Commune de Bobo-Dioulasso : Agression au secteur 26 à cause des lotissements

lundi 7 octobre 2013 à 10h23min

Les futurs lotissements du secteur 26 de la ville de Bobo-Dioulasso posent des tourments aux populations résidentes et aux autorités municipales de l’arrondissement n°5. Une agression a eu lieu sur les personnes de B. Samuel Yaméogo et Boubacar Yilli dans la nuit du samedi 5 octobre 2013. Le délégué conseiller du secteur 26, Harouna Kouraogo, a rencontré les habitants dudit secteur ce dimanche 6 octobre 2013 pour avoir leurs avis.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Commune de Bobo-Dioulasso : Agression au secteur 26 à cause des lotissements

Tout serait parti d’une liste qui est parue le samedi 5 octobre. Les déguerpis du village SOS n’ayant pas été pris en compte, les responsables ont réuni les habitants pour fixer une rencontre le dimanche 06 octobre. C’est à l’issue de la rencontre du 5 que B. Samuel Yaméogo, représentant des déguerpis du village SOS et Aboubacar Yilli ont été victimes d’une agression par un certain Yacouba Compaoré. L’agresseur les aurait menacé de mort parce qu’ils seraient à la base de la mobilisation de la population. Ils ont pu se défendre et l’intéressé aurait pris la poudre d’escampette avant l’intervention de la police. Le problème se situe au niveau de la composition de la commission. Selon le conseiller Harouna Kouraogo, « Le 26 juin 2013, le maire Seydou Sanou a fait une assemblée avec la population du secteur où il a livré un message qui disait qu’en ce qui concerne les attributions des parcelles, ce serait de concert avec les conseillers du secteur.

Malheureusement, quand il a fait part de la liste de la commission, aucun des conseillers n’y faisait partie ». Aussi, la liste pris en compte est celle du recensement de 2003. Or cette liste a concerné ceux qui avaient construit depuis 2000, parce que les maisons de moins de deux ans n’avaient pas été prises en compte. En plus, toute la population n’avait pas pu être recensée en ce moment. Le maire a fait savoir que les travaux ont consisté à comparer la liste de 2003 et de 2007. Pour les habitants du secteur 26, cette liste n’est pas fiable, car beaucoup n’ont pas pu être recensés et cette liste n’a pas été approuvée. Les habitants du secteur réclament simplement la prise en compte comme document de base, la liste de recensement de 2007 et la mise en place d’une nouvelle commission qui comprenne les représentants du secteur et des déguerpis du village SOS. Il faut noter que la liste de 2007 a été faite par le maire Sidi Sanogo. Les habitants promettent de se battre jusqu’à ce que mort s’en suive. « Si la liste de 2003 sort et qu’un seul habitant n’a pas son nom, nous n’allons pas nous reposer », foi de Harouna Kouraogo.

Laure Bénédicte TRAORE

L’Express du Faso

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés