Déclaration de l’unir/ps sur la situation nationale

vendredi 20 septembre 2013 à 16h16min

Le 12 août 2013, le Président COMPAORE, par le biais d’un communiqué, invitait le Premier Ministre et le Ministre en Charge des Reformes Politiques à lui produire un rapport circonstancié sur l’opérationnalisation du SENAT. Cela fait suite à la vague de contestations contre le SENAT conduite par l’opposition politique et les organisations de la société civile, contestation qui a atteint son point culminant avec le coup de semonce des évêques et de certaines hautes personnalités.

 Déclaration de l’unir/ps sur la situation nationale

A la suite de ce communiqué, les burkinabé se sont perdus en conjectures. Pour les uns, le Président, par ce communiqué, venait de suspendre la mise en place du Sénat. Pour les autres, c’est une façon pour lui de se débarrasser de cette institution devenue trop encombrante. Pour certains par contre, tout cela n’était que pure diversion et il fallait par conséquent maintenir la pression en attendant les conclusions du comité de suivi.

Le 30 Août 2013, le comité de suivi des reformes politiques, réuni à cet effet, remettait au président COMPAORE son rapport circonstancié. Sans trop de surprise, la poursuite de la mise en place de l’institution contestée est proposée avec de petits aménagements pour satisfaire quelques susceptibilités. Pouvait-il en être autrement avec ce fameux comité ? Mais, plus que les conclusions du comité, ce sont celles de leur président que les burkinabé attendaient véritablement.

Le vendredi 6 septembre dernier, le Président COMPAORE, toujours par le biais d’un communiqué rendu public par la télévision nationale du Burkina, a parlé sans ne rien dire. Il a définitivement choisi ce mode de communication lorsqu’il s’agit des affaires internes. De ce deuxième communiqué présidentiel rien de bien concret. Cependant on peut tirer deux constats qui sont les suivantes :
Premier constat : Le président COMPAORE entretient, comme à son habitude, le flou autour de ses intentions réelles. A la lecture de son communiqué, personne, même pas les analystes politiques, ne peuvent dire avec certitude la stratégie du président COMPAORE.

Ce qui laisse les burkinabè dans le doute. Pourquoi les burkinabé sont –ils condamnés à échafauder des hypothèses à chaque fois que leur président leur parle sur des sujets d’importance ? Sommes-nous dans quelle république où le président doit jouer aux devinettes avec son peuple ?

Pour l’UNIR/PS çà suffit et la comédie doit maintenant cesser. Quand un président s’adresse à son peuple, c’est pour prendre des décisions. C’est comme çà partout ailleurs dans le monde et le peuple burkinabé aussi a droit à cet égard de la part de son président. Les gens attendent des décisions concrètes et non les éternelles invites au dialogue et autres concertations dont les résultats sont connus d’avance.

De toute façon, de quel dialogue a-t-on encore besoin sur le Sénat la position des uns et des autres étant suffisamment connue ? Celle de l’UNIR/PS et de toute l’opposition politique burkinabé réunie au sein du chef de file de l’opposition (CFOP) est unanime : non au Sénat et à la modification de l’article 37 de la constitution !

Deuxième constat : Le président COMPAORE veut gagner du temps dans l’optique d’infléchir les positions des anti Sénat. Le président COMPAORE use de tous les stratagèmes pour gagner du temps dans l’espoir d’émousser les ardeurs du peuple et d’affaiblir l’opposition. C’est dans cette optique qu’il faut apprécier les mesures dites sociales prises par le conseil des ministres du mercredi 11 septembre. Sinon, comment comprendre que ça soit maintenant que de telles mesures sont prises. Les problèmes des travailleurs et des étudiants existent depuis belle lurette, mais la réponse des autorités a toujours été la même : « l’Etat n’a pas les moyens ». Mais aujourd’hui, le manque de moyens toujours chanté par nos autorités a, comme par enchantement, disparu au détour d’un conseil de ministres sans pourtant qu’on nous dise d’où sortiront tous ces milliards promis. De telles dépenses n’ayant pas été prévues dans le budget de 2013, il est clair qu’il s’agit là d’une simple opération de séduction dans l’optique d’acheter la renonciation des burkinabé à la lutte. Mais le peuple burkinabé est aujourd’hui conscient et rien ne pourra le détourner de son combat contre la patrimonialisation du pouvoir dans notre pays, lequel combat a impérieusement besoin d’une opposition responsable dans ses paroles comme dans ses actes. Tout comme elle doit rester ferme dans ses convictions. C’est pourquoi l’UNIR/PS en appelle à plus de solidarité et d’engagement des uns et des autres mais surtout à plus de vigilance pour ne pas tomber dans les pièges à rats d’un pouvoir décadent et moribond à la recherche de pompiers de services. Du reste, ce pouvoir là n’hésite pas à utiliser les moyens, même les plus abjectes telle cette tentative d’opposer les différentes communautés religieuses et coutumières par la division et le clientélisme.

Dans ces conditions, notre parti est convaincu que seul le peuple uni et mobilisé peut venir à bout du régime de la 4ème République en lui imposant une véritable alternative. Cette dernière n’aura rien de commun avec les récentes mesures artificielles et conjoncturelles, trop dérisoires pour résoudre l’équation permanente de la cherté de la vie et de la crise devenue structurelle.

Evitons alors les pièges de la division et sachons faire fi de nos contradictions superflues pour renforcer la lutte d’une opposition unie.

L’UNIR/PS, qui veut faire chaque pas avec le peuple, réaffirme ce serment de faire du Burkina Faso une nation plus forte et plus unie à travers ses hommes et ses femmes convaincus du même idéal de bonheur.

Aujourd’hui, sans rempart de la justice déjà gangrénée par la politique et nos chefs coutumiers suspectés d’accointance avec le pouvoir, notre pays court inéluctablement le risque d’une grave fracture.

Le parti invite en conséquence le Chef de l’Etat Blaise COMPAORE à s’abstenir de toute manipulation qui pourrait à terme, apporter de graves et profondes divisions entre les confessions religieuses et coutumières qui sont le socle de notre société.

L’UNIR/PS lance un appel pressant à plus de cohésion et de solidarité du peuple qui doit, plus que jamais, se mobiliser autour de mots d’ordre justes et pertinents si l’on veut un changement porteur d’espoir et de progrès.

C’est pourquoi l’UNIR/PS condamne avec la dernière énergie la politique du « Après moi le chaos » que Blaise COMPAORE mène, contre vents et marées, en tentant de mettre en place un SENAT voué aux gémonies.

Avec le peuple victoire. !

Fait à Ouagadougou, le 19 septembre 2013

Le Président du Bureau Politique National

Maître Bénéwendé S. SANKARA

Déclaration de l’unir/ps sur la situation nationale

Vos commentaires

  • Le 20 septembre 2013 à 19:31, par PUISSANCE 21 En réponse à : Déclaration de l’unir/ps sur la situation nationale

    Restons unis contre le Senat. Ces jours-ci, la tactique du pouvoir est de demander à ses disciples d’écrire des opinions et des commentaires favorables à ce machin inutile et budgetivore sur le site de LeFaso.net. Ne nous laissons pas divertir par ces individus et restons soudés.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2013 à 19:47, par Kondoungtouly En réponse à : Déclaration de l’unir/ps sur la situation nationale

    Bien dit , soyons vigilants et intrépides , c’est le prix à payer maintenant .Nous devons être comme des abeilles qui volent chaque fois en colonie et qui arrivent toujours ensemble à leur objectif maintenant ;et non comme des papillons toujours éparpillés en individu qui vont de fleur à fleur .

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2013 à 20:04, par nonga En réponse à : Déclaration de l’unir/ps sur la situation nationale

    Me SANK stp ne te sens pas obliger de faire comme les autres, penses tu que les gens ne te connaissent pas ? tu as bouffer les millions des ex travailleurs de la sotraco
    et autres dossiers peu honorable

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2013 à 20:08, par Poulho En réponse à : Déclaration de l’unir/ps sur la situation nationale

    AIE Me sank arrete cette comedie stp on te connait dans le pays la, tu passais ton temps a aller chez les dirigeants prendre des enveloppes, si tu fais on va demander a Salif diallo,

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2013 à 20:11, par Beau En réponse à : Déclaration de l’unir/ps sur la situation nationale

    et voila un autre qui essai de se refaire une image tout en sachant que le Peuple n’est pas bete, nous savons que vous etes juste un escrot, arreter de nous prendre pour des imbeciles

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2013 à 20:22, par Bouba En réponse à : Déclaration de l’unir/ps sur la situation nationale

    quand je vois ce Monsieur jouer au revolutionnaire j’ai mal au coeur et surtout j’ai pitié pour le Peuple car on laisse des opportuniste et corrompu recuperer la lutte du peuple
    pitoyable quand meme !!!

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2013 à 20:24, par Pauline En réponse à : Déclaration de l’unir/ps sur la situation nationale

    Me sank laisse nous tranquille stp, on veut pas de ton avis ici, cette lutte est celle du vrai peuple, nous n’accepterons pas de recuperation, honte aux opprtunistes

    Répondre à ce message

    • Le 21 septembre 2013 à 14:20, par burkindi En réponse à : Déclaration de l’unir/ps sur la situation nationale

      en voici les Burkinabè qui gattent tout !! l’essentiel est que ce que Me Sankara dénonce, ce sont les objectifs visés par le vrai peuple, comme tu dis !!

      Comme les deux convergent, ne t’acharne pas sur sa personne ! Reste concentré sur l’atteinte réelle des objectifs communs ! Et après tu pourras parler !!

      C’est comme un singe, qui voit une mangue mûre en haut ! L’écureuil vient pour l’aider à cueillir la mangue ! Mais le singe s’acharne contre ce dernier, tout en sachant que seul il ne pourra pas atteindre son but.

      Main dans la main, luttons pour l’alternance en 2015 !! c’est ça le vrai objectifs ! Tous ce qui peuvent leur pierre, qu’ils apportent ! Ne vous trompez pas d’ennemi !

      Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2013 à 20:34, par relwind En réponse à : Déclaration de l’unir/ps sur la situation nationale

    merci restons vigilants et mobilisés.la situation de ce pays est grave.comprenez
    qu’au moment où le pays pleure un ancien président blaise s’envole pr new york il doit au cours de son sejour parler de prévention de conflit quand ds son pays laic il fait subventionner le hajj et reçoit une delegation non representative de chefs traditionnels

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2013 à 20:52, par le rappel En réponse à : Déclaration de l’unir/ps sur la situation nationale

    Belle déclaration. Lancez le mot d ordre on vous suit.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2013 à 20:54, par zagtouli En réponse à : Déclaration de l’unir/ps sur la situation nationale

    Maitre Sankara veut nous distraire ! Eclaires le peuple sur cette affaire de 56 millions que le gouvernement t’a remis pour la surveillance des élections en Décembre 2012. Il parait que les chefs de partis de l’opposition ont refusé de te donner le quitus parce que tu as soustrait 11 millions de cette somme pour soit disant le fonctionnement du CFOP alors que tu as un budget pour cela.
    Personne ne cherche à divisirer l’opposition.on veut juste savoir la vérité sur ton détournement, car c’est un détournement pur et simple. Plus grave, le reliquat est actuellement dans les comptes de l’UNIR/PS.De quel droit ? Le CFOp n’a pas de compte ? Comment faire confiance à une opposition qui compte des gens pourris comme ça ?

    Répondre à ce message

    • Le 22 septembre 2013 à 21:18, par Wemtenga En réponse à : Déclaration de l’unir/ps sur la situation nationale

      toi tu postes chaque jour ces mêmes accusations et personne ne te prends au sérieux, alors stp arrêtes. Me a donné un rapport, va le lire ; maintenant si tu crois que tu en sais des choses poste les. mais tu te chatouilles toi même, et tes accusations ne créeront pas le buzz sur le net. si c’était vrai, c’est le CDP qui allait le dire avant toi, donc calmes toi, personne ne te croit, et ne te croiras. n’importe quoi !

      Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2013 à 20:56, par LAGUI ADAMA En réponse à : Déclaration de l’unir/ps sur la situation nationale

    Sur le projet de l’opérationnalisation du SENAT Son Excellence Mr le président du FASO jouit de la pleine confiance et du soutien total du PEUPLE ! Vive le sénat Vive le CDP Qu’allah bénisse et protège son Excellence Mr Blaise Compaoré et sa famille

    Répondre à ce message

    • Le 23 septembre 2013 à 11:27 En réponse à : Déclaration de l’unir/ps sur la situation nationale

      Mon cher LAGUI, quand vos frères terroristes vont vous égorger et égorger vos enfants vous allez continuer à chanter les louanges de ceux qui veulent diviser pour régner. Pensez au futur de nos enfants. Avez vous suivi le sondage de Horizon FM du 19/09/2013 ? plus de 97% de ceux qui ont appelé ont dit Non au SENAT.

      Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2013 à 21:00 En réponse à : Déclaration de l’unir/ps sur la situation nationale

    bravo pour la lecture de la situation

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2013 à 21:05, par le rouge En réponse à : Déclaration de l’unir/ps sur la situation nationale

    Me Sankara ne te fatigue pas,tu ne sera pas notre candidat en 2015.Nous avons opté pour zephirin diabré.continue à prendre l’argent de Djindjeré.Avec 4 deputés qu’est ce que tu peux faire dans ce pays.

    Répondre à ce message

    • Le 21 septembre 2013 à 16:56, par Le Patriote En réponse à : Déclaration de l’unir/ps sur la situation nationale

      Voyez plutot la justesse des propos de Me. Que vous l’aimiez ou pas c’est pas cela l’essentiel. Il nous demande d’etre vigilant. Et null part il ne demande a remplacer Blaise. Il demande que l’opposition s’unisse pour et que tous ceux qui sont fatigué du regime actuel se mettent derriere le CFOP.

      Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2013 à 21:08, par piiga En réponse à : Déclaration de l’unir/ps sur la situation nationale

    Toutes mes félicitations à l’unir/ps ; courage à toute l’opposition et au peuple Burkinabè intègre

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2013 à 22:17, par Gbitch En réponse à : Déclaration de l’unir/ps sur la situation nationale

    Mon frere, il faudrait surtout mediter sur le fait que tu n’es plus CFOP malgre le fait qu’on a aide l’opposition avec le nouveau mode de scrutin. Tu ne pese plus rien et tu es en manque de publicite. J’ai un conseil pour toi et tu ne vas surement pas aime ....

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2013 à 22:27 En réponse à : Déclaration de l’unir/ps sur la situation nationale

    Bien dit on ne se laissera plus faire cette bande dr charognart votour( blaise et sa troupe).on vous attends en 2015

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2013 à 22:59, par Tienfola En réponse à : Déclaration de l’unir/ps sur la situation nationale

    Maitre, nous avons arrete les cours au campus en 2000 jusqu’a ce que votre barbe repousse . On voyait en vous celui qui pense au peuple mais helas ! Qui a dit non a l’augmentation du nombre des deputes ? Ce refus serait la base credible du NON au senat . Vous etes tous identiques , c’est une question du partage du gateau qui ne vous arrange pas pour l’instant, la preuve , l’ADF /RDA a dit oui au senat maintenant

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2013 à 22:59, par ALY MAHATMA En réponse à : Déclaration de l’unir/ps sur la situation nationale

    J’AI BIEN LU LA DECLARATION.JE SUIS ENGAGÉ DANS LA LUTTE POUR LE CHANGEMENT.MAIS JE VOUS PRIE D’ALLER EN OCTOBRE PROCHAIN POUR ÉCOUTER LE PRESIDENT ET DECLARER VOTRE OPPOSITION.MERÇI.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2013 à 23:21, par Joule En réponse à : Déclaration de l’unir/ps sur la situation nationale

    On est tous pour le départ de Blaise avec sa clique. Mais que nous réservez-vous à l’après-blaise ? Autant le chrétien n’est pas le Christ, autant le sankariste n’est pas Sankara !

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2013 à 23:45, par Salaka En réponse à : Déclaration de l’unir/ps sur la situation nationale

    Merçi a me SANKARA. Ensemble disons NON AU SENAT même ils reduisent les sénateurs à 5 et augmentent les salaires à 50%. Maintenant je deteste et je ne respecte plus les chefs coutumiers qui disent oui au sénat et veulent du desordre au Faso. Bravo ! Aux évêques.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2013 à 00:37, par le TOCARD En réponse à : Déclaration de l’unir/ps sur la situation nationale

    Bien dit MAITRE !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2013 à 01:22, par Who’s who En réponse à : Déclaration de l’unir/ps sur la situation nationale

    Pour lutter contre la vie chère,que propose Me Bénéwendé Sankara ?SVP,j’attend la réponse afin de l’analyser.Toute absence de réponse signifiera ce qu’elle doit signifier.Merci de faire passer mon message.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2013 à 14:11, par gaf dit only one En réponse à : Déclaration de l’unir/ps sur la situation nationale

    Bonjour a tous, je résume la Déclaration de UNIR/PS :
    Non au Sénat.
    Non a la Modification de L article 37
    Oui a l amélioration des conditions de Vie des Burkinabés sans Hypocrisie a court et long terme.
    Oui a une Démocratie avec Alternance
    K ALLAH BÉNIS LE BURKINA FASO k j’aime FORT.
    Travaillons a la Beauté du Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2013 à 14:15, par burkindi En réponse à : Déclaration de l’unir/ps sur la situation nationale

    Bien dit ! On reste uni ! Les gens qui pensent que l’opposition dort, ont menti !

    Quelle marche peut-elle organiser aujourd’hui, puisque la position du président est floue ??? Suspendue ou pas ? Actif ou pas ? Lui seul le sait !

    Concertations ici, entrevues là ! Pour des gens intelligents, cela devait être fait avant de proposer le sénat au peuple ! ! Non ces idiots, se croyant plus malins, voulaient user du silence du peuple pour nous coller un truc !! Ne mettez pas la charrue avant les boeufs, cher régime !!! Un peu d’intelligence quand même !

    Par leur gourmandise du sénat, l’Assemblée Nationale est illégale (ne doit pas légiférer) et le Conseil Constitutionnel illégal (car 3 membres devaient être nommés par le président du sénat qui n’existe pas) .. Où sommes nous ! Avec des amateurs ????

    CDP, soyez objectifs et ayez un peu de cerveau pour voir objectivement les choses ! Vous pensez avoir beaucoup fait ??? ça vous regarde !! Dégagez et vous verrez comment les autres feront et là on pourra discuter et comparer !

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2013 à 14:58, par CABen En réponse à : Déclaration de l’unir/ps sur la situation nationale

    Maitre, arrête de nous distraire. Si au Faso il n’y avait que toi comme opposant Blaise ferait encore 20 ans au pouvoir le temps que tu disparaisses. J’ai pitié du peuple. Chers compatriotes, je vous répète que chaque peuple mérite ses dirigeants. C’est Blaise qui nous convient, hon ! je vais dire quoi ? Quand on aura chaud de la tête aux pieds on n’aura même pas besoin d’un opposant ou d’un quelconque leader pour effacer Blaise et sa bande. J’en suis sûr. Mais en attendant soufrons encore un peu plus.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2013 à 15:44, par welgo En réponse à : Déclaration de l’unir/ps sur la situation nationale

    c’est vraiment maître Sankara qui a écrit ça ? Ah les hommes changent dè. Le langage ne le ressemble pas

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2013 à 16:08, par Pang Kayé, la wend waoga En réponse à : Déclaration de l’unir/ps sur la situation nationale

    A Nonga, Poulho, Beau, Pauline, Zagtouli, le rouge et co... Aussi sûrs de ce que vous dites sur Me qu’il vous plaise d’intenter un procès contre lui et au plaisir de vos mentors et pour de bon, tout le Faso le retrouvera en prison. Pouvez-vous vous arrêtez en face de Me et lui dire ce que vous etes en train de dire en cachette sur cette plateforme ? Me Sankara est le plus constant, le plus combatif, le plus congruent et le plus honnête du paysage politique Burkinabe depuis toujours. C’est l’homme politique qui fait le plus peur et mal au Regime actuel. Mieux que vous d’autres ont tenté mais en vain depuis toujours de l’anéantir. S’il plait à Dieu Me Sankara sera votre président au Faso pendant que vous êtes encore vivants, en pleine forme, bon pieds, bon œil. N’en déplaise à quiconque. SVP, restez tranquilles

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés