Transport aérien au Burkina : Colombe Airlines vous offre Ouaga-Bobo « à petit prix »

mardi 8 octobre 2013 à 05h38min

Quitter Bobo-Dioulasso le matin, aller régler ses affaires à Ouagadougou, se reposer pendant quatre heures et revenir avant la tombée de la nuit, ou vice-versa, c’est ce que vous propose désormais la compagnie de transport aérien, Colombe Airlines. Elle a effectivement lancé ses activités de desserte de ces deux villes le samedi 05 octobre 2013. Partis de Ouagadougou à 12h, les passagers du vol inaugural (journalistes, représentants d’agences de voyage et de personnalités politiques), ont foulé le tarmac de l’aéroport international de Bobo-Dioulasso cinquante minutes plus tard. Dans le confort et la sécurité.

Transport aérien au Burkina : Colombe Airlines vous offre Ouaga-Bobo « à petit prix »

Grâce à ce nouveau venu dans le ciel burkinabè, opérateurs économiques, hommes d’affaires, autorités politiques, administratives et autres clients (lambda) ont désormais la possibilité de faire la navette entre ces deux villes, à vol d’oiseau. Et, à un tarif raisonnable, comme l’atteste le slogan de Colombe Airlines, « le ciel à petit prix », c’est-à-dire à 60 000f, soit 30 000f pour l’aller et 30 000f pour le retour. Mieux, depuis ce lundi 07 octobre et ce jusqu’au dimanche 13 octobre, les clients de Colombe Airlines bénéficient de prix promotionnel, soit 25 000 f l’aller et 25 000f le retour. Deux vols à destination de Bobo-Dioulasso sont prévus tous les jours. Avec pour objectif d’augmenter ce nombre à trois. Mais, cela dépendra de la clientèle, certainement. « La compagnie Colombe Airlines sera ce que les clients veulent qu’elle soit », assure Pascal Tigahiré, le président du conseil d’administration (PCA) de Colombe Airlines, par ailleurs Président directeur général (PDG) du groupe Tigahiré.

Cet opérateur économique originaire de la province du Nahouri (Pô) et ses partenaires entendent démocratiser le transport aérien au Burkina, c’est-à-dire desservir d’abord les villes du Burkina avant de s’attaquer à l’international. « Aujourd’hui, ma priorité, c’est le national. C’est faire en sorte de pouvoir relier le maximum de villes à notre capital », lance-t-il. C’est pourquoi, les initiateurs sont en train d’étudier la desserte Ouaga-Fada et Ouaga-Ouahigouya qui disposent de pistes d’atterrissage bitumées. La piste de Dori également devrait être bitumée avec la fête du 11 décembre prochain. « L’objectif, c’est de pouvoir faire un vol sur chaque ville, chaque semaine », espère Pascal Tigahiré. Mais, pour l’instant, ce sont les passagers de l’axe Ouaga-Bobo qui s’en réjouissent. Le lancement des activités de cette compagnie de transport aérien devrait donner un coup de pousse à l’économie burkinabè et en particulier dans la fluidité des affaires entre les deux plus grandes villes du pays.

Des capitaux burkinabè et bientôt un équipage burkinabè

Vous l’aurez donc compris, cette initiative audacieuse s’appuie sur des capitaux nationaux, avec un actionnariat totalement burkinabè. Actuellement, Colombe Airlines dispose de trois aéronefs dont deux de 66 places et un de 150 places (qui devrait arriver d’ici fin octobre). Ainsi, le transport aérien est en passe de se démocratiser au Burkina. « Désormais, pas un seul burkinabè ne doit voir le déplacement en avion comme un luxe », souhaite le Pascal Tigahiré.

Tout en étant focalisé sur le national, les initiateurs ambitionnent, plus tard, desservir la sous-région Ouest-africaine, mais aussi l’Afrique centrale. Aussi, entendent-ils, en plus du transport de passagers, faire le cargo (transport de marchandises), notamment à destination du Moyen-Orient et de la Chine.

Pour le démarrage, c’est un équipage espagnol qui accompagne Colombe Airlines. Le temps de former des pilotes et des hôtesses burkinabè. « Cet accompagnement ne devrait pas dépasser quatre mois, le temps que les pilotes, que Colombe Airlines a, aient le temps de se qualifier sur les appareils, ainsi que les hôtesses parce que mon intention, c’est d’utiliser la main d’œuvre burkinabè », précise le PCA.

Côté sécurité des passagers, pas de souci à se faire, nous fait-on savoir. C’est d’ailleurs pour s’assurer de toutes les garanties sécuritaires que la compagnie a pris un an entre sa naissance et le début effectif de ses activités.

Pascal Tigahiré le sait : l’aéronautique est très difficile. Pour cela, il ne compte pas faire de bénéfice avant un an. Mais, il n’y a pas de souci, toutes les garanties sont prises pour le fonctionnement que la compagnie durant ce temps. Sans interruption.

Le soutien des autorités politiques et économiques

A Bobo-Dioulasso, la cérémonie de lancement des activités qui a eu lieu dans l’après-midi du samedi 05 octobre était présidée par le président de l’Assemblée nationale, Soungalo Apollinaire Ouattara. Elle était parrainée par le président de la section de la chambre de commerce et d’industrie des Hauts-Bassins, El hadj Djanguinaba Barro. Tous les deux n’ont pas manqué de féliciter Pascal Tigahiré et ses partenaires pour cette initiative audacieuse. Ils lui ont assuré de tout leur soutien. Le gouvernement burkinabè était représenté par le ministre délégué chargé des transports, Baba Démé. « Cette ligne vient combler un grand vide. Je vous exhorte à ne point relâcher l’effort même au moment où le ciel ne sera pas (toujours) dégagé », lance le ministre en charge des transports.

Accueillant avec joie et soulagement Colombe Airlines qui vient combler de fortes attentes de la région des Hauts-Bassins, Joachim Somda, représentant du gouverneur déclare : « les usagers de la route de Bobo manquaient d’alternative jusque-là. Colombe Airlines vient renforcer l’offre. Ainsi, l’aéroport de Bobo ne sera plus qu’un simple transit de vol ».

Très enthousiaste, Lassina Millogo, 3e adjoint au maire de la commune de Bobo a de bonnes raisons de s’en réjouir. « Le ciel de Bobo vous est ouvert. J’attends le flot de passagers, mais aussi et surtout que vous passiez à la caisse pour payer les taxes. (…) Ne m’en voulez pas, j’ai une ville à construire », lance-t-il.

Moussa Diallo

Lefaso.net

Propos recueillis

Max Ouédraogo, directeur des opérations aériennes, pilote de formation

66 places, capacité maximum : 74 ; vitesse moyenne : 550 à 600 km/h ; il a été étudié pour ces genres de relation. A peu près 400 à 450 km, à peu près 50 mn de vol. Point de vue consommation, c’est assez réduit, il brule à peu près 9 litres par passager à l’heure, ça limite aussi les émissions de gaz à effet de serre. Ça nous permet aussi d’économiser sur les ressources énergétiques. C’est aussi d’une conception européenne puisque c’est un consortium franco-italien basé à Toulouse. Dans un premier temps, nous sommes avec ELIT d’Espagne. Les formations pour le transfert des compétences à des burkinabè vont commencer d’ici un mois et demi. Ce sera progressivement des personnels de cabine, des mécaniciens, des pilotes. Actuellement, tout ce qui est back-office est totalement burkinabè. L’actionnariat aussi est totalement burkinabè

Soungalo Apollinaire Ouatara, président de l’Assemblée nationale

L’arrivée de Colombe Airlines vient renforcer l’axe Ouagadougou-Bobo. Vous l’aurez constaté par la forte mobilisation des opérateurs économiques et de la population de Bobo, c’est une initiative qui répond à une forte attente. Il convient donc d’encourager les initiateurs de cette opération et souhaiter qu’ils puissent bénéficier d’un bon encadrement de toutes les autorités compétentes. , C’est une initiative très audacieuse qui mérite d’être encouragée parce que ça demande beaucoup de sacrifice.

Portfolio

Messages

  • super ! félicitation au promoteur et bon courage !

  • Vivement que cette compagnie puisse très bien marché. Celui qui a eu cette idée à prix réduit a vraiment réfléchi. Le marché existe belle et bien mais air Burkina ayant un monopole de fait sur l’axe a arnaqué sa clientèle ou du moins a ciblé les plus riche du pays sans penser aux effets d’économies d’échelles qui peuvent rapporter beaucoup. Il y a trop d’accident sur l’axe Ouaga-Bobo avec les autocars. Vive cette nouvelle compagnie je vous souhaite très longue vie au Burkina

  • Belle initiative, mais nous espérons que c’est pas de vieux appareils requinqués acquis en Europe de l’est.
    "Les coupeurs de route" auront du fil a retordre.
    Je vous souhaite bon vent et surtout courage.

  • J’espere que Pascal Tizahire a vu le Petit- Frere avant de lancer cette elle initiative, sinon c’est peine predue. Le Burkina des affaires gere les affaires de la famille du Burkina.

    • Bien vu le frère ! Espérons que le Petit-Frère ne vienne pas mettre frein une énième fois à un si beau projet !

    • Bonne question. Tant qu’une affaire marche, le Petit-Frère a sa part (par personne interposée bien sûr) ; tu es d’accord ou on te coule. N’est pas Daf........ n’est pas Afr.......?

    • trop tard, Pascal T, PDG de Copiafax Burkina, exécute avec EBOMAF la route Sinkansé-Tandjouaré au Togo. Ebomaf (PCA de Liz transport international, aussi présent dans l’aviation), selon vous, à qui ils rendent compte ? trop de similitude entre les deux non ? ouvrez l’oeil, et le bon. copiafaxburkina.com et n’oubliez jamais, google est votre meilleur ami

    • Salut
      Qu’est ce qui prouve que ce business n’appartient d’ailleurs pas au petit frère ? On a tout vu ici ! Il faut bien observer les choses !

    • Ah bon ! Donc le petit frere intervient dans les affaires aussi. Quelle gourmandise !

  • BRAVO M TIGAHIRE QUE DIEU T’AIDE POUR CE PROJET NOBLE

  • Très belle initiative !!! surtout sécurité, sécurité et sécurité...on le dira pas assez. Ayez des pilotes bien formés et entretenez vos avions. Nous sommes trop habitués au bricolage. Un avion, c’est pas un car, On veut pas de crash ici.

  • Bonne initiative. Félicitations et bonne chance aux promoteurs. Mais, mais que les autorités veillent à ce que cette compagnie respecte strictement les mésures de sécurité et reponde aux normes internationales meme si elle ne déssert que Ouaga-Bobo.

  • FELICITATION POUR L’INITIATIVE ET BON VENT A L’ENTREPRISE ;VOUS FAITES NOTRE FIERTÉ ;VOUS AVEZ TOUTES NOS BENEDICTIONS

    • Step by step ! vraiment une bonne initiative qu’on attendait depuis fort longtemps ! En esperant un jour que l’aeroprt Int de Bobo effectue aussi des vols internationaux precisement vers Dubai et Paris....

    • Espérons que cette fois ci c’est la bonne. L’initiative est vieile car on se rappelle que déjà depuis 2003 une compagnie l’avait lancé avec très peu de succès. Ceci dit, il faut feleciter et encourager ces bonnes volontés qui croient en leur pays. Espérons vivement que le Mr aura les coudées franches pour travailler.

    • Tous mes encouragements ,voici des initiatives qui font profiter un grand nombre d’individus.Que Dieu vous accompagne dans sa grâce.

    • Félicitations et bon courage. suis fière que ce soient des burkinabè qui détiennent la totalité des actions qui qu’ils soient ; une compagnie 100% burkinabè. la véritable indépendance passe par là.

  • Felicitations aux initiateurs. Que Dieur vous bénisse !

  • très belle initiative à encourager. il est temps que l’Afrique prenne son destin en main. On ne peut pas se développer quand les décision nous concernant sont prises à des milliers de km de nous.

    cependant, la rigueur et la bonne gestion doivent être combiner pour le succès à long terme de cette entreprise. surtout, que cette compagnie ne devienne pas le taxi des enfants du clan au pouvoir. que celui qui veut l’utiliser s’acquitte des frais de transport.

  • Bon vent à Colombe Airline. Reste à espérer que ça ne soit pas des avions "wôrô-wôrô" (pour emprunter le terme de nos frères ivoiriens).

  • Toutes nos felicitations a cette nouvelle compagnie ainsi qu’aux promoteurs. Que le ciel du Burkina leur apporte paix et prosperite pour le bonheur de nous tous.

  • le Burkina émerge maintenant.

  • Félicitations, c’était un sujet prévu, en particulier à destination de Bobo

  • Félicitations, c’était un sujet prévu, en particulier à destination de Bobo

  • Bon vent. Mais éviter ce qui se passe au Nigeria ou Congo

  • Bon vent à cette compagnie. Le promoteur a vu juste et a bien vu. L’axe Bobo - Ouaga est impraticable par la route à voiture. la compagnie marchera rien qu’avec les multiples déplacements de nos autorités politiques dans l’Ouest du Burkina Faso. En plus de nos autorités, il y a les opérateurs économiques et les bailleurs de fonds. Certains n’hésiterons pas à faire partir Madame aller - retour après une petite dispute conjugale pour la calmer. Les gos, je n’ai rien dit et vos maris n’ont rien lu et vous aussi également.

  • cela va permrttre à nous les pauvres de monter dans cet avion.longue vie à cette compagnie

  • Voici le Burkina qui va de l’avant, grâce aux bonnes idées et à la politique réaliste et réalisable de son Excellence Blaise COMPAORE ! Avec, sa volonté manifeste de nous conduire vers un paradis terrestre (Eden), il a crée toutes les conditions pour que l’émergence soit une réalité observable ! Vive Son Excellence Blaise COMPAORE, vive le Peule Libre du Burkina Faso

    • On dirait que El Hadj Yanogo est passé est passé dans le cabaret de Tantie Sabine avant de venir écrire "Vive le Peule libre du Burkina Faso". El Hadj même si tu es sous l’emprise du tchap, saches au moins que cette compagnie est une forme de blanchissement car tes amis en sont les premiers actionnaires non visibles.

  • Voici le Burkina qui va de l’avant, grâce aux bonnes idées et à la politique réaliste et réalisable de son Excellence Blaise COMPAORE ! Avec, sa volonté manifeste de nous conduire vers un paradis terrestre (Eden), il a crée toutes les conditions pour que l’émergence soit une réalité observable ! Vive Son Excellence Blaise COMPAORE, vive le Peule Libre du Burkina Faso

  • toutes mes félicitations, le progrès passe par de telles initiatives !

  • Vivement que ça dure.....et bon courage et bonne chance au promoteur

  • il y a plus de 2 ans Ariella Airlines annonçait déjà par voie de presse cette liaison à des prix pratiquement identiques, on connait la suite...
    Alors nous attendons la suite avec circonspection.

  • Visiblement il y a beaucoup de personnes qui ne savent pas que soixante mille (60.000) francs c’est le salaire mensuel de beaucoup d’autres Burkinabé. Enfin, à chacun son fardeau : aux riches, l’opulence, aux pauvres, la misère.

  • C’est ce que Thomas SANKARA avait pensé depuis longtemps ; il était vraiment en avance sur son temps ce Monsieur. Son projet consistait à faire de Bobo un aéroport international dans tous les sens du terme et cela allait développer le transport aérien interne puisque le centre d’affaire étant Ouaga. Malheureusement vous l’avez tué parce que pour ceux qui n’ont pas la mémoire courte, il avait même été dit que SANKARA voulait transférer la capitale à Bobo ce qui avait quelque peu irrité nos frères Mossis. Aujourd’hui on voit bien que ce n’était pas un projet irréfléchi ; on a beau vouloir ignorer le passage de ce Monsieur mais toutes les réalités lui donnent raison à nos jours. En ce moment au lieu que les retombées profitent à tout le peuple, ce sera les hommes du système et c’est ça le Burkina des COMPAORE.

  • Felicitation a l’opetrateur economique et bon vent. Seulement pour la security des passagers et de l’equipage a board il serait interressant de savoir la date de fabrication et de mise a circulation de ces appareils. C’est tres tres important...... Ici on connait des crashes d’avion toutes les annees (dont 1 recemment avec plus de 10 morts et l’annee passee c’etait un crash avec 163 personnes) en moyenne 2 crashs par an......

  • FÉLICITATION ET BON COURAGE. PLEIN SUCCÈS A VOUS DANS CETTE INITIATIVE QUI HONORE LE BURKINA FASO

  • Félicitation à l’opérateur et plein succès à lui. Mais bon d’avoir toujours à l’esprit ce que disent nos frères ivoiriens "Dans avion, il n’y a pas débrouiller". Alors, à bon entendeur...

  • kié photo d avion comme ça la moi je rentre pas dedan dès

  • Je vous souhaite une bonne chance et surtout du courage que Allah vous soutienne.

  • Félicitation Fada vous attend ne nous oublié pas.

  • Je vous souhaite une bonne chance et surtout du courage que Allah vous soutienne.

  • Bon envol à Colombe air-laines

  • Je me rejouis de la venue de cette compagnie dans le ciel Burkinabè ; c’est vraiment une aubaine pour les opérateurs économiques et même tous les autres usagers de l’axe Ouaga - Bobo de ralier les deux localités à temps reduit et surtout en toute quiétude. M’Ba Paul ne se verra plus dépouillé de ses sous par les braqueurs invétérés parce qu’il ne veut pas payer les frais de tranfert d’argent, les jugeant très élévés. Bref ! en tout cas on aura plus à s’assoir durant 5 à 6 heures de temps avec parfois des escales à n’en pas finir et dans l’insécurité totale, étant à la merci des humeurs des conducteurs. Bravo donc et bon vent à vous ; Mais au fait, qu’est devenue cette autre initiative d’une compagnie aérienne qui envigeait ralier les deux villes au prix de 15 000 francs en semaine et 14 000 mille francs CFA le week-end et dont le lancement avait été fait à coup de renfort de publicité en 2011 ?

  • La mains du pilote espagnol portée sur la tête en dit long et pourrait présager de choses pas bonnes.

    Dieu nous en garde !

  • Félicitations Gris-gris, et courage. Tu peux réussir.
    Ton professeur.

  • Belle initiative à saluer et à encourager. Le challenge sur la durée est certainement un grand défit. Au-delà du vol inaugural il serait intéressant de nous faire un zoom sur cette compagnie ( actionnariat, flotte, business plan....) qui s’aventure dans un secteur très difficile ou les marges sont tres faibles. Pour memoire Colombe Airline et Ethiopian Airline était choisis pour le transport des pelerins Burkinabe pour le HADJ 2013 mais ont été defaillantes ce qui a fait le bonheur du Saoudien Nass Airline. Avec l’enterrement d’Air Afrique, le manque de perspective de Air Burkina vendu à Aga Khan dont le métier de base n’est pas le transport aérien, il y’a lieu de féliciter le promoteur. Mais j’ai des inquietudes sur la viabilité à terme de la compagnie dufait que le transport aerien est un secteur tres tres difficile tres reglementés en matiere de licence ( personnel et avion) et de securité, demande de gros investissements et d’avoir une taille critique. Le challenge sur la durée est certainement un grand défit mais Bravo et beaucoup de courage à Colombe Airline pour vite devenir un Goliath car les Davids n’ont pas de longue vie dans ce monde du transport aerien assimilé à une insdustrie peu rentable mais indispensable pour l’economie mondiale.

  • Bienvenue Colombe Airlines ! Et surtout que Dieu vous donne longue vie ! Le developpement economique passe aussi par la.

  • Belle initiative ! Il est vrai que le promoteur se lance dans une aventure avec à la clé l’intention de faire des affaires, du profit. mais la desserte de Bobo est une vraie opportunité d’affaires, un second souffle pour la capitale économique. Mon souhait est que les autorités le perçoivent comme tel et soutienne la compagnie. Le Burkina est l’un des rare pays où il n’y a pas de vols domestiques. maintenant le vide comblé ! Bon vent à Colombe airline

  • Pour ma part je loue l’initiative et je demande à tous mes compatriotes de faire chacun son possible pour que cette initiative soit la première d’une longue liste. Oublions maintenant nos mauvais penchants(mesquinerie, jalousie, mauvaise langue, défaitisme, médisance...) et encourageons le frère comme nous pouvons. Le développement aussi c’est dans les mentalités ; pour ma part je mets le promoteur et ses associés sous la sainte protection et la bénédiction divine.

  • Courage aux promoteurs. Le prix est raisonnable. Comme il y’ aura de l’engouement ils vont faire grimper le prix après. Et hop, l’oiseau ne volera plus. Attention à la tentation du monopole.

  • Très belle initiative et félicitations à vous ! Comme les autres l’ont dit, ne négligez pas le côté sécurité. Faites les choses dans les règles de l’art. Où sont situés les locaux de la compagnie ?

  • C’est nul votre affaire !!!
    une telle initiative devait prendre en compte le grand OUEST. pourquoi ne pas lancer sur Gaoua, foncer sur Dédougou puis mettre le cap sur Ouaga. Réviser votre business pour prendre tout le monde en compte. !!!

  • Bonne arrivée à cette nouvelle compagnie qui permet de lutter en même temps contre le grand banditisme aulieu de prendre des millions pour prendre un car,nos commerçants feront mieux de penser à colombe.Du courage et surtout reste propre !!te mêle pas de la politique

  • Aucun numero de phone ou un site web ou joindre la compagnie pour reserver son billet d’avion.
    Un peu de serieux quand meme quand on fait des reportages publicitaires.

  • Félicitation à Pascal TEGAHIRE et ses compagnon pour la belle initiative ;pourvu que ca dure ,courage

    • Pourvu qu’ils soient de vrais avions à l’image des avions de Air France qui font moins de crash. si cette qualité y est je crois que on évitera les braqueurs sur nos routes

    • Bizare
      On dirait que ca marché. Les deux Ladji ont été multiplié par 0x0

    • Colonel, pour que ça dure, commence à aller prendre un billet A/R à titre d’encouragement. Merci.

  • Belle initiative. et bon vent. Mais j’aimerais savoir si le pas port est nécessaire pour effectuer ce voyage ?

  • Cette compagnie mourra de sa belle mort avant 6 mois (propos d’un averti). Le trafic (normal et ordinaire) entre Ouaga et Bobo concerne essentiellement une clientèle de bas et moyen revenus qui ne peut s’offrir le luxe de l’avion. Les déplacements de responsables administratifs et politiques ne sauraient être une opportunité stable, réaliste et crédible à moyen et long terme, dans notre contexte. Les choses marcheraient si Bobo était toujours la capitale économique du Burkina et abritait beaucoup de responsables et DG d’entreprises (clientèle potentiellement sûrs). Pour sûr, l’avion trouvera des passagers au départ de Ouaga (centre administratif, politique et économique du pays) ; mais dans le sens Bobo - Ouaga, il s’agira d’assurer le voyage retour des ouagalais ; ce qui est loin de pouvoir garantir une rotation et un taux de remplissage qui garantissent à cette société une rentabilité satisfaisante.

    • Et pourtant ! Cette compagnie a de bonnes chances de réussir. Je sais que Bobo abrite le siège d’une agence de la CEDEAO. Rien qu’avec les agents de cet organisme qui ont besoin de se déplacer tout le temps, la compagnie a déjà la moitié de ses clients. Il faut y ajouter ceux qui feraient le voyage dans les deux sens pour des affaires, des loisirs, pour raison de famille etc. Avec ce prix de billet raisonnable, la compagnie a un bel avenir ! Je suis optimiste.

  • Cette compagnie mourra de sa belle mort avant 6 mois (propos d’un averti). Le trafic (normal et ordinaire) entre Ouaga et Bobo concerne essentiellement une clientèle de bas et moyen revenus qui ne peut s’offrir le luxe de l’avion. Les déplacements de responsables administratifs et politiques ne sauraient être une opportunité stable, réaliste et crédible à moyen et long terme, dans notre contexte. Les choses marcheraient si Bobo était toujours la capitale économique du Burkina et abritait beaucoup de responsables et DG d’entreprises (clientèle potentiellement sûrs). Pour sûr, l’avion trouvera des passagers au départ de Ouaga (centre administratif, politique et économique du pays) ; mais dans le sens Bobo - Ouaga, il s’agira d’assurer le voyage retour des ouagalais ; ce qui est loin de pouvoir garantir une rotation et un taux de remplissage qui garantissent à cette société une rentabilité satisfaisante (nécessaire à la survie de cette Compagnie).

  • Merci aux promoteurs, grâce à cette nouvelle compagnie, je voyagerai assez souvent en avion. Merci encore

  • Vraiment cette initiative est à louer !Nous souhaitons longue vie à Colombe Airlines !Bon vent et Dieu les accompagne !

  • Très très Belle initiative. Avec ma 6V je consomme 25000fcfa de carburant allez simple ouaga-bobo, sans oublier le calvaire ouaga-boromo que Chantal et razel ont construit. Avec 60000fcfa je prend mon vol penard je descent a bobo, je gere mes mic et mes Mac, ni vu ni connu et je reviens tranquille a ouaga dormir au frais. En tout cas c’est une très belle initiative et je vous encourage a tenir bon même si le Francois national veut vous torpiller

    • peut être que c’est eux qui veulent torpiller François 1er parceque la compagnie lui appartient, eux n’étant que des faire valoir.........à méditer

  • Coupeurs de route bye bye !!! Moi je prends avion maintenant avec mes millions en poches. Bailelouuuuuu !!!!

  • Belle initiative et bon vent a cette compagnie !
    Mais Putain de Merde ! C’est qui ce journaliste ? Y a que les hommes d’affaires, les autorités politiques et administratives qui peuvent voyager en avion ou quoi ? "Les Autres Clients" que tu qualifies de "Lamda" c’est pourtant eux qui vont faire fonctionner la compagnie ; pas tes putains et voleurs de ministres..

  • Il n est pas fou l autorisation et la benediction viens du petit frere national

  • Voilà ce qu’il nous fallait

  • heiii djaaaa ! même mes cousins Sambla gagneront occasion de rentrer dans avion ! Yahwa ; Bravo les gars ; c’est déjà ça.

  • Qui m’a devancer dans mes projets ? Je cherchais du financement pour être le premier initiateur. Béni soit le Seigneur pour cette compagnie et ses acteurs. Que Dieu bénisse tous les passagers et protège chaque vol par le sang de Jésus.

    • MES CHALEUREUSES FELICITATIONS A MONSIEUR PASCAL TIGAHIRE !
      CE JEUNE P.D.G. A BEAUCOUP DE MERITE POUR AVOIR MONTE UNE COMPAGNIE AERIENNE DE LA TREMPE DE COLOMBE AIRLINES D’UNE PART MAIS SURTOUT POUR AVOIR MIS SUR PIED D’AUTRES SOCIETES NOTAMMENT COPIAFAX BURKINA, BURKINA LINE, ARPARI CAVO, COLOMBE DU SUD, EXTRACOR, AFRICA DRILL EQUIPEMENT.
      L’ESPACE UEMOA SERAIT DAVANTAGE VIABLE S’IL REGORGEAIT D’AUTRES PASCAL TIGAHIRE CREATEURS D’EMPLOIS ET DU COUP ACTEURS EFFICACES DE DEVELOPPEMENT.
      QUE LE SEIBNEUR GUIDE LES PAS DE M. LE P.D.G. PASCAL TIGAHIRE QUOTIDIENNEMNT DANS SES ACTIONS MANAGERIALES. BON VENT AU GROUPE TIGAHIRE !
      DE LA PART D’UN DE VOS EMPLOYES QUE VOUS DEVINEREZ CERTAINEMENT !
      CONGRATULATIONS MY PRESIDENT MANAGING DIRECTOR !

    • Pauvre Bissa, grâce a un gourounsi bon teint vous aller monter dans avion sans aller en Italie...Félicitation. Faut veiller à la qualité de la flotte et du personnel naviguant...Faut payer aussi bien salaire
      Bon vent !

  • cool bon marché

  • MES CHALEUREUSES FELICITATIONS A MONSIEUR PASCAL TIGAHIRE !
    CE JEUNE BURKINABE TRES ENTREPRENEUR EST VERITABLEMENT UN TRES GRAND MONSIEUR NON SEULEMNT POUR AVOIR MIS SUR PIED UNE COMPAGNIE AERIENNE DE LA TREMPE DE COLOMBE AIRLINES MAIS AUSSI ET SURTOUT POUR AVOIR MONTE PLUSIEURS AUTRES SOCIETES NOTAMMENT COPIAFAX BURKINA, BURKINA LINE, COLOMBE DU SUD, AFRICA DRILL EQUIPEMENT, EXTRACOR BURKINA ET ARPARI CAVO. L’ESPACE UEMOA SERAIT ECONOMIQUEMENT PLUS VIABLE S’IL REGORGEAIT D’AUTRES PASCAL TIGAHIRE CREATEUR D’EMPLOIS ET DONC ACTEURS EFFICACES DE DEVELOPPEMENT.
    QUE LE SEIGNEUR GUIDE CE GRAND PDG PASCAL DANS TOUTES SES ACTIONS MANAGEURIALES ET BON VENT AU GROUPE TIGAHIRE. DE LA PART D’UN DE VOS EMPLOYES QUE VOUS DEVINEREZ CERTAINEMENT !

  • TOUT D’ABORD MES VIVES ET CHALEUREUSES FELICITATIONS AU P.D.G. PASCAL TIGAHIRE !
    EN EFFET CE JEUNE P.D.G. A BEUACOUP DE MERITE POUR AVOIR MIS SUR PIED UNE COMPAGNIE AERIENNE DE LA TREMPE DE COLOMBE AIRLINES MAIS SURTOUT POUR AVOIR CREE D’AUTRES SOCITES DU RESTE TRES IMPORTANTES NOTAMMENT COPIAFAX BURKINA, BURKINA LINE, ARPARI CAVO, EXTRACOR BURKINA, COLOMBE DU SUD, AFRICA DRILL EQUIPEMENT ET QUE SAIS JE ENCORE !
    L’ESPACE UEMOA SERAIT DAVANTAGE VIABLE S’IL REGORGEAIT D’AUTRES PASCAL TIGAHIRE CREATEUR D’EMPLOIS ET DU COUP
    ACTEURS EFFICACES DE DEVELOPPEMENT.
    CONGRATULATIONS MY PRESIDENT MANAGING DIRECTOR !
    DE LA PART D’UN DE VOS EMPLOYES QUE VOUS DEVINEREZ.
    QUE LE SEIGNEUR GUIDE VOS PAS DANS VOS ACTIONS MANAGERIALES QUOTIDIENNES.

  • Brrrrrrrrrrrrrrrrrrrrvo pour cette initiative combien louable. L’avion reste le moyen de transport le plus sûr, mais aussi le plus rigoureux à tous les niveaux, même les bagages à main. Il n’y a pas marche en arrière, ni surpoids, ni s’arrêter au bord de la route pour changer un pneu, une courroie....Alors nos sociétés étant en proie à caser les parents et amis qui souvent n’ont ni expérience ou encore sans niveau alors c’est souvent un fiasco assuré après l’euphorie. Les compétences existent et souvent sous notre nez, il faut y mettre le prix et le respect. Je prie fortement les décideurs à y mettre la rigueur et tout ira pour le mieux, sinon même le crash au propre comme au figuré sera le moindre mal. félicitationnnnnn

  • Du courage aux promoteurs. Puissent Dieu et les mânes des ancêtres vous accompagner durablement. au moins qu’il puisse exister d’autres possibilités de rallier les villes intérieures en avion "en commun".

  • Bonjour,
    juste pour savoir si avec ce voyage j’aurai la possibilité de m’arrêter à Kokologo pour acheter des condiments pour ma famille. Autrement, je préfère aller à Bobo dans ma 2 chveaux...

  • grand merci pour cette belle initiative j’étais pressé de lire l’article au vu du titre "Ouaga-Bobo à petit prix" mais j’ai compris vite que ce n’était pas pour la majorité des burkinabè c’è pr ceux qui sont de la haute société. Je demande au promoteur de voir comment il peut penser à nous aussi car on a besoin d’être en sécurité l’or de nos déplacement entre évidemment pour notre bourse. Sinon 60.000 F Cè bien mais ce n’est pas à notre portée.

  • Je me demande si la mort de air Burkina est une mort naturelle... dans le même élan je me demande qui est vraiment le boss de ce business !

    • Hommage bien mérité au P.C.A. M. TIGAHIRE !
      Si en matière de création d’entreprises, chaque coin du monde a son maître, M.PASACAL TIGAHIRE est incontestablement le grand maître au pays de SON EXCELLENCE
      LE PRESIDENT BLAISE COMPAORE pour avoir à son arc SEPT GROSSES SOCIETES TOUTES VIABLES ECONOMIQUEMENT PARLANT.
      Ce jeune P.C.A., VERITABLE EXPERT EN ORGANISATIONS ET STRUCTURES en la personne de
      M. TIGAHIRE a sans aucune forfanterie une place dans les grands amphithéatres universitaires afin d’inculquer son savoir faire je veux nommer son immense expertise aux étudiants des UFR GESTION. Aujourd’hui je me demande d’ailleurs ce
      qu’attendent les RECTEURS PRESIDENTS DES UNIVERSITES FRANCOPHONES DE LA SOUS REGION pour hisser au rang de DOCTEUR HONORIS CAUSA NOTRE CHER TIGAHIRE NATIONAL
      afin que les UNIVERSITES AMERICAINES ASIATIQUES OU EUROPEENNES ne le fassent à leur place. En ce qui me concerne je n’ai jamais rencontré un jeune promoteur économique de la sous région ayant autant investi que M. TIGAHIRE dans des secteurs aussi riches que variés notamment le génie civil, l’achat et la revente
      de l’or, le transport terrestre et tout récemment aérien et que sais je encore !
      VIVE LE BURKINA FASO ET QUE DIEU GUIDE POUR TOUJOURS LES PAS DE M. LE P.C.A PASCAL TIGAHIRE !

  • il faudrait aussi un train rapide entre Ouaga et Bobo qui couterait 30 000 aller retour avec restaurant bar television à bord et de bons fauteuis et very clean
    ce train ne s’arrèterait qu’à Koudougou. il mettrait au maimun 4heures, pas de braquage possible ; plus securisé que l’avion ; plus de bagages

    Sitarail devrait y penser

  • courage tout simplement que nos autorités bouge surtout pour l’initiative

  • Merci à tous ceux qui saluent l’initiative et merci à ceux également qui expriment à haute voix leurs inquiétudes. D’abord la situation de la compagnie : le siège est à 2 encablures du stade municipal de Ouaga à côté de DSK. On peut joindre la compagnie aux numéros suivants : 50 40 27 28 /29 et une agence se trouve également à l’aéroport. je voudrais rassurer tous les usagers que les avions obéissent aux normes très strictes de l’aviation internationale (visites périodiques, heures de vol, qualifications des équipages ....), la sécurité est un des engagements majeurs de la compagnie. Pour ce qui est des prix la semaine promotionnelle va du 7 au 13 pour un aller / retour à 50 000 francs cfa, après ce sera 60.000 f pour tout le reste du temps. Rassurez vous, la compagnie travaille dans la durée et tient à relever le défi combien difficile du transport aérien dans un pays émergent comme notre cher Faso. Nous irions bien à Gaoua ou à Diébougou si ces buvards de rouge voudraient bien bitumer leurs pistes atterrissage s’il y en a !!! Enfin pour toute information , allez à la source .

    • C.Com. ,
      Comme tout le monde j’ai salué votre initiative mais l’amateurisme dans vos réactions et prises de décisions dans la gestion du problème du Mercredi 16 Octobre me fait énormement douter de votre professionalisme....
      Vous devez revoir votre politique managériale car il ya énormement de failles...

      Vous saviez depuis la veille qu’il ya avait un problème avec l’unique avion disponible actuellement et que les chances de le résoudre pour le lendemain étaient faibles,
      Vous deviez donc avoir votre réunion de crise dès cet instant afin de décider de ce qui devait être dit et fait parrallèllement au niveau de Bobo et Ouaga. Une proréactivité vous aurez permis de mieux gerer cette crise depuis l’acceuil des passagers à la proposition et mise en oeuvre d’une solution alternative....

      Dans ce cas malgré le mécontentement on aurait pu comprendre mais là....Je fais parti des passagers qui devaient atterir à 8h30 le mercredi à Bobo Dioulasso pour prendre service "avec un petit retard" mais qui sont arivés à Bobo à 15h30 à bord d’un car qui a passé plus d’une heure en panne à Boromo....
      A l’aéroport depuis 6h30 ce n’est qu’a 9h que nous avons quitté Ouaga à bord d’un bus.
      Si nous avions eu les bonnes info et surtout si nous n’avions pas pris le risque d’attendre comme vous nous l’avez demandé (contrairement à d’autres plus malins qui sont partis dès qu’ils ont appris qu’il ya avait un "problème technique" ) nous aurions même pu rattraper les bus de 7h30 et être à bobo vers 12h30....

      Bref, je ne suis pas sure que je prendrais le risque de renouveller cette expérience vu les dommages collatéraux que cela m’a causé mais bonne chance à vous !!!

  • Mais où sont situées les agences de la compagnie à Bobo et à Ouaga ? quels sont leurs contacts ?

  • Belle initiative.Félicitation et courage au groupe.

  • Pourquoi ne pas profiter du 11 Décembre 2013 inaugurer la ligne Ouaga - Dori ?

    Je suis sûr que ça marchera.

    Bonne initiative et bon vent à vous

  • Est ce que quelqu’un a des information sur l’accident que l’ATR72 de Helitt a eu à l’Aeroport de Ouagadougou. Quel est l’etat actuel de l’avion ?
    merci d’envoyer les info à Olivier, omrouach@gmail.com

  • Bonjour j’aimerais savoir si l’avions est toujours en marche ???

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés