Lotissements : Des états généraux et de grandes attentes

vendredi 25 octobre 2013 à 01h08min

Ce jeudi 24 octobre 2013, se sont ouverts dans la salle de conférences de Ouaga 2000, les états généraux sur les lotissements, à l’initiative du ministère de l’Habitat et de l’urbanisme. Pour les participants, il s’agit de faire le point sur l’épineuse problématique des lotissements et d’esquisser les perspectives.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
                    Lotissements : Des états généraux et de grandes attentes

C’est dans une salle comble que les participants aux états généraux sur les lotissements ont ouvert leurs réflexions à Ouaga 2000. Preuve de l’intérêt accordé à la question par les autorités burkinabè, c’est le Premier ministre en personne qui a présidé la cérémonie de lancement. L’occasion pour lui de revenir sur les enjeux de la démarche.

Une approche basée sur l’écoute et la dialogue autour des préoccupations de tous les acteurs concernés par le sujet. Du reste, cette rencontre intervient après la suspension des lotissements décidée par les autorités 2011, comme l’a souligné Luc Adolphe TIAO. Ce qui a abouti à la mise en place d’une commission interministérielle.

Crever l’abcès

Pour le Chef du gouvernement, « la tenue de ces états généraux s’inscrit donc dans la dynamique d’une mise en œuvre d’une des recommandations pertinentes formulées par la Commission afin de trouver des solutions durables sinon définitives aux difficultés qui ont longtemps émaillées la gestion des opérations de lotissements ». Celles-ci sont régulièrement alimentées par des scandales, des faits divers souvent violents, des manifestations de populations mécontentes…

Selon Yacouba BARRY, le ministre de l’habitat et de l’urbanisme, il s’agit principalement de faire le point historique par rapport à la situation en tenant compte des problèmes dans le secteur et d’évoluer vers de nouvelles pratiques.

Répartis en huit commissions thématiques, les participants ont deux jours pour aboutir à des propositions et recommandations pertinentes. Le gouvernement a déjà donné des gages de bonne volonté en promettant de porter une oreille attentive aux conclusions des travaux.

Juvénél SOME

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 24 octobre 2013 à 17:01, par dambol
    En réponse à : Lotissements : Des états généraux et de grandes attentes

    beaucoup de courage à vous ! Songez à mettre en oeuvre les différentes conclusions.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2013 à 17:11, par indjaba
    En réponse à : Lotissements : Des états généraux et de grandes attentes

    Il faut des solutions indirectes pour éviter le nomadisme des parcelles. Il faut revoir le mode de paiement des transactions immobilières. Plus d’achat de parcelle à 50 millions, voir 10 millions, 5 millions en argent liquide . Tout doit se passer avec des documents bancaires ou du trésor. L’immobilier sera ainsi de moins moins un moyens de blanchiments des sous de la corruption. Si c’est pas ainsi, il y’ aura 1000 lotissement par an, plus de 50% des gagnants des parcelles vont les revendre au même groupuscule qui fera ensuite de la spéculation et de nouveaux non lotis vont s’ériger à la périphérie et de nouvelles crises vont naitre au cours des lotissements et ça sera bien sans cesse des états généraux qui n’auront jamais de solutions générales.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2013 à 17:29, par Mamièmi
    En réponse à : Lotissements : Des états généraux et de grandes attentes

    Merci pour l’initiative et nous attendons beaucoup de ses état généraux. Voici ma proposition pour aider à trouver des solutions aux problèmes des lotissements :
    1. Ne plus permettre à un individus de vendre (spéculer) une parcelle (sauf cas d’héritage) ;
    2. Dans le cas des héritages confier la vente de la parcelle à la sonatur pour évaluer et fixer le prix suivant les commodités existantes et l’Etat doit avoir sa part dans cette vente ;
    3. Avoir un fichier informatisé des parcelles ;
    4. Ne plus permettre à un seul individu d’être attributaire de plusieurs parcelles dans la même ville ; pour ceux qui ont déjà plusieurs parcelles en attribution faire le partage avec les membres de leur famille qui ne pourront plus être attributaire de parcelle dans la même ville ;
    5. Retirer les parcelles de plus de 5 ans non encore mise en valeur pour les réattribuer cela éviterait l’extension exagérée des villes pour rien ;
    etc. ;
    Il y a beaucoup de proposition mais c’est ce que je pouvais dire assez rapidement. Pour une fois prenez des décisions courageuse pour évitez les frustrations dans ce sens.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2013 à 17:41, par Nongasida
    En réponse à : Lotissements : Des états généraux et de grandes attentes

    je souhaite que l’on donne la gestion des parcelles aux prefets et au SG des mairies.C’est à dire que le gouvernement. retire ce dossier des mains de nos élus locaux.
    Sinon ils vont toujours vendre pour battre campagne et nous narguer

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2013 à 17:53
    En réponse à : Lotissements : Des états généraux et de grandes attentes

    Bonjours à tous,
    Je dis et je répète il n’y a pas de problèmes de lotissement au BF.
    Mais il y a des problèmes de gestions des parcelles issues de ces lotissements.
    Le lotissement est une opération d’urbanisme
    qui consiste à diviser un terrain nu en deux ou plusieurs lots équipés destinés à l’habitation et aux activités connexes (commerce, églises mosquées etc..).
    Le Ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme ainsi que les cabinets privés de topographie disposent des moyens technique, humain et matériels pour réaliser cette opération.
    La vraie difficulté réside dans la gestion des parcelles issues des opérations d’urbanisme tel que le lotissement.
    Néanmoins je salue la tenue de ce cadre d’introspection et de projection vers une meilleure réalisation de l’opération de lotissement et de la gestion foncière.
    A l’avenir je souhaite l’organisation d’un colloque sur l’aménagement et la gestion foncière au Burkina Faso. Car les problèmes d’urbanisation tirent leurs sources des zones non encore aménagées.
    Enfin je propose la mise en place effective de service de cadastre dans chaque commune urbaine et rurale comme l’a prévu dans la RAF du 02juillet 2012. C’est le territoire communal n’est pas très bien connu dans ses détails (propriétés foncières, habitat, zone agricole et pastorale etc.. ) que l’aménagement et la gestion devient difficile.
    La mis en place de véritable cadastre dans chaque commune est l’une des meilleures solutions aux problèmes fonciers urbain et ruraux que nous vivons actuellement.
    Tous les pays développés du monde sont passés d’abord par la maîtrise totale des caractéristiques de leurs territoires à travers le cadastre.
    Sans une connaissance concrète et réelle des éléments d’un territoire communal il n’y a pas de bon aménagement (lotissement et autres ) et bien sûr une bonne gestion foncière.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2013 à 18:06, par BURKINBILA
    En réponse à : Lotissements : Des états généraux et de grandes attentes

    DU LEURRE, A L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR MOINS D’UNE ANNEE APRES LES E.G. ET LES CRISES S’EMPIRENT. LES MAIRES, LES CONSEILLERS ET LES GROS BONNETS DE LA POLITIQUE S’ENRICHENT PAR LES LOTISSEMENTS DONC IMPOSSIBLE DE COUPER LEUR PAIN.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2013 à 18:07, par BURKINBILA
    En réponse à : Lotissements : Des états généraux et de grandes attentes

    DU LEURRE, A L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR MOINS D’UNE ANNEE APRES LES E.G. ET LES CRISES S’EMPIRENT. LES MAIRES, LES CONSEILLERS ET LES GROS BONNETS DE LA POLITIQUE S’ENRICHENT PAR LES LOTISSEMENTS DONC IMPOSSIBLE DE COUPER LEUR PAIN.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2013 à 18:10, par HELOHIM
    En réponse à : Lotissements : Des états généraux et de grandes attentes

    Il s’agira pour les acteurs et les décideurs de mettre les mains dans le camboui.C’est à dire de solder les fautes commises lors du grand scandale sur les lotissements à boulmiougou. C’est entre autre dans cet arrondissement que les manifestations violentes sont intervenues suites à des détournements de parcelles et à des attributaires lésées bien qu’ayant leur reçu des taxes qu’ils sont honoré sans rentrer en possession des parcelles. Ces pauvres ont été anarqué après avoir été recensé dans leur non loti(tous les reçus sont là) .Ils attendent que justice soit rendue.Il suffira pas de faire table rase du passé au sortir de cette rencontre.Qu’ en est il des poursuites à l’encontre de Séraphine maire de cet arrondissement à l’époque .Il faudra solder les injustices faites au collectif des lésés de boulmiougou .

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2013 à 18:13, par Tanghin
    En réponse à : Lotissements : Des états généraux et de grandes attentes

    Un conflit foncier oppose les populations de Zékounga et de Yalgré au maire de la commune rurale de Tanghin- Dassouri.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2013 à 18:16, par Tanghin
    En réponse à : Lotissements : Des états généraux et de grandes attentes

    Un conflit foncier oppose les populations de Zékounga et de Yalgré au maire de la commune rurale de Tanghin- Dassouri.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2013 à 18:54, par cellasier
    En réponse à : Lotissements : Des états généraux et de grandes attentes

    La seule solution pour cette situation c’est de permettre à tous d’avoir une parcelle au moins. Au faso, certains ont des dizaines de parcelles et pendant ce temps d’autres n’ont même pas une ; c’est frustrant

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2013 à 19:34, par lejah
    En réponse à : Lotissements : Des états généraux et de grandes attentes

    Bonjours à tous,
    Je dis et je répète il n’y a pas de problèmes de lotissement au BF.
    Mais il y a des problèmes de gestions des parcelles issues de ses lotissements.
    Le lotissement est une opération d’urbanisme
    qui consiste à diviser un terrain nu en deux ou plusieurs lots équipés destinés à l’habitation et aux activités connexes (commerce, marché, espace vert, églises, zone administrative et diverse, mosquées etc..).
    Le Ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme ainsi que les cabinets privés de topographie disposent des moyens techniques, humains et matériels pour réaliser cette opération.
    La vraie difficulté réside dans la gestion des parcelles issues des opérations d’urbanisme tel que le lotissement.
    Néanmoins je salue la tenue de ce cadre d’introspection et de projection vers une meilleure réalisation des opérations de lotissement et une bonne gestion foncière.
    A l’avenir je souhaite l’organisation d’un colloque sur l’aménagement et la gestion foncière au Burkina Faso. Car les problèmes d’urbanisation tirent leurs sources des zones non encore aménagées et de la mauvaise gestion des terrains.
    Enfin je propose la mise en place effective de service de cadastre dans chaque commune urbaine et rurale comme l’a prévu dans la RAF du 02 juillet 2012.
    C’est parce que le territoire communal n’est pas très bien connu dans ses détails (propriétés foncières, habitat, zone agricole et pastorale etc.. ) que l’aménagement et la gestion foncière deviennent difficiles.
    La mis en place de véritable cadastre dans chaque commune est l’une des meilleures solutions aux problèmes fonciers urbains et ruraux que nous vivons actuellement.
    Tous les pays développés du monde sont passés d’abord par la maîtrise totale des caractéristiques de leurs territoires à travers le cadastre.
    Sans une connaissance concrète et réelle des éléments d’un territoire communal il n’y a pas de bon aménagement (lotissement et autres ) et encore moins une bonne gestion foncière.

    Répondre à ce message

    • Le 25 octobre 2013 à 09:47, par ZORRO
      En réponse à : Lotissements : Des états généraux et de grandes attentes

      Bonjour Lejah. Je suis d’accord avec toi sans l’être vraiment. il y a certes un vrai problème de gestion des parcelles issues des lotissements, mais il y a également un vrai problème de lotissement.

      De mon point de vue, certaines questions fondamentales doivent être posées chaque fois qu’un lotissement est envisagé :

      1) Quel est l’objectif du lotissement ? Permettre aux Burkinabè d’avoir un lopin de terre pour bâtir leur maison.

      2) Cet objectif peut-il être atteint en totalité ou en partie par la redistribution des parcelles existantes et non mises en valeur ? Clairement OUI ! il faut procéder à des retraits de ces milliers de parcelles qui trainent des dizaines d’années sans être mises en valeur.

      3) Comment faut-il lotir ? est-il normal de lotir une zone qui reste inaccessible pendant des années, sans ouverture de route, sans eau, sans électricité. On ne peut plus lotir aujourd’hui comme le faisaient nos grand-pères. Et bien entendu, on ne peut plus faire une contribution de 500FCFA pour être attributaire de parcelle.

      4) dernière question : faut-il vraiment laisser tout le processus de lotissement aux communes ? ne faut-il pas profiter de l’expertise de la SONATUR et la mettre au coeur des lotissements. A réfléchir donc.

      Je crains que ces états généraux n’accouchent d’une souris. A cause des implications politiques des lotissements, LAT va parler beaucoup, va faire de belles déclarations, mais on ne verra rien de nouveau sur le terrain. Comme d’habitude !

      Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2013 à 20:33, par Yele
    En réponse à : Lotissements : Des états généraux et de grandes attentes

    Commencerpar constituer une base des données des parcelles et de leurs propriétaires. On pourra ainsi identifier les propriétaires de plusieurs parcelles afin de privilégier ceux qui ne sont pas propriétaire.

    Répondre à ce message

    • Le 25 octobre 2013 à 06:51, par amelde
      En réponse à : Lotissements : Des états généraux et de grandes attentes

      Bien vu Yele.

      Si l’objectif c’est réellement la transparence, on doit se tourner vers des solutions informatiques. Pas que l’informatique mais beaucoup de problèmes peuvent être résolus par l’informatique comme entre autres le fait d’attribuer des parcelles aux mêmes tout le temps alors qu’il y a des milliers qui n’en ont pas une seule.

      Répondre à ce message

    • Le 25 octobre 2013 à 12:06, par ZORRO
      En réponse à : Lotissements : Des états généraux et de grandes attentes

      Yele, ce que tu dis est très juste mais c’est pas demain que ce gouvernement va appliquer ça. Le flou les arrange, politiquement parlant.

      Et puis, de façon plus générale, regarde la situation de l’état civil dans ce pays. Malgré la création de l’ONI, on n’est même pas capable d’identifier correctement les Burkinabè et de suivre l’évolution de leur vie (naissance, mariage, décès, etc). exemple. quelqu’un va se marier, mais la même mairie peut lui délivrer un certificat de célibat. Lol

      Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2013 à 21:34, par Le predicateur !!
    En réponse à : Lotissements : Des états généraux et de grandes attentes

    Vraiment, ça me fait rire !
    Blaise Compaoré doit savoir que tous ces paparazzis le pousse vers le mur. De toutes les milles manières on l’attend. Il doit se poser ne serait ce que cette question : Pourquoi la population avait profané sa statuette avec kadafi à bobo ?
    Lui-même disait la fois passé que les burkinabè l’accusent d’avoir mis le pays en retard ! Mais oui et oui si seulement 50% des zones lotie sont mis en valeur alors que d’autres dorment dans des celibaterum pour des raisons multiples imputables aux autorités et plus particulièrement Blaise lui-même

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2013 à 06:43, par beti
    En réponse à : Lotissements : Des états généraux et de grandes attentes

    les burkinabé sont passés dans l’art de se mentir eux ;croient toujours que se sont les colloques ,séminaires états généraux....... qui vont faire bouger les choses non.ils voient la vérité et la contourne.pour les lotissements, pas besoin de dépenser des millions pour ces garibous qui sont eux les vrais fossoyeurs des lotissements pour nous sortir quelle feuille de route soyons sérieux dans ce que nous faisons comment dire à un voleur de c choisir sa peine , il va prononcer son acquittement et contunira à spolier les honettes gens.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2013 à 06:54, par Tanghin
    En réponse à : Lotissements : Des états généraux et de grandes attentes

    Un conflit foncier oppose les populations de Zékounga et de Yalgré au maire de la commune rurale de Tanghin- Dassouri.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2013 à 07:26, par citoyen indigné
    En réponse à : Lotissements : Des états généraux et de grandes attentes

    il n’ya pas de pb de lotissement mais des pb de gestion des parcelles. il ya des maires qui ont detourné a eux seuls près de 1000 parcelles, je ne raconte pas des histoires, aller fouiller dans les mairies vous verrez

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2013 à 07:34, par pauvre
    En réponse à : Lotissements : Des états généraux et de grandes attentes

    Bonjour ! Je crois que le Gouvernement doit revoir le problème des logements sociaux. Les critères pour l’acquisition des logements ne permettent pas aux petits agents d’avoir un logement et en plus la qualité n’y était pas comme des années 80 sous la révolution. En plus comme le dit un autre intervenant, il va falloir suivre ce problème de logement car il y en a qui ont plusieurs parcelles à Ouagadougou ou Bobo et qui continuent toujours. Pour cela je suggérerais au Gouvernement de revoir des logements sociaux et diminuer les conditions d’acquisition. Pour les travailleurs et fonctionnaires pourquoi pas demander à s’inscrire et accepter à ouvrir un compte à la Banque de l’Habitat sans contribution financière au départ puisque nous savions qu’il va payer par des coupures directement sur son salaire chaque fin du mois. Sinon demander à un agent de verser soit 750 000F ou 900 000 F au départ c’est pour barrer la route aux petits agents au dépend des hommes d’affaires.
    Donc pour moi, il va falloir revoir la politique du logement au Burkina Faso. Ce qui est choquant, c’est que les" bailleurs" (propriétaires) des maisons à Ouaga tuent nous les petits agents. Une maison chambre salon avec douche il faut débourser une somme de 25 000 F 0 45 000 F

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2013 à 07:50, par le sage cibal
    En réponse à : Lotissements : Des états généraux et de grandes attentes

    ces monsieurs se rencontrent pour profiter des perdiems, ce sont des perdiemites, sinon, tous connaissent les problèmes de lotissement, ce sont eux qui ont permis aux hommes influents et maires voleurs de faire main basse sur les parcelles, il n’ya aucun problème, personne n’a confiance à ces dirigeants actuels, faits le point seulement, vous verrez que des gens possèdent directement ou indirectement 10 ou 20 parcelle pendant que le pauvre fonctionnaire fera 15 ans pour se construire une maison de 20 tôles pour s’y refuser, c’est ça le problème, ceux là même qui président ces états généraux possèdent non pas des parcelles, ils ont des espaces verts, des hectares, ils ont des centaines de celibatorium à ouaga, et ils ne le cachent même pas, ils narguent souvent la population, donc , on ne peut pas réveiller quelqu’un qui ne dort pas, ce sont tous des hypocrites,car connaissant là où se situe le mal, mais préfèrent tâtonner, tant qu’ils ne commenceront pas faire le point sur ce que eux mêmes possèdent, ils ne pourront pas jour correctement de ces fruits

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2013 à 07:52, par aliende
    En réponse à : Lotissements : Des états généraux et de grandes attentes

    Qu’on arrête de nous emmerder avec des sommets inutiles !!!
    C’est ceux-la même qui sont dans cette salle qui sont la cause aux problèmes qu’ils prétendent résoudre. La moyenne de parcelle qu’ils possèdent, ou plutôt la médiane (qui est ici la mesure la plus juste) est d’au moins 15. On ne compte même pas les grands domaines qu’ils ont acquis avec la complicité des coutumiers, sur lesquels ils ont payé des titres fonciers. On ne peux pas être juge et partie. La seule bonne loi qui peut diminuer le problème, c’est celle qui va interdire les changements de noms sur les parcelles. Une fois acquise, une parcelle ne pourrait plus être vendue, puisque tu ne réussirais pas à changer de nom de propriétaire.
    Ils ont payé nos champs pour faire produire des bananes et faire pondre des cailles !!!!
    L’histoire vous jugera !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2013 à 08:06, par RV
    En réponse à : Lotissements : Des états généraux et de grandes attentes

    On attend des confessions et des excuses de Simon COMPAORE sur la magouille des parcelles. Pour le reste, il faut sévir.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2013 à 08:52, par bendit
    En réponse à : Lotissements : Des états généraux et de grandes attentes

    Pour ma part le système actuel mettant les commissions de lotissement et d’attribution sous tutelle des maires est le véritable problème. La simple remarque est que très souvent les maires rentrent en activité sans villas et ressortent en moins de quatre ans avec des châteaux. La preuve aujourd’hui, tous les maires ont des châteaux insultants. Si les fonctions de maire sont bénévoles, où ont ils trouvés ces moyens pour ériger ces châteaux au cours de leur bref passage ? Mettez donc les maires en dehors des lotissements et laisser les techniciens travailler et vous verrez que ca ira mieux ! Dans le cas contraire que les populations prennent leur responsabilité en ce sens.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2013 à 08:55, par bendit
    En réponse à : Lotissements : Des états généraux et de grandes attentes

    Pour ma part le système actuel mettant les commissions de lotissement et d’attribution sous tutelle des maires est le véritable problème. La simple remarque est que très souvent les maires rentrent en activité sans villas et ressortent en moins de quatre ans avec des châteaux. La preuve aujourd’hui, tous les maires ont des châteaux insultants. Si les fonctions de maire sont bénévoles, où ont ils trouvés ces moyens pour ériger ces châteaux au cours de leur bref passage ? Mettez donc les maires en dehors des lotissements et laisser les techniciens travailler et vous verrez que ca ira mieux ! Dans le cas contraire que les populations prennent leur responsabilité en ce sens.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2013 à 08:58, par Bazongo
    En réponse à : Lotissements : Des états généraux et de grandes attentes

    bonjour moi je suis un jeune Burkina vivant au la zone non loti de Bobo-Dioulasso de secteur 26 moi j’ai acheté au prés des propriétaires et j’ai mis la parcelle en valeur mais comment on peu permettre à des personnes soit disant maire qui n’habite pas dans la zone de partage ces parcelles c’est pour encore partage aux membres de CDP nous les jeunes de cette zone nous somme prés battre jusqu’au dernier souffle de notre vie car nous somme tout des Burkinabé et ceux qui susse le sang de peuple ne sont pas plus intelligent qui nous d’après THOMA autant de Burkinabé autant de présent tout ces fonds que le gouvernement utilisé pour organisé ces rencontres ces mieux d’utilisé ces fonds pour finance les projets des jeunes comme nous qui avons des idées moi j’ai monte un projet depuis 2012 sur la transformation des mangue avec deux types d’énergie mais jusqu’au aujourd’hui pas même pas un sou tous ces vampire savent que la solution de lotissements c’est responsabilisé les jeunes qui habite dans c’est zones non loti car un faut lotissement fera parti même le président car lorsque le développement arrivera tout les mauvaises arbre qui ne produit seront coupes et jeté au feu

    Répondre à ce message

    • Le 25 octobre 2013 à 12:28, par Massabah
      En réponse à : Lotissements : Des états généraux et de grandes attentes

      Relit ton écrit qu’on parcourt avec beaucoup trop de difficultés . Ton non lotis a quelle superficie et tu l’a eu a combien ? Bazongo , tu habite une parcelle de 96m2 achetée a 50.000fcfa et tu veux en lieu et place une parcelle de 280m2 avec des voies d’accès, de l’électricité etc... toi aussi . Va et bas toi contre je ne sais qui tu va moisir a la MAC de Orodara . Tu dit que le maire n’habite pas le non loti et alors ? c’est pas le cas avec Kouka, avec Satiri ou des idiots disent ne pas vouloir du maire parce qu’il n’est pas du village siège de la commune c’est vous autres qui enflammez le pays avec des esprits tordus sinon va habité dans ton village la au moins tu aura une parcelle .

      Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2013 à 09:41
    En réponse à : Lotissements : Des états généraux et de grandes attentes

    si la majorité des 600 participants sont des Maires ; la solution à la gestion des lotissements est encore loin d’être trouvée.
    dans tous les cas personne ne fera une proposition en sa propre défaveur. Et l’on sait que chaque Maire qui arrive rêve de devenir riche à travers les lotissements dont les spéculations sembles être légalisées au Burkina.
    Alors je suppose que le ministère de l’habitat a songé à un équilibre des participants : propriétaires terriens, attributaires, vendeurs, bénéficiaires, etc.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2013 à 09:45, par dimitri
    En réponse à : Lotissements : Des états généraux et de grandes attentes

    trop de parcelles a usage d habitation transformer en autres chose soit en : en boites de nuit soit en bar soit nigthe clube soit en chambre de passe soit en atelier de........AUTORITE ESSAYEZ DE REGULER A CA ET VOUS VEREZ

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2013 à 09:58, par Le Peuple
    En réponse à : Lotissements : Des états généraux et de grandes attentes

    S’il vous plait Monsieur le Premier ministre, dite au gouverneur, au directeur du cadastre, de l’urbanisme, des domaines d’arrêter de jouet au théâtre. Un maire ne peux pas faire de lotissement sans l’accord technique de ses services, et au moment des attributions les services technique sont membre de la commission d’attribution. voyez vous rien qu’au mois de septembre et octobre 2013 il ya eu des lotissement aux secteurs 13, 31, 23, 29 de Bobo Dioulasso. Les listes ne sont pas publier mais les attributaire sont déjà en possession de leur fiche d’attribution. Comment expliquer cela.
    Ces aménagements n’ont suivi aucune procédure normale de lotissement ( pas de levé topographe, pas de borne). je demande à son excellence Mr le Premier ministre de demander des explications sur ces fautes graves.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2013 à 10:46, par yako
    En réponse à : Lotissements : Des états généraux et de grandes attentes

    Je suis certainement minoritaire dns ma position,le mal vient du fait qu’on veuille attribuer a chacun une parcelle idee trop juste pour etre realiste 274000 kmq :16.10^6 =0,017 mq tel est la proportion superficie/population encore faut- il touver un espace pour labourer et se nourrir folie folie il est plus sage et judicieux d’admettre que seuls peuvent etre attributaires ceux qui en ont les moyens sinon on finit tjrs par faire des villes mi-ville mi-campagne les pouvoirs publiques s’accommodent à cette urbanisation horizontale sans infrastructure d’ou les inondations et autre diètes sanitaires parce le rapport entre ce que les mairies encaissent et ce qu’il faut pour creer un quartier est largement deficitaire la ville de ouaga est un exemple bref il faut bien vendre les parcelles pour mieux creer de villes digne de ce nom.Moi meme suis pas proprietaire de parcelle parce que je ne peux me le permettre pourtant ce n’est pas les 150000frs qui fait defaut puisqu’apres attribution faudra construire selon des regles d’art et non un bricolage architectonique ou il faut profiter des 3 murs de mon voisin pour construire le 4eme. .

    Répondre à ce message

    • Le 25 octobre 2013 à 11:19, par Badr
      En réponse à : Lotissements : Des états généraux et de grandes attentes

      Vous avez raison Yako, un toit pour tous c’est de lutopie ce n’est réalisable nul part dans ce monde puet-être au cimetière. Pour moi il faut encore gêler les lotissement pour 10 ans au moins le temps de viabiliser les zones loties actuels. Il faut qu’on songe aux générations à venir.

      Répondre à ce message

    • Le 25 octobre 2013 à 14:46, par l’autre
      En réponse à : Lotissements : Des états généraux et de grandes attentes

      Certainement pas. Le problème qui devrait ètre poser est à mon avis est celui du logement. Il y a chaque année une journée internationnale organisée à cet effet. Si la question de la parcelle se pose avec insistance, cela montre le soucis de uns et des autres d’avoir un toi. Or Yako le dis bien, pas possible que chaque BURKINABE est une parclle dans les grandes villes. Ouaga aujourd hui à une superficie de 2 à 4 fois sinon plus la superficie de Paris. Immaginer la suite à partir des problèmes d’équipements que cela va poser pour un pays qui veux "émerger" en passant le plus clair du temps à mendier.

      Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2013 à 10:47, par torla
    En réponse à : Lotissements : Des états généraux et de grandes attentes

    salut comment voulez-vous qu’on vous aide a retrouver une aiguille que vous pietinez...xa sera pas simple parce que tous les participants si je ne m’abus sont les acteurs de ces lotissements qu’elle bonne desicion prendrons t-ils pour mettre leur interets en jeux.bon courage ......
    anala yalama .

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2013 à 10:50, par torla
    En réponse à : Lotissements : Des états généraux et de grandes attentes

    salut comment voulez-vous qu’on vous aide a retrouver une aiguille que vous pietinez...xa sera pas simple parce que tous les participants si je ne m’abus sont les acteurs de ces lotissements qu’elle bonne desicion prendrons t-ils pour mettre leur interets en jeux.bon courage ......
    anala yalama .

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2013 à 11:44, par Ablo
    En réponse à : Lotissements : Des états généraux et de grandes attentes

    il faut que vous recruter des Topographes bien formés pour les placer dans les différentes commissions que vous aller mettre en place au ministère et dans les mairies. Vous former des techniciens Géomètres bien expérimentés et vous les laisser au chaumage et avec les bureaux et entreprises privés. Et je suggère que vous devez ouvrir une école technique supérieure publique pour permettre aux Topographes que vous formez au lycée technique de poursuivre leur études car vous freinez leur émergence. Je vous informe que le Topographe intervient par tout dans la construction ( routes, barrages, lotissements, bâtiments, aménagements, etc... C’est lui qui est généralement le premier à inaugurer les chantiers et il part dernier donc c’est un vrai technicien que vous devez pas oublier merci.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2013 à 12:30, par Le sage révolté
    En réponse à : Lotissements : Des états généraux et de grandes attentes

    Le Burkina Faso appartient à tout les burkinabè, et j’espère que la présente rencontre sur l’épineuse question des lotissements accouchera d’un bébé intègre et digne c’est-à dire des maires animés par l’intérêt supérieur de la population. Je demande aux participants de ne jamais perdre de vue que la crise de confiance entre eux et les populations est devenue structurelle. LE MALAISE EST PROFOND...

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2013 à 13:52, par LE CONVAINCU
    En réponse à : Lotissements : Des états généraux et de grandes attentes

    Je pense que le mieux c’est de fixer un prix forfaitaire pour les différentes transfères des parcelles au lieu de laisser les agents des domaines ou impôts à fixer délibérément les montants en fonction des individus. Un montant presque empirique et vous voulez que ça marche. Par exemple : 300000 à ouaga, bobo et Koudougou, 250000 pour les autres régions.
    sinon les agents des domaines vont tout foudre en l’air.
    C’est ma contribution, laisse passer.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2013 à 15:35, par si on savait
    En réponse à : Lotissements : Des états généraux et de grandes attentes

    je suis écoeuré de savoir que les maires soient invités à trouver des solutions à des problèmes qui les arrangent. presque tous les maires ont promis des parcelles à des personnes ressources pour être élus. alors voulez vous qu’ils ne soient plus réélus ? il parait que le fichier sur l’opération des lotissement dans l’arrondissement de Nongremassom a disparus. qui a interet mr Kabore Basile que le fichier disparaisse. vous qui avez dealez les zones commerciales et les parcelles ? les personnes qui avaient été récensés depuis longtemps et qui ont même payé les différentes taxes n’ont pas été satisfaites pendant que d’autres qui ne savent même pas où se trouve votre arrondissement y ont plusieurs parcelles. il ya de quoi que le fichier disparaisse. lla patience a des limites Mr kaboré

    Répondre à ce message

    • Le 26 octobre 2013 à 06:54, par Nul n’est bon
      En réponse à : Lotissements : Des états généraux et de grandes attentes

      Dans ce pays nous sommes tous pareils car chacun parle en hoe integre mais le compartment est tout autre..il faut une prise de conscience gle .Quand un lotissement en vue les corrupteurs et les corrompus ne dorment plus.Je propose la mise en place d’un fichier unique pour qu’un individu ne soit pas attributaire de plusieurs parcelles.Aussi serait il souhaitable que la priorite soit donnee a ceux qui n’ont jamais ete attributaire de parcelle quelque soit la localite.Enfin cela mettra fin a l’activite de ceux qui passent Lear temps a vendre leurs parcelles et aller occuper les zones non loties

      Répondre à ce message

  • Le 26 octobre 2013 à 09:41, par rachid sidpayété
    En réponse à : Lotissements : Des états généraux et de grandes attentes

    Ecoutez chers autorités ! La révolution avait trouvé la solution ; vous l’avez écrasée pour atteindre vos sales objectifs ; on n’a pas besoin de réfléchir car les méthodes sombres vous hantent toujours ; ENRICHISSEMENT ou RIEN un jour viendra !!!

    Répondre à ce message

  • Le 27 octobre 2013 à 12:47, par Hamidou SONGNE
    En réponse à : Lotissements : Des états généraux et de grandes attentes

    Je suis a l’exterieur du pays mais la gestion des parcelles m’agace enormement . il faut fixer un prix au metre carré. il faut taxer l’immobilier , il faut controler les transactions immobiliéres de telle sorte que personne ne peut vendre un terrain sans verser les taxes.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés