Commémoration du 53è anniversaire de l’indépendance du Burkina : Plus de quinze milliards et demi mis à la disposition du comité d’organisation

lundi 16 septembre 2013 à 23h32min

A l’issue de la visite de chantiers effectuée le 13 septembre dernier par le Premier ministre, le comité d’organisation de la fête du 11 décembre 2013 a animé un point de presse. Au menu, le point de l’évolution des différents chantiers ainsi que de l’organisation proprement dite de la manifestation, à trois mois du jour J.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Commémoration du 53è anniversaire de l’indépendance du Burkina : Plus de quinze milliards et demi mis à la disposition du comité d’organisation

A l’entame du point de presse, le président du comité national d’organisation de l’événement, Jérôme Bougouma, a tenu à expliquer « les valeurs pertinentes  » qui fondent l’esprit général de la commémoration de cette fête nationale dans l’optique, précise-t-il, de faire en avoir « une vision commune ».

Pour lui en effet, la commémoration de l’accession de notre pays à la souveraineté nationale et internationale constitue « une occasion pour chaque burkinabè de se réapproprier notre passé commun, les sacrifices consentis par tous les acteurs de cette histoire pour obtenir cette indépendance  ».

En clair, cette commémoration doit être perçue par tous les burkinabè comme l’occasion de prendre une nouvelle résolution « pour bâtir un Burkina fier, digne et prospère ». Et à en croire le ministre Bougouma, c’est dans cet esprit que le thème « Civisme et cohésion sociale : fondamentaux d’un développement durable  » a été retenu pour le 11 décembre 2013.

Il s’agira à travers ce thème, « de réfléchir sur le civisme et la cohésion sociale pour un développement réel de notre pays  », a indiqué le président du CNO. Et de préciser que « nous devons toujours cultiver les valeurs de civisme, de dialogue et de paix et les inculquer aux générations futures  ».

La touche particulière du CNO 2013

En plus de l’habituel, le comité national d’organisation de la commémoration du 11 décembre 2013 a inscrit au programme d’autres activités qui collent, pour la plupart, aux réalités du Sahel. Il s’agit du marathon du sahel, d’une course relais sur chameaux, d’un défilé de chameaux et chevaux, d’un jeux concours pour enfants, du port de tenues vestimentaires particulières, d’un cours académique sur le thème du 11 décembre 2013 dans les grandes écoles, d’une édition de documents thématiques, d’une caravane « Affaires Publiques » dans les quatre provinces de la région du Sahel.

Conformément à l’avant-projet de programme d’activités, les festivités commencent le 4 décembre 2013 par la cérémonie d’inauguration et de baptême de l’axe du défilé, sous la présidence du Premier ministre. Ces activités festives prendront fin le 11 décembre 2013 à 20h par des feux d’artifice. Et le budget qui leur est alloué s’élève à 1 750 000 000 FCFA.

Le dispositif sécuritaire de la ville de Dori sera renforcé pour l’occasion, par la création d’une brigade et d’un camp CRS, à en croire le président du CNO et ministre en charge de la sécurité, Jérôme Bougouma.

De l’optimisme malgré tout

A trois mois de l’événement, le niveau d’exécution des travaux de construction des infrastructures d’accueil n’est globalement pas rassurant. Et l’explication en est, selon les entrepreneurs, que la fréquence des pluies a fait ralentir le rythme des travaux.

En tout cas, il est évident que, des infrastructures d’accueil prévues, beaucoup ne pourront pas être prêtes à bonne date. Et le comité d’organisation a entrepris d’explorer d’autres alternatives en prospectant hôtels et autres locaux d’accueil à Dori et à Kaya. A en croire le président de la commission hébergement, 7265 places sont recensées, non comprises les villas des forces vives dont la majorité est à un niveau peu rassurant d’édification.

Les travaux d’infrastructures routières sont, elles aussi, à leur début d’exécution. Ce sont au total 25 km de routes bitumées et deux ronds-points qui seront réalisés avec un budget d’environ 9 000 000 000 FCFA, y compris les factures d’électrification desdites infrastructures. C’est du moins, c’est qu’a annoncé le ministre en charge du désenclavement, Jean Bertin Ouédraogo.

Pour le président du CNO, il y a lieu d’être optimiste quant à la disponibilité d’infrastructures suffisantes, et à la bonne tenue de l’événement. « Tout se passe bien », a-t-il laissé entendre, avant d’annoncer que le budget global est mis à la disposition du comité. C’est un budget global – pour infrastructures, festivités et autres - de 15 641 849 559 FCFA, hors éventuels avenants, entièrement libéré par le trésor public.

De son côté, le conseil municipal de la commune hôte s’active dans l’aménagement des voiries et aménagements urbains, ainsi que dans l’embellissement de la ville. A en croire son président, le député maire Hama Arba Diallo, la commune a acquis auprès de ses partenaires dont la Suisse, la somme de 2 000 000 000 FCFA pour la réalisation d’infrastructures d’accueil du 11 décembre. Les insuffisances, le député maire dit en avoir conscience sans complexe.

Déjà, Arba Diallo peut affirmer : « Vraiment, nous avons des raisons de croire que Dori sera au rendez-vous du 11 décembre ». Et de préciser, « le peu que nous avons, nous allons le partager ; nous allons amener les habitants à être prêts à accueillir ». Le prochain rendez-vous d’évaluation entre CNO et CRO (comité régional d’organisation) est prévu pour le 24 octobre 2013.

Fulbert Paré

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés