Crise 2011 : Les policiers révoqués demandent leur réintégration

jeudi 31 octobre 2013 à 23h40min

Les mutineries policières d’avril-mai 2011 ont affecté plusieurs services de la police nationale. Les résultats de l’enquête menée par une commission mise en place un an plus tard a conduit à la révocation 136 policiers. Un an après leur révocation, ils continuent à demander leur réintégration. Ils ont organisé une conférence de presse ce 31 octobre à la bourse du travail de Ouagadougou pour présenter ce qu’il convient d’appeler la « plaidoirie des fonctionnaires de police révoqués en mars 2012 en vue de leur réintégration ».

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Crise 2011 : Les policiers révoqués demandent leur réintégration

Retraçant les faits, les policiers révoqués sont revenus sur certains points des revendications ayant conduit aux coups de feu. Et donc, à leur radiation plus tard. Sur les 81 points ayant conduit aux mutineries, on pourrait citer entre autres : le manque de moyen de travail, les mauvaises conditions de vie, l’utilisation abusive des éléments dans des missions insensées, la justice pour leur collègue égorgé à Poa, l’exploitation des éléments de police par la hiérarchie à des fins personnelles, le manque de dialogue entre subalternes et hiérarchie, les cumuls de postes pour certains supérieurs hiérarchiques, les menaces, intimidations, détournements de frais de missions par la hiérarchie ; les usages de faux en écriture et en signature par certaines hiérarchies…

Cette conférence de presse au ton d’une plaidoirie avait donc pour but de rappeler à la population les faits qui ont conduit les éléments de la police à se mutiner, lui demander pardon pour avoir troublé sa quiétude, mais aussi et surtout demander au gouvernement de les réintégrer dans les rangs de la police. « Nous demandons que la population nous comprenne, que les autorités du pays également nous comprennent, nous pardonnent et nous réintègrent dans nos fonctions  », plaide Mahamadi Tidiga, le porte-parole des révoqués.

Sanctionner les supérieurs hiérarchiques aussi… ?

Tout en demandant pardon, les « matricules 136 », comme on les appelle, déplorent le fait que les sanctions n’aient concerné que les subalternes. Ils reconnaissent que certains sont, sans doute responsables, mais la majorité des révoqués sont innocents.

Ils tiennent surtout à rappeler le côté arbitraire des sanctions. «  Les responsables de la hiérarchie sont à la base de ces revendications, mais n’ont pas été inquiétés. Le gouvernement devrait revoir notre situation et équilibrer les choses. On ne peut pas sanctionner seulement les subalternes. Il faudra regarder aussi les causes et non s’appuyer seulement sur les conséquences  », soutient Mahamadi Tidiga.

Aussi, ont-ils constaté des ambigüités dans les révocations. A titre d’exemples, ils citent les cas de Dori, ou l’aéroport de Bobo-Dioulasso où aucun coup de feu n’aurait été entendu, pourtant on enregistre des policiers révoqués dans ces services pour mutinerie. Pourtant dans les régions de l’Est, Centre-Est, Boucle du Mouhoun, Nord, on ne compte aucun révoqué. « Pourtant le mouvement a concerné toutes ces régions ». Autres cas flagrants : « une seule personne révoquée au commissariat central de Manga ainsi qu’au commissariat central de police de Kaya. Comment une seule personne peut-elle se mutiner ?  », s’interrogent encore les 136 policiers révoqués.

« Policiers révoqués, militaires radiés, abstenez-vous »

Pour demander pardon, les « matricules 136 » s’appuient sur le fait de n’avoir ni cassé des biens publics ou privés, ni pillé, encore moins, violé. « Nous n’avons fait que revendiquer des meilleures conditions de travail auprès de notre hiérarchie. Nous trouvons qu’on aurait pu trouver d’autres sanctions, telles que des sanctions pécuniaires, ou nous rétrograder », suggèrent-ils.

Leur situation est rendu beaucoup plus complexe par le fait qu’ils ont du mal à se faire recruter par des sociétés privés. Souvent les recruteurs leur demandent « l’impossible », c’est-à-dire un certificat de bonne conduite émanant du ministère de la sécurité. Pour d’autres recrutements, il est précisé : « policiers révoqués ou militaires radiés, abstenez-vous ». Les 136 révoqués imputent cet état de fait au gouvernement qui aurait demandé à certaines sociétés de ne pas les recruter.

« Nous ne sommes pas des délinquants »

Donc, les policiers radiés se disent de plus en plus lassés par cette marginalisation dont ils sont l’objet. Pire, ils sont soupçonnés dès lors qu’il est question de braquage. « Quand on dit qu’il y a braquage, les gens pensent systématiquement à nous. Pourtant, nous ne sommes formés pour des braquages. Nous sommes formés à la protection des biens publics et privés et à la sécurité de la population », regrette Mahamadi Tidiga.

En tous les cas, ces radiations continuent de faire des malheureux. « Il y a des enfants qui ne vont plus à l’école depuis notre révocation. Pire, il y a des enfants qui sont décédés par manque de soins », précisent-ils. C’est dire que les conséquences des mutineries de 2011 n’ont pas fini de faire parler d’elles.

Moussa Diallo

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 31 octobre 2013 à 23:20
    En réponse à : Crise 2011 : Les policiers révoqués demandent leur réintégration

    Ahaaaahhaaaah !!! je ne peux que rire. " on demande pardon" !!! quel pardon vous demandez ? Policier demande pardon ?? Votre situation servira de lecon aux autres corps habilles. Vous aviez falli brulle le pays en 2011

    Répondre à ce message

  • Le 1er novembre 2013 à 00:36, par ksa
    En réponse à : Crise 2011 : Les policiers révoqués demandent leur réintégration

    Les policiers sont des citoyens comme les autres.il y a des gens qui ont fait pire et qui n’ont jamais été inquiétés dans ce pays.et puis ces policiers n’ont pillé aucune boutique,ni violés personne contrairement à d’autres mutins qui ont tout pillé sur leur passage.Ils méritent le pardon des autorités

    Répondre à ce message

  • Le 1er novembre 2013 à 01:22
    En réponse à : Crise 2011 : Les policiers révoqués demandent leur réintégration

    On ne peut etre insensible a un repenti aussi sincere. Le coeur qui pardonne est grand. Et on rend la vie a qui l’on a pardonne.

    Que les autorites concernees aient compassion. S’ils sont reintegres il est certain qu’ils donneront le meilleur d’eux et seront bien meilleurs agents.

    Répondre à ce message

  • Le 1er novembre 2013 à 06:37, par verite no 1
    En réponse à : Crise 2011 : Les policiers révoqués demandent leur réintégration

    Ils ont surement etes trahis par des freres d’armes qui ont opte pour les billets craquants.

    Répondre à ce message

  • Le 1er novembre 2013 à 07:03, par Republique
    En réponse à : Crise 2011 : Les policiers révoqués demandent leur réintégration

    Nul n’est censé ignorer la loi. Dans les états forts la loi c’est la loi elle est impersonnelle et si vous vous la violez elle s’applique à vous sans plaisir sans pitié. Arrêtez de pleurnicher et tournez la page vous avez risquez donc assumez les conséquences.

    Répondre à ce message

  • Le 1er novembre 2013 à 07:29, par Neekré
    En réponse à : Crise 2011 : Les policiers révoqués demandent leur réintégration

    Je comprends la detresse de ces policiers et des familles, mais une decision peut-elle vraiment être juste à 100% ? Il faut avoir le courage d’assumer les responsabilités de ses actes. Un pays ne peut pas s’en sortir sans une discipline de ceux qui protègent la population. Je les exhorte à chercher d’autres voies pour se reinserer dans la vie active au lieu d’attendre une hypothetique reintegration.

    Répondre à ce message

  • Le 1er novembre 2013 à 08:00
    En réponse à : Crise 2011 : Les policiers révoqués demandent leur réintégration

    Si vous estimez être dans vos droits, allez porter votre affaire devant la justice pour dire le droit dans votre cas. Sinon, certains policiers qui étaient devenus des casseurs, voleurs ou violeurs, personne n’en veut dans ce corps de métier. Allez dans le privé ou créer votre propre société.

    Répondre à ce message

  • Le 1er novembre 2013 à 08:40, par lebdbe
    En réponse à : Crise 2011 : Les policiers révoqués demandent leur réintégration

    ces policiers ne sont pas a reintegre car en son temps ils ont endeuille des familles qui jusqua present attristees

    Répondre à ce message

  • Le 1er novembre 2013 à 09:13, par Uncitoyen
    En réponse à : Crise 2011 : Les policiers révoqués demandent leur réintégration

    Moi je ne comprends pas ces policiers. L’Etat est le seul pourvoyeur d’emploi dans ce pays ? SI personne ne veut vous recruter alors entreprenez quelque chose, le commerce , l’agriculture etc. J’ai l’impression que vous voulez réintégrer la police parce que vous savez que maintenant les policiers ont un traitement salarial.
    La vie est un combat, vous avez perdu une bataille alors ne vous décourager pas.

    Répondre à ce message

  • Le 1er novembre 2013 à 10:04, par lesage
    En réponse à : Crise 2011 : Les policiers révoqués demandent leur réintégration

    Au nom de la cohésion et de la paix sociale, je voudrais que le gouvernement se penche sur le cas de ces policiers. Nous gagnerons plus en les réintégrant dans leur corps qu’en les laissant sur le carreau avec tout le drame social qui va avec. Déjà qu’ils demandent pardon, il faut vraiment les écouter. Aussi je pense que le gouvernement doit voir clair dans la gestion des hommes par la hiérarchie policière. Il y a trop de comportements pas du tout catholiques dans les rangs des supérieurs que que soit le corps dans ce pays.

    Répondre à ce message

  • Le 1er novembre 2013 à 10:05, par YA BON PARDON
    En réponse à : Crise 2011 : Les policiers révoqués demandent leur réintégration

    VOUS LES BURKINABE VOUS ETES COMME CA. POUR UN RIEN VOUS VOULEZ QU’ON PARDONNE. PARDONNER NE VEUT PAS DIRE LES REINTEGRER. ET NOUS QUI AVONS PERDU DES PARENTS ?
    SI C’EST COMME CELA ALORS LE CDP VA VOUS DEMANDER PARDON ET CHANGER L’ARTICLE 37. OK ?

    Répondre à ce message

  • Le 1er novembre 2013 à 10:06
    En réponse à : Crise 2011 : Les policiers révoqués demandent leur réintégration

    N’oubliez pas les élèves policiers qui étaient sortis frapper les civils dans le maquis juste en face de leur école. Le ministre de la sécurité d’alors, Bassolé les avait radiés de l’école. A un conseil de ministres, ces indisciplinés notoires ont été repris et réintégrés. Pourquoi ? Surtout de la part de futurs hommes de Loi ! Pourquoi voulez vous qu’ils changent de méthode puisqu’ils seront pardonnés ? Mais d’autre part, ils ont raison, car la sanction est à la tête du client. Ceux qui ont demandé pardon à la télévision n’ont pas été sanctionnés. Si vous n’avez pas accès à la télévision, tant pis pour vous.

    Répondre à ce message

  • Le 1er novembre 2013 à 10:42, par Le Burkinais
    En réponse à : Crise 2011 : Les policiers révoqués demandent leur réintégration

    Je crois que les policiers radiés devraient revoir leur stratégie. Soit vous estimez que vous avez raison et vous intentez un procès en bonne et due forme, soit vous demandez pardon tout en taisant le fait que vous croyez avoir raison. En insistant que vous avez raison, vous ne faites qu’irriter ceux qui sont supposés vous pardonner. En tout cas ce mélange de genres ne vous sert pas beaucoup. Chaque Homme a droit à une seconde chance. S’il plaît à Dieu, vous serez pardonnés.

    Répondre à ce message

  • Le 1er novembre 2013 à 10:43
    En réponse à : Crise 2011 : Les policiers révoqués demandent leur réintégration

    c’est trop facile. on fout la merde et ensuite on vient pleurer des larmes de crocodile pour demander pardon : vous méritez ce qui vous arrive, policiers raqueteurs

    Répondre à ce message

  • Le 1er novembre 2013 à 10:59, par djelgel
    En réponse à : Crise 2011 : Les policiers révoqués demandent leur réintégration

    je pense que ce regime en copiant le regiment PDCI du vieux par le systeme d’infiltration des manifs pour créer desordre et pillage qon met apres au compte des opposant pr les mater( années 80-90) ,on semer ma graine de la violance dans le pays et doivent assumer les consequences.Personnes ne respecte plus aucune loi a commencer par eux mes dirigeants:administations,utlisation des biens publiquesnet autres violations deu droit au qotidien.Ailleurs le syndication de police et de tous les corps(sauf gdmerie et Militaire) existent et reclament le bien etre des travailleurs !ici on prefere corruption et concussion ? tout syndiqué est taxé d’opposant d’ennemie ! combien d’ex petits patrons ont profité des fruits des luttes de ceux qu’ims considérai comme ennemi,, ????????

    Répondre à ce message

  • Le 1er novembre 2013 à 12:03, par le chevalier
    En réponse à : Crise 2011 : Les policiers révoqués demandent leur réintégration

    Ces policiers ont certes mal agi en utilisant leurs armes ce qui a surement mis en mal la quiétude d’honnetes citoyens qui n’avaient rein à voir avec leurs revendications.C’est le manque de cadre de dialogue qui conduit à cet état de fait.l ya des gens qui aiment prendre exemple sur la france ou les USA parlant des lois mais chez eux par exemple il ya des syndicats dans la police.Chez nous quand vous revendiquez ce sont des menaces,des intimidations etc...je pense qu’il faut aider ces policiers à réintégré leur corps parce que ceux qui disent que c’est bien fait pour eux peuvent se retrouver dans pareil cas.Et que font leurs frères d’armes pour qui ils se sont sacrafiés puisque ils ont eu un gain après les évènements.Ou est passé la solidarité de corps qu’ils faisaient prévaloir pour aller en groupe mater les honnetes citoyens.Que Dieu et ceux qui ont le pouvoir de décider vous aident parce que meme ceux qui ont un salaire honnete dans ce pays ne s’en sortent pas.

    Répondre à ce message

  • Le 1er novembre 2013 à 12:16, par le chevalier
    En réponse à : Crise 2011 : Les policiers révoqués demandent leur réintégration

    Ces policiers ont certes mal agi en utilisant leurs armes ce qui a surement mis en mal la quiétude d’honnetes citoyens qui n’avaient rein à voir avec leurs revendications.C’est le manque de cadre de dialogue qui conduit à cet état de fait.l ya des gens qui aiment prendre exemple sur la france ou les USA parlant des lois mais chez eux par exemple il ya des syndicats dans la police.Dans nos pays quand vous revendiquez ce sont des menaces,des intimidations etc soit parce qu’on vous dénient vos droits soit parce on sait que vous n’avez pas une strucure qui peut défendre vos intérèts...je pense qu’il faut aider ces policiers à réintégré leur corps parce que ceux qui disent que c’est bien fait pour eux peuvent se retrouver dans pareil cas.Et que font leurs frères d’armes pour qui ils se sont sacrafiés puisque ils ont eu un gain après les évènements.Ou est passé la solidarité de corps qu’ils faisaient prévaloir pour aller en groupe mater les honnetes citoyens.Que Dieu et ceux qui ont le pouvoir de décider vous aident parce que meme ceux qui ont un salaire honnete dans ce pays ne s’en sortent pas.

    Répondre à ce message

  • Le 1er novembre 2013 à 12:52, par beti
    En réponse à : Crise 2011 : Les policiers révoqués demandent leur réintégration

    PERSONNE NE VOUS ENTENDRA DANS CETTE DÉMARCHE. IL VOUS RESTE SOIT A :
    ÊTRE DES COUPEURS DE ROUTE COMME LE FONT CERTAIN MILITAIRE RADIER
    REJOINDRE LES NOMBREUSES REBELLIONS EN AFRIQUE
    136 PERSONNES AVEC DES ARMES PEUVENT TROUBLER LE SOMMEIL DE BLAISE CAR TUINA SEUL LA FAIT SELON EUX
    NE VENEZ PAS PLEURER ENCORE UN HOMME S’ASSUME UN POINT UN TRAIT

    Répondre à ce message

  • Le 1er novembre 2013 à 12:59, par Nedbiiga
    En réponse à : Crise 2011 : Les policiers révoqués demandent leur réintégration

    Cette révocation qui constitue aujourd’hui un problème pour nos frères pourrait également être une solution pour ceux qui sauront prendre leur responsabilité . J’en connait pas mal qui ne regrette pas aujourd’hui. Le fonctionnariat n’est pas aujourd’hui la solution !!!
    Regarde les KOROS retraités et tire ta conclusion !

    Répondre à ce message

  • Le 1er novembre 2013 à 20:42, par justice
    En réponse à : Crise 2011 : Les policiers révoqués demandent leur réintégration

    et les enseignants licencies pour vol de quelques livres quils peuvent rembourser peuvent ils demander pardon et se faire reintegrer ?

    Répondre à ce message

  • Le 1er novembre 2013 à 20:44, par justice
    En réponse à : Crise 2011 : Les policiers révoqués demandent leur réintégration

    et les enseignants licencies pour vol de quelques livres quils peuvent rembourser peuvent ils demander pardon et se faire reintegrer ?

    Répondre à ce message

  • Le 1er novembre 2013 à 20:53, par MOREBALLA
    En réponse à : Crise 2011 : Les policiers révoqués demandent leur réintégration

    Plus de 400 militaires et 136 policiers radiés et on se lamente ? Non ! Bien que, réveillez vous, il y a plein d’initiative à développer et le plus sûre est de kidnapper le Blaiso. Je vous offre ma consultation qui sera payante après succès.

    Répondre à ce message

  • Le 1er novembre 2013 à 22:27
    En réponse à : Crise 2011 : Les policiers révoqués demandent leur réintégration

    ceux ki ont tirer a koudougou sur les populations ne doivent pas etre pardonnés. C’etait inexplicable ! une deraison pratique !

    Répondre à ce message

  • Le 1er novembre 2013 à 23:54, par DUOLO
    En réponse à : Crise 2011 : Les policiers révoqués demandent leur réintégration

    Demander pardon à un régime qui veut mettre en place un SENAT qui coutera 6milliards de FCFA par année alors que des enfants étudient sous des arbres et que des femmes meurent en couche comme des animaux, c’est vraiment mal connaître ce régime de 28 ans de pouvoir. Revoyer chers anciens policiers votre stratégie de lutte car ce régime englouti dans la haute corruption, ne comprend guère le langage de pitié. A bon attendeur, bon courage.

    Répondre à ce message

  • Le 2 novembre 2013 à 06:46, par Entreaide
    En réponse à : Crise 2011 : Les policiers révoqués demandent leur réintégration

    Honte â ceux qui ont profité de la lutte et qui n’ont pas di
    nitiative cotisez 5000/5000mois pour scolariser les enfants .les gens regrete d etre ds la F publique vs vlez entrer

    Répondre à ce message

  • Le 2 novembre 2013 à 15:55, par Le sage
    En réponse à : Crise 2011 : Les policiers révoqués demandent leur réintégration

    Ces gens là ont bien mérité leur sort.en son temps ils avaient bénéficié des sages conseils de DGPN pour les convaincre de pas imiter les militaires car le statut particulier était en bonne position et leur méconduite risquait de peser négativement sur ce dossier,vieux de plusieurs décennies .Malgré les efforts de ce sage de surcroît DG de la POlice en son temps, ces voyous ont terni l’image de ce corps. En rentrant à la police ils savaient qu’ils n’avaient le droit de grève et de manifestation. Ils se sont comportés en délinquant en cassant des magasins et les bureaux des chefs de service et emporter tout ce qu’ils voulaient. Même des armes et des minutions .C’était l’occasion pour des médiocres de se foutre de leurs chefs. Je crois sincèrement qu’ils ont eu ce qu’ils méritent .comme beaucoup de prédécesseurs l’ont souligné s’ils estiment être dans leur droit nos juges sont là pour ça.

    Répondre à ce message

  • Le 2 novembre 2013 à 18:00, par alex
    En réponse à : Crise 2011 : Les policiers révoqués demandent leur réintégration

    Des observations pertinentes:il faut reparer s’il y eu des erreurs effectivement dans la liste des mutins. ces pas normal k on sanctionne des innocents en laissant de vrai voyaous ds notre police. une chose est claire,tous ceux qui ont tiré un seul coup de fusil doivent repondre de leurs actes.mais non au reglements de compte.

    Répondre à ce message

  • Le 2 novembre 2013 à 18:56, par alex
    En réponse à : Crise 2011 : Les policiers révoqués demandent leur réintégration

    Des observations pertinentes:il faut reparer s’il y eu des erreurs effectivement dans la liste des mutins. ces pas normal k on sanctionne des innocents en laissant de vrai voyaous ds notre police. une chose est claire,tous ceux qui ont tiré un seul coup de fusil doivent repondre de leurs actes.mais non au reglements de compte.

    Répondre à ce message

  • Le 2 novembre 2013 à 22:58
    En réponse à : Crise 2011 : Les policiers révoqués demandent leur réintégration

    franchement, quand j’écoute mes chers concitoyens,je pleure à leur place.je sens qu’ils se sentent asoiffés de troubles.je vous le rassure,l’air aura une odeur au faso.gardez votre calme et préparez vous moralement car la vie nous sera amer. bon vent mes chers passionnés de troubles !

    Répondre à ce message

  • Le 4 novembre 2013 à 08:58, par ElMagnifico
    En réponse à : Crise 2011 : Les policiers révoqués demandent leur réintégration

    Que les Autorites politiques, coutumieres et religieuses se penchent serieusement sur le cas de ces policiers radies et trouvent une solution durable ! Certes les actes qu’ils ont poses etaient condamnables et etant du corps ils savaient pertinemment ce qui leur arriverait ! Force reste a la loi dit-on. Mais a mon humble avis il n’ ya pas de regle sans exception ! C’est pourquoi je m’incline pour le pardon et l’insertion de ces policiers ! Ils seront un autre exemple de reconversion et de conduite dans la police que plutot un exemple de punition type dans la nature ! Si le Burkina sait punir avec la derniere energie, le Burkina doit savoir pardonner sincerement et tres sincerement et avec la maniere !

    Répondre à ce message

  • Le 4 novembre 2013 à 09:27, par le maître
    En réponse à : Crise 2011 : Les policiers révoqués demandent leur réintégration

    Le répenti de ces ex policiers n’est pas sincère. De primo ils demandent la sanction de leurs supérieurs hiérarchiques. si quelqu’un demande que l’on lui pardonne pourquoi veut il que l’on remette sa faute sur l’autre. chacun est responsable de ce qu’il fait. ils n’ont qu’a citer des cas d’utilisation de policiers utilisés hors du cadre normal ou des cas de responsables qui ont détourné leurs sous et enquête sera faite. on ne demande pas pardon en accusant un autre. S’il sont repris c’est encore pour travailler sous d’autres supérieurs. que diront-ils encore ? voila ce qu’a dit leur représentant :
    « Les responsables de la hiérarchie sont à la base de ces revendications, mais n’ont pas été inquiétés. Le gouvernement devrait revoir notre situation et équilibrer les choses. On ne peut pas sanctionner seulement les subalternes. Il faudra regarder aussi les causes et non s’appuyer seulement sur les conséquences »

    ils demandent pardon en dénonçant encore d’autres policiers ; hé bien que l’administration joue son rôle. voila ce qu’il dit : sur le cas de Kaya :
    « une seule personne révoquée au commissariat central de Manga ainsi qu’au commissariat central de police de Kaya. Comment une seule personne peut-elle se mutiner ? »
    assurément il connait des gens à Kaya qui ont fait de la mutinerie et qui ont été couverts. il faut qu’il disent leurs noms et les noms de leurs responsables pour nous convaincre.
    si on demande pardon, on le fait sincèrement sans montrer qu’on n’a pas pardonné à d’autres.

    Répondre à ce message

  • Le 4 novembre 2013 à 21:25, par DSA
    En réponse à : Crise 2011 : Les policiers révoqués demandent leur réintégration

    du courage mes freres n baissez pa les bras un jour viendra....mai qd votre situation s’arrangera n’oubliez pa :celui qui s souvien de la correction prend le chemin de la vie mai celui qui oubli la reprimande s’egare

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés