Tabaski à Ouaga : La tradition a été respectée chez les Ahmadis à Somgandé

jeudi 17 octobre 2013 à 22h50min

La fête du mouton a eu lieu, sur toute l’étendue du territoire burkinabé, le mardi 15 octobre 2013. Les musulmans ahmadis de Ouagadougou se sont retrouvés pour leur part dans leur siège à Somgandé pour exécuter cette tradition islamique.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Tabaski à Ouaga : La tradition a été respectée chez les Ahmadis à Somgandé

Une fois de plus, dans l’optique de commémorer le sacrifice d’Abraham et de sa femme Hagar, la communauté musulmane du Burkina Faso a fait la Tabaski le 15 octobre 2013. Outre la place de la Nation, qui regroupe le maximum de fidèles pour cette prière, les musulmans ahmadis de Ougadougou ont prié dans leur siège à Somgandé. Après deux rakats de prières d’environ 5 mn, l’Amir de la communauté islamique ahamdiyya du Burkina, Mahood Ahmad a livré un message aux fidèles. Il leur a expliqué que la Tabaski, comme son nom l’indique Eid-l-Keibir, est la plus grande fête musulmane. A travers cette fête, Dieu a sauvegardé le sacrifice d’Abraham. « En effet, sous l’ordre divin, il a accepté abandonner son fils Ismaël et sa femme Hagar dans un grand désert sans un réel espoir de vie. Cela témoigne du sens élevé d’obéissance d’Abraham  ».

Selon un hadith, a poursuivi Mahmood Ahmad, lorsqu’Abraham était sur le point de quitter Hagar et Ismaël dans le grand désert, aujourd’hui l’actuel Arabie Saoudite, Hagar s’est inquiétée et a voulu comprendre les raisons de l’acte. Mais quand elle a su que c’était un ordre divin, elle a retrouvé toute sa sérénité. « Cela dénote du degré de foi de Hagar à l’éternel  » a signifié l’Amir de la communauté islamique Ahmadiyya. Il a en outre fait savoir aux fidèles musulmans que la fête de la Tabaski doit être une occasion pour chaque musulman de jauger son degré de foi par rapport à celui d’Abraham et de sa femme Hagar. « En tuant les animaux l’intention qui doit prévaloir est celle de montrer à Allah qu’on est prêt, à l’instar de l’animal qu’on égorge, à se sacrifier pour sa cause », a-t-il conclu.

Ibrahima TRAORE (Stagiaire)

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés