Présidentielle 2015 au Burkina : Si Blaise hésite, Ablassé lui est déjà parti

mercredi 9 octobre 2013 à 23h18min

Après la présidentielle de 2010, celle de 2015 s’annonce comme l’une des plus attendues au Burkina. Et pour cause elle signe théoriquement la fin du second et dernier mandat constitutionnel du Président Blaise Compaoré. Si ce dernier affirme ne pas en être préoccupé, du moins pour l’instant, d’autres candidats sont en revanche déjà sur la ligne de départ. Ablassé Ouédraogo en fait partie.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
                   Présidentielle 2015 au Burkina : Si Blaise  hésite, Ablassé lui est déjà parti

Au sein de l’opposition burkinabè, il fait figure de stratège. En effet, Ablassé Ouédraogo, ancien fonctionnaire international est sans doute celui qui parmi les opposants burkinabè connait le mieux le système et ses arcanes. Peut-être pour avoir été au premier plan pendant plusieurs années en tant que ministre des Affaires étrangères.

A tel point qu’au sein de la majorité, certains n’hésitent pas à laisser entendre qu’ils le craignent plus que Zéphirin Diabré, le Chef de file de l’opposition ! Il est vrai que derrière son habituelle bonhomie et ce sourire qui ne le quitte quasiment jamais, même lorsqu’il sort de ses gonds, se cache un analyste pointu aux points de vue parfois sans concession. La trace sans doute de ses années passées à la tête de l’Organisation mondiale du Commerce(OMC) dont il fut Directeur général adjoint.

Elu député à l’Assemblée nationale sous les couleurs du parti qu’il a créé, « Le Faso Autrement », il ne rate aucune occasion de pousser le gouvernement et ses ministres dans les cordes.

Lorsque la Communauté musulmane a tenté une éphémère médiation au sujet du très controversé Sénat, c’est Ablassé Ouédraogo qui a conduit la délégation de l’opposition.

Candidat déclaré depuis longtemps déjà à la succession de Blaise Compaoré au risque d’anticiper sur la stratégie globale de l’opposition, il s’attèle en ce moment à la rédaction de son projet de société.

Les atouts de cet économiste spécialiste des multinationales sont sans aucun doute son carnet d’adresses, son réseau et plus encore le poids des responsabilités assumées.

Ses points faibles : la jeunesse de son parti (en cours d’implantation au niveau national) ainsi que l’absence d’une véritable machine.

Juvénal Somé

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés