« L’insuffisance rénale : ses manifestations, causes et tests de dépistage » par le Dr Gérard Coulibaly

mercredi 16 octobre 2013 à 00h08min

Le rein. Ses fonctions : assurer la filtration et l’élimination des déchets du sang, le contrôle de l’équilibre du milieu intérieur du corps, la régulation de la pression artérielle. Cet organe noble peut être sujet à une maladie dénommée insuffisance rénale. Dans le but de comprendre les causes et conséquences de cette pathologie, nous nous sommes entretenus avec le Dr Coulibaly, du service de néphrologie au CHU-YO.

« L’insuffisance rénale : ses manifestations, causes et tests de dépistage » par le Dr Gérard Coulibaly

Un sujet est déclaré insuffisant rénal quand les fonctions du rein sont altérées. Il existe deux types d’insuffisance rénale : aiguë et chronique. Dans le premier cas, la perte de la fonction rénale est brutale, mais en général réversible, dans la mesure où « le traitement de la cause peut permettre de récupérer la fonction rénale », fait savoir le néphrologue. Dans le second cas, quand le processus s’enclenche, il devient irréversible. Il s’ensuit une diminution progressive de la fonction rénale jusqu’à l’insuffisance rénale, stade ultime qui est le stade de la dialyse. Le marquer biologique en pratique courante est le taux sanguin de la créatinine élevé.

Les causes de cette maladie sont multiples. En cause : pour ce qui est de l’insuffisance rénale aiguë, la prise abusive et incontrôlée de certains médicaments comme l’ibuprofène, le diclofenac, le cotrimoxazole. Aussi, une diarrhée abondante ou des vomissements persistants avec perte d’eau, le paludisme grave, la fièvre typhoïde et l’angine de gorge, peuvent-ils en constituer les facteurs déclencheurs.

Dans le cas de l’insuffisance rénale chronique, l’hypertension artérielle et le diabète viennent en tête des facteurs déclencheurs. Au Burkina, remarque le néphrologue, « ce sont probablement les causes infectieuses qui sont le plus souvent à l’origine de l’insuffisance rénale chronique. Il s’agit des « angines à répétition dans l’enfance, des otites, des sinusites à répétition, de la carie dentaire non soignée ou mal soignée », énumère le Dr Coulibaly. A priori, il est difficile de faire le lien entre ces facteurs et les reins, mais l’œil du spécialiste le met en évidence. Et il explique : « le microbe secrète des antigènes quand il entre dans l’organisme qui vont provoquer une production d’anticorps en réaction. Les antigènes et les anticorps s’assemblent et vont s’agripper là où ils peuvent être reçus. Il se trouve que les reins, les articulations et le cœur ont des sites qui peuvent les recevoir. Ils s’y plantent et créent des problèmes rénaux, cardiaques, ou articulaires au malade en question ». Comment dans ces conditions, le sujet peut-il être alerté ?

Les manifestations de l’insuffisance rénale

Avec la particularité d’évoluer à bas bruit, l’insuffisance rénale se signale tardivement à son hôte. « En général quand le sujet commence à avoir des symptômes perceptibles, il est déjà tard » précise le Dr Coulibaly. Quand ils apparaissent, le sujet manifeste « des signes digestifs comme les nausées, et des vomissements surtout le matin quand il se brosse les dents. Le patient ressent la fatigue du fait des déchets qui se sont déjà accumulés dans l’organisme, ou est anémié puisque le rein intervient dans la production de globules rouges, son visage et ses pieds enflent, il est essoufflé au moindre effort, et a des démangeaisons, etc. ».

A un stade plus avancé, il y en a qui tombent dans le coma. A ce stade, le patient doit être pris en dialyse afin d’épurer son sang des déchets (urée par exemple) de corriger les désordres ioniques fréquents (taux élevés de potassium et de phosphore, taux de calcium bas, sang trop acide) et de réduire l’excès d’eau retenu dans le corps.

Pour les cas d’insuffisance rénale aiguë, « la dialyse vise à réguler un problème ponctuel, généralement une à quelques séances. Mais quand le mal est chronique, la dialyse qui commence se fait à vie » fait savoir le spécialiste. D’où la nécessité de mettre l’accent sur la prévention

Les traitements possibles

L’insuffisance rénale est difficile et coûteuse à traiter. C’est pourquoi, il est important que les populations fassent contrôler périodiquement leur fonction rénale, à partir des examens de dépistage précoce. « Le dosage de la créatinine dans le sang est un bon moyen », conseille le Dr Coulibaly. La créatinine, qui est produit dans le corps, n’est éliminée uniquement et en totalité que par le rein. L’augmentation du taux de la créatinine dans le sang, signifie deux messages : que le rein n’élimine plus suffisamment cette créatinine parce qu’il a « déjà perdu au moins 50% de ses capacités », commente le néphrologue. Néanmoins, il est toujours récupérable, s’il agit d’une insuffisance rénale aiguë.

Quelques informations

- Les patients mêmes guéris de l’insuffisance rénale aiguë ont désormais un rein fragile pour tout le reste de la vie. Par conséquent, ils doivent se faire suivre régulièrement.

- La transplantation de rein est une méthode de traitement coûteuse qui ne se pratique pas encore au Burkina ; en outre, il faut trouver un donneur (vivant ou décédé)

- L’insuffisance rénale, elle-même, n’est pas héréditaire, plutôt sa cause qui peut l’être. La première cause héréditaire est la polykystose rénale, due à une présence de beaucoup de kystes dans les reins qui vont détruire progressivement ceux-ci.

- L’insuffisance rénale ne survient que quand les deux reins sont atteints, puisque si l’un est atteint le second prend automatiquement le relais et travaille pour les deux.

- Le corps humain peut tenir avec un seul rein. La preuve est qu’il l y en qui naissent avec un seul rein et qui ne s’en rendent pas compte qu’à l’occasion d’une échographie ou au scanner abdominal demandé pour autre chose.

Service Communication du CHUYO
http://chuyobf.org/

Messages

  • Ce Medecin est une grande personne, une grande ame. J ai eu personnellement l occasion d apprecier sa facon d aborder quelques patients.

    • Je m’en voudrais de ne pas dire un ot sur le sens de devoir et l’humilité de ce Monsieur que j’ai connu dans les années 2000-2003 au centre médical de Kampti où il officiait comme Médecin chef. Franchement c’est un gas sans façon, calme qui n’avait d’yeux que son emploi. Je ne peux qque priere et lui souhaiter une belle carrière.

  • Merci pour ces articles qui nous informent et nous sensibilisent sur notre santé. Continuez ainsi...

  • Voilà ce que nous voulons entendre. Tout d’abord merci a vous de Faso.net que vous avez permis au DR de nous donner quelque renseignement sur une maladie qui tend a se développer ici au BF. Merci également au DR pour tous ces informations sur cette maladie. J’invite vous du média leFaso.net a continuer comme ca en invitant d’autres médecins a nous éclaircir sur d’autres maladies.

  • merci pour ces précieux conseils. bon vent à vous cher docteur

  • Je l’ai coutoyé durant quelques années avant de quitter Yalgado . Humainement et scientifiquement irréprochable . Merci Dr Coulibaly. Merci Professeur Ag Cissé Rabiou

    • Pour l’avoir cotoyE pdt un certain tps lors de mon stage en nephro je crois que cet homme fait la fierte de la medecine burkinabe. Son humilite et sa disponibilite font de lui un Maitre modèle.Puisse le tout Puissant vs assister et vs guide car c’est sur les rivalites ne facilitent pas le travail mais courage Dr.

  • Merci pour ce cours Docteur.Que Dieu protège.

  • merci docteur pour le renseignement

  • La balle est maintenant dans notre camp si nous voulons éviter cette maladie coûteuse et chronique. Merci cher Maître Dr Coulibaly pour tous les efforts que vos faites pour nous former et nous enseigner. Je vous souhaite une belle suite de carrière... Puisse Dieu continuer à vous bénir.... Roland Konkobo

  • Voila quelqu un qui met sa connaissance a l information de tous ceux qui y sont interesses. Si tous nos Docteurs dans d autres domaines nous informait de la sorte, le Faso allait diminuer son ignorance. Merci Docteur. C est dommage qu on ne transplante pas les reins au Faso qui est le filtre du corps humains que animal.

  • Merci Dr voila qui est plus important que senat.que les investissement aille vers les domaines qui aident a rester aptent afin que chaque burkinabe soit satisfait de sa pec au moment ou il ne assurer ses besoins naturels .une formation adequates et un recyclage periodique des agents de sante.du courage a tt ces malades du reins que Dieu agisse sur le coeur des bonnes volontes pour subventionner tout les cout des dialyse.ameeeeeeeeeeeeeeeeeeenaaaaaaaaaaaa

  • Merci infiniment Dr Coulibaly et Faso net. J’avoue que si tous les spécialistes agissaient ainsi nous serions épargnés de beaucoup de maladies. Et dire que dans tous mes déplacement j’ai sur moi du diclofenac et du cotri. Quelle belle leçon de communication.Nos Spécialistes, comme le Dr Coulibaly, éclairer nous souvent. Prévenir c’est aussi soigner ; n’est ce pas votre métier ?

    • C’est plutot les journalistes qui doivent approcher les docteurs. Est-ce qu’ un docteur dispose d’ une presse pour parler a tout vent/ Soyez serieux, tout de meme.

  • Merci d’avoir eclairer notre lanterne docteur. a vous faso.net que DIEU vous bénisse

    • Cet docteur est l’un des plus consciencieux du Burkina fier de ce qu’il fait. je l’ai connu en accompagnant un frère qui est son patient. Il a besoin de soutien et beaucoup d’encouragement . Lui et le professeur sont débordés ils méritent d’avoir un service mieux équipé et un personnel d’appui consciencieux coe eux. Que dieu Dieu vous accompagne docteur. Un service de néphrologie bien équipé vaut bien qu’un sénat

  • Merci FASONET Merci DOcteur COULIBALY

  • Merci Faso net.merci Dr Coulibaly pour les renseignements que DIEU vous beniss

  • merci docteur mais lutter pour que l etat prenne ses malades en charge gratuitement si le corps medical grève pour sa nous on vous soutien

  • Merci Dr COULIBALY pour ces précieuses infos et merci encore pour ce que vous faite à Yalgado pour soulager la douleur des patients. Pour vous avoir vu à l’œuvre, je puis témoigner de votre professionnalisme et de votre sens élevé des relations humaines. Puisse le Tout Puissant vous combler de grâces et vous donner la force nécessaire et beaucoup de courage pour continuer à soulager la souffrance de nos frères et sœurs.

  • Merci Dr COULIBALY pour votre information sur ce mal qui ravage au BF vos eclaircissement sur cette maladie va nous permettre del’evité car son traitement est couteux nou allons arrêter la consommation de certains produits qu’on abuse même souvent comme le cotry ;si vraiment les autres spécialistes pouvant agir comme vous on l’allait eviter beaucoup de maladies encore merci DR et à faso.net

  • Voici un monsieur ’humble et disponible) qui travaille dans l’ombre mais dont les mérites sont incommensurables.je voudrais le féliciter pour tout ce qu’il fait en direction des patients dialysés ou pas.Que dieu le bénisse et lui fasse connaître une grande carrière afin qu’il puisse continuer à mettre son savoir au service des personnes qui en ont besoin.Pour cela, notre Etat doit mettre les moyens nécessaires pour le bon fonctionnement du service néphro,former le personnel soignant et décentraliser les unités de dialyse dans tout le burkina.

    • L’homme je l’ai connu à travers un frère medecin et j’avoue qu’il s’est investi personnellement et l’on a pu sauver notre grand frère qui a été sauvé in extremiss. Je connais bien tous les servive et Dieu seul sait les efforts incommensurables déployés pour faire suaver des vies.
      Bon vent à lui et que Dieu le bénisse avec ses collarateurs (SANOU/interbe....) et ses patrons (Pr LENGANI, ....).

    • Chapeau !merci docteur pour ces éclaircissements ! Dieu vous bénisse
      si le Ministère de la santé pouvait avoir une oreille attentive et créer ne serait ce qu’un journal mensuel d’où les infos ou entretiens seront répercutés sur lefaso.net, dont chaque spécialiste pouvait passer et nous éclairer sur certaines maladies ce serait salut able. Il est bien vrai qu ’il y a la pauvreté, mais si on a l’information ce qu’il faut ou ne pas faire comme mesures préventives et autres cela aiderait beaucoup. Bon Courage Docteur !

    • Merci encore merci Docteur pour ces informations sur les reins-encore merci !

  • Merci Dr ; C’est formidable ! Et dire que dans les années 88-90 le Front Populaire de Blaise recherchait ce grand cervaux pour avoir participé à des actions syndicales de l’ANEB ; Malheureusement d’autres ont eu moins de chance que lui. C’est triste

  • quel est le deuxieme message sur l,augmentation du taux de la creatinine

  • merci pour ses informations combien capitales

  • Grand merci Docteur COULIBALY.
    Vos informations nous seront très utiles.
    Je vous souhaite beaucoup de courage dans votre métier.

    • Suis très très touché par la simplicité et la générosité de ce Docteur et surtout son talent de réception de ses patient. Il soulage à 50% avant que le produit ne vienne complété. Franchement que le tout puissant pose sa couverture d’assurance sur Vous. Cordialement mes salutations !

  • Merci Dr pour cette communication qui nous fera du bien . Que Dieu veille sur vous , votre famille et tous vos collaborateurs.

  • merci Dr Coulibaly que Le Seigneur vous Benisse. Je veux savoir les cause du diabete l’aret cardiaque> merci fasonet donnez nous l’oportunite de poser des questions a nos docteurs. Merci a toute l’equipe de fasonet. j’attends d.autre DR,

  • Je ne peux que vous féliciter et implorer que la grâce de Dieu surabonde sur vous et votre famille. Merci pour la formation que nous avons reçue de vous au service de néphrologie du CHU/YO.
    VALEA Daniel !

  • vraiment merci au DR pour ces information, que Dieu le benis et le conduit dans son travail

  • pouraIs je avoir des renseignements ,lorsque je suis en dialyse j’ai des démangeaisons à la
    tête qui deviennent insurportable ;de quoi cela vient ? et quoi faire pour atténué celà
    merci de me conseillé
    RENE GOUPIL

  • Bonjour. J’ai lu ce recit avec interet et c’est tres pationnant. Quelle precaution faut il prendre pour eviter ce mal ?. Merci de votre comprehention.

  • Mille fois merci docteur, je cherchais à m’informer sur cette maladie et voilà que vous me donner l’occasion d’être informé largement .Merci et que Dieu vous bénisse abondamment.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés