Bayla Sow, responsable syndical des ouvriers du transport : Le retrait des Etats africains du transport ferroviaire de masse est une erreur

lundi 7 octobre 2013 à 22h41min

Du 7 au 13 octobre 2013, la Fédération internationale des ouvriers du transport, ITF, organise une semaine d’action internationale sur le thème : « La riposte des travailleurs, organisons-nous mondialement ». L’occasion pour ses différentes sections de mener des actions comme elles le souhaitent et attirer l’attention sur la condition du transporteur routier.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
    Bayla Sow, responsable syndical des ouvriers  du transport : Le retrait des Etats africains du transport ferroviaire de masse est une erreur

Après près d’une trentaine d’années passées dans le mouvement syndical, Bayla Sow a pris les rênes en décembre 2013 de la représentation Afrique francophone et la zone CEDEAO. Il succède ainsi au burkinabè Nazé Kaboré qui aura contribué quant à lui au rayonnement de la structure à travers un engagement et un dynamisme salué au plus haut niveau de l’institution.

Du reste en 117 ans d’existence l’ITF s’impose aujourd’hui à l’intérieur des cadres de discussions sur les questions de transport comme un partenaire dont le point de vue et l’expertise comptent.

Dans le contexte africain cela est sans doute une bonne perspective. Tant au plan international, sous-régional que local.

De l’aviation civile à la navigation maritime en passant par les routes, des résultats ont été engrangés sur les routes de la sensibilisation, mais également au niveau des procédures et des textes. Même s’il reste encore beaucoup de choses à réaliser.

A travers cette semaine d’actions, il s’agira de mettre l’accent au niveau mondial sur tous les problèmes que rencontre le professionnel du transport terrestre selon Bayla Sow. D’où le thème choisi : « La riposte des travailleurs, organisons-nous mondialement ».

A ce sujet, il est à noter que de nombreux restent encore à relever comme il le souligne lui-même. A commencer par celui du combat contre la précarité, la promotion du travail décent, les bas salaires, le respect du contrôle de la charge à l’essieu, la lutte contre le VIH SIDA, la lutte contre les tracasseries routières qui bloque l’intégration sous-régionale…

C’est pourquoi le désengagement de l’Etat dans un secteur comme celui du transport ferroviaire de masse au profit de privés plus soucieux de leurs intérêts immédiats que par autre chose apparait plus que jamais comme une erreur selon les ouvriers du transport. Et cela ils entendent le répéter.

Juvénal Somé

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés