigts ou la main toute entière dans le vagin. Mise à part que ceci contribue à l’élargissement du vagin, il peut provoquer des lésions au niveau de la paroi vaginale d’où des infections.

-  La fréquence des rapports sexuels : surtout les rapports sexuels multiples.

En définitive, les femmes qui s’arrachent ces produits sont toutes matures. Le plus grand danger encouru, c’est la destruction de leur flore vaginale qui protège les femmes contre les infections.

L’autre risque important auquel elles s’exposent, c’est la fermeture totale de la paroi due à une destruction totale du vagin. Comme quoi, à force de vouloir trop serrer on finit par ne plus avoir de vagin.

A l’heure où les femmes crient leur indépendance, leur émancipation, leur égalité avec le sexe opposé, c’est vraiment dommage que beaucoup d’entre elles choisissent encore de croupir sous le joug de l’obsession de plaire, d’être la plus désirée……….. avec leurs hommes et très souvent avec les hommes d’autres femmes.

A-t-on déjà vu un homme mettre des choses pareilles sur son sexe pour plaire ? La femme est-elle vraiment l’égale de l’homme ? Loin de moi l’idée de soulever de polémiques, je voudrais juste attirer l’attention des femmes sur le caractère dévalorisant de l’usage des produits ci-incriminés.

Il est vrai que personne n’est contente de voir son partenaire le ou la tromper avec une plus ‘’fraîche ou plus frais’’. Mais, faut-il pour autant mettre sa vie en danger alors que des solutions médicales existent ?

B.

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés