De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

mardi 24 septembre 2013 à 23h05min

Le projet de mise en place du Sénat continue de susciter des réactions. A travers les lignes qui suivent, un citoyen donne son point de vue sur la question. Il s’insurge notamment contre les arguments de ceux qui rejettent la seconde chambre. Pour lui, chaque pays a ses réalités et doit être son propre modèle.

De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

La question de la mise en place de la deuxième chambre (Senat) du Parlement dans notre pays continue de faire couler beaucoup d’encre et salive. Depuis la révision constitutionnelle intervenue en Juin 2012, le parlement est désormais bicaméral au Burkina Faso. En effet, l’article 78 de la constitution stipule que : << Le Parlement comprend deux chambres : l’Assemblée Nationale et le Senat …>> ; La constitutionnalisation du Senat n’a donné lieu à aucun remous social, ni aucune protestation politique en Juin 2012. En revanche, lorsqu’il s’est agi de la mise en place proprement dite du Senat, une fraction significative de la population s’est opposée et continue de le faire. Même si cette frange protestataire est loin de représenter le peuple, son activisme dans les manifestations de rue est surprenant et peut conduire à des débordements préjudiciables à la paix sociale. Fort heureusement, ce front anti- Senat commence à perdre de partisans sérieux et qui pèsent lourds sur l’échiquier électoral comme l’ADF-RDA troisième force politique du pays qui vient de se désolidariser du groupe anti- Senat pour rejoindre les pro- Senat au motif que le nouveau format de l’institution concocté par le comité de suivi et d’évaluation des reformes politiques du Conseil Consultatif des Reformes Politiques (CCRP) a pris en compte toutes ses préoccupations. L’ADF-RDA faut il le rappeler est l’un des partis politiques ayant proposé au CCRP la création d’un Senat au Burkina Faso. Lors des travaux du CCRP, le parti a adhéré au consensus du Senat. L’ADF-RDA s’était rétracté à cause des modalités de la mise en œuvre de la deuxième chambre.

J’ai pu lire ça et là avec un grand intérêt des points de vue des juristes, des politiques et des personnalités de la société civile sur le Senat. Le moins qu’on puisse dire c’est que toutes ces opinions tantôt convergentes tantôt contradictoires traduisent la vitalité de notre démocratie. Cependant, il y a des erreurs de jugement et d’appréciation dans l’argumentation des anti- Senat.

I- A chaque peuple ses problèmes spécifiques, à chaque peuple son Sénat.

Les adversaires du Senat nous disent ceci en substance :

-  << En Angleterre, le bicamérisme est né de la volonté des barrons et des évêques (Lords) de siéger séparément des élus des communes…>>.
-  << En France, le bicamérisme a été institué pour faire barrage à la dictature d’une assemblée unique en réaction à la terreur érigée en système par Robespierre... >>
-  <>. Ces réflexions sont faites par Me Kam Hervé et plusieurs autres citoyens. Les trois situations décrites plus haut n’existant pas au Burkina Faso, Me Kam et les autres concluent que :<< au Burkina Faso, aucune réalité socio politique ne parait pouvoir justifier la création d’un Senat car le Burkina Faso étant un Etat Unitaire>>.

Ces anti-Senat se trompent ; ils mènent des analyses et des réflexions scolastiques et éclectiques ; il n y a aucune nuance, aucune dialectique dans cette analyse qui s’apparente plutôt à du dogmatisme.

On ne crée pas un Senat au Burkina Faso pour ressembler aux autres. Toutes les Nations ont des problèmes mais toutes n’ont pas les mêmes problèmes. On n’attend pas d’avoir les mêmes réalités politiques, économiques et socio historiques que les autres avant d’améliorer sa gouvernance politique ; les exemples pris par Me Kam et les autres confirment à eux seuls mes propos ; les raisons ayant été à la base de la création du Senat aux Etats-Unis sont bien différentes de celles ayant conduit les Français et les Anglais à le faire.

Anglais, Américains et Allemands… à un moment donné de leur histoire ont eu des problèmes de gouvernance politique et ils ont choisi de crée le Senat comme solution à leur problème et ce fut un succès pour eux.

Au Burkina Faso, nous avons aussi des problèmes à résoudre ce que du reste les anti-Senat reconnaissent.
-  Nous n’avons pas, certes, au Burkina Faso (Dieu merci) la terreur à la Robespierre ; mais nous avons la terreur du sous-développement qui se manifeste par l’analphabétisme, la sécheresse, la pauvreté, les maladies, le chômage ….
-  Nous n’avons pas de grands et petits Etats à gérer, à équilibrer mais nous avons plus d’une soixantaine d’ethnies, 13 régions et plus de sept cent (700) communes rurales et urbaines engagées dans le processus de décentralisation qui méritent d’être bien gérées ; nous avons plus de quinze(15) millions de Burkinabé à l’extérieur (diaspora) qui sont présentement exclus de fait du processus d’élaboration des lois lesquelles lois s’imposent à eux aussi !!
-  Nous avons des conflits communautaires liés à la terre, aux pâturages, à la tradition et à la religion (cas de la province de Koulpélogo-kiogo..), qui emportent des dizaines de vies chaque année et causent d’importants dégâts matériels. Tout cela sape les efforts de développement et menace la paix sociale.

Au Burkina Faso, nous n’avons pas de barons et de lords qui veulent siéger séparément mais nous avons un Parlement composé uniquement des politiques. Du coup la qualité de la production législative s’en trouve amoindrie. A titre d’exemple, l’ « oubli » des législateurs de prévoir des dispositions transitoires dans la constitution après la révision de Juin 2012 ce qui de l’avis de certains constitutionnalistes est inimaginable de la part d’un parlement. Cette situation selon certains juristes a créé un vide juridique ce qui a conduit le comité de suivi et d’évaluation du CCRP à recommander au Président du Faso la saisine du conseil constitutionnel pour nous aider à sortir de cet imbroglio-politico judiciaire qui provient de l’insuffisance de la production législative de Juin 2012. En France, pays que nous aimons citer à tour de bras, on dit que : « l’on fait la politique à l’assemblée nationale et on vote les lois au Senat ».

Dès lors, à chaque peuple ses problèmes, à chaque nation son Senat.

II- Résoudre tous les problèmes socio-économiques des populations avant d’envisager la création du Senat relève du populisme primaire

L’on crée le Senat pour justement parvenir à résoudre les problèmes socio-économiques, environnementaux et culturels des populations. Aucun pays n’a créé le Senat dans une période faste, ni en France, ni aux Etats-Unis ni en Allemagne ni en Angleterre pays que Me KAM et les autres aiment citer comme exemple. Le Senat n’est pas une prime au succès socio-économique d’un pays. Au contraire, plus les problèmes sont nombreux, complexes et diversifiés comme c’est le cas au Burkina Faso, plus il est urgent d’améliorer et de parfaire la production législative grâce au concours de toutes les composantes de la société. Le Liberia est l’exemple historique le plus frappant : à la fin de la guerre civile en 2003-2004, ce pays était bon dernier du classement du PNUD en matière d’Indice de Développement Humain (IDH). Pays pauvre très endetté dont les infrastructures et les services sociaux de base laissaient à désirer, le Liberia s’est doté d’un Senat malgré la pauvreté de la population. En moins de dix(10) ans de fonctionnement bicaméral, le Liberia a littéralement sauté des étapes et est très loin devant le Burkina Faso en matière de développement. Grâce à cette gouvernance bicamérale, le Liberia a réussi à inverser sa situation socio économique et à ce jour, les populations sortent progressivement de la pauvreté et leurs préoccupations sociales, culturelles, économiques trouvent de plus en plus de réponses grâce à un PIB de plus en plus revu à la hausse.

Le Senat crée un environnement favorable aux investissements étrangers grâce au climat de cohésion sociale et de paix durable qu’il procure. Le Senat contribue donc à booster l’économie du pays. Il conduit à une croissance forte et accélérée synonyme de création d’emplois et résorption du chômage des jeunes. A ce jour, plus de quatre vingt(80) pays au monde pratiquent le bicamérisme. Pays pauvres et pays riches y ont recours à travers tous les continents. En Afrique on peut citer entre autres le Ghana, la Namibie, le Liberia, le Gabon, le Burundi, le Rwanda… tous des Etats unitaires comme le Burkina. En Amérique il ya entre autres le Paraguay, l’Uraguay, la Bolivie, le Brésil, le Canada, les USA, le Chili… En Asie : l’Inde, l’Indonésie, la Malaisie, la Thaïlande… ; la géante et puissante Chine est monocamérale. Si le Senat était une affaire des pays riches seulement, la Chine populaire aurai pu en créer dix(10).

L’erreur des analystes anti Senat réside dans leur dogmatisme. Je les renvoie à la Déclaration de Bamako faite en 2000 mais toujours d’actualité : « … il n’y a pas de mode d’organisation unique de la démocratie … ; les formes d’expression de la démocratie doivent s’inscrire dans les réalités et spécificités historiques, culturelles et sociales de chaque peuple  ».

La décision de création et de mise en place du Senat au Burkina Faso est pertinente, bien fondée et opportune. A l’instar du Liberia, le Senat dans notre pays va booster notre économie, parfaire la production législative et nous permettre de mieux réaliser le bien être des populations.

C’est maintenant qu’il faut mettre en place le Senat au Burkina Faso.
Tout le reste ne sont que des calembredaines et du populisme primaire.

O.C

Vos commentaires

  • Le 24 septembre 2013 à 15:14 En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

    Pour que cet anonymat ? Pourquoi signer sobrement O.C ? Peut-être pour qu’on ne puisse dénoncer à juste titre ce modèle de populisme et cette série de calembredaines ? Parce que ce texte n’est rien d’autre que tout cela. Impossible de prendre le temps de recenser les raccourcis, les fausses pistes et les demi-vérités contenus dans cet écrit. Ce n’est ni fait, ni à faire, ni à refaire.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2013 à 15:21 En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

    Ce ne sont pas les représentants des Régions et ceux qui seront nommés par le Chef de l’État qui vont booster notre économie, parfaire la production législative et nous permettre de mieux réaliser le bien être des populations. Dites vous bien que les décisions seront prises à la majorité des voix. Et ces deux groupes d’individus seront les voix de leur maître au sein du Sénat. Quant aux autorités coutumières et religieuses ; les syndicats etc. en un mot les représentants de la société civile, ceux-ci ne pèsent pas en nombre et leurs points de vue (pour ceux qui les auront divergents) ne changeront rien en quoi que ce soit. C’est pourquoi ce Sénat là n’est ni pertinent, ni bien fondé, ni opportune. Votre position ne répond qu’à la politique du VENTRE.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2013 à 15:22, par DAO En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

    Maintenant qu’on sait ce qu’il faut faire pour parfaire nos lois, booster notre économie qu’on le fasse. Pourquoi il faut le SENAT pour le faire ?

    Ce type est un plaisantin. Il signe O.C de quoi il a peur de se présenter ? C’est un irresponsable.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2013 à 15:22, par LE FOU En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

    Bonne analyse parce qu’elle a tenu compte du point de vue de ses prédécesseurs qu’il a bien lu avant de les taclé par le bas.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2013 à 15:29, par LAGUI ADAMA En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

    S’oppose au sénat seule l’hypocrisie politico-politicienne ! Vive le sénat Vive le CDP Qu’Allah bénisse et protège son Excellence Mr Blaise Compaoré et sa famille

    Répondre à ce message

    • Le 24 septembre 2013 à 20:53, par Kerry Massoud En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

      Et te protége toi aussi.

      Répondre à ce message

    • Le 25 septembre 2013 à 08:07, par weder En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

      Tu dois être bien payer pour jouer les griots du CDP ! Dis moi combien on te donne car je suis aussi un arriviste comme toi et mon seul bien être est ma passion qu’elle qu’en soit les conséquences pour les autres. Je peut comme toi faire le tour des forum pour rétablir l’équilibre en chantant les louange de Compaoré moyennant un peu d’argent ou un poste. Ou bien tu faits parti de la famille ? Dans ce cas je te comprend car il faut préserver les acquis gagnés avec l’aide de la kalach. Dis moi dans quelle situation tu es, et n’est pas honte car on est entre nous les suppôts de Blaise.

      Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2013 à 15:34, par inspecteur En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

    Vous rêvez ou quoi ?Vous paraissez intellectuel sauf que vous parti des trois plaies de Nobert Zongo.Les intellectuels à la solde du pouvoir.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2013 à 15:43, par leburkinabé En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

    Encore un thuriféraire d’un régime aux abois !

    Monsieur l’érudit de la chose juridique, "du sénat, nous n’en voulons pas seulement, car après 26 ans si c’est ce qui perdra le BF et bien, nous préférons que le BF se perde au lieu de sa mise en place, cest tout !!!"

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2013 à 15:46, par raso En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

    "il n’y a pas de mode d’organisation unique de la démocratie … ; les formes d’expression de la démocratie doivent s’inscrire dans les réalités et spécificités historiques, culturelles et sociales de chaque peuple ».
    Vous l’avez dit non ????? Mais pourquoi vouloir forcement un Sénat qui fait partie de l’arsenal des régimes dits "démocratiques ??? S’il n’ y a pas de mode d’organisation unique ????? Mon ami (O.C. ???? lâcheté ????) aime la vérité et cette vérité te rendra libre

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2013 à 15:51, par Liblib feinte police feinte gendarme En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

    Mon frère O. C. au Burkina Faso on n’a toujours depuis 26 ans le beau et gentil Blaise comme président avec une opposition réelle réduite dans sa portion la plus congrue, il n’y a jamais eu d’alternance, d’où vient le problème de gouvernance, c’est juste une mal gouvernance de Blaise et son système ils ont eu les mains libres pour booster le Burkina Faso. S’ils ont échoué ils n’ont qu’à s’en prendre à eux mêmes point barre.
    Penses-tu que nous sommes en démocratie au Burkina Faso, on se bat pour instaurer la démocratie dans une dictature non éclairée et obscurantiste.
    Pour preuve les élections sont entachées de fraudes et ne reflètent pas l’aspiration du peuple, le parlement, la justice et la presse caporalisés ; aucun projet de développement d’envergure, seules les miettes de projets des institutions de Bretton Wood .
    Juste se maintenir au pouvoir, on veut pas mon frère.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2013 à 15:59 En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

    Bravo O.C. pour cette réflexion de haut niveau, discrète et efficace. A partir du moment où le Sénat ne sera pas utilisé pour la modification de l’article 37 de la Constitution, il est clair que la pertinence du Sénat est incontestable.
    Le Sénat doit être mis en place conformément aux avantages de cette institution que vous avez su mettre en exergue dans votre écrit. Tout le reste n’est que "Calembredaines" et billevisées. Je ne parlerai pas de "populisme" et encore moins de "primaire".
    Pour l’opposition politique de Zeph "Le Bon" il faut éviter de "piétiner les testicules de l’aveugle une deuxième fois" car le Burkina est un pays de savane où tout se voit à l’oeil nu et depuis plus de 26 ans, le pouvoir en place nous habitué à des revirements spectaculaires de situations que nous ne sommes plus prêts à avaliser.Si la gestion du CDP était vraiement faite d’ouverture totale sur les autres partis amis comme l’ADF/RDA, nous n’en serons pas là. Le Sage.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2013 à 15:59, par raso En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

    "il n’y a pas de mode d’organisation unique de la démocratie … ; les formes d’expression de la démocratie doivent s’inscrire dans les réalités et spécificités historiques, culturelles et sociales de chaque peuple ».
    Vous l’avez dit non ????? Mais pourquoi vouloir forcement un Sénat qui fait partie de l’arsenal des régimes dits "démocratiques ??? S’il n’ y a pas de mode d’organisation unique ????? Mon ami (O.C. ???? lâcheté ????) aime la vérité et cette vérité te rendra libre

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2013 à 16:08, par HOMME En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

    mon cher (e) o.c si tu as mangé dis que tu as mangé, sinon le burkina n’a pas besoin de senat aujourd’hui peut etre demain. nous (vrai burkinabè), notre probleme est de lutter contre le chomage, la faim ; booster tous les maux, méningite, paludisme etc... hors du burkina..
    le senat du burkina peut nous servir en quoi sauf etre budgetivore et partisane.
    le burkina n’a vraiment pas besoin de senat.
    dite moi pourquoi notre président est aux USA et ne rencontre pas OBAMA ; probleme de calendrier d’OBAMA ou quoi ?

    Répondre à ce message

    • Le 25 septembre 2013 à 09:24, par Martin K. En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

      Vous avez raison de vous cacher derrière des initiales (O. C.), non seulement parce que Vous (vous-même et tous ceux qui pensent comme vous) êtes minoritaires, mais aussi et surtout parce que votre écrit ne pèse pas lourd. Quelle honte !! Vous devriez restituer l’argent que vous avez perçu pour cette piètre production.

      Répondre à ce message

    • Le 25 septembre 2013 à 15:22, par Elodie du 226 En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

      le senat du burkina peut nous servir en quoi ??? pourquoi poser cette question dont la reponse se trouve dans l’article ? il faut pas poster des commentaires juste pour les poster il faut d’abord lire et comprendre les choses avant de raconter du n’importe quoi !

      Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2013 à 16:12, par lamine En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

    Analyse juste et pertinente Mr le journaliste, vraiment je salue ce professionnalisme, nous avons toujours des hommes d’une grande valeur au BF

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2013 à 17:41, par piere En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

    monsieur O C je pense que vous êtes au Faso depuis les années 90. Dites moi combien d’institutions fonctionnent correctement ? Je vous donne un expl le merveilleux travail que fournissent Mr Bessin et son équipe dorment des tiroirs.
    Bref pour moi avant de mettre ce sénat il faut :
    - laisser la liberté aux institutions existantes de fonctionner normalement.
    - de cesser de diaboliser les propositions députés de l’opposition et permettre les votes à bulletins secrets des lois à tous les députés.
    - que les députés de la majorités cessent de soutenir aveuglements toutes les actions du gouvernement ( dites mois un seule loi proposée par le gouvernement que la majorité rejeté. toutes ce que le gouvernement fait est bon pourtant il y a crise à tous les niveaux)
    - enfin comme l’ancienne formule du sénat, le pouvoir aura plus de la moitié des sénateurs puisque le président nomme 20 et cdp aura au moins 15 plus les coutumiers. En conclusion toutes les lois vont passer et bonjour pour la modification de l’article 37. Le P F dit " ... ce qui n’est pas consensuel aujourd’hui peut l’être demain..." comme disent les mossis celui qui est caché voit celui qui le cherche. et les Ivoiriens d’ajouter que là tu vas c’est làbas je dors
    DONC LE SENAT EST INUTILE POUR LE FASO TANT QUE LES MENTALITES NE CHANGENT PAS

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2013 à 17:42, par sergy En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

    Voilà encore un qui es éperdument épris de Blaise Compaoré.Pour vous autres le sénat est pertinent parceque le Blaiso le trouve pertinent.De grâce épargnez nous maintenent de vos babillages.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2013 à 17:43, par verite no 1 En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

    Mr ou madame OC, votre raisonnement est en dephasage de la realite. Vous n’etes pas convainquant, vous tournez en rond. Il faut eviter la politique de l’enveloppe.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2013 à 17:55, par L’autre moi En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

    comment le SENAT va booster notre économie ? Résoudre tous les problèmes que tu n’as fait que lister.
    Ici, je ne crois pas que c’est lister ce qui sera peut être fait grâce au SENAT qui soit le problème. Je m’attendais à ce que tu dises le "comment" concrètement.
    Je respecte ton point de vue mais je ne pense pas que quand vous avez des factures impayées depuis 26 ans et dont l’échéance de règlement c’est dans 2 ans (2015), il faut initier d’autres dépenses de prestige. Bien tenté, mais je préfère que tu reviennes avec d’autres arguments. En parenthèse, Me KAM a signé "Me KAM", Me Kéré en a fait autant, pourquoi toi c’est O.C ? Autant rester derrière le clavier comme moi.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2013 à 17:56, par maat et thot En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

    Félicitations a M. OC ! c est limpide ! les oya oya des anti senat sont taclés net !ils croient qu il faut etre riches ou avoir résolus tous les pb avant de créer senat... FAUX ! l exemple du liberia m a trop plu ! le mensonge a beau prendre de l avance la verité le ratrape en quelques minutes.QUE les koro yamyelé argumentent on va voir ...pauvres aigris !

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2013 à 17:59, par Gramaton En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

    Monsieur, Mademoiselle ou Madame O.C ayez le courage de signer votre écrit au lieu de vous cachez derrière un pseudonyme. Je pense que vous êtes pas convaincu de vos propos sinon il faut vous identifier.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2013 à 18:01, par RV En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

    Monsieur O.C, Me Kam a lui au moins signé à visage découvert. N’ayez pas peur de vos opinons si vous les pensez justes. Puisque vous aimez comparer, 80 pays sont bicamérale sur plus de 200 pays à l’ONU ; le Libéria a un Sénat mais le Sénégal a supprimé le sien ; la 2ème chambre a existé au Burkina mais nous avons toujours été parmi les derniers. Si le Sénat proposéunilatéralement par le CDP par la loi organique était une bonne chose, il n’allait pas exclure les jeunes et les femmes qui sont les plus nombreux, les religieux et les coutumiers n’allaient freiner des 4 ferres pour y rentrer. Revoyez vos arguments Monsieur O.C

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2013 à 18:02, par toto En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

    Dites moi, combien de sénateurs sont nommés par le président des états ?

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2013 à 18:06, par tampès En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

    Monsieur OC, d’abord vous n’avez pas la trame des maîtres KAM que vous voulez démonter la thèse car vous n’avez pas leur courage. Eux au moins, ils ont écrit à visage découvert. Votre analyse résiste à peu de critiques et relève d’un profane guidé peut-être par la préservation d’intérêts égoïstes. J’ai relevé quelques incohérences dans votre analyse qui ont fini par me convaincre que vous n’étiez pas obliger de montrer aux yeux des forumistes du faso.net votre platitude. Vous parlez de trois situations à lorsque vous n’en donnez que deux.
    Ensuite parlant de terreur, vous pourriez approfondir votre réflexion en parlant de terreur du régime compaoré pour justifier la création( cela aurait été plus compréhensible). En quoi, le sénat peut-il permettre de lutter contre l’analphabétisme, le chômage, la pauvreté ? En quoi la composition du sénat repond-elle à la pluralité ethnique du Burkina ? en quoi le sénat est-il une solution aux problèmes communautaires ? Arrêté de divertir les citoyens. Votre sénat divise plus qu’il n’unit. Voyez ce qu’il a crée au sein des communautés religieuses. Dieu sauve le Burkina et éloigne de nous les personnes aux intentions lugures !

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2013 à 18:07, par ATTENTION En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

    RIEN DE PERTINENT DANS VOTRE ECRIT.LES PROBLEMES QUE VOUS EVOQUEZ MEME SI ON INSTALLE 10 SENATS AU FASO CES PROBLEMES DEMEURONT TOUJOURS.MR O.C RECONNAISSEZ QU’UN PAYS PAUVRE COMME LE BURKINA QUI A DES PRIORITE PLUS IMPORTANTES COMME LE PROBLEME DE LA SANTE DE L’EDUCATION ET LE MANQUE DES INFRASTRUCTURES N’A PAS BESOIN DE VOTRE SENAT.VOTRE ANALYSE NE TIEN PAS DE ROUTE

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2013 à 18:09, par Medita En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

    Tu sais personne n’ignore qu Blaise veux mettre le SÉNAT en place pour pouvoir se Présenter au élection présidentiel de 2015 donc le SÉNAT du BURKINA FASO est la pour arranger Blaise et se allies.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2013 à 18:12, par maat et thot En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

    Félicitations a M. OC ! c est limpide ! les oya oya des anti senat sont taclés net !ils croient qu il faut etre riches ou avoir résolus tous les pb avant de créer senat... FAUX ! l exemple du liberia m a trop plu ! le mensonge a beau prendre de l avance la verité le ratrape en quelques minutes.QUE les koro yamyelé argumentent on va voir ...pauvres aigris !

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2013 à 18:16, par lexlegis En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

    Personne n’a dit que le Sénat ne pourra pas être mise en place tôt ou tard. Mais, son urgence n’est pas établie aujourd’hui. Surtout que les gens pensent que c’est pour permettre au régime actuel de proroger son bail. C’est en cela que ça pose problème. Mais, je crois que vous êtes plutôt de mauvaise foi. Les régimes longs n’arrangent d’aucune mamnière les pays. Le mieux, c’est que M. Compaoré, conformément à ce qui est établi, s’en aille et permette au pays de s’organiser. Je suis tellement ecoeuré de voir que juste pour pérenniser votre "manger", vous soyez obligé de vous prostituer. Nous en avons marre d’être les "Laissers pour compte". Nous avons patienter depuis, il est temps de changer les choses. Merci

    Répondre à ce message

    • Le 24 septembre 2013 à 21:17, par Petit kola En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

      Franchement, entre nous où se trouve l’urgence d’une mise en place d’un sénat au BF ?... Etant donné que cette question divise le peuple Burkinabé, serait-il pas mieux qu’on prenne suffisamment le temps, pourquoi pas deux, trois ou cinq ans pour murir suffisamment la reflexion ? Au fond je ne suis pas contre un sénat au Faso mais je ne vois pas aussi cette urgence là de l’installer tout de suite et avant 2015. Es-ce qu’on va pas finir par croire comme certains que ce sénat c’est juste pour modififier l’article 37 et permettre au "Blaiso" de se Présenter...

      Répondre à ce message

    • Le 25 septembre 2013 à 20:13, par LE CONTRÔLEUR GENERAL En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

      JE DIRAI MEME PLUS " Les régimes longs n’arrangent d’aucune manière les pays. Le mieux, c’est que M. Compaoré, conformément à ce qui est établi, s’en aille et permette au pays de s’organiser."

      Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2013 à 19:32, par SALAM LE SAGE En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

    Voila quelqu’un qui explique ce qu’est le SENA avec une analyse poussée des écrits des uns et des autres. Merci pour l’analyse

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2013 à 19:38, par Skat Youl En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

    bjr. Si je comprends le commentaire du PF au U S A , ce qu’il persiste à croire me rend perplexe. Si j’ai bien compris ce qu’il dit et retranscrit dans nos journaux, c’est qu’une minorité qui ne veut pas du sénat. Excellence que vous a ton raconté ? je parle de votre entourage, de vos services de renseignements ? A lire vos propos tenues aux usa à moins que je ne sois limité, je crois comprendre que ce machin est obligatoire pour renforcer la démocratie dans notre pays. De grâce sortez un soir avec un véhicule banalisé rentrez a"au Burkina" écoutez, et à votre retour faites vous une idée de ce que le citoyen lamda pense de ce bidule. Tous les présidents qui vous ont précédés ont tjrs été prévenus par leur sources personnelles ou professionnelles mais n’en n’ont pas tenu compte...ET,...... arriva ce qui vous a conduit ou vous êtes. De grâce épargnez nous de...................................

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2013 à 19:38, par SALAM LE SAGE En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

    Voila quelqu’un qui explique ce qu’est le SENA avec une analyse poussée des écrits des uns et des autres. Merci pour l’analyse

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2013 à 19:40, par JOHN En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

    Belle analyse

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2013 à 19:40, par Skat Youl En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

    bjr. Si je comprends le commentaire du PF au U S A , ce qu’il persiste à croire me rend perplexe. Si j’ai bien compris ce qu’il dit et retranscrit dans nos journaux, c’est qu’une minorité qui ne veut pas du sénat. Excellence que vous a ton raconté ? je parle de votre entourage, de vos services de renseignements ? A lire vos propos tenues aux usa à moins que je ne sois limité, je crois comprendre que ce machin est obligatoire pour renforcer la démocratie dans notre pays. De grâce sortez un soir avec un véhicule banalisé rentrez a"au Burkina" écoutez, et à votre retour faites vous une idée de ce que le citoyen lamda pense de ce bidule. Tous les présidents qui vous ont précédés ont tjrs été prévenus par leur sources personnelles ou professionnelles mais n’en n’ont pas tenu compte...ET,...... arriva ce qui vous a conduit ou vous êtes. De grâce épargnez nous de...................................

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2013 à 19:40, par JOHN En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

    Belle analyse

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2013 à 19:44, par JOHN En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

    C’est de ca on a besoin. Des gens qui expliquent les choses à des gens qui ne les comprennent pas

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2013 à 19:54, par JOHN En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

    C’est de ca on a besoin. Des gens qui expliquent les choses à des gens qui ne les comprennent pas

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2013 à 20:01, par Pokolé En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

    M.O.C prenez les gens au sérieux, vous fustigez les anti-sénat pour rien...Vous avez insisté l`exemple du Liberia en oubliant que le système anglophone est différent du système francophone. Pensez-vous qu`après 26 ans de gouvernance, on peut apporter quoi encore ? Laissez maître KAM tranquille s`il vous plait. Lui au moins est un homme courageux et digne...respectez le parce que c`est un grand homme qui haut et fort ce qu`il pense avec des thèses que vous n`avez peut être pas compris. Il ne suffit pas d`écrire parce que les autres ont écrit, non,loin c`en faut. Personne n`est contre le sénat, seulement c`est la bon. dites moi dans tous les pays dont vous avez fait cas, les présidents-ils gouverné plus de 26 ans ? vous êtes vraiment de mauvaise foi. Merci

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2013 à 20:02 En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

    L’inefficacité de toutes nos institutions est criarde. A.N., C.E.S., ne sont que des caisses de resonances, les institutions de sécurité clopinent en plein desarroi, l’école à tous les niveaux grelotte, la santé est malade et il n’y a aucun médecin à coté, l’incivisme depasse le seuil tolérable,.... Bref, il n’y a presque rien de reluisant. Ne faut il pas remettre en cause autre chose que l’absence du Senat pour justifier notre situation économique ? Qu’apportera un Senat aux mêmes ordres. Rien, si ce n’est une mauvaise utilisation de nos ressources humaines et financières.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2013 à 20:12, par PAUL En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

    C’est de ca on a besoin. Des gens qui expliquent les choses à des gens qui ne les comprennent pas

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2013 à 20:19, par PAUL En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

    C’est de ca on a besoin. Des gens qui expliquent les choses à des gens qui ne les comprennent pas

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2013 à 20:27, par Le PROF En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

    Analyse pertinante. Sujet bien développé et bien pensé.20/20

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2013 à 21:16, par Pang Kayé, la wend waoga En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

    O.C. une femme ou un homme ? Il faut signer clairement votre article. J’ai lu votre texte. J’ai compris votre volonté de prendre le contre pieds des anti-sénats et de participer aux débats. Au moins vous auriez essayé. Le premier constat que je peux faire de cet écrit c’est que vous n’êtes pas très doué en analyse. Et par ailleurs n’êtes pas bien cultivé. Vous ne maitrisez aucun des concepts que vous avez utilisés : développement, dogmatisme, populisme. Ce qui veut dire en résumé que vous avez des sérieux problèmes (votre école ne vous a servi à rien). Ce qui est encore évident vous n’êtes pas non plus un économiste parce que le développement selon les économistes ne se conçoit pas tel que vous le posez. Vous dites que « Le Senat contribue donc à booster l’économie du pays. Il conduit à une croissance forte et accélérée synonyme de création d’emplois et résorption du chômage des jeunes. » C’est pitoyable ce que vous dites. Avez-vous un tant soit peu lu la Stratégie de croissance accélérée pour le développement durable (SCADD). Au moins ce document donne les prémices théoriques de la progression souhaitée du pays. Y avez lu dans ce document que le SENAT est un facteur clé du développement du Burkina Faso ? Faites désormais attention à vous-même O.C. !!!!!
    Par ailleurs c’est plutôt vous qui faites preuve de dogmatisme en appelant coûte que coûte à la mise en place du Senat à l’instar de 80 autres pays du monde parce que selon c’est le sénat est une règle imparable vers le développement. Voilà un dogmatique qui s’ignore

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2013 à 21:55, par Pang Kayé, la wend waoga En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

    O.C. une femme ou un homme ? Il faut signer clairement votre article. J’ai lu votre texte. J’ai compris votre volonté de prendre le contre pieds des anti-sénats et de participer aux débats. Au moins vous auriez essayé. Le premier constat que je peux faire de cet écrit c’est que vous n’êtes pas très doué en analyse. Et par ailleurs n’êtes pas bien cultivé. Vous ne maitrisez aucun des concepts que vous avez utilisés : développement, dogmatisme, populisme. Ce qui veut dire en résumé que vous avez des sérieux problèmes (votre école ne vous a servi à rien). Ce qui est encore évident vous n’êtes pas non plus un économiste parce que le développement selon les économistes ne se conçoit pas tel que vous le posez. Vous dites que « Le Senat contribue donc à booster l’économie du pays. Il conduit à une croissance forte et accélérée synonyme de création d’emplois et résorption du chômage des jeunes. » C’est pitoyable ce que vous dites. Avez-vous un tant soit peu lu la Stratégie de croissance accélérée pour le développement durable (SCADD). Au moins ce document donne les prémices théoriques de la progression souhaitée du pays. Y avez lu dans ce document que le SENAT est un facteur clé du développement du Burkina Faso ? Faites désormais attention à vous-même O.C. !!!!!
    Par ailleurs c’est plutôt vous qui faites preuve de dogmatisme en appelant coûte que coûte à la mise en place du Senat à l’instar de 80 autres pays du monde parce que selon c’est le sénat est une règle imparable vers le développement. Voilà un dogmatique qui s’ignore

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2013 à 22:20, par aristide BRIAND En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

    Pour OC le senat est une panacée . Avec le senat dit il le pays sera emergent. existe t-il un seul pays au monde ayant emergé sans avoir resolu la problematik de l’eau et l’electricité ? OC sait que ses falbalas ne pesent pas.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2013 à 22:31, par mialé En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

    une analyse cohérente, j’avoue bien argumenter, mais camarade le sénat on nen veut pas ; la candidature indépendante aux législatives et aux municipales est mieux

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2013 à 06:09, par François En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

    Une assez bonne analyse. Mais l’auteur manque de courage pour exprimer ses idées. Alors chers compatriotes, ça ne sert à rien de discuter avec des fantômes. "L’esclave qui n’est pas capable d’assumer sa révolte ne mérite pas qu’on s’apitoie sur son sort"

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2013 à 07:26, par Vice versa En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

    Alors là ! Je rêve :
    - Où sont passés les arguments de jadis du gouvernement , en faveur de la suppression de la Chambre des Représentants ?!
    - Le sénat serait donc une panacée économique ( "sa création va booster notre economie ..comme elle l’a fait au Libéria, qui malgré nos avancées économiques, a quitté la dernière place du classement IDH pour venir dépasser le Burkina .!?!?!?!) . Eureka pour un Burkina Émergeant en 2025, quand nous allons dépasser aussi le Libéria !
    - Le sénat améliorerait la production législative et serait un rempart contre l’oubli des législateurs ?!?! Donc les sénateurs, contrairement aux députés ne seront pas seulement des législateurs (?!?!?!), ils seront en plus, des juristes érudits capables de démêler tous des artifices juridiques contenus dans les projets de textes de lois ( ?!?!?!). On pourra alors se passer du Conseil Constitutionnel et rattraper ce qu’on aura dépensé pour le sénat.
    - Le sénat va nous permettre de mieux réaliser la paix sociale au Burkina : mais alors, où était donc passé ce foutu Sénat depuis tout ce temps où on a la vie chère et les conflits sociaux !?
    Alors, chèr(e)s compatriotes, qu’est-ce que vous ne comprenez pas ? PRENONS VITE CE SÉNAT ET APPLIQUONS LE RAPIDEMENT À NOTRE PRODUCTION LÉGISLATIVE, À NOTRE ÉCONOMIE RÉELLE ? À LA VIE CHÈRE, À NOS PROBLÈMES SOCIAUX ET CONFLITS FONCIERS, ET ON SERA SAUVÉ !!! COMMENT ? ON VA VOUS EXPLIQUER APRES .
    Comme le sénat n’est pas une affaire de pays riches, nous on va pas faire comme la géante et puissante chine qui aurait pu en créér dix (10) , mais qui est restée ......monocamérale.
    Franchement, Blaise n’a pas besoin de cet avocat- là.
    PARDON WEBMATER, LAISSEZ PASSER.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2013 à 08:13, par tuenmavé En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

    Cher Monsieur il est sidérant de constater, même quand on suit votre développement que vous vous réveillez bien tard.
    C’est seulement 25 ans après que vous constatez que le Senat va booster l’économie et réduire la pauvreté ? Qui a supprimé avec fracas la chambre des Représentant (ancêtre de l’actuel Senat) d’alors ? Qui a occulté toute discussion sur son rétablissement comme institution de la République ? Ce n’est pas l’opposition, ni le peuple, c’est bien ce même régime qui prolifère depuis 25 ans.

    Vous avez donc fait exprès de ne pas vouloir booster et réduire la pauvreté ces 25 dernières années ? Eh bien, rien que pour cela nous n’envoulons pas de votre Senat (nous voyons clair même dans l’eau que vous tentez de troubler) et vous demandons de dégager pour que nous organisions notre Burkina comme nous l’entendons. "Le bus de Blaise Compaoré arrive au terminus en 2015" dixit Samskah le Jah. Toute gesticulation est désormais inutile. Nous resterons vigilants et mobilisés.

    Salut l’artisite et bon gombo pour toi (si tu en gagnes avec ton article).

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2013 à 09:12, par Nonmon En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

    D’où sort-il ce O.C ? Pas sur qu’il est compris quelque chose dans les écrits précédents dits des Anti-SÉNAT. Je n’ai pas trouvé dans son écrit une seule spécificité au Burkina qui justifierait la mise en place d’un Sénat. Et puis, ou il a pu dénombrer 700 communes au Burkina ? Sinon il y a 302 communes rurales, 49 communes urbaines et 13 régions Monsieur le donneur de leçon.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2013 à 09:29, par HAYA En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

    je penses qu’on doit éviter aux plaisantins comme OC d’irriter les gens. Nous attendons plus les réflexions et propositions constructives des hommes responsables.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2013 à 09:35, par Amour En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

    Vous vous leurrez. Blaise, ni son système, ni son senat pourront faire mieux pour notre économie. Si pdt 26 ans ils n’ont pas pu atteindre leurs objectifs, il n’ ya pas de mal à cela. Qu’il parte. ON veut le CHANGEMENT, point barre !

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2013 à 09:36, par arleh En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

    Merci pour ton compte mais retiens ceci
    1ne crois pas que le sénat n est pas une formule ni un bâton magique pour résoudre les problème que tu viens de citer
    2 si le Burkina est ce qu’il est c est pas parce qu’il n a pas de sénat ou parce qu il n a pas d institutions le permettant de se développer
    3 votre intention de mise en place du senat n est pas ce que vous dites
    4 le même décret qui crée le senat est couvert de plusieurs lois suicides
    5 le burkina ne fait pas parti du G80
    6vous ne prenez pas conscience de votre mode de gouvernance enfin
    7 éloigne nous de ces balivernes

    Répondre à ce message

    • Le 25 septembre 2013 à 10:47, par ELcommandanté ! En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

      Pauvre cancre,tu ne connais meme pas le b a ba de la géographie de ton pays ;le Burkina compte 351 communes au lieu de 700 que tu pretends ;et tu oses faire des analyses comparatives avec un cerveau comme Me Kam ;chers forumistes,vous voyez que c’est facile de demasquer les moutons de la republique qui cherche à piller nos ressources !
      Vous dites :"L’on crée le Senat pour justement parvenir à résoudre les problèmes socio-économiques, environnementaux et culturels des populations".dans quelle école as-tu appris le lien entre sénat et developpement ?vraiment tes arguments reflètent ton faible back ground !!!
      tu as bien fait de rester anonyme sinon c’est sur qu’on allait decouvrir beaucoup d’otre choses sur ta mediocrité !!!!

      Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2013 à 10:06, par SOU’ En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

    MON CHER. mettez votre intelligence au service du peuple comme M KAM et d’autres que vous avez bien cités au lieu de servir cette minorité qui est prèt à tout pour rester au pouvoir et maintenir le peuple dans la misère

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2013 à 10:08, par le paysanbf En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

    Je suis ravi de cette argumentation claire et limpide de Mr O.C, et également déçu du creux et plat commentaire de certains internautes. Non ou Oui pour le sénat le nœud du problème n’est pas là mais réside dans la solidité et la pertinence de l’argumentaire qui l’accompagne. Evitons des propos déplacés ; faisons honneur à la jeunesse et aux intellectuels de ce pays. Que le BONDIEU nous inscrive au nombre des tolérants.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2013 à 10:09, par koukabeogo En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

    Ton écrit crée en lui-même des problèmes, parceque tu tentes de justifier ce qui est injustifiable car le sénat à l’heure actuelle n’apporte rien comme valeur ajoutée au Burkina Faso. Le fait que tu n’ as pas voulu réagir à visage découvert démontre que ce que tu dis est mensonger. On ne peut se cacher si on veut dire la vérité. si tu es courageux, affiches toi clairement. L’année 2015 est la fin de griotage et la victoire du peuple sur le mensonge entretenu depuis plusieurs années de règne.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2013 à 10:43, par Madison Palace En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

    Salut.
    L’auteur a le mérite de tenir compte des écrits précédents mais il oublie que les auteurs précédents n’ont pas écrit pour écrire. On sent une logique dans leur argumentation, qu’on soit avec ou contre eux.

    Mais d’abord pourquoi Ce énergumène signe O.C alors qu’il cite les noms des autres.

    Aussi, je ne sais si c’est un analphabète à qui on a remis l’écrit de poster quand il parle de contexte différent pour le Burkina. Il ne sait pas que le même Burkina a supprimé la 2ème chambre en 2002 pour des raisons économiques défavorables et de pauvreté de la population. Les mêmes conditions existent toujours sinon qu’elles se sont empirées. Pourquoi, dans les mêmes conditions, les mêmes causes ne produisent pas les mêmes effets ?
    Le conseil que je vais donner au sieur O.C, c’est qu’on est pas obliger d’écrire. On est pas tenu de défendre si on n’a pas d’argument.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2013 à 10:48, par Madison Palace En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

    Salut.
    L’auteur a le mérite de tenir compte des écrits précédents mais il oublie que les auteurs précédents n’ont pas écrit pour écrire. On sent une logique dans leur argumentation, qu’on soit avec ou contre eux.

    Mais d’abord pourquoi Ce énergumène signe O.C alors qu’il cite les noms des autres.

    Aussi, je ne sais si c’est un analphabète à qui on a remis l’écrit de poster quand il parle de contexte différent pour le Burkina. Il ne sait pas que le même Burkina a supprimé la 2ème chambre en 2002 pour des raisons économiques défavorables et de pauvreté de la population. Les mêmes conditions existent toujours sinon qu’elles se sont empirées (confère lettre pastorale). Pourquoi, dans les mêmes conditions, les mêmes causes ne produisent pas les mêmes effets ?
    Le conseil que je vais donner au sieur O.C, c’est qu’on est pas obliger d’écrire. On est pas tenu de défendre si on n’a pas d’argument.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2013 à 10:50, par xxl En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

    le raisonnement est plausible mais ne tient pas ! Car la mise en place du sénat a pour objectif la modification de l’article 37. c’est ce qui justifie ces divergences. je crois bien, que le président déclare solennellement de pas vouloir se présenter en 2015, toutes les controverses qui se tiennent de la mise place du sénat s’estomperont !

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2013 à 11:24, par Shalom En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

    vous n’avez encore rien vu, pro, anti patati patata, vous allez recolter tous les conséquences de vos bétises volontaires. apres la cote d’ivoire, le mali le liberia le togo etc. vous allez aussi voir. C,est la que vous allrz comprendre votre douleur

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2013 à 11:25, par Bello En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

    Vraiment honte, pas du tout convaincant dans votre analyse. Voyez vous comment vous peinez à vous défendre ? Ça lui coûte quoi de dire je me suis trompé, le sénat est une simple aberration de ma part, de ce fait, je laisse tomber. Tout le monde se trompe. Au lieu de mentir par ci par là que le peuple est d’accord, les diapos sont d’accord. Le burkinabé est trop naïf mais attention, à force de vouloir tout gagner on peut tout perdre un jour et tomber comme un fruit mûre pourris !!!

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2013 à 11:33, par salifou ouedraogo En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

    merci beaucoup pour cet article très pertinent et qui je l’espère ouvrira les yeux à certaines personnes. tout y est bien expliqué et clair. très belle analyse ! Chacun doit définir son mode de démocratie selon ses réalités.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2013 à 11:36, par salifou ouedraogo En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

    merci beaucoup pour cet article très pertinent et qui je l’espère ouvrira les yeux à certaines personnes. tout y est bien expliqué et clair. très belle analyse ! Chacun doit définir son mode de démocratie selon ses réalités.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2013 à 11:52, par salifou ouédraogo En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

    merci beaucoup pour cet article très pertinent et qui je l’espère ouvrira les yeux à certaines personnes. tout y est bien expliqué et clair. très belle analyse ! Chacun doit définir son mode de démocratie selon ses réalités.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2013 à 12:34, par NABIIGA En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

    La stratégie politique de Blaise est simple : le temps a raison sur la raison. Voyez vous, en maintenant son projet sans le réaliser, les moyens sont mis en oeuvre pour que les pours prennent le dessus sur les contres. Et au bout, la mise en place se ferra car les opposants serons lassés avec le temps. Pas question de respecter le non populaire au sénat qui s’est déjà exprimé. Voilà la démocratie à la Blaiso. Ce qu’oublie ces gens est que les forcings opérés sur le peuple ne passe jamais. Les gens laisserons faire mais attendes l’occasion pour faire fuir les autorités de leurs domicile et envoyé par exemple des cailloux sur l’assemblée nationale. Et ça va se répéter.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2013 à 12:47, par L’International OLIVIER ZABRA$ En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

    Arète de divertir les gens.tes arguments ne tiennent pas debout une seconde.cè inpensable,et mem irresponsable de raisoner sous cet angle.je suis vraiment déçu de vous.ABAS LE SENAT et surtout restez vigilan pour barrer la route à ces analystes invétérés.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2013 à 22:33, par Lhom d zoula. En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

    C monsieur oc n connait meme pa son burkina il parle k l faso compte plu d 700 communes(351).e il pretend nou donne des lecon sur l.importance du senat.ahba soyons honnete envers soi meme.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2013 à 23:47, par ON RESPIRE En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

    Franchement O.C vous avez un plagiat de contre-idée de sucroit nul.la gouvernance actuel a mal de tout bord et cela dépuis le mépris des travaux du collège des sages si salutaires. Juste un peu d’honnetété et d’introspection véridique,vous verrez que le pion SENAT n’est pas opportun. La vision futur d’une bonne gestion du pays n’est pas du gout du pouvoir actuel. En exemple ce chaos à l’horizon de cette rentrée scolaire:post-primaire sans infrastructure d’accompagnement ;
    La délinquance grandissante dans nos villes et villages. ;
    le laisser pouri et on vient après en pompier. C’est triste mais hélas,le grand manitou vendra cher sa boite à mille recettes. LE GRAND DEFI EST Á VENIR ;CAR LA SAISON SERA MAUVAISE ET C’EST UN SIGNE QUI ANNONCE ::::::::QUE DIEU PROTEGE NOTRE BEAU PAYS

    Répondre à ce message

  • Le 27 septembre 2013 à 13:27, par LAAGUI ADAMA En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

    Si c’est à chaque peuple son sénat, donc ne l’appelons pas ainsi, car notre peuple ne connaît pas de sénat, mais plutôt un collège des sages, et ce collège n’est pas rémunéré chez nous ; c’est juste un privilège que d’y être, et comme l’a dit le PF aux USA, on peut manger vous laisser mais si on parle sans vous, c’est ce qui fait le plus mal. Arrêtons donc avec le sénat !

    Répondre à ce message

  • Le 2 octobre 2013 à 22:28, par sami En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

    Mon cher ami je me rends compte que j’ai perdu mon temps a te lire.Tu as fait un agencement de mots “granduloquants” sans vraiment rien dire de bon.
    D’adord tu aurais pu mettre ton nom et signer comme l’ont fait Me Kam et les autres que tu cites.
    Ensuite il est illusoire de penser qu’après 26ans de regne sans pouvoir resoudre le minimum de pb de ce peuple,blaise pourra,comme par magie faire tout ce que tu raconte la.
    Enfin sache que tout le monde connaît les vraies intentions de vous autres ventrus qui crier a tue-tete,“oui au senat”.Dieu ne dort pas et je sais que tres bientôt il va agir.tchrrrr

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre 2013 à 14:20, par Lay’e En réponse à : De la pertinence et de l’opportunité du Senat au Burkina Faso

    Ils ont mangé et mangeront toujours mais !!!!!!.
    Un chef nouvellement intronisé en temps d’abondance dit à ses sujets : que chaque individu mange à sa guise sous mon règne.
    Après son décès, son successeur malheureusement en temps de sécheresse dit à ses sujets : que chaque individu rembourse ce qu’il a mangé.
    Evitons donc de laisser une ardoise salée à nos !!!!!!!!petits fils.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés