Mesures gouvernementales sociales : la Ligue des consommateurs du Burkina section Kadiogo attend l’application effective…

mardi 17 septembre 2013 à 23h22min

La ligue des consommateurs du Burkina (LCB) section Kadiogo a organisé le mardi 17 septembre 2013 à Ouagadougou une conférence de presse. Il y a été question de partager leurs interrogations sur les dernières mesures de sécurité sociales gouvernementales avec les journalistes.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Mesures  gouvernementales sociales : la Ligue des consommateurs du Burkina section Kadiogo attend l’application effective…

Si L’Etat s’assume en rendant efficace le service public, le coût de la vie va considérablement baisser. Voilà en substance le contenu de la déclaration liminaire de la ligue des consommateurs du Burkina section Kadiogo (LCB/SK) prononcé par le Président, Serges Bambara concernant les dernières mesures gouvernementales pour alléger le coût de la vie et atténuer la vie chère.

D’entrée de jeu, il a déclaré aux journalistes qu’« à priori, l’initiative est louable. Nous nous en réjouissons et les saluons àleur juste valeur ». Cependant il s’interroge quant à la mise en œuvre, le suivi et le contrôle et la communication au tour des différentes mesures sociales dont la plus urgente est la question des boutiques témoins car « suscitant un intérêt particulier chez le consommateur ».

Pour ce faire, « nous interpellons le ministère en charge du Commerce de prendre des mesures idoines quant au suivi de la mise en œuvre effective. Par le passé ils ont essayé des boutiques témoins pour juste 4, 5, ou 6 mois. Quand elles disparaissent, les commerçants reprennent la spéculation. Cette fois ils ont prévu 24 boutiques témoins à Ouagadougou. Nous souhaitons qu’elles soient pérennisées et qu’elles soient des boutiques phares de sorte à jouer un rôle d’équilibre de prix sur le marché » a expliqué M. Serges Bambara.

Et d’indiquer que pour cela, le choix de partenaires crédibles de la société civiles et des représentants de consommateurs s’avère indispensable. En sus, il a relevé que l’éventail des mesures gouvernementales ne répond pas aux préoccupations de toutes les couches sociales notamment le renforcement de la qualité des produits d’importation, les délestages intempestifs, les spéculations dans le foncier et le bail cas du loyer etc.

Le Secrétaire général de la (LCB/SK), Pascal Zaïda a informé qu’en ce qui concerne le loyer, il y a des Etats généraux sur la question qui sont prévus pour octobre prochain. Si nous sommes associés, nous allons plaider afin qu’on plafonne le prix du loyer, voire la vente des parcelles dans certaines zones de Ougadougou. Car depuis une décennie, les prix des loyers ne cessent de croitre d’année en année à titre d’exemple vous avez des chambres salons qui coûtent 50 000 fcfa à 60 000 fcfa à Ougadougou n’en parlons pas des catégories mini-villa et villas qui ne sont pas à la portée du citoyen moyen burkinabé. « Que l’Etat essaie de s’en approprier au lieu de laisser les loups écraser les faibles » a-t-il dit.

L’éducation et la santé ont également occupé les échanges. En effet, pour le président de la (LCB/SK), Serges Bambara, la spéculation sur les prix dans les établissements scolaires privés et l’affluence de la population vers les écoles privées et les cliniques et la vie chère en général sont liés au fait de la corruption et la mauvaise gestion du personnel de l’Etat, faisant que les médecins formés par l’Etat abandonnent les hôpitaux pour leurs cliniques : « Laisser perdurer la corruption ne fait qu’aggraver le coût de la vie à Ouagadougou. Nous apportons notre contribution à travers des dénonciations de ce qui n’est pas correcte pour améliorer la situation. C’est pour quoi, nous demandons au gouvernement de s’assumer en faisant en sorte que le service public soit efficace afin que les populations aient le réflexe de recourir au service public partout où elles sont » a-t-il souhaité.

Ibrahima TRAORE (Stagiaire)

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés