Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Si tu veux aller vite, marche seul mais si tu veux aller loin, marchons ensemble.Proverbe Africain» 

Qualité des services offerts par les opérateurs : Le gouvernement sort de son silence

Accueil > Actualités > Multimédia • • jeudi 24 octobre 2013 à 01h28min
Qualité des services offerts par les opérateurs : Le gouvernement sort de son silence

A la faveur de la cérémonie de la 2e CARET (Conférence africaine sur la régulation de l’économie des télécommunications), le 22 octobre 2013, le gouvernement est enfin sorti de son mutisme. Le chef du gouvernement, par la voix de son représentant, Arthur Kafando, par ailleurs ministre en charge du commerce, n’a pas manqué de rappeler aux opérateurs de téléphonie burkinabè qu’ils ont l’obligation d’assurer des services de qualité aux consommateurs. S’agit-il d’une réelle volonté de faire changer les choses ?

La 2e CARET se tient dans un contexte marqué par un essor remarquable des services de communications électroniques au Burkina. Le nombre d’abonnés ne cesse de croitre, atteignant 10 117 463 d’abonnés (fixe et mobile) au 31 décembre 2012, soit une croissance annuelle de 30,60%, et une télédensité de 60,30 téléphones pour 100 habitants. Mais depuis quelques semaines, les abonnés ne cessent de se plaindre de la qualité des services offerts. Pire, il y a très peu d’actions médiatiques pour expliquer les raisons de la dégradation de la qualité des services. Pourtant l’annonce de ces différents services fait l’objet le plus souvent de tapage médiatique.

Ni les opérateurs, ni le gouvernement ne rassuraient les abonnés lorsqu’il y a dégradation. Pourtant, dans son rapport d’activités 2012, le régulateur a bien relevé des insuffisances en ce qui concerne la qualité des services offerts et le respect des cahiers des charges. «  Les responsables de l’ARCEP faisaient part de leurs principales préoccupations qui sont relatives à la mauvaise qualité de service des réseaux des opérateurs de communications électroniques  » dans ledit rapport.

Mais, le gouvernement qui devrait prendre le relai pour taper du poing sur la table semble avoir trop longtemps hésité. En tout cas, publiquement, on n’a rien vu ni entendu. Mais, s’est-il enfin décidé à se faire entendre ? On pourrait le croire. A l’occasion de l’ouverture de la 2e CARET, le gouvernement reconnaissait la légitimité des plaintes des consommateurs. « Ces plaintes expriment avant tout les attentes légitimes des populations burkinabè et particulièrement des consommateurs à une meilleure qualité des services », reconnait le ministre en charge du commerce, Arthur Kafando, représentant le premier ministre.

Plus loin, il dira : « Le Premier ministre a surtout insisté pour qu’un rappel soit fait aux opérateurs de téléphonie sur la qualité de service qui est vraiment une donne importante aujourd’hui pour les réseaux de télécommunications au Burkina. Donc, nous avons insisté pour que les différents acteurs puissent améliorer la qualité des services  ». S’agit-il là d’une manière ‘’timide’’ de rappeler les opérateurs à l’ordre et du coup siffler la fin de la récréation ? Pas si sûr. Mais attendons de voir.

Moussa Diallo

Faso-tic.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Nous a rendu visite : Le directeur de l’Institut supérieur des sciences de la population (ISSP)
La Une de l’Economiste
Commission de l’informatique et des libertés : Trois rapports remis au chef de l’Etat
Médias : Le SYNATIC reste mobilisé pour la transformation des Editions Sidwaya et de la RTB en sociétés d’Etat
Burkina : Ce qui s’est passé dans le domaine du numérique en 2018
Promotion de la santé maternelle et néonatale : L’ONG IPC/BF outille une vingtaine de journalistes
Education : L’école A de Markoye célèbre son soixantième anniversaire
Université libre du Burkina : L’excellence célébrée dans toute sa splendeur
Programme d’appui au développement du plan stratégique de développement de la Médecine Physique et Réadaptation : un taux d’exécution physique des activités de 90%
Gouvernance locale : Le Laboratoire Citoyennetés renouvelle sa collaboration avec des médias de proximité
Burkina Golden Blog Awards : Idrissa Yabré sur la plus haute marche du podium
Réseaux informatiques : L’ARCEP forme les acteurs à la transition vers IPv6
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés