Non-loti de Sarfalao : Agression avec voiture pour des parcelles

mardi 8 octobre 2013 à 19h10min

Samuel Yaméogo et Illy Aboubacar, habitants au secteur 26 de Bobo (Non-loti de Sarfalao) ont appris à leurs dépens que pour des parcelles des personnes sont prêts à tuer. Avec la manière la plus stupide en plus.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Non-loti de Sarfalao : Agression avec voiture pour des parcelles

Triste spectacle à Sarfalao et à quelques mètres de l’établissement Saint Augustin sis à Sarfalao. Dans la nuit du samedi 05 octobre, pendant que la majorité des jeunes s’affairaient pour leur week-end, le Sieur Yacouba Compaoré avait en tête un projet funeste : écraser Samuel Yaméogo et Illy Aboubacar avec sa Mercedes devant des dizaines de personnes. Quid des conséquences de son acte, le loubard qu’il est a cogné par arrière ses victimes qui s’étaient remorquées sur une moto de type Sannili. Fort heureusement, les deux hommes, tout aussi loubards ont pu s’échapper sans blessures graves. Avant que Compaoré ne rétrograde pour foncer encore sur ses victimes qui ont eu la force de s’éloigner de leur engin. Non content de son échec, Yacouba Compaoré sort de son véhicule et se met à donner des coups à Samuel Yaméogo. Sidérés, des témoins de la scène ont opté pour le lynchage. Pris en sandwich par des jeunes, Yacouba a eu la vie sauve grâce à la rapidité de ses jambes et à la protection de son grand frère qui l’a abrité. Mais aussi et surtout grâce à certaines personnes qui ont pu calmer l’ardeur des jeunes avant que la police à travers sa Brigade Anti-criminalité (BAC) ne rétablisse l’ordre. Interpellés, les flics ont été sur les lieux en un temps record. Leur présence a permis de protéger la maison du grand frère de l’auteur de l’accident tout en mettant en garde les jeunes de manifester de façon violente.

Samuel Yaméogo et Illy Aboubacar, des leaders de la contestation

Samuel Yaméogo et Illy Aboubacar sont bien connus dans leur localité. Pour être de toutes les luttes dans le processus du lotissement du secteur 26. Le premier, déguerpit de l’espace qui a servi de cadre à l’actuel Village SOS du secteur 17 est à la tête d’un groupe de personnes bien connues des autorités de Sya. Du haut-commissaire au gouverneur en passant par le maire Salia Sanou, ses hommes ont déjà rencontré toutes les personnes ressources de Bobo pour exposer leur problème. Qui n’est autre que la magouille qui s’organiserait autour du lotissement du secteur 26. C’est contre donc ce processus de lotissement que les victimes de Yacouba Compaoré ont entamé une série de rencontres dans leur localité. Pour, disent-ils, donner la bonne information aux populations. Et c’est ce pourquoi, Yacouba Compaoré les guettait au point de vouloir attenter à leur vie.

Yacouba Compaoré, un homme controversé

En attendant d’avoir de plus amples informations sur la motivation du sieur Yacouba Sanou, l’homme serait un présumé dealeur de parcelles. Proche de certains maires de Bobo-Dioulasso, il est soupçonné d’avoir vendu des parcelles et arnaqué des dizaines de personnes à Colma (Secteur de Bobo). Et depuis la venue à la mairie de l’arrondissement 5 de Bobo-Dioulasso du maire Seydou Sanou, il s’est rapproché de lui. Avec en tête, la satisfaction des dizaines de personnes à qui il aurait déjà pris des sous et des copies de la Carte nationale d’identité burkinabè dans l’optique de leur vendre des parcelles. Il faut dire que la gourmandise des politiciens et de leurs valets est montée d’un cran avec tout ce qui se tramerait derrière le processus d’attribution des parcelles du secteur 26. Imminent selon dame rumeur, le lotissement du non-loti de Sarfalao cristallise toutes les attentions. Et Seydou Sanou, doit avoir le tact d’être clairvoyant. Pour l’instant, il n’est pas exempt de tout reproche. Parce que des complices de Yacouba Compaoré ont été aperçus chez lui juste après la scène. Des complices qui étaient avec Yacouba Compaoré quelques minutes avant l’incident.

Ousséni BANCE

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 9 octobre 2013 à 11:19, par kaf
    En réponse à : Non-loti de Sarfalao : Agression avec voiture pour des parcelles

    c’est eux même politiciens qui favorise ou laisse ces genres d’individus comme Compaoré Yacouba de poser des actes pareils.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2013 à 11:20, par Yeli
    En réponse à : Non-loti de Sarfalao : Agression avec voiture pour des parcelles

    J’espère qu’une plainte pour tentative d’assaninat a été deposé et que le sieur Yacouba passe une sejour dans en prison en attendant son jugement. Si ce n’est le cas je propose à la police de le garder car il risque de se faire lyncher car après cette tentative d’assassinat je voit mal les deux victimes et leurs familles en rester à cette étape. Surtout dans un context de crise de confiance avec la justice

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2013 à 12:01, par Drangwell
    En réponse à : Non-loti de Sarfalao : Agression avec voiture pour des parcelles

    Oui aucune personne n’est exempte de reproche sur terre. Bancé, en toute sincérité que reprochez vous au Maire seydou SANOU ? Le maire est la pour toute la population de son arrondissement et je crois que la visite d’un tel ou tel ne suffit pas pour l’accuser d’être de mèche avec des dealers de parcelle sinon on en finira jamais. J’ai personnellement cherché une audience avec le maire Seydou que je n’ai pas encore eu juste pour qu’il voit comment apporté son aide a des triplets vulnérables...mais c’est pas pour autant qu’il devra être un jour accusé d’être de mèche avec moi aussi ! je crois qu’il faut que les " journalistes" arrêtent de se prêter a des jeux de ce genre (chercher a discréditer des maires juste pour des intérêts personnels...)

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2013 à 12:24, par burzanga
    En réponse à : Non-loti de Sarfalao : Agression avec voiture pour des parcelles

    Simple fait divers ce papier. Aussi morbide qu’il paraisse !!! Je trouve que le nom du présumé coupable eevrait etre clarifié. Par ailleurs je ne sais pas pourquoi vous dite que le maire n’est dans le deal parce qu’on y aurait des complices de Yacou peu avant les faits. Autant dire que le maire est le commanditaire ppendant qu’on y est. Maitenant pour tous ces deals autour des parcelles que fait l’état pour venir au secours de ceux qui n’ont ni bras long ni mogo puissant ?

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2013 à 13:34
    En réponse à : Non-loti de Sarfalao : Agression avec voiture pour des parcelles

    ce qui est qu’à même un peu bizarre dans votre histoire est que vous parlez de Yacouba Compaoré puis de Yacouba Sanou plus loin. quelle est l’identité de ce monsieur en fin de compte ?

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2013 à 19:22, par banere
    En réponse à : Non-loti de Sarfalao : Agression avec voiture pour des parcelles

    je pense que le maire seydou a interet a prendre en compte les interets des habitants en compte dans tous ses actions s il veux reussir .
    surtout ne pas se faire conduire comme une voiture parce qu il faut avoir les mains libre pour prendre certaines decisions.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés