Atteinte des OMD : Les parlementaires du Burkina entendent accélérer le processus

mercredi 18 septembre 2013 à 23h30min

« Rôle des parlementaires dans la mise en œuvre des OMD au Burkina Faso : bilan et perspectives », c’est sous ce thème qu’un atelier a été animé les 16 et 17 septembre à Ouagadougou, à l’attention des députés de la 5è législature.

Atteinte des OMD : Les parlementaires du Burkina entendent accélérer le processus

A un peu plus de deux ans de l’échéance fixée pour l’atteinte des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD), le constat est encore des moins rassurants au pays des hommes intègres.

Si l’on peut convenir qu’en matière d’eau potable et de lutte contre le VIH/Sida, des progrès significatifs ont été enregistrés, l’analphabétisme, la pauvreté, la mortalité infantile et maternelle, constituent encore le ventre mou d’un Burkina en voie de développement. C’est, du moins, ce qui ressort de l’appréciation de Isiyaka Sabo du PNUD (Programme des Nations-Unies pour le développement).

Cet atelier aura permis aux députés, à tout le moins, d’être « mieux informés sur les OMD, notamment sur les initiatives prises aux niveaux national et international, pour leur mise en œuvre », foi de M. Sabo. Il est attendu d’eux, plus de dynamisme dans l’accélération de l’atteinte de ces OMD. Dans ce sens, ils ont été invités à militer pour la prise en compte effective des aspirations profondes des populations dont ils sont les représentants. Et à en croire M. Sabo, les parlementaires ont convenu d’élaborer un plan d’action pour accélérer la mise en œuvre des OMD d’ici à l’échéance de 2015.

En attendant de les voir à l’œuvre, l’on peut espérer une touche particulière de la cinquième législature par rapport à la question des OMD. En effet, précise le député Cathérine Ouédraogo, «  les parlementaires que nous sommes, avons très bien perçu quel doit être notre rôle en matière d’interpellation, de plaidoyer, d’accompagnement du gouvernement ».

A deux ans de l’échéance de l’atteinte des OMD, les Nations-Unies et la communauté internationale ont exprimé «  la nécessité d’engager des réflexions pour préparer la mise en place du prochain agenda international de développement devant succéder aux OMD », a annoncé M. Sabo. Et les parlementaires burkinabè ont saisi l’occasion qu’a offert cet atelier, pour identifier des actions à même d’influer positivement le futur agenda post 2015.

Autre annonce de M. Sabo à l’endroit des députés, c’est l’accompagnement continu du PNUD. « Je voudrais vous rassurer quant à la disponibilité du PNUD à continuer à vous accompagner dans vos actions de développement », leur a-t-il lancé.

Fulbert Paré

Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés