Qualité de carburants et lubrifiants : Total Burkina inaugure un laboratoire d’analyses « ultra-moderne »

dimanche 6 octobre 2013 à 23h50min

La direction générale de Total Burkina a convié ses partenaires, ce 04 octobre 2013, sur le Campus universitaire de Kamboinsé de 2iE. Non pas pour des cours ou des travaux pratiques, mais pour l’inauguration de son laboratoire d’analyses de carburants et lubrifiants en service. Ce joyau « ultra-moderne », unique en son genre en Afrique de l’Ouest, à en croire ses promoteurs, permettra aux acteurs du secteur minier et des travaux publics de bénéficier, directement à Ouagadougou, de services exhaustifs et des résultats particulièrement rapides. Les équipements de cette infrastructure ont nécessité des investissements de 500 millions de francs CFA.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Qualité de carburants et lubrifiants : Total Burkina inaugure un laboratoire d’analyses « ultra-moderne »

Le Burkina est un pays en plein boom minier et ses acteurs miniers sont extrêmement sollicités en termes d’utilisation de leurs engins, de leurs machines. Ils ont donc besoin de s’assurer de la qualité des carburants et lubrifiants qu’ils utilisent. Cela doit passer par des analyses approfondies de ces différents produits dans des laboratoires bien équipés avec du personnel suffisamment bien formés. Jusque-là, le Burkina n’en disposait pas, obligeant ces acteurs à recourir aux services d’autres pays. Mais, tout ça devrait relever désormais du passé, avec l’inauguration ce 04 octobre 2013 d’un Laboratoire d’analyse de carburants et lubrifiants en service par Total Burkina.

Implanté dans un environnement de recherche et d’excellence, au sein du technopole 2iE, ce laboratoire équipé d’appareils ultra-modernes permet de faire, directement à Ouagadougou, des analyses fiables de lubrifiants en service à travers la plateforme Total ANAC, ainsi que des analyses de carburants complètes utilisés par véhicules et gros engins. Ce joyau technologique constitue donc une aubaine pour les entreprises minières et autres entreprises de travaux publics (BTP) basées au Burkina et même en dehors. Car, avec la possibilité de contrôler sur place la qualité des carburants utilisés, ces entreprises réduisent du coup les coûts d’exploitation tout en optimisant la maintenance des parcs de leurs véhicules et engins. Les débouchés étant là, Total Burkina entend bien en profiter C’est pourquoi, ses premiers responsables n’ont pas hésité à casser la tirelire (500 millions de francs CFA) pour investir dans l’équipement de ce laboratoire qui est «  le premier laboratoire d’analyse de carburants et lubrifiants aussi sophistiqué et aussi moderne en Afrique de Ouest », a en croire le directeur général de Total Burkina, Olivier Lassagne.

Rapidité et efficacité des analyses

Equipé de matériel technique de pointe, ce laboratoire permettra à ses utilisateurs de d’être renseignés dans des délais très courts, de 24 à 48h, sur la qualité des produits qu’ils utilisent, leur état de détérioration. Toute chose qui leur permettra de réaliser des économies, en réduisant les coûts d’exploitation et en optimisant la maintenance des parcs de véhicules et engins.

Cette plateforme ANAC donne aux clients de Total Burkina la possibilité de faire les analyses suivantes :
- en ce qui concerne de la qualité du carburant, ce laboratoire offre la possibilité d’analyses de : la viscosité, la spectrométrie, le comptage des particules, la présence d’eau, la densité, le point éclair et le taux de souffre.
- Pour ce qui est des lubrifiants, il permet d’analyser : la viscosité, la spectrométrie, le comptage des particules, la mesure du TBN/TAN, la détermination de présence d’eau, la détermination du point éclair, la détermination des suies.

Le laboratoire ANAC s’inscrit dans le cadre du partenariat qui lie 2iE à Total Burkina. Un partenariat qui concerne les domaines de l’éducation, la recherche, la coopération sur les nouveaux produits et services. C’est pourquoi, il est logé au sein du technopole de cet institut. Compte tenu de ce partenariat, le site de 2iE pour abriter ce laboratoire était une évidence, a laissé entendre le directeur général de Total Burkina, Olivier Lassagne. « Le technopole qui est dédié à la recherche, à l‘excellence, ça nous semblait légitime de choisir cet emplacement pour implanter ce laboratoire qui va permettre de fournir un service d’analyse pour le carburant et pour le lubrifiant qui un service d’excellence pour tous nos partenaires industriels, miniers, travaux publics », affirme-t-il. «  Au-delà des possibilités offertes de le visiter et éventuellement de bénéficier de son matériel ultra-moderne dans le cadre des projets de recherche, le laboratoire accueillera des stagiaires en cours de formation à 2iE  », a ajouté le patron le patron de Total Burkina.

Moussa Diallo

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés