Journées parlementaires du Groupe CDP à Bobo : « On peut ne pas nous aimer, mais on ne peut pas ne pas voir ce qui existe… », dixit Alain Bédouma Yoda

vendredi 20 septembre 2013 à 22h40min

« Citoyenneté, démocratie et développement », c’est sous ce thème que les soixante-dix (70) députés du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) ont placé leurs deuxièmes journées parlementaires de l’année 2013. L’ouverture officielle des travaux a eu lieu dans la Maison de la culture de Bobo-Dioulasso, ce jeudi 19 septembre.

Journées parlementaires du Groupe CDP à Bobo : « On peut ne pas nous aimer, mais on ne peut pas ne pas voir  ce qui existe… », dixit Alain Bédouma Yoda

Pas d’invectives à l’encontre de l’Union pour le changement et le progrès (UPC) et de l’Alliance pour la démocratie et la fédération-Rassemblement démocratique africain (ADF/RDA), des invités de la cérémonie. Alain Bédouma Yoda, le président du Groupe parlementaire CDP a plutôt tenté de requinquer ses militants et ses députés a l’occasion des deuxièmes journées parlementaires de l’année 2013 (19, 20 et 21 septembre) du parti à Bobo-Dioulasso. Situation nationale oblige, l’allocution d’Alain Yoda était centrée sur le sénat.

Tout en se gardant d’évoquer le mot qui fâche (sénat), Alain Yoda à trouvé des formules pour justifier la mise en place de la deuxième chambre burkinabè en laissant entendre que «  le monde a changé » et le Burkina doit s’adapter  ». Pour cela, «  il faut des institutions fortes » et l’ex- ministre en appelle à la défense de la république. Tout en félicitant ses militants et les dirigeants de son parti, Alain Yoda a laissé la porte ouverte au dialogue « parce que le CDP est un parti de dialogue et de paix ».

En témoigne, les multiples sollicitations du président Blaise Compaoré. Comme on pouvait s’ y attendre le sort des Etalons seniors intéresse également le parti majoritaire. Et par la voix d’Alain Yoda, le CDP souhaite le meilleur à l’équipe nationale. Président de l’Assemblée Nationale, natif de Sya, Soungalo Appolinaire Ouattara s’est réjoui pour sa part de la grande mobilisation de ses militants. Une mobilisation qui rappelle la grandeur du CDP. Après la Maison de la culture, les députés du CDP se sont retrouvés au centre Muraz de Bobo-Dioulasso pour les travaux.

Des communications à huis clos

Pas de journalistes. Les députés CDP ont entamé les travaux autour d’une communication «  Lutte contre la vie chère : Mesures à court et moyen terme », animée par Arthur Kafando, le ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat.

A l’abri des oreilles extérieures, Arthur Kafando est revenu sur ce qui permet à l’opposition politique burkinabè de mobiliser ; « la vie chère », un phénomène planétaire selon le communicateur. Vendredi 20 septembre 2013, les députés CDP suivront une autre communication « Société civile et politique », animée par le professeur Luc Marius Ibriga.

Ousséni BANCE

Lefaso.net

Messages

  • Les arrogances disparaissent ! La sagesse gagne du terrain.
    Cordialement,
    Din

    • Le PEUPLE vous aime et vous sera TOUJOURS reconnaissant pour le progrès et le bonheur que vous lui avez apporté, par la grâce de son Excellence Mr le président du FASO ! Vive le PEUPLE Vive CDP Vive le sénat, Qu’Allah bénisse et protège son Excellence Mr Blaise Compaoré et sa famille

  • Rien que la PAIX !!!! personne en tout cas ne peut nié tout le travail abattu

  • Dieu bénisse le BURKINA FASO, vous avez fait du bon Boulot pour le FASO, ca personne ne peut le nié

  • Nous souhaitons vivre dans un paix de pays, c’est tout ce dont nous aspirons, nous devons nous mettre a l’esprit que seul le BURKINA doit et sortira vainqueur !!!!!
    VIVE LA BURKINA FASO

  • POUR LE PEUPLE, et AVEC LE PEUPLE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    VIVE LA DEMOCRATIE
    VIVE LA PAIX

  • « On peut ne pas nous aimer, mais on ne peut pas ne pas voir ce qui existe… » Mais cela n’est pas une valeur en soi, car peut-être que vous existez comme la peste ou le choléra qu’on ne peut ni aimer, ni ignorer l’existence. - - - De même c’est bien d’affirmer que « le monde a changé » et le Burkina doit s’adapter ». Pour cela, « il faut des institutions fortes ». Mais ce n’est pas en annonçant une modification de la constitution chaque mois pour des pseudo-réformes qui déstabilisent continuellement les institutions qu’on va rendre celles-ci plus fortes ! Après une réforme, il faut laisser aux institutions un temps de stabilisation et de fonctionnement normal et ordinaire. Alors, pour bien faire, sachez que le ministre des réformes politiciennes et de la déstabilisation permanente des institutions doit arrêter et rendre tout simplement son tablier.

    • Il faut reverser la haine ailleurs. Nous on veut la paix, rien que la paix comme le preconise notre president de la republique. Que Dieu benisse le BF

    • Institutions fortes ne veut pas dire multiplicité des institutions mais efficacité,performance,efficience des institutions même celles existantes. Cela passe nécessairement par l’indépendance du pouvoir législatif et judiciaire vis à vis de l’exécutif ;c’est ce qui manque à notre démocratie.Il ne s’agit pas du nombre des institutions mais de leur rôle dans la dynamique de la démocratie.

    • OUI Mr Vérité, il n’y a pas que le président qui connait la nécessité de la paix ; tout le monde aspire à la paix. Mais ce n’est disant chaque jour qu’on veut la paix qu’on va effectivement avoir la paix. Il faut apprendre à faire la paix chaque jour et non pas modifier la constitution tout le temps dès que ça dérange le Président et son entourage ! Dites-nous quelle paix est recherchée en ce moment de tension, quand le pouvoir décide maintenant de lancer une réforme du statut de l’Opposition et encore des modifications du code électoral alors qu’on est à moins de 2 ans de l’échéance électorale de 2015 ? Ceux qui font la violence aux autres et à toute la nation, sans en avoir l’air, ce sont ceux-là mêmes qui sont les premiers à parler de la paix. Voyez-vous, la sagesse moaga dit que « A mâane n mi tiiri, n yet ti têng nân wâ » (= le fauteur de trouble est toujours le premier à élever la voix pour avertir [à tirer la sonnette d’alarme] d’une discorde qui va bientôt détruire tout le pays). Et pour cause, il sait quel vent il a semé et donc quelle tempête est programmée. Dans la Bible, il est dit que "la Vérité vous rendra libre" : cherchons la Vérité pour notre pays et tout ira mieux. Les postures de façade conduisent à la dérive et à une catastrophe certaine.

    • Contentez-vous d une éventuelle indépendance du pouvoir judiciaire au BF,fondammental dans une démocratie ,mais vous n aurez jamais un pouvoir législatif indépendant dans n importe quel pays du monde.Car,un pouvoir exécutif a toujours besoin d un parlement(assemblée et/ou sénat) à sa faveur pour l accompagner dans ses projets de société.Il arrive même qu un pouvoir exécutif naisse obligatoirement d une majorité parlementaire,cas des pays à régime/monarchie parlementaire.

    • Naam Tiibo, je partage entièrement votre opinion. Si le Burkina va mal et même très mal c´est par la faute de notre silence face à ce scandale ou désastre qu´est le régime des coquins et de copains de Blaise Compaoré. Pendant qu´ils existent et deviennent des milliardaires, le peuple souffre. Leur arrogance leur conduira inévitablement vers leur perte. Quant à ce Bongnesan Yé Arsène, c´est l´incarnation de la honte en politique.
      La Patrie ou la Mort, Nous vaincrons !

    • Verite, votre nom contredit ce que vous venez de dire. Si vous voulez la paix, ne faites pas alors un hold up constitutionel, ne tripatouillez pas les textes et dites surtout la verite au peuple. Merci

  • Monsieur le Député, c’est justement là le problème. Pour une fois, le citoyen a voulu vous regarder vraiment. Et il a vu la cohorte de vos méfaits. Et il a vu vos projets, qui ne s’apparentent guère à "l’évolution du :monde". CDP ou pas, Burkina Nouveau au pas, on ne peut pas parler continuellement de la paix, et dans le même temps préparer la répression. On voit "ce qui existe" dans vos projets. Voilà pourquoi le citoyen dit stop.

  • Ainsi donc le peuple burkinabe vous est redevable ? Soyez modestes ...la fin est proche... L’homme agit l’histoire jugera, ayez juste le courage de quitter en laissant le pays tel que vous l’avez connu : en paix, laïc et un

  • Vous savez monsieur YODA, il y"a un adage qui dit "laisser parler les gens".Au Burkina,les gens ont l’esprit alerte pour insulter,critiquer même si de bonnes actions sont menées par ceux qu’ils critiquent.On appelle cela des mesquineries.Vous même vous êtes l’auteur de cette maxime"parler,c’est un problème,ne pas parler est aussi un problème".Alors, parlons et assumons nos paroles.Merci pour votre courage et clairvoyance.

    • Laisser parler les gens, c’est bien, mais il ne faut pas oublier que la parole est très dangereuse : quand elle Vérité, elle finit par empêcher la ruse du menteur et quand elle est mensonge, elle ronge à mort le menteur et finit par faire de lui un imposteur que tout le monde déteste. Pour laisser parler les gens alors qu’on aime pas la vérité, on est obligé de mentir encore et encore pour que le faux ressemble au vrai, histoire de tromper encore ! Mais cela a une limite ! Par exemple, ce n’est disant chaque jour qu’on veut la paix qu’on va effectivement avoir la paix. Il faut apprendre à faire la paix chaque jour et non pas modifier la constitution tout le temps dès que ça dérange le Président et son entourage ! Dites-nous quelle paix est recherchée en ce moment de tension, quand le pouvoir décide maintenant de lancer une réforme du statut de l’Opposition et encore des modifications du code électoral alors qu’on est à moins de 2 ans de l’échéance électorale de 2015 ? Vous voyez le mensonge ! Ceux qui font la violence aux autres et à toute la nation, sans en avoir l’air, ce sont ceux-là mêmes qui sont les premiers à parler de la paix. Voyez-vous, la sagesse moaga dit que « A mâane n mi tiiri, n yet ti têng nân wâ » (= le fauteur de trouble est toujours le premier à élever la voix pour avertir [à tirer la sonnette d’alarme] d’une discorde qui va bientôt détruire tout le pays). Et pour cause, il sait quel vent il a semé et donc quelle tempête est programmée. Dans la Bible, il est dit que "la Vérité vous rendra libre" : cherchons la Vérité pour notre pays et tout ira mieux. Les postures de façade conduisent à la dérive et à une catastrophe certaine.

  • voua avez assez bouffer profiter ca suffit laisser le burkina vivre dans la paix que tout le monde arrive a se soigner vivre et manger

  • Si le depart du BLAISO en 2015 doit entrainer chaos et guerre civile ,que DIEU fasse qu il reste a KOSSYAM pour toujours comme MUGABE ; je prefere une démocratie avec ses insuffisances qu une guere civile !Si les opposants veulent un changement ,eux memes doivent changer en devenant moins radicaux moins revenchard moins haineux sinon il n y aura pas alternance dans ce pays avant au moins 50 ans c est un conseil aux radicaux

    • Heureusement que l’alternance au Burkina ne dépendra pas de vous et du système que vous voulez perpétuer. Le changement vous sera imposé, parce qu’il procède de la volonté du peuple. C’est vraiment triste d’avoir au Burkina des gens comme vous, car si le changement n’a pas lieu en 2015, vous allez préférer l’enfer à ce que le peuple vous réserve... A bon entendeur salut !

  • Si le depart du BLAISO en 2015 doit entrainer chaos et guerre civile ,que DIEU fasse qu il reste a KOSSYAM pour toujours comme MUGABE ; je prefere une démocratie avec ses insuffisances qu une guere civile !Si les opposants veulent un changement ,eux memes doivent changer en devenant moins radicaux moins revenchard moins haineux sinon il n y aura pas alternance dans ce pays avant au moins 50 ans c est un conseil aux radicaux

    • Tu appelles ça opposition radicale ! Les pays qui avancent ont des oppositions plus radicales que ça !

      Si ce régime se voulait transparent et claire, et avait des idées saines, l’opposition ne fait que son boulot ! Tu ne vois pas les corruptions, l’incivisme des membres du gouvernement, etc.. Ce régime a-t-il bougé pour faire la lumière !!!

      Vraiment le peuple du Faso est mouton ! Vous avez peur de quoi. Commencer d’abord à critiquer ce régime assassin, où des crimes jusqu’aujourd’hui ne sont pas élucidés (Thomas Sankara, Nobert Zongo, David Ouedraogo, etc...), des incivismes non punis (GUIRO, Joseph Paré, Zacharia Sawadogo, Henri Kaboré, Ministres des mines et de la justice pour les 23 kg d’or), etc... Il y a trop à dire.. Ton régime a-t-il respecté le principe d’alternance obligatoire après 2 mandats consécutifs ?? Non ! Notre constitution a été charcuté à plusieurs reprises pour satisfaire un homme (une famille). Le Faso se limite à cette famille ???

      De grâce, un peu de respect pour les Burkinabè !!! Si vous êtes des marionnettes, allez vous chercher.. L’opposition n’a rien bloqué ici. C’est oton régime qui est au commande depuis 26 ans et est fier de ce qu’il a fait ! Cette arrogance, on ne peut pas leur enlever ; mais on leur demande de dégager maintenant ! On a soif de changement !
      Alain Yoda a été ministre combien de fois ; c’est normal qu’il joue le griot ! toi misérable, tu souffres et tu joues le griot !! Des vrais diplômés existent, mais souffrent, car c’est la corruption, la médiocrité qui minent le Faso

    • Le changement appartient au PEUPLE, lorsque le PEUPLE aura besoin de changer son Excellence Mr Blaise Compaoré comme vous le prétendez, on verra qu’en 20015 son Excellence Mr Blaise Compaoré sera battu aux URNES par le PEUPLE pour le changement, mais tant que le PEUPLE dans sa souveraineté aura toujours besoin de son Excellence Mr Blaise Compaoré comme son président , alors mes chers compatriotes là je peux d’ores et déjà vous rassurer que pour le PEUPLE son Excellence Mr Blaise Compaoré restera pour toujours et toujours président du FASO ! Vive le PEUPLE Vive la démocratie Vive le sénat Vive le CDP Qu’Allah bénisse et protège son Excellence Mr Blaise Compaoré et sa famille

    • Mon ami depuis quand on a battu un president au pouvoir aux urnes ? Tu n’as rien compris, c’est on gagne ou on gagne, donc le peuple doit utiliser d’autes methodes pr les chasser tous.

    • Qu’est-ce ce peuple, ce ton peuple dont tu parles : ce magma aimeur de t- shirts, de riz gras, de poulets grilles, tous srvis hativement et ostentatoirement au detour d’ une campagne de demagogie politique avec comme support les Patrols et autres gros wagons de l’ etat et meme les sous des societes d’ etat sans cesse deficitaires. Je m’arrete- la. Ouagadougou est le meilleur peuple que ce regime craint. Parce que le pouvoir se gagne et se perd a Ouaga, pas a Falangoutou ou les populations sont livrees a elles- meme s et a Dieu, ne sachant meme pas qu’ elles sont connectees par un pouvoir central qui se fout de leur gueule comme de leur premiere culotte. Le peuple de ouaga est debout sur ces deux pattes de derriere et ce qui a ete fait depuis 1987 sur le dos est FI.N.I. Vous avez besoin d’ un dessin. La ruse a ses limites.

  • C’est vous qui dites qu’on a avancé. Vous êtes pas les seul a voyager pour des comparaison. C’est simple partez et on verra si ce Burkina va disparaitre. on ne se nourri pas de vos villas et de vos constructions a Ouaga 2000. On ne se nourri pas de vos grosses voitures non plus. Il y a des pays en Europe et ailleurs qui n’ont aussi ni pétrole, ni or, ni accès a la mer, mais ont eu la chance d’avoir des dirigeants qui ont des idées et ça marche. Ce régime est loin d’être un exemple. C’est un régime qui ne pourra jamais lutter contre l’impunité, la corruption et les autres maux de ce pays car ils sont devant toutes ces choses. Monsieur, Yoda, si j’étais Blaise, j’allais depuis vous être au garage car c’est vous qui voulez le mettre dans des problèmes. On ait là, on vous suite et je suis étonner de ne pas vous voir avec votre Burkina émergent avec les BRIC lors du G20.

  • Merci Honorable député. vous avez dit la pure vérité. On peut ne pas aimer le lièvre mais à moins d’être aveugle ou de faire l’aveugle on ne peut pas ne pas voire qu’il a de longues oreilles et court vite.

  • Ce n’est pas après 26 ans de règne qu’il faut parler d’institution forte (mais pourquoi vous voulez modifier l’article 37, et vous parlez d’institution forte ?). Une institution forte sans homme intègre, le Burkina perd son temps. On met les institutions fortes pour les générations futures afin que ces derniers aient une conduite loyale à suivre, mais vous n’êtes pas de bons exemples. Cessons l’arrogance et montrons ouvertement qu’on veut le bien commun. Trop d’intelligence (avec calcul) nuit au porteur de cette intelligence.

  • Bonne analyse mon Frère ! Mais tout dépend. On peut, soit détourner son regard de ce qu’on ne veut pas voir, soit se débarrasser de l’indésirable existant qui force de façon ostentatoire sa vue. Que dieu nous protège !

  • C’est vous qui dites qu’on a avancé. Vous êtes pas les seul a voyager pour des comparaison. C’est simple partez et on verra si ce Burkina va disparaitre. on ne se nourri pas de vos villas et de vos constructions a Ouaga 2000. On ne se nourri pas de vos grosses voitures non plus. Il y a des pays en Europe et ailleurs qui n’ont aussi ni pétrole, ni or, ni accès a la mer, mais ont eu la chance d’avoir des dirigeants qui ont des idées et ça marche. Ce régime est loin d’être un exemple. C’est un régime qui ne pourra jamais lutter contre l’impunité, la corruption et les autres maux de ce pays car ils sont devant toutes ces choses. Monsieur, Yoda, si j’étais Blaise, j’allais depuis vous être au garage car c’est vous qui voulez le mettre dans des problèmes. On ait là, on vous suite et je suis étonner de ne pas vous voir avec votre Burkina émergent avec les BRIC lors du G20.

    • pour moi, le meilleur petrole, le meilleur or, le meileur diamant, c’est une direction politique lucide, honnete, qui aime le bien de tous. Ona des multimilliardaires mais ils ont toujours la mentalite de pauvres types. Qu’est-ce qu’ ils font avec leurs milliards ? Les enatsser dans des cantines comme mon arriere- grand- pwre le faisait avec ses coris, courir devierger les petites filles qui ne savent meme pas encore essueyer leurs derrieres. Peuh. Laisser moi cracher de degout.

  • VOILA POURQUOI JE DISAIS QUE SI CE MONSIEUR PARLE,J’AI ENVIE DE VOMIR.INSTITUTION FORTE NE VEUT PAS DIRE CRÉER DE NOUVELLES INSTITUTIONS .BARACK OBAMA VEUT DIRE DES INSTITUTIONS POUR RENFORCER LE DÉMOCRATIE ET PAS POUR MAINTENIR BLAISE AU POUVOIR.

    • Quand on a appris a empoisonner seulement, on n’ a pas appris a bien parler pour convaincre. Quand ona appris a jouer a la taupe , on le paietres cher ici et maintenant.

      Lapalissade

  • "le jour où j’attraperai Blaise Compaoré, il vomira tout ce qu’il a volé au peuple burkinabè" ou encore "je ne peux pas m’asseoir sur la même table que celui dont les mains sont souillées du sang de Lingani". Monsieur Yoda tout ça ce sont des acquis que nous devons reconnaître ou bien comme vous, nous devons les ignorés pour répondre à l’appel du ventre ? Vous rappeler vous de vos propos à l’endroit de Mme Juliette Bonkoungou quand votre "camarade" a décidé de rejoindre les autres pour créer l’ODP MT ? Si le monde a changé je suppose que c’est dans le bon sens. Votre courbe personnelle n’est et ne sera jamais un exemple à suivre. Bon appétit et rendez vous pour la phase suivant la disgestion.

  • Effectivement peut pas nous empêcher de voir les voleurs et corrompus qui circulent dans des voitures de l’impunité. la fin es proche

  • Si vous êtes fiers de ce que vous avez fait, ça vous regarde !
    Mais on vous demande de vivre comme les civilisés des USA, de France, et autres pays bien démocratiques, où l’alternance est obligatoire après 2 mandats consécutifs !!

    Peut être que d’autres auront fait mieux que vous !! Mais hélas, vous n’avez jamais laisser cette chance au peuple burkinabè de voir pour comparer !

    Et dites nous pourquoi votre mentor ne veut pas quitter !!

    Et dites nous, après Blaise, il n’y a pas un seul intelligent au CDP ???

    Si vous dites avoir fait beaucoup, partez maintenant vous reposer et on verra ce que les autres feront ! C’est aussi simple que ça !

  • LE CDP N’EST PAS UN MODEL DE DEMOCRATIE MEME A VOTRE SAIN VOUS REFUSEZ DES ELUS QUE LE PEUPLE VEUT ET BENSEZ CEUX QUI SONT VOMMIS .EXEMPLES SONT NOMBREUX ARRONDISSEMENT 4 DE OUAGA. TOU CE QUE VOUS DITES AVOIR FAIT POUR LE PEUPLE DITES COMMENT VOUS AVEZ NUIT AUSSI. EST CE QUE VOUS TOUS DU CDP POUVEZ NOUS EXPLIQUEZ LA PROVENANCE DE VOS BIEN. AVANT VOUS TOUS VOUS AVIEZ COUPER LA QUEUE DE VOTRE DIABLE A FORCE DE LE TITER ;MAINTENANT C’EST LE CONTRAIRE ARRETEZ DE NOUS INSULTER.COMME DISAIT FEU NORBERT ZONGO JE CITE :LE DRAME DU PAUVRE C’EST D’AVOIR DES YEUX POUR COMTEMPLER LE RICHE QUI SAVOUR SES BIENS.PREPAREZ VOS DISTINATIOS FUTURES CAR LA FIN EST PROCHE ET NOUS NE FERONS DE CADEAU A PERSONNE D’ENTRE VOUS. DIEU SAUVE LE FASO

  • Voulez vous dire que les burkinabés sont incapables de reconnaitre la vérité...!? Ce sont s’est propos qui font qu’on vous traite d’arrogant. Vous avez la destiné du Burkina pendant 26 ans et vous n’avez pas été capable de concilier les cœurs, de concilier les burkinabés et de dessiner un chemin clair pour le devenir du pays. Quand le peuple que vous êtes censés représenter veulent critiquer pour le bien du pays, vous leur traitez de tous les noms.
    Vous vous êtes joués au dangereux que les institutions ne fonctionnent plus. Il faut partout tendre quelque chose pour n’importe quel service. C’est dommage. La seule issue actuellement pour remettre les pendules à l’heure est le changement. A moins que vous voulez nuire à l’avenir du Burkina.

    • Pour ma part, si les membres du CDP insistent pour la mise en place du sénat c’est juste pour trouver un point de jute pour certains bonzes de ce parti. Le président ne s’inquiète pas pour son après mandat mais certains de son entourage si et pour tirer la couverture sur eux ils insistent sur la mise en place du sénat. Que ces personnes comprennent que le sénat soit mis en place maintenant, il pourra être supprimé après et les choses qu’ils voulaient éviter arriveront avec plus de force. Mais en ne mettant pas le sénat de force en en jouant pour une transparence pour la suite les compteurs peuvent être remis à zéro. Pourvu qu’ils arrêtent ce qui dérangeaient les détournements, la mal cause "ont et fait et y a rien", etc.

  • Comment peut on dire des choses pareilles ,bien sûr on voit vos grosses voitures ,vos ventres bédonnants et vos grosses maisons vos enfants étudIer en EUROPE tout cela acquis grâce à l’argent du peuple que le FMI , UE .et les autres institutions donnent pour le bien être du PEUPLE mais malheur à ceux qui baillonnent leur peuple.comme << il >> le disait

  • Voilà Luc Ibriga qui va animer une conférence pour le groupe CDP qu’il prétend honteusement combattre ou du moins ce que l’opposition dite radicale ou sérieuse considère ou entretient dans une opinion publique souvent déboussolée. Pourtant, c’est comme ça que cela devrait fonctionner pour le renforcement et le développement de la démocratie. J’aimerai savoir à combien est rémunérée cette conférence pour savoir si un oiseau soit-il inintelligent peut scier l’arbre dans lequel il est perché sur une branche. À quand le tour de M. Augustin LOADA qui gère le Cdg ? Tous ensemble développons le Faso sans sectarisme et sans mesquinerie.

    • LeSage, ou est ta sagesse/ Tu crois que si le Diable m’ invitait pour que je parle du Bien, j’allais refuser ? Il ne faut jamais manquer les bons rendez- vous. Meme si deux ou trois personnes repartent de cette conference avec une nouvelle vision, c’est eux qui ameneront le changement positif dans ce parti de Blaise Compaore trop familial p[our e pas dire individuel. Ibriga a fait son travail de travailleur culturel. Il repand sa culture partout en esperant qu’elle poussera sur n’ importe quel terreau fertile. Sait- on jamais quand est-ce qu’ un terreau est fertile ? Non ! Saul est devenu Paul mais il a fallu pour cela qu’ il ait une experience, une rencontre pour que l’ epiphanie soit. Autant je n’ai pas trop de respect pourle cdp qui n’est pas un vrai parti en mon sens a part le fait qu’ il est une machine d’ election, je suis contre les intransigeances immatures. Moi j’ai des amis CDP et je profite pour descendre en flammes ce machin electoraliste. Sinon , comment ils sauront meme ce que nous pensons d’ eux en "bien" ?

      JMVF, Toronto, Canada

  • Juste une question aux experts de tout bord. Les problèmes auxquels le Burkina est confronté telle l’impunité sont-ils le fait de la qualité des textes (d’où une seconde chambre pour corriger ces insuffisances), ou du manque de volonté d’appliquer les textes ?
    Ce que j’ai toujours admiré comme trait culturel chez les Sénégalais, c’est que quand ils essayent de te rouler dans la farine et que tu t’en rends compte, ils s’excusent avec fair play. Au Burkina celui qui essaie de te rouler dans la farine se fache quand tu t’en rends compte. Merci.

  • Oui les détournements ça existe notre or ? les parcelles et surtout les égorgements est ce de la haine ? Non. ça existe

    • Avec tout le respect que je vous dois M. le député arrêtez de nous amener toujours en bâteau. Nous avons certes d’institutions solides pour l’ancrache de la démocratie, mais au moment opportun. Notre pays souffre parce qu’il y a tout un tas de choses urgentes. Alors je pense bien qu’il sera plus serieux de votre part de parer à cela

  • C’est déjà pas mal que les responsables du CDP se résument désormais à devoir se défendre et expliquer leurs positions. Il est loin le temps où on se croyait tout permis. Lol

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés