Programme d’Appui au Développement Sanitaire (PADS) : Le droit de réponse du Coordonnateur Charlemagne YODA.

jeudi 26 septembre 2013 à 16h16min

Suite à notre baromètre de cette semaine reprenant une information de notre confrère Zoodomail et mettant en cause M. Charlemagne YODA, coordonnateur du PADS, nous avons reçu de l’intéressé le droit de réponse ci-dessous adressé à Zoodomail et dont nous sommes ampliataire.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Programme d’Appui au Développement Sanitaire (PADS) : Le droit de réponse du Coordonnateur Charlemagne YODA.

A Monsieur le Directeur de publication de ZOODOMAIL.COM,
C’est avec une grande surprise que j’ai lu dans votre édition du 23 septembre 2013 et sous le titre « Transparence au niveau des appels d’offres : Le PADS doit revoir sa copie », écrit par monsieur T.A. que, je cite « Le PADS (Programme d’Appui au Développement Sanitaire) a maille à partir avec certains de ses bailleurs de fonds, notamment la Banque Mondiale et le Panier commun des bailleurs de fonds (UNICEF, KFW, AFD etc.)

La raison serait qu’elle force envers et contre toute logique pour octroyer deux importants marchés d’imprimerie à des sociétés dont c’est loin d’être le métier primo et de surcroit sont exagérément beaucoup plus chers que des imprimeries de la place réputée et reconnue » fin de citation.
Votre article a été relayé par votre confrère du lefaso.net qui est allé plus loin en me nommant personnellement comme auteur d’indélicatesses autour des marchés publics.

Pour éclairer vos lecteurs et ceux de votre confrère, je me permets de vous adresser la présente en guise de droit de réponse.
Tout d’abord, je voudrais rassurer vos lecteurs que le PADS n’a aucun problème avec aucun de ses bailleurs de fonds.

Ensuite, le PADS comme son nom l’indique est un programme de développement, et comme tous les projets et programmes de catégorie B du Burkina Faso, il ne dispose pas d’une commission d’attribution des marchés publics en son sein, ce qui signifie que son coordonnateur ne peut se prévaloir d’aucune autorité pour gérer des appels d’offres.

Les marchés initiés par le PADS pour le compte des structures sanitaires, sont évalués et attribués par la Commission d’attribution des marchés du Ministère de la santé dont la composition est conforme à celle prévue par l’article 19 du décret n° 2008/173/PRES/PM/MEF du 16 avril 2008 portant règlementation générale des marchés publics et des délégations de service public. Le représentant du PADS dans cette commission n’est que rapporteur.

Me référant enfin, aux préoccupations objet de l’article de monsieur T.A. qui cite deux marchés d’imprimerie publiés dans les quotidiens d’information de la Direction Générale du contrôle des marchés publics et des engagements financiers du Burkina (N° 1060 et N° 1066), je voudrais juste rappeler que les dits marchés ont fait l’objet de plaintes déposées auprès du Comité de règlement des différents (CRD) de l’autorité de régulation des marchés publics (ARMP) qui en sa séance du 14 août 2013 a rendu sa décision qui confirme les résultats provisoires publiés. Je tiens à votre disposition tous les documents y afférents. Je reste également disponible pour des informations complémentaires.

Comptant sur votre bonne compréhension, je vous prie d’accepter, Monsieur le Directeur de publication, l’expression de ma parfaite considération.

Jean Charlemagne YODA

Coordonnateur du PADS
Officier de l’ordre national

Ampliations :
- lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés