Fin des états généraux sur le lotissement : La balle désormais dans le camp du gouvernement

lundi 28 octobre 2013 à 10h27min

Du 24 au 25 octobre 2013 se sont tenus dans la salle de conférences de Ouaga 2000, les premiers états généraux sur le lotissement sur initiative du gouvernement burkinabè ; au terme de deux jours de travaux les participants ont fait des propositions et des recommandations à l’ endroit du gouvernement ; lequel a promis de les étudier avec soin.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Fin des états généraux sur le lotissement : La balle désormais dans le camp du gouvernement

La question plus générale de l’habitat et plus spécifiquement celle du lotissement pouvait-elle rester en l’état avec ses multiples crises et conflits ? Pour le gouvernement burkinabè, la réponse est non ; ainsi après deux jours de réflexions, les autorités et leurs invités aux premiers états généraux sur le lotissement ont tenté d’accorder leurs violons ; aboutissant par la même occasion au choix de pistes de résolution des difficultés qui minent le secteur.

La balle est désormais dans le camp du gouvernement. C’est à lui en effet que revient désormais la tâche de donner une suite effective aux résultats des travaux.

Arrêt des lotissements et gestion des passifs

Pour Yacouba BARRY, le ministre de l’Habitat et de l’urbanisme, le gouvernement y accordera comme il l’a promis, une attention particulière ; ceci dans l’optique d’une prise en compte de l’intérêt général. Du reste c’est un ministre heureux selon ses propres mots, de l’engouement suscité par la rencontre auprès des participants, qui a mis fin aux travaux.

Côté propositions, les participants ont mis sur la table un paquet de mesures parmi lesquelles l’on pourrait retenir l a nécessaire informatisation des procédures de gestion des parcelles et de tout ce qui s’y rattache ; il ya également l’arrêt de l’attribution des parcelles pour des villes de Ouagadougou et Bobo Dioulasso ainsi que l’apurement des passifs ; font partie également des idées émises, l’incitation au niveau des populations a changer de vision par rapport a la question des habitats en optant par exemple des pour des construction en hauteur ; ou encore une lutte sans merci contre les habitats spontanés…

Pour assurer le suivi de toutes les mesures prises, un comité sera mis en place. Qui permettra de veiller au respect des décisions prises et qui auront été validées par les autorités.

Juvénal SOME

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 28 octobre 2013 à 03:19
    En réponse à : Fin des états généraux sur le lotissement : La balle désormais dans le camp du gouvernement

    Franchement cette question de lotissement me tape sur le systeme. Je suis victime de la mauvaise gestion de ces parcelles. A bobo j’ai beneficie d’une parcelle au Secteur 21 section NV apres le lotissement de 2006 et le Maire de cette commune etait Karim Barro , l’actuel maire d’ailleurs. Et tenez vous bien ...depuis 2006 jusqu’a nos jours je ne sais pas ou se trouve ma parcelle. A chaque fois que je contacte les acteurs de la Mairie , ils me racontent du n’importe quoi : il faudra patienter ..c’est une zone pas facile et on va gerer le probleme. 2007, 2008, 2009 et aujourd’hui 2013 toujours le meme refrain. Je crois que le Maire et ses agents nous prennent pour des moutons. La terre appartient a l’etat et pas un groupe d’amis...il faudra bien que le Premier ministre et le ministre en charge de cette question s’investissent plus pour que les citoyens de ce pays trouvent satisfaction un jour car je suis convaincu qu’il ya plus d’une personne dans la meme situation que moi. Au Burkina Faso , il est tres difficile d’avoir une parcelle ..il faut etre d’une classe capitaliste et bourgeoise. La parcelle , la maison ne sont les pas reves du citoyen lamda mais plutot le cauchemard quotidien. Nous parlons d’un pays des hommes integres ..mais certains se desintegrent et profitent de la faiblesse des petits pour s’enrichir ...il s’agit d’un vol pur et simple. Qu’on arrete ca maintenant !!!!!Si le Premier Ministre et le ministre en charge ..recoivent mon message ..qu’ils comprennent que ce n’est pas juste ce que font les maires des communes du Burkina Faso. Les problemes similaires existent dans beaucoup de communes et rien n’est fait..c’est le pays. J’ai malheureusement surpris un Ministre de ce pays qui est d’ailleurs toujours dans le gouvernement de LAT et je cite ce qu’il a dit # Ce pays est pour nous tant que nous serons toujours au pouvoir ......nous deciderons toujours a notre faveur etc.# C’est dommage ..car nous avons des leaders qui resonnent au lieu de raisonner. Le pays va tres mal et on a l’impression d’entretenir un abces qui va se gangreger demain ....bonjour les degats ..que Dieu nous protege !!!!!!!!

  • Le 28 octobre 2013 à 05:42, par Bidiore
    En réponse à : Fin des états généraux sur le lotissement : La balle désormais dans le camp du gouvernement

    En tout cas nous qui avons souscrit pour des parcelles et qui n’avons pas été satisfaits, n’allons pas en rester là. Nous marcherons sur les mairies qui nous doivent des parcelles. Il ne sera pas question de nous rembourser. ça aussi c’’est un passif à régler

  • Le 28 octobre 2013 à 05:49, par sompagnimdi
    En réponse à : Fin des états généraux sur le lotissement : La balle désormais dans le camp du gouvernement

    Pourquoi arrêter les lotissemet et ceux qui sont en cours alors ?il faut aussi le revoir le coût des materiaux de construction si vous voulez que le gens construisent en hauteur

  • Le 28 octobre 2013 à 06:32, par M.Houille
    En réponse à : Fin des états généraux sur le lotissement : La balle désormais dans le camp du gouvernement

    On a fait tellement d’états généraux dans ce pays qu’on est tenté de dire"d’autres" de plus !! Si les précédents ont donné les résultats qu’on connait, il faut craindre qu ceux qui viennent de s’achever nous donnent de mauvais résultats.Ainsi va le Faso !

  • Le 28 octobre 2013 à 06:50
    En réponse à : Fin des états généraux sur le lotissement : La balle désormais dans le camp du gouvernement

    La balle est plus brûlante qu’une patate chaude, le gouvernement va la mettre au fond d’un placard. Car, vous pensez que nos dirigeants actuels, vont changer leurs pratiques pour s’enrichir à la vitesse supersonique, c’est se tromper.

  • Le 28 octobre 2013 à 07:23, par damou
    En réponse à : Fin des états généraux sur le lotissement : La balle désormais dans le camp du gouvernement

    Salut a tous !
    Considerant les multiples derives survenues a la suite de differents lotissements lotissements,cette initiatives est necessairement la bienvenue.
    Cependant, je craint que ces mesures citees plus hauts ne resolvent pas les questions suivantes :
    - Comment un jeune fonctionnaire, vivant a Ouaga pourra t’il heberger sa famille si on arrete les lotissements en ville.(inflation des prix des locations/salaires bas/prix des parcelles necessairement hauts)
    - Comment empecher la surenchere et les abus des membres de commissions de lotissement (mairies, agents desimpots etc).
    C’est la raison pour laquelle, je suis indifferent, voire sceptique quand a une evolution positive de la situation de l’habitat au faso.
    Sauf si on nous promet une implication de l’Etat dans la construction de logements sociaux, bons, accessibles et disponibles.
    L’avenir de notre vie en societe depend de notre capacite a posseder un logement.
    Merci de contribuer a eclairer ma lenterne par vos reactions

  • Le 28 octobre 2013 à 07:35
    En réponse à : Fin des états généraux sur le lotissement : La balle désormais dans le camp du gouvernement

    Insensé. Quels sont ceux qui ont les moyens de construire en hauteur dans ce pays ? Il faut arreter les lotissements, un point c’est tout. On connaitra les vrais maires qui sont venus pour travailler

  • Le 28 octobre 2013 à 07:39, par Citoyenne
    En réponse à : Fin des états généraux sur le lotissement : La balle désormais dans le camp du gouvernement

    Grand merci pour cette synthese. Pourra-t-on avoir la liste des personnes ayant pris part a ces etats generaux sur le lotissement pour faciliter le suivi ?

  • Le 28 octobre 2013 à 07:49
    En réponse à : Fin des états généraux sur le lotissement : La balle désormais dans le camp du gouvernement

    Rien que du vent. Si ce sont de nombreuses et non quelques mesures que ces états généraux ont pondu, ça ne valait pas la peine. N’importe quel consultant vous aurait sorti plus que le nombre de mesures proposées à la conclusion des travaux si l’objectif est d’avoir des mesures. On aurait pu adopter définitivement une, deux ou trois mesures. Maintenant, il faut compter sur le bon sens du ministre pour la suite. Que de gaspillages !!

  • Le 28 octobre 2013 à 07:49, par Tanghin
    En réponse à : Fin des états généraux sur le lotissement : La balle désormais dans le camp du gouvernement

    Un conflit foncier oppose les populations de Zékounga et de Yalgré au maire de la commune rurale de Tanghin- Dassouri

  • Le 28 octobre 2013 à 07:55, par non loti de goundry
    En réponse à : Fin des états généraux sur le lotissement : La balle désormais dans le camp du gouvernement

    ya plus rien a lotir. ils se sont tout partagé et ils veulent appliker la rigueur

  • Le 28 octobre 2013 à 07:57, par patriote
    En réponse à : Fin des états généraux sur le lotissement : La balle désormais dans le camp du gouvernement

    réfléchissez encore l’arrêt des lotissements a ouaga et a bobo n’est pas la solution réorganiser le secteur des lotissements et fixer des limites a ne pas dépasser avec un contrôle plus rigoureux le maire qui est acquisé va pas créer la terre pour la distribuée sur 12000 parcelles disponibles y a 17000 habitat spontanés que vous voulez qu’il fasse dans la démocratie Burkinabè, si y a quelqu’un qui est élu dans les règles de l’art c’est bien le maire

  • Le 28 octobre 2013 à 08:05, par Conscience du Faso
    En réponse à : Fin des états généraux sur le lotissement : La balle désormais dans le camp du gouvernement

    Il faut achever les lotissements entamés à Ouaga et partout au Faso. Surtout octroyer les parcelles de tous ceux qui ont payé les 50000 ou 100000CFA à Ouaga et qui n’ont toujours pas eu leurs parcelles du fait qu’ils sont sur des voies, sur des reserves, etc. Tous ceux qui ont payé dans les règles ont droit à leurs parcelles. L’informatisation des parcelles est la meilleure des solutions, en plus de cela, il faut decourager ceux qui vendent leurs parcelles en instaurant des modalités ou procedures de vente qui nécéssitent l’implication des mairies ou structures des gestions des parcelles. Des gens s’accaparent 2,3 ou 4 parcelles, vendent certaines pour construire d’autres. Il faut sanctionner correctement voleurs et autres spéculateurs du Faso en matière de parcelles.

  • Le 28 octobre 2013 à 08:13
    En réponse à : Fin des états généraux sur le lotissement : La balle désormais dans le camp du gouvernement

    tout ça pour tourner les gens en rond parceque ce gouvernement ne fera rien comme dhab sinon ngaouw.

  • Le 28 octobre 2013 à 08:16, par jakis
    En réponse à : Fin des états généraux sur le lotissement : La balle désormais dans le camp du gouvernement

    c’est vraiment bien toutes ces propositions mais comme inquiétude, c’est l’inapplicabilité des grandes mesures prises dans ce pays. Ainsi donc nous exhortons les plus hautes autorités à faire preuve de bonne foi afin de joindre l’acte à la parole pour le bonheur du peuple burkinabè,

  • Le 28 octobre 2013 à 08:19, par jakis
    En réponse à : Fin des états généraux sur le lotissement : La balle désormais dans le camp du gouvernement

    c’est vraiment bien toutes ces propositions mais comme inquiétude, c’est l’inapplicabilité des grandes mesures prises dans ce pays. Ainsi donc nous exhortons les plus hautes autorités à faire preuve de bonne foi afin de joindre l’acte à la parole pour le bonheur du peuple burkinabè,

  • Le 28 octobre 2013 à 08:23, par l’hurbaniste
    En réponse à : Fin des états généraux sur le lotissement : La balle désormais dans le camp du gouvernement

    des constructions en hauteur, ça frolle le ridicule, vous voulez dire que ceux qui ont construit des maisons de 20 tôles doivent se voir doubler d’autres niveaux, ça sera le tsunami burkinabè, ce que je sache aussi, on ne peut pas forcer quelqu’un aussi à eriger un batiment destiné à en recevoit un autre, car avant tout , c’est une question de moyens

  • Le 28 octobre 2013 à 08:23
    En réponse à : Fin des états généraux sur le lotissement : La balle désormais dans le camp du gouvernement

    Rien que du vent. Si ce sont de nombreuses et non quelques mesures que ces états généraux ont pondu, ça n’en valait pas la peine. N’importe quel consultant vous aurait sorti plus que le nombre de mesures proposées à la conclusion des travaux si l’objectif est d’avoir des mesures. On aurait pu adopter définitivement une, deux ou trois mesures. Maintenant, il faut compter sur le bon sens du ministre pour la suite. Que de gaspillages !!

    • Le 28 octobre 2013 à 09:13, par wendlassida
      En réponse à : Fin des états généraux sur le lotissement : La balle désormais dans le camp du gouvernement

      Soyons positif , 500 personnes ont de façon participative proposé 20 recommandations pour éviter des conflits sur les lotissements ; et voilà quelqu’un que trouve c’est trop. Quelles sont vos deux ou trois pistes ?

      • Le 28 octobre 2013 à 15:05
        En réponse à : Fin des états généraux sur le lotissement : La balle désormais dans le camp du gouvernement

        Ce n’est pas au nombre de recommandations que l’on juge la réussite de ces états généraux. Je dis bien que 20 mesures c’est trop si c’est pour répéter les anciennes mesures connues que n’importe qui aurait pu pondre. On a besoin de mesures fortes du genre imposables aux gouvernants et aux maires qui sont à la base des problèmes que connaissent les lotissements. A Ouaga, les parcelles se spéculent à plus de 6 millions même en zone sans électricité. Les quartiers avec courant commencent à 10 millions et on nous parle de libéralisme !! Ces vendeurs ont-ils acheter les parcelles pour revendre ? non. Ils étaient attributaires de vingtaine de parcelles !! des états généraux, mon oeil !!

  • Le 28 octobre 2013 à 08:29, par bayiri
    En réponse à : Fin des états généraux sur le lotissement : La balle désormais dans le camp du gouvernement

    apurement des passifs : soyez précis et concrets

  • Le 28 octobre 2013 à 08:29, par LD
    En réponse à : Fin des états généraux sur le lotissement : La balle désormais dans le camp du gouvernement

    le régime de Blaise par son laissé-aller et son impunité à créé une situation ingérable au niveau des lotissement. Le CDP s’est servi des parcelles comme fond de commerce et de quête de l’électorat. Ainsi on a fermé les yeux sur les abus des Maires passés qu onti distribué des parcelles aux mêmes hommes politiques qui vocifèrent aujourd’hui ! D’autres parcelles ont été vendus nuitamment et ces Maires s’en sont remplis les poches et laissent aujourd’hui à leurs successeurs des problèmes qu’ils ne peuvent pas gérer.Du temps de Thom Sank, c’était impensable qu’une seule personne soit propriétaire de dizaine de parcelle à lui seule. Aujourd’hui tous les anciens maires et nos ministres ne peuvent pas nier qu’ils n’ont pas chacun plus de dix parcelles à eux seuls dans les villes de Ouaga et Bobo ; sans compter les centaine d’hectare de foret qu’ils achètes aux pauvres paysans. Ce qui est sur le BF connaitra dans les 20ans à venir une guerre sans merci sur cette question du foncier.

    • Le 28 octobre 2013 à 12:00, par sidnooma
      En réponse à : Fin des états généraux sur le lotissement : La balle désormais dans le camp du gouvernement

      LD, tu n’as fais que dire la vérité, allez y voire devant la coure de l’ex maire de Nogr-massom zakaria sawadogo. Il vie comme un roi, et c’est dans le réserve qu’il a fait son palais. Il continuait les attributions et la vende des parcelles pendant la campagne électorale de 2012, avec un lotissement qu’il a fait depuis 2003-2004, pourtant il avait rejeté la liste des demandeurs à l’époque. C’est ce Mr qu’on a vu avec les urnes et les bulletins de votes vers 11h-12h le jour des élections. C’est ce même Mr qui est le 2eme adjoint du maire de la ville de Ouagadougou, c’est triste. Il est protégé, car il y a des autorités qui ont bénéficie des parcelles, comme l’ex ministre Achille Tapsoba, le richard qui a le monopole du riz Inoussa Kanazoé etc...Demander à l’actuel maire du 9eme arrondissement le rapport qu’il a reçu avec zakaria, zéro parcelle restante pourtant il en vendait pendant la campagne.

  • Le 28 octobre 2013 à 08:29, par bayiri
    En réponse à : Fin des états généraux sur le lotissement : La balle désormais dans le camp du gouvernement

    apurement des passifs : soyez précis et concrets

  • Le 28 octobre 2013 à 08:40, par Uncitoyen
    En réponse à : Fin des états généraux sur le lotissement : La balle désormais dans le camp du gouvernement

    SOME , prenez le temps de bien fournir les informations à vos lecteurs. Depuis un certain quand je lis vos articles ; je reste sur ma faim. Parlant des mesures prises lors de cette rencontre vous aurez pu nous dresser la liste complète des recommandations faites par les participants.

  • Le 28 octobre 2013 à 08:41
    En réponse à : Fin des états généraux sur le lotissement : La balle désormais dans le camp du gouvernement

    On nous demande d’opter pour des constructions en hauteur. L e gouvernement n’a vraiment pas pitié des populations. Le prix d’une parcelle est hors de portée. seuls les riches peuvent s’acheter une parcelle actuellement a Ouaga. Et maintenant, on vient nous dire d’opter pour des constructions en hauteur. Si le gouvernement vend les parcelles a des prix sociaux, cela pourra nous inciter a construire en hauteur pour permettre a tout Burkinabé d’avoir une habitation décente ; ce qui est un droit pour tout Burkinabé !

    • Le 28 octobre 2013 à 10:35, par gomsida
      En réponse à : Fin des états généraux sur le lotissement : La balle désormais dans le camp du gouvernement

      Je savais que ces états généraux allaient accouchés d’une souris.
      A qui profite tout ce autour des lotissements ?
      Qui sont ceux qui peuvent s’acheter des nombreuses parcelles à Ouaga ?
      Vous pensez qu’ils vont mettre fin à un système qui les profitent ?
      Ça jamais !!!!!!!!!!!!!!!!
      Pendant les lotissements les maires et conseillers se retrouvent avec plusieurs parcelles qu’ils revendent.
      Le problème du lotissement ne prendra jamais fin !

    • Le 29 octobre 2013 à 15:47, par une citoyenne
      En réponse à : Fin des états généraux sur le lotissement : La balle désormais dans le camp du gouvernement

      je suis + que d’accord avec vous. il est tellement difficile pour le citoyen lambda burkinabé d’acquérir une parcelle actuellement, n’en parlons pas de construire et à plus forte raison en hauteur. c’est à peine si les grands décideurs du pays ne se moquent pas de la population !
      aussi, il faut retirer les parcelles de tous ceux qui ont + de 3 dans une seule ville.

  • Le 28 octobre 2013 à 08:49, par MONZON
    En réponse à : Fin des états généraux sur le lotissement : La balle désormais dans le camp du gouvernement

    ce qui m’intrigue dans cette histoire c’est l’état ne veut pas lutter contre la surenchère .tenez vous bien une parcelle lotie en périphérie coûte plus de 2.000.000 frs cfa sans papier .combien de fonctionnaire qui travaille honnettement peuvent s’en procurer ?

  • Le 28 octobre 2013 à 08:54, par RV
    En réponse à : Fin des états généraux sur le lotissement : La balle désormais dans le camp du gouvernement

    Je demande à Simon & Co de rendre les milliers de parcelles à leurs noms. Merci

  • Le 28 octobre 2013 à 09:02, par unouagalais
    En réponse à : Fin des états généraux sur le lotissement : La balle désormais dans le camp du gouvernement

    pas de doute ! le ridicule ne peut plus tuer !

  • Le 28 octobre 2013 à 09:08, par JOLY JOLY
    En réponse à : Fin des états généraux sur le lotissement : La balle désormais dans le camp du gouvernement

    tout ce ramdame a accouche d une souris.LES CONCLUSIONS AUXQUELLES SONT PARVENUES LES PARTICIPANTS SONT CONTENUES DEJA DANS LES TEXTES DEPUIS LA 2EME RELECTURE DE LA RAF.C EST LA MISE EN OUEUVRE QUI POSE PROBLEME.QUE SE SOIT L INFORMATISATION, LA LUTTE CONTRE L HABITAT SPONTANE ET J EN PASSE.ATTENDONS DE VOIR

  • Le 28 octobre 2013 à 09:12
    En réponse à : Fin des états généraux sur le lotissement : La balle désormais dans le camp du gouvernement

    Les impôts et taxes pour l’obtention d’un permis de construire à un niveau est de plus d’un million (1 000 000). On ne peut inciter les gens à construire en hauteur avec de telles incohérences et sans aucune mesure d’accompagnement. Quelle gouvernance !!!!

  • Le 28 octobre 2013 à 09:13, par wendlassida
    En réponse à : Fin des états généraux sur le lotissement : La balle désormais dans le camp du gouvernement

    Soyons positif , 500 personnes ont de façon participative proposé 20 recommandations pour éviter des conflits sur les lotissements ; et voilà quelqu’un que trouve c’est trop. Quelles sont vos deux ou trois pistes ?

    • Le 28 octobre 2013 à 15:05
      En réponse à : Fin des états généraux sur le lotissement : La balle désormais dans le camp du gouvernement

      Ce n’est pas au nombre de recommandations que l’on juge la réussite de ces états généraux. Je dis bien que 20 mesures c’est trop si c’est pour répéter les anciennes mesures connues que n’importe qui aurait pu pondre. On a besoin de mesures fortes du genre imposables aux gouvernants et aux maires qui sont à la base des problèmes que connaissent les lotissements. A Ouaga, les parcelles se spéculent à plus de 6 millions même en zone sans électricité. Les quartiers avec courant commencent à 10 millions et on nous parle de libéralisme !! Ces vendeurs ont-ils acheter les parcelles pour revendre ? non. Ils étaient attributaires de vingtaine de parcelles !! des états généraux, mon oeil !!

  • Le 28 octobre 2013 à 09:23, par wendlassida
    En réponse à : Fin des états généraux sur le lotissement : La balle désormais dans le camp du gouvernement

    Je suis tout a fait d’accord avec vous ! au moins listez nous la listes des 20 recommandations même sans commentaire....

  • Le 28 octobre 2013 à 09:33, par man
    En réponse à : Fin des états généraux sur le lotissement : La balle désormais dans le camp du gouvernement

    Apurement des passifs : les opérations en cours devraient se poursuivre (ex boulmiougou et Bogodogo).

  • Le 28 octobre 2013 à 09:34, par la verité
    En réponse à : Fin des états généraux sur le lotissement : La balle désormais dans le camp du gouvernement

    même dans la ville d abijan la parcelle coute moins chère. le premier ministre a oublié sa prmesse de plafonner les prix des loyers puisque son ministre de l habitat a dit qu il s agit du liberalisme.je me demande a quoi joue ce gouvernement ?

  • Le 28 octobre 2013 à 09:35, par dao
    En réponse à : Fin des états généraux sur le lotissement : La balle désormais dans le camp du gouvernement

    lotissements, problème d’importnace s’il en est ! j’espère que le journaliste ne s’arrêtera pas à cet article superficiel qui laisse le lecteur sur sa faim ! car en matière d’information sur les recommandations des assises on entendait beaucoup plus !

  • Le 28 octobre 2013 à 09:36, par dao
    En réponse à : Fin des états généraux sur le lotissement : La balle désormais dans le camp du gouvernement

    lotissements, problème d’importnace s’il en est ! j’espère que le journaliste ne s’arrêtera pas à cet article superficiel qui laisse le lecteur sur sa faim ! car en matière d’information sur les recommandations des assises on entendait beaucoup plus !

  • Le 28 octobre 2013 à 09:36, par Kouma
    En réponse à : Fin des états généraux sur le lotissement : La balle désormais dans le camp du gouvernement

    C’est encore du superflu et du flou qui nous servent ces états générauxsur les lotissements. Tout le monde se sait au faso qui est qui et qui fait quoi et qui a fait quoi dans les lotissement des parcelles dans les villes et bornages de terrain à des hectares au détriment des propriétaires ignorants dans les campagnes. On connait qui a fait quoi dans les lotissements à Ouagadougou et à Bobo Dsso et personne ne sera inquiètée car toutes les malversations des lotissements sont des hommes du pouvoir. je pense que le gouvernement rêve avec son programme de logements sociaux à confier aux sociétés privées d’immobiliers pour aider le citoyen même moyen dont le cout minimal s’élève à 6 millions de franc pour 10 à 15 ans pour 2 chambres et 1salon.

  • Le 28 octobre 2013 à 09:39, par Kouma
    En réponse à : Fin des états généraux sur le lotissement : La balle désormais dans le camp du gouvernement

    C’est encore du superflu et du flou qui nous servent ces états générauxsur les lotissements. Tout le monde se sait au faso qui est qui et qui fait quoi et qui a fait quoi dans les lotissement des parcelles dans les villes et bornages de terrain à des hectares au détriment des propriétaires ignorants dans les campagnes. On connait qui a fait quoi dans les lotissements à Ouagadougou et à Bobo Dsso et personne ne sera inquiètée car toutes les malversations des lotissements sont des hommes du pouvoir. je pense que le gouvernement rêve avec son programme de logements sociaux à confier aux sociétés privées d’immobiliers pour aider le citoyen même moyen dont le cout minimal s’élève à 6 millions de franc pour 10 à 15 ans pour 2 chambres et 1salon.

  • Le 28 octobre 2013 à 09:43, par beti
    En réponse à : Fin des états généraux sur le lotissement : La balle désormais dans le camp du gouvernement

    Cette rencontre n’est autre que du cinéma.ils ont joué leur tambour et ont dansé pour ce faire plaisir.sinon comme dire à quelqu’un qui n’ a même pas le minimum vital de construire en hauteur.ces décisions c’est pour eux seulement car ont les moyens volés au peuple.construisez en hauteur et le moment venu le peuple vous poussera de cette même hauteur.

  • Le 28 octobre 2013 à 09:44
    En réponse à : Fin des états généraux sur le lotissement : La balle désormais dans le camp du gouvernement

    Concrètement quel est la suite pour les lotissements dans les autres villes ?

  • Le 28 octobre 2013 à 10:21, par LE CORBO
    En réponse à : Fin des états généraux sur le lotissement : La balle désormais dans le camp du gouvernement

    LE MONTAGNE A ACCOUCHER D’UNE SOURIS . KALLAH NOUS AIDE ET NOUS GUIDE

  • Le 28 octobre 2013 à 10:35, par gomsida
    En réponse à : Fin des états généraux sur le lotissement : La balle désormais dans le camp du gouvernement

    Je savais que ces états généraux allaient accouchés d’une souris.
    A qui profite tout ce autour des lotissements ?
    Qui sont ceux qui peuvent s’acheter des nombreuses parcelles à Ouaga ?
    Vous pensez qu’ils vont mettre fin à un système qui les profitent ?
    Ça jamais !!!!!!!!!!!!!!!!
    Pendant les lotissements les maires et conseillers se retrouvent avec plusieurs parcelles qu’ils revendent.
    Le problème du lotissement ne prendra jamais fin !

  • Le 28 octobre 2013 à 10:37
    En réponse à : Fin des états généraux sur le lotissement : La balle désormais dans le camp du gouvernement

    OK.Chaque peuple merite ses dirigents,et SANKARA disait en substance que l’esclave qui ne cherche pas a se liberer merite ses chaines.

  • Le 28 octobre 2013 à 10:54, par indjaba
    En réponse à : Fin des états généraux sur le lotissement : La balle désormais dans le camp du gouvernement

    Tant qu’un fonctionnaire ou un commerçant pourra s’acheter une parcelle de 25 millions en argent liquide, c’est raté vos états généraux. Les parcelles c’est le lieux de blanchiment des sous de la corruption le plus facile et le plus sûr dans ce pays. Si aucune proposition des états généraux ne va vers là, c’est raté car même si les lotissement s’arrêtent à Ouaga et à Bobo, les fonctionnaires ou commer avec les sous de la corruption vont aller blanchir leur gombo dans les alentours de Ouaga et Bobo (pitié donc pour les paysans de Saponé, Kombissiri, Ziniaré, Kologo etc qui n’auront plus de terre pour cultiver). Pourtant il suffit de dire que désormais, toutes transaction immobilière et foncière de plus de 2 millions ne peut plus se faire en liquide et ce blanchiment va baisser à plus de 80%. Mais bon c’est aussi opter un peu pour le délit d’apparence.....

  • Le 28 octobre 2013 à 11:01, par barkbiga
    En réponse à : Fin des états généraux sur le lotissement : La balle désormais dans le camp du gouvernement

    Rien sur les speculations, rien sur l’attribution multiple de parcelles ? pensez vs qu’il est normale qu’une seule personne ait plus de 300 parcelles dans un pays comme le BF ? des opérateurs immobiliers qui construisent de fausses maisons et les vende chere. Ce qui m’enerve dans ce pays, on connait les vrais problèmes et on tourne en rond.

  • Le 28 octobre 2013 à 11:16, par 2ss
    En réponse à : Fin des états généraux sur le lotissement : La balle désormais dans le camp du gouvernement

    je demande au ministre d’arrêter ses blablas vous faites comme si vous ne connaissez pas les vrais problèmes de ce pays. combien de fonctionnaires peuvent avoir accès a une parcelle viabilisée.

  • Le 28 octobre 2013 à 11:59, par Le veridique
    En réponse à : Fin des états généraux sur le lotissement : La balle désormais dans le camp du gouvernement

    je m’attendai à une occasion pour les salariés de s’offrir un toit mais helas peine perdue, l’écrou se serre davantage.Pauvre salarié des burkinabè esperons une autre fois sinon la vie chère ne nous emporte pas sitôt.

  • Le 28 octobre 2013 à 12:00, par sidnooma
    En réponse à : Fin des états généraux sur le lotissement : La balle désormais dans le camp du gouvernement

    LD, tu n’as fais que dire la vérité, allez y voire devant la coure de l’ex maire de Nogr-massom zakaria sawadogo. Il vie comme un roi, et c’est dans le réserve qu’il a fait son palais. Il continuait les attributions et la vende des parcelles pendant la campagne électorale de 2012, avec un lotissement qu’il a fait depuis 2003-2004, pourtant il avait rejeté la liste des demandeurs à l’époque. C’est ce Mr qu’on a vu avec les urnes et les bulletins de votes vers 11h-12h le jour des élections. C’est ce même Mr qui est le 2eme adjoint du maire de la ville de Ouagadougou, c’est triste. Il est protégé, car il y a des autorités qui ont bénéficie des parcelles, comme l’ex ministre Achille Tapsoba, le richard qui a le monopole du riz Inoussa Kanazoé etc...Demander à l’actuel maire du 9eme arrondissement le rapport qu’il a reçu avec zakaria, zéro parcelle restante pourtant il en vendait pendant la campagne.

  • Le 28 octobre 2013 à 12:01, par yamabala
    En réponse à : Fin des états généraux sur le lotissement : La balle désormais dans le camp du gouvernement

    barkbiga , tu as raison comment peut-on donner autan d’espace à azimo pour arnaquer les burkinabé et personne ne dit rien e puis c’est quand ils ont fini de tout prendre qu’ils disent vouloir règlementer ouvrons l’oeil et bon

  • Le 28 octobre 2013 à 12:05, par Le veridique
    En réponse à : Fin des états généraux sur le lotissement : La balle désormais dans le camp du gouvernement

    je m’attendai à une mesure spéciale et une occasion pour les salariés de s’offrir un toit mais helas peine perdue, l’écrou se serre davantage car les conditions ne reflètent pas la réalité.jouter nous du riz !Pauvre salarié des burkinabè esperons une autre fois si la vie chère ne nous emporte pas sitôt.

  • Le 28 octobre 2013 à 12:09
    En réponse à : Fin des états généraux sur le lotissement : La balle désormais dans le camp du gouvernement

    biga
    bonjour ! Qui n’est pas conscient aujourd’hui que investir dans la construction donne la richesse ! même nos frères à l’extérieur l’on compris ! pour diminuer les problèmes de lotissement, il faut voter et appliquer certains loi :
    empêchez ou diminuer la spéculation des parcelles en définissant les parcelles qui peuvent l’être ou non ; instaurer des taxes très élevés sur le vendeur et l’acheteur en cas de spéculation ( entrer d’argents dans les caisses _de l’état).
    limiter la possession de parcelles par un même nom à deux et limiter l’âge pour posséder une parcelle à partir de 20 ans.
    Enfin plafonner les coût des loyer en fonction du nombre de pièces des maisons : chambre salon,20 000 FCFA/ mois (càd 20 000 f ou moins selon l’infrastructure) ; 2 chambres_salon à 40 000/ mois FCFA ; 3 chambres salons à 80000 FCFA/ mois.
    Instaurer des taxes pour les loyer qui excèderons ces prix. La population en sera ravie !merci

  • Le 28 octobre 2013 à 12:27, par POMME66
    En réponse à : Fin des états généraux sur le lotissement : La balle désormais dans le camp du gouvernement

    c’est nul. une fois de plus l’argent du contribuable a servi à faire du cinéma. QU’allez vous faire de ceux qui sont partis de rien et subitement se retrouvent parmi les riches sans que leur fortune n’ait une histoire ? Quelle suite résevez vous aux problèmes de parcelles de l’arrondissement de Boulmiougou ? Bogodogo ? Nongremasson ? et j’en passe. Honnetement pouvez vous poursuivre ceux qui ont spéculé sur des parcelles ? sinon , alors ces états généraux n’auraient servi à rien. Les goulots d’étranglement vous les connaissez déjà avant cette foire. Soyez pus sérieux

  • Le 28 octobre 2013 à 12:48, par Un Burkinabè préoccupé
    En réponse à : Fin des états généraux sur le lotissement : La balle désormais dans le camp du gouvernement

    Voici mes propositions :
    01/Terminer les lotissements déjà engagés, et donner un délai de 5 ans pour déguerpir, à ceux qui sont dans les non-lotis qui ne sont pas concernés par le lotissement.
    02/ Aménager et viabiliser au moins 1000 parcelles dans chaque chef lieu de province, et les mettre progressivement à la disposition des Burkinabè moyennant 300000 Francs CFA selon les zone.
    03/Ensuite, doter chaque province d’infrastructures nécessaires(Santé ; éducation, sécurité, loisir, etc.). Cela retiendra les gens dans les provinces.
    04/Créer un fichier nationale des parcelles afin d’éviter les attributions multiples.
    05/Baisser les prix des matériaux de construction et encourager les matériaux locaux de construction
    5/Interdire formellement la construction d’habitat spontanés !
    06/ Créer dans chaque chef lieu de Région, une citée de fonctionnaires dont le loyer mensuel ne doit pas dépasser 15000F.
    07/ Sensibiliser la population sur la non-obligation pour tous d’avoir une parcelle, mais sur la possibilité de se loger et de se soigner convenablement.

  • Le 28 octobre 2013 à 15:05
    En réponse à : Fin des états généraux sur le lotissement : La balle désormais dans le camp du gouvernement

    Ce n’est pas au nombre de recommandations que l’on juge la réussite de ces états généraux. Je dis bien que 20 mesures c’est trop si c’est pour répéter les anciennes mesures connues que n’importe qui aurait pu pondre. On a besoin de mesures fortes du genre imposables aux gouvernants et aux maires qui sont à la base des problèmes que connaissent les lotissements. A Ouaga, les parcelles se spéculent à plus de 6 millions même en zone sans électricité. Les quartiers avec courant commencent à 10 millions et on nous parle de libéralisme !! Ces vendeurs ont-ils acheter les parcelles pour revendre ? non. Ils étaient attributaires de vingtaine de parcelles !! des états généraux, mon oeil !!

  • Le 28 octobre 2013 à 21:33, par le silencieux
    En réponse à : Fin des états généraux sur le lotissement : La balle désormais dans le camp du gouvernement

    J’espère que vous avez vu le cas de Tan-Alize ? dites moi si elle est la seule burkinabé, commt pouvez - vous privez la population de parcelles au même vous octroyez des centaines de parcelles à une personne pour des cités ?
    Bref, faites ce que vous avez à faire, noua aurons des parcelles à ouaga.

    Commencez par donnez le nombre de parcelles de tous vous ministres et vos opérateurs économiques ? Vous savez le peuple a compris, donc faites attention, c’est comme si nous travaillons pour vous, tout ton salaire doit rentré dans maison. Pardonnez, préservons la paix. Merci

  • Le 29 octobre 2013 à 15:47, par une citoyenne
    En réponse à : Fin des états généraux sur le lotissement : La balle désormais dans le camp du gouvernement

    je suis + que d’accord avec vous. il est tellement difficile pour le citoyen lambda burkinabé d’acquérir une parcelle actuellement, n’en parlons pas de construire et à plus forte raison en hauteur. c’est à peine si les grands décideurs du pays ne se moquent pas de la population !
    aussi, il faut retirer les parcelles de tous ceux qui ont + de 3 dans une seule ville.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés