Prêtres du 3e âge : Un premier cadre de rencontre, de partage et de fraternisation à 0uaga

vendredi 18 octobre 2013 à 23h43min

La commission épiscopale pour le clergé a initié une session pour les aînés prêtres de l’Eglise Famille de Dieu au Burkina Faso. Cette session qui se tient du 14 au 19 octobre au centre National Cardinal Paul ZOUNGRANA, est selon l’abbé Prosper KY, secrétaire permanent des prêtres et initiateur de la session, un « cadre de rencontre, de partage et de fraternisation pour tous les prêtres de la conférence épiscopale qui partagent en commun leur appartenance au troisième âge ».

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Prêtres du 3e âge : Un premier cadre de rencontre, de partage et de fraternisation à 0uaga

Du clergé Burkinabè en effet, ils sont environ 72 dont l’âge est situé au dessus de 65 ans. A eux, le président du conseil national des personnes âgées, invité à la cérémonie d’ouverture, a confié lors de son allocution, « qu’ils partagent les mêmes préoccupations, qui sont entre autres le problème de solitude, du logement, de la mauvaise alimentation, de l’éloignement des structures de santé ; et que tous rêvent d’une retraite et d’une prise en charge digne ».

Mgr Der Raphaël DABIRE évêque de Diébougou et Président de la commission épiscopale pour le clergé, a vu dans cette initiative- la première du genre-, les « signes d’une rencontre fructueuse » vu qu’il ne s’agit pas d’un rendez vous pour parler des gens du troisième âge, mais plutôt d’une rencontre dont les aînés sont eux mêmes acteurs. Évoquant le psaume 71, « la prière du vieillard qui conjugue tout au futur », Mgr Der a invité ses compères à « avoir l’avenir devant eux, à le penser, à le faire advenir tel qu’ils e désirent ».

Innover avec les prêtres du 3e âge

Durant ces jours de réflexion, les « vieux » vont se pencher particulièrement sur le thème « Vieillissement et Structure d’accueil : Innover avec les prêtres du 3ème âge ». Selon l’abbé Prosper KY, la présente session veut amorcer la réflexion pour la prise en charge des prêtres du 3ème âge en donnant la parole aux prêtres aînés ». C’est pour cela que dans un premier temps, la session sera pour eux l’occasion de se retrouver et de fraterniser, de se former au niveau psychosocial, pastoral et spirituel ; d’échanger sur les modalités de prise en charge des prêtres du 3ème âge ; de faire des propositions pour une prise en charge efficiente des prêtres du 3ème âge. Et dans un second temps, les propositions émises seront un tremplin pour une réflexion plus approfondie dans les diocèses, les provinces et au niveau national. En somme l’objectif principal est de pouvoir s’organiser de manière concertée pour une prise en charge rigoureuse des prêtres aînés. Entre le loisir –la visite du musée de Manega, la soirée culturelle et les conférences animées par l’abbé Prosper Ky sur la « Formation psychosociale : Développement psychosocial et Communication sociale », par le Père Edgar YAMEOGO sur la « Formation pastorale et Spirituelle : S’éduquer à vieillir », les « vieux » auront un échange avec Dr. Fulgence DAH (Dr. en médecine chinoise – Dr en médicine moderne et spécialiste en échographie) sur la question de « Vieillesse et santé ».

Ab.Jokinda, Chargé de Communication

Conférence Épiscopale Burkina-Niger

01 B P. 1195 Ouagadougou 01
BURKINA FASO

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 18 octobre 2013 à 23:54, par ON EST ENSEMBLE
    En réponse à : Prêtres du 3e âge : Un premier cadre de rencontre, de partage et de fraternisation à 0uaga

    Belle initiative ! Enfin il était temps que l’on commence sérieusement à parler des agents pastoraux du 3e âge ! Que le Seigneur bénisse en abondance tous ses "vieux "qui ont consacré leur vie au ministère sacerdotal. A cet âge peut être qu’il y’a des regrets : peut être celui de n’avoir pas été à la hauteur de la tache confiée par le Seigneur, celui de n’avoir pas toujours été "un Prêtre selon le cœur de Jésus", celui d’avoir à un moment "douté "de la mission et bien d’autres choses encore....
    Mais l’essentiel c’est d’avoir été fidèle au Christ jusque là. Beaucoup de ses Prêtres sont de véritables mines de connaissance pour la nouvelle génération, alors ne les oublions pas et pensons toujours a faire un tour dans les maisons de retraite les voir même si en apparence ils ne peuvent plus être utile. Déjà pour l’archidiocèse de Ouagadougou, il y’a Villa maria à la paroisse de Kolog Naba et quelques uns à la maison diocésaine sis à la Cathédrale. Et aussi dans les autres diocèses....Que c’est beau de voir ses Vieux souvent en "béret" comme Ab. Adolphe de Ouagadougou.... Vivement que nous prenions soins de nos anciens !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés