Programme d’Appui au Développement Sanitaire (PADS) : Le droit de réponse du Coordonnateur Charlemagne YODA.

jeudi 26 septembre 2013 à 16h16min

Suite à notre baromètre de cette semaine reprenant une information de notre confrère Zoodomail et mettant en cause M. Charlemagne YODA, coordonnateur du PADS, nous avons reçu de l’intéressé le droit de réponse ci-dessous adressé à Zoodomail et dont nous sommes ampliataire.

Programme d’Appui au Développement Sanitaire (PADS) : Le droit de réponse du Coordonnateur Charlemagne YODA.

A Monsieur le Directeur de publication de ZOODOMAIL.COM,
C’est avec une grande surprise que j’ai lu dans votre édition du 23 septembre 2013 et sous le titre « Transparence au niveau des appels d’offres : Le PADS doit revoir sa copie », écrit par monsieur T.A. que, je cite « Le PADS (Programme d’Appui au Développement Sanitaire) a maille à partir avec certains de ses bailleurs de fonds, notamment la Banque Mondiale et le Panier commun des bailleurs de fonds (UNICEF, KFW, AFD etc.)

La raison serait qu’elle force envers et contre toute logique pour octroyer deux importants marchés d’imprimerie à des sociétés dont c’est loin d’être le métier primo et de surcroit sont exagérément beaucoup plus chers que des imprimeries de la place réputée et reconnue » fin de citation.
Votre article a été relayé par votre confrère du lefaso.net qui est allé plus loin en me nommant personnellement comme auteur d’indélicatesses autour des marchés publics.

Pour éclairer vos lecteurs et ceux de votre confrère, je me permets de vous adresser la présente en guise de droit de réponse.
Tout d’abord, je voudrais rassurer vos lecteurs que le PADS n’a aucun problème avec aucun de ses bailleurs de fonds.

Ensuite, le PADS comme son nom l’indique est un programme de développement, et comme tous les projets et programmes de catégorie B du Burkina Faso, il ne dispose pas d’une commission d’attribution des marchés publics en son sein, ce qui signifie que son coordonnateur ne peut se prévaloir d’aucune autorité pour gérer des appels d’offres.

Les marchés initiés par le PADS pour le compte des structures sanitaires, sont évalués et attribués par la Commission d’attribution des marchés du Ministère de la santé dont la composition est conforme à celle prévue par l’article 19 du décret n° 2008/173/PRES/PM/MEF du 16 avril 2008 portant règlementation générale des marchés publics et des délégations de service public. Le représentant du PADS dans cette commission n’est que rapporteur.

Me référant enfin, aux préoccupations objet de l’article de monsieur T.A. qui cite deux marchés d’imprimerie publiés dans les quotidiens d’information de la Direction Générale du contrôle des marchés publics et des engagements financiers du Burkina (N° 1060 et N° 1066), je voudrais juste rappeler que les dits marchés ont fait l’objet de plaintes déposées auprès du Comité de règlement des différents (CRD) de l’autorité de régulation des marchés publics (ARMP) qui en sa séance du 14 août 2013 a rendu sa décision qui confirme les résultats provisoires publiés. Je tiens à votre disposition tous les documents y afférents. Je reste également disponible pour des informations complémentaires.

Comptant sur votre bonne compréhension, je vous prie d’accepter, Monsieur le Directeur de publication, l’expression de ma parfaite considération.

Jean Charlemagne YODA

Coordonnateur du PADS
Officier de l’ordre national

Ampliations :
- lefaso.net

Messages

  • ok de toute les façon il n y pas de fumé sans feu

    • Que ce soit le PADS directement ou le Ministère de la santé, c’est bonnet blanc et blanc bonnet. Moi j’ai pu voir les résultats de ces appels d’offres dans les revues des marchés publics citées en référence (N°1060 du jeudi 25 juillet 2013, et N°1066 du vendredi 02 août 2013) et j’invite les gens à aller voir pour que chacun se fasse une meilleure opinion. Ce qui m’a frappé tout de suite c’est une sorte de similitude entre les deux résultats : chaque fois, tous les autres concurrents sont déclarés non conformes sauf un seul qui est toujours déclaré comme conforme, et comme par hasard, c’est toujours le plus cher qui est retenu. En plus les arguments avancés pour éliminer certains soumissionnaires sont légers. Par exemple : "Non-conforme parce que la lettre d’engagement est adressée à la Présidente de la commission d’attribution des marchés du ministère de la Santé" et non au Ministère de la santé tout court. C’est ahurissant ! Qu’est-ce qui coûte à la commission de demander à ce candidat de rectifier sa lettre puisqu’il est moins cher et peut tout à fait faire le travail ? Dans tous les cas, même quand on va au marché, on discute POUR ACHETER AU MEILLEUR RAPPORT QUALITE/PRIX ! Comment voulez-vous qu’on ne soupçonne pas des deals surtout quand la différence est de 80 000 000 FCFA pour des arguments aussi légers ? Si l’argent devait sortir directement de leur poche, est-ce qu’ils auraient agi de la sorte ? Les bailleurs utilisent l’argent de leurs contribuables pour nous aider. Gérons-le parcimonieusement parce que ce sont des gens qui se privent pour nous. C’est scandaleux !!!

  • Vous voyez dans ce pays là lorsqu’on est pas attributaire d’un marché on crie au loup, au voleur et j’en passe. Dans une compétition il y a surement des gagnant et des perdant et d’ailleurs on gagne pas toujours. Don le certain TA remettez vous en cause et la prochaine fois revenez avec un dossier en béton pour postuler lesdits marchés

  • ok de toute les façon il n y pas de fumé sans feu l ARMP est aussi complice de cette affaire l

  • .Attention à la verité du llion !!! d’ailleur même ON n’a rien compris dans votre ecrit "droit de reponse"..vous êtes resté dans le flou-total.Faut pas chercher à nous embrouiller, on se connait dans ce pays là !

    • Il n’y a pire aveugle que celui qui ne veut pas voir, tu ne peux rien comprendre à son droit de réponse. Je ne connais pas ce monsieur, on l’accuse de fraude dans des passations de marchés, il explique par A + B qu’il n’est pas mêlé aux passations de marchés. On a pas besoin d’être intelligent pour comprendre cela. Mais cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas eu fraude, nous savons tous que les marchés publics sont depuis une affaire de copains et et de coquins.

    • T’as pas le niveau ou quoi ? Le droit de réponse est pourtant clair ? Tu n’es peut-être pas d’accord avec ses arguments, mais dire que c’est flou, non.

  • Ne hâblez pas les gens avec cette réponse Mr YODA.si vous êtes vraiment propre comme vous le dites,comment peut-on comprendre que le PADS livre des motos yamaha KAIZER V80 (achétées a plus d’UN MILLION l’unité) en lieu et place des yamaha V80 de CFAO à des districts sanitaires.Je n’ai rien contre une marque mais ces yamaha KAIZER ne peuvent pas résister 6 mois dans un CSPS pour les activités.De toute façon si vous êtes clean,vous n’avez pas à répondre aux journalistes.Attendez tranquillement que l’ASCE vienne voir.c’est tout.

    • Belle remarque, j’ai vu ces motos dans beaucoup de districts, vous êtes tous coupables par votre silence. Sur les bordereau on livre des YAMAHA V80 DIACFA (autour de 1 300 000 frcs) et en réalité on livre des mate KAIZER (autour de 400 000 frcs). Tous les directeurs régionaux, médecins chefs de districts et responsables de formations sanitaires qui réceptionnent ces motos sont coupables.

  • Merci pour le droit de reponse mais saches que la gestion de cette boîte n’a jamais été clean. Si je comprend bien, la commision d’attribution est celle du ministère de la santé non celle du PADS donc le deal serait de la responsabilité du minist-re de la santé.

    • Puisque le pays a un ministère de l’économie et des finances pétris d’expériences, pourquoi ne pas reverser purement et simplement ce soit disant PADS à ce ministère spécialisé en gestion et suivi des finances ? ou à défaut confier le poste de coordination aux techniciens pétris d’expériences dudit minitère.

  • bravos mr YODA
    félicitation pour vos éclaircissements qui apportent de la lumière aux lecteurs.
    j’espère et souhaite que beaucoup de structures emprunte vos pas pour répondre à certaines allégations dont les raisons sont parfois inavoué.
    Ne vous connaissant pas et ne connaissant pas les dessous,
    Je vous souhaite de pouvoir toujours répondre avec vérité et preuve à toutes allégations qui essayerais de porter ateinte à votre intégrité.

  • Messieurs les journalistes, s’il vous plaît, allez y à la source pour nous donner des informations fiables au lieu de rapporter des rumeurs qui portent préjudice à des honnêtes citoyens. Imaginer le nombre de personnes qui ont lu déjà ces ragots et qui accusent automatiquement ce monsieur. Imaginer vous le mal que ça fait ?
    Soyez professionnels, et n’utiliser pas les moyens de communication dont vous disposer pour régler vos comptes avec les autres. Sans rancune...

  • Moi je souhaiterai que nos chefs de publication soient encore plus professionnels en se rassurant des informations qu’on leur transmet avant de les publier.Surtout au niveau des marchés au Burkina les procédures ainsi que les voies de recours sont connues et que personnes ne peut tromper l’autre.L’ARMP est la et si vous recevez un écrit rassurez vous au niveau de ces structures avant de publier quoi que ce soit,ça y va de votre crédibilité aussi.Sinon qu’un coordonnateur à mon sens ne fait pas parti des commissions d’attributions ?Merci de nous tenir toujours informé et bon couragE.

  • Ce n est pas clair ! c est suspect ; L AUTORITE de contrôle d ETAT doit faire un détours labas ; il aussi le projet de construction des csps il semble que cest bizarre labas aussi

  • Cherchez le CV de ce monsieur et vous aurez la réponse à tout. Il dirige le plus gros projet du ministère de la santé pourquoi et par qui ? le Faso a mal en sa gouvernance.

    • Merci mon frère, j’ai vu son CV, son seul crime, c’est de ne pas être un médecin et de diriger le plus grand projet au ministère de la santé.

  • Il faut reconnaitre que nos journalistes manquent parfois d’expériences et de professionnalisme. Ils sont tellement pressés qu’ils racontent parfois des inepties sur la tête des gens. Le comble c’est qu’on a pas de journalistes spécialisés, tout le monde traite de tout sans savoir exactement de quoi il s’agit vraiment. Ailleurs, il y a des journalistes spécialisés dans chaque domaine de la vie (économie, droit, culture, finances, santé......) et qui possèdent une formation dans le domaine à même de comprendre ce qui est en face. Je parle parle parce que j’ai été moi aussi victime de ces déclarations péremptoires mais précipitées et non fondées et j’avoue que c’est écœurant de voir que quelqu’un a le courage de rendre publiques des informations dont il n’a pas les tenants et les aboutissants. C’est à vous de revoir votre copie !!!!!!

  • merci pour cette réaction
    Pour le CRD, c’est une véritable mafia, les plaignants n’ont presque pas droit à la parole et le CRD décide généralement confirme les résultats
    tout cela sent l’odeur de corruption sinon comment comprendre que de fois plus de 12 dossiers soient programmés en une séance de 2 à 3 h. c’est dire que la décision est connue d’avance en fonction des dessous de table

    • Bonjour chevalier
      J’espère que vous savez de quoi vous parlez. Les marchés publics, on en parle que si on s’y connaît et qu’on maîtrise les textes. quittez dans ces délations. courage à vous

  • Du courage mon frère dans ton poste. un baton cassé dans tes roues.
    Les jaloux vont maigrir

  • Nos écrivains ne sont plus crédibles. Il faut faire des études en journalisme d’investigations. Quelle souffrance !!!

  • OK M.YODA. Votre réponse semble semble claire. Elle est courtoise. Que le journaliste qui a donné cette information apporte maintenant la preuve contraire. Je pense que des accusations d’une telle gravité ne doivent pas être balancées sans en avoir la preuve. Qu’il nous apporte cette prevue maintenant. S’il y parvenait, alors il aurait fait un travail sérieux et credible. A défaut, qu’il se ressaisisse.

    • HUUM ! Moi franchement je suis jaloux de ce monsieur. Je voudrais etre a sa place. Mon Dieu, Pourquoi lui et pas moi.

    • Courage M. YODA, ton droit de réponse est clair. Ne rentre pas dans ce ping pong avec ces journalistes amateurs. Je pense que les autorités ont pris note et je sûr que la vérité triomphera. je suis convaincu que le nommé TA ne connait rien en matière de procédures de marchés publics et qu’il s’est basé sur des rumeurs.

    • C’est toujours suspect. Il a certainement quelque chose à se reprocher. Ceux qui le défendent, cherchez à vous informer auprès de qui de droit. Vous verrez certainement que ce monsieur n’est pas aussi propre qu’il le prétend. Au Faso, quand on veut dire ce qui ne va pas, on vous traite de jaloux, d’aigris et j’en passe.

    • Aux journalistes burkinabès, je voudrais dire de prendre conscience de l’arme de destruction massive dont ils disposent à travers leurs écrits.
      Je ne connais pas ce Mr, ms j’estime que T.A n’a vraiment pas fait preuve de professionnalisme. Arretez de faire du sensationnel rien que pr vs faire lire.

      Si vs portez des accusations aussi graves contre une personne, faudra prendre le soin d’investiguer véritablement. Ainsi donc vs rendrez grand service à la nation, tout en préservant de jetter en pature des personnes qui peut être sont honnêtes. A défaut de preuves abstenez, vs ms ne faites pas comme le Burkinabè lambda qui se borne à dire lorsqu’il n’a plus d’arguments QU’IL N’Y A JAMAIS DE FUMEE SANS FEU !!!

    • Mme, personne n’interdit personne de dénoncer des malversations dont elle a RÉELLEMENT les preuves. Ce que Zonzon dit, c’est que le journaliste nous apporte la preuve de ses accusations. Si vous en avez, publiez-la !!!!!!!!

    • quand on ignore les procédures d’attribution des marchés du PADS on la boucle au lieu de jouer au mauvais perdant.Chaque jour que dieu fait il ya des gens et structures honnêtes qui postulent aux appels d’offre du PADS et il ya toujours des gagnants et perdants .Il n’est écrit nulle part que seuls les propriétaires d’ imprimerie peuvent postuler à un marché d’impression on demande simplement d’apporter la preuve que vous pouvez faire le travail, et quand il parle d’imprimeries reconnues et réputées je lui rappelle qu’en matière d’appel d’offre la reconnaissance et la réputation doivent être traduites en termes de marchés similaires exécutés dans des conditions définies dans le DAO.
      La loi a prévue des mécanismes de réclamation pour ceux qui ne sont pas d’accord ou qui ont été lésé lors de la procédure d’attribution .l’offre la moins disante n’est pas un critère essentielle d’attribution si l’offre est exagérément bas n’oubliez pas que la commission d’attribution est constituée d’hommes et de femmes qui ont de l’expérience en la matière, Tout n’est peut etre pas parfait au niveau des marchés publics mais arrêtons de discréditer et de diffamer ceux qui font leur travail.

    • les journaleux sont tjrs la cause de certaines de fausses rumeurs. ils retorquent que la vérité ne se vend pas. ils préfèrent raconter des histoires au risque de nuire de façon considérable et jamais à une personne ne serait- ce que pour se vanter d’avoir un scoop et d’avoir levé un lièvre et pouvoir leur torchon. honte à vous !!!!

    • toi Mme Ouédraogo, qu’est-ce tu en sais de l’honnêteté ? Tu dis comme si toi même tu l’étais. Mon œil ! aigrie et jalouse. Tu veux dire aussi que les Guiro sont aussi propres que leur président ? Si tu ne connais pas l’histoire de la malpropreté au Faso, remonte à ses origines pour mieux comprendre cela.
      Tu crois que c’est pas rapport a Charlemagne Yoda seul qu’on veut lutter contre la corruption ? Si il est malpropre comme tu le dis, je suis d’accord que les journalistes dénoncent cela et lutter contre. Cependant, il faut d’abord commencer par ceux qui ont installé cette malproprété dans ce si cher pays , autrefois intègre ; autrement, il faut éradiquer le mal en le combattant par sa racine. Une fois de plus jalouse là.

  • il y a trop d’aigri au burkina qui ne savent que salir.
    Pitié

  • Bonjour a tous, en fait la vérité est que WATAM KAIZER non seulement il fournit des motos de mauvaise qualité et vulgairement contrefaite et masqué en label YAMAHA, mais use a tout temps de ses relations en envoyant son zbir un certain Mr SANA (un vrai escrocs puisque qu’il empoche plus de la moitié de ce qu’il est sensé remettre ) afin de gerer l’attribution a l’avance...contre des grosses sommes qui en fin de compte font que les decideurs qui sont souvent de simple agent qui forme la comission d’analyse et qui analyse sur la base de ce qu’il vont empocher bien sur ne se souciant meme pas une seconde qu’ils ont le devoir de servir honnetement le pays. En fait ils sont eux aussi a leur tour tous pourris jusqu’au os, puisque depuis plus de 20 ans nous n’avons jamais entendus un seul fonctionnaire révoqué pour ce genre de chose, donc l’impunité encorage et c’est comme ca partout partout partout.
    En tout cas je comprend que ce sont les affaires, mais l’état devrait aussi etre soucieux des dépenses...quand meme ce ne’st pas les milliards de Quatar que nous détenons dans notre pays. Heureusement qu’il y a toujours des gens dans le pays honnete qui, peut etre accepterait des cadeaux mais pourvu que les produits fournis soit d’excellente quanlité.
    Que Dieu éclaire ces responsables afin de mieux gerer les fonds du pays qui je le repete n’est pas le Quatar...
    Enfin c’est la gangraine qui se propage partout...c’est tres malheureux.

  • Mr Yoda, je vous souhaite beaucoup de sérénité dans vos nouvelles fonctions. Vos ennemis ne vous feront jamais de cadeaux et sachez que vous en avez. Je prie pour que le Seigneur vous donne toujours les moyens d’exécuter au mieux vos fonctions comme vous l’avez fait dans vos postes passés. Il faut que les Burkinabè grandissent en ne voyant pas la corruption partout. Il faut vraiment arrêter de porter préjudice aux gens sans apporter la preuve de leur culpabilité.

  • Merci pour cet éclaircissement ! Vraiment nos journalistes doivent se spécialiser ! on a que des journalistes "fourre tout" des "généralistes" qui ne peuvent pas faire un travail hautement professionnel ! y’en marre des rumeurs, des ont dit qui ternissent l’image des braves citoyens qui suent matin et soir pour conduire les différents projets à termes en dépit des procédures longues et compliquées des bailleurs de fonds !

  • BIEN DIT MR LE COORDONNATEUR. VOUS MEME VOUS SAVEZ D’OU VIENNENT CES COMMERAGES : L’OPPOSITION, TOUJOURS L’OPPOSITION DANS SA STRATEGIE DE POURRISSEMENT DE LA SITUATION. CE QUE VOUS AVEZ DIT EST CLAIR ET NET. POINT FINAL. COURAGE A VOUS

  • Au delà de ce tire croisé, je respecte l’esprit de maturité et de courtoisie de l’auteur de ce droit de réponse. Pour clarifier cette situation, il faut que les structures de contrôle se saisissent de ce problème. et nous situer clairement

  • Je crois que ce monsieur à fait une erreur en répondant à ces gens. Ici au faso des que tu occupes un poste évités de ragréer à tes côtés car c’est plein de jaloux et de mesquins. Courage à ce monsieur.
    Certains journalistes sont de la vermine ils vous attaquent pour avoir quelque chose cela est aussi connu

  • Quand on a raison ,on n’a pas besoin de se cacher derrière un pseudonyme . La sortie du Monsieur du PADS est très clair ; on veut le noyer dans un gobelet d’eau c’est pas malin.
    C’est connu aussi dans ce pays que ce sont ceux qui ne sont pas à jour de leur dossier qui cri chaque fois au scandale.C’est aussi l’incivisme ; mettons nous d’abord en règle vis-à-vis de l’Etat..

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés