Egalité entre hommes et femmes au Burkina Faso : va-t-on y parvenir ?

lundi 16 septembre 2013 à 10h35min

Les 12 et 13 septembre 2013, nous avons participé à un atelier de concertation entre le ministère de la promotion de la femme et du genre (MPFG) et ses partenaires techniques et financiers (PTF). Organisé par le MPFG, cet atelier avait pour objet de renforcer le partenariat MPFG/ PTF pour une synergie d’actions en faveur de la promotion de la femme et du genre au Burkina Faso. Des partenaires ont assisté à cet atelier avec la présence effective de Nestorine Sangaré, MPFG et de son staff. Avant, l’ouverture de cet atelier nous avons été témoins d’un fait que nous avons relevé.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Egalité entre hommes et femmes au Burkina Faso : va-t-on y parvenir ?

Nathalie Sandwidi, secrétaire générale du MPFG, Marie Claire Millogo, secrétaire permanente du conseil national pour la promotion du genre (SP CONAP Genre) et Mme Sawadogo, PTF à leur arrivée font le tour de table pour saluer les participants de la première rangée. Arrivée, au quatrième participant, celui-ci refuse de prendre la main de Mme Sandwidi. Même scénario avec les autres femmes. Ce monsieur en fait, ne salue pas les femmes. A un atelier où on parle de réduire voire supprimer les inégalités et iniquités envers les femmes, comment intégrer qu’un participant soit dans cet état d’esprit ?

Conditions de la femme : des stéréotypes très tenaces…

En mission dans le nord du Burkina (Ouahigouya), une délégation d’ingénieurs et de techniciens en agriculture conduite par une femme rend visite à un agriculteur. Pour leur souhaiter la bienvenue, on leur propose de l’eau précisément à un technicien. Celui-ci remet l’eau à sa supérieure. Crime de lèse majesté pour le chef de ménage qui a tenu à leur enseigner les bonnes manières dans ce genre de situation. Des exemples de ce genre de faits sont légions au Burkina. Même quand c’est la femme qui est la plus âgée, le droit d’aînesse n’est pas appliqué.

A ce genre de situation, on peut ajouter l’accès et le contrôle des terres pour les femmes, la non participation des femmes aux réunions importantes (surtout dans le milieu mossi), les problèmes d’héritage… sont autant de domaines dans lesquels les stéréotypes liés au genre sont tenaces. Ces difficultés rencontrées par beaucoup de femmes au Burkina peuvent avoir des conséquences dramatiques.

Apport de la femme dans la vie socio-économique du Burkina.

La contribution des Femmes à l’économie tant dans le milieu rural que urbain est reconnue à tous les niveaux. Elles jouent un rôle majeur surtout dans le secteur informel. Dans ce secteur en effet, les femmes occupent plus de 60% des activités de production. Ces activités sont notamment l’agriculture, l’élevage, le petit commerce, la transformation des produits agro-sylvopastoraux…

Le secteur informel au Burkina contribue pour 70% dans la formation du produit intérieur brut et à la lutte contre le chômage.

Aujourd’hui au Burkina, beaucoup de femmes sont chefs de ménage. Elles élèvent seules leurs enfants, elles se battent autant que les hommes sinon plus. Il faut sillonner la ville de Ouagadougou à partir de 4h du matin pour les voir à moto, à vélo ou à pied transportant des marchandises. Il y a aussi les femmes de la brigade verte de la ville de Ouagadougou qui travaillent généralement aux heures indues pour rendre la ville propre.

Il est très rare actuellement de trouver une femme qui soit assise à ne rien faire. De plus en plus, celles instruites essaient d’aller loin dans leurs études. Les autres sont promptes à apprendre un métier. Les femmes du Burkina sont debout. Elles ont pris leur destin en main en commençant par chercher leur indépendance économique.

Les efforts considérables fournis par les femmes pour être autonomes économiquement et contribuer à la gestion des charges familiales méritent qu’on leur accorde la place qui leur est due. Dans les familles burkinabé, les femmes malgré la présence de leur mari, contribuent plus à la gestion de la famille. Cet apport de la femme intervient à plusieurs niveaux : l’éducation des enfants, l’énergie qu’elles dépensent pour rapporter de l’argent à la famille et l’exécution des tâches ménagères.

Pour un développement durable du Burkina Faso, il est indispensable que les femmes soient impliquées à tous les niveaux. L’Etat Burkinabé consent déjà des efforts afin de réduire considérablement voire de supprimer les inégalités liées au genre. Cependant, la contribution de tous est souhaitée pour l’évolution des mentalités, le changement de comportement. Chacun à son niveau est interpellé pour apporter sa contribution pour l’égalité entre l’homme et la femme.

Les femmes représentent environ 52% de la population au Burkina Faso. Pouvons-nous avancer en les laissant en marge ? Est-ce normal que nous reléguions nos femmes, sœurs et femmes en arrière plan ? Quel avenir voulons-nous pour elles ?

Patindé Amandine Konditamdé

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 16 septembre 2013 à 12:54, par John Johnson
    En réponse à : Egalité entre hommes et femmes au Burkina Faso : va-t-on y parvenir ?

    Tant que les femmes insisteront a etre egale a l’homme, elles ne pourront pas maintenir leur superiorite. Sinon comment l’homme peut etre superieur a la femme alors qu’il vient d’une femme. La femme d’un roi ou d’un president lui dit amene moi ceci prend ca pour moi ainsi de suite. Le probleme est que les femmes ne savent pas qu’elles sont superieures aux hommes. Ne leurs dite rien shuutt !

    Répondre à ce message

    • Le 16 septembre 2013 à 16:12, par Zamtak
      En réponse à : Egalité entre hommes et femmes au Burkina Faso : va-t-on y parvenir ?

      Pourquoi voulez vous qu’il ait égalité entre l’homme et la femme ? au Burkina déjà comme vous le dites bien elles sont partout dans les secteurs de l’économie et s’en tirent à bon compte ; vous voulez quoi encore ! Même chez elles ( celles qui font le lobbying en occident pour nos soeurs là) il n’y a pas d’égalité entre hommes et femmes. Et comme le Burkina est un grand laboratoire en tout , on veut être premiers cobayes , on saute sur tout pour qu’on parle de nous , OGM , c’est nous , quoi quoi c’est nous.Il faut bousculer les mentalités ,çà nous amène où ? sitôt mariés sitôt divorcés , des enfants qui giflent leurs géniteurs , des filles et des garçons qui marchent nus(es) .Toutes celles qui disent qu’elles sont indépendantes économiquement ,pour la grande majorité ne vivent pas l’harmonie dans le ménage.

      Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2013 à 15:31, par j’aime et respecte la femme
    En réponse à : Egalité entre hommes et femmes au Burkina Faso : va-t-on y parvenir ?

    Les brimades et autres mépris faits aux femmes ne sont rien d’autres que de l’ignorance, une ignorance qui tue le développement. Aucune paix n’est possible pour un peuple qui ne lutte pas à soulager la souffrance des femmes. Il n’y a que celui qui n’est pas né d’une femme qui puisse perdre la tête jusqu’à brimer ou mépriser la femme. En faisant le mal à la femme, tu cautionne tout le mal qu’on aura fait à ta maman, c’est même y participer et récompenser ainsi celle qui t’aura donné la vie. Nous nous plaignons de beaucoup de maux dans nos sociétés ! Ah, si Dieu pouvait ouvrir nos yeux pour en connaitre la source..........

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2013 à 15:44, par Filsdupays
    En réponse à : Egalité entre hommes et femmes au Burkina Faso : va-t-on y parvenir ?

    Cette inégalité a de beaux jours devant elle. Car en afrique et notamment au BF, on ne se marie pas, plutôt c’est l’homme qui marie "achète" la femme. Et tant que cela ne changera pas (revoir les traditions), il sera très difficile d’instaurer cette égalité. On dit que la main qui donne est toujours au dessus de celle qui reçoit. Tout partant de la famille, les enfants issus de cette liaison auront tendance à copier la domination ou la soumission de leurs parents selon qu’il soit de l’un ou l’autre sexe et cela va continuer lorsqu’ils seront adultes. Il n y a que la sensibilisation depuis l’enfance qui permettra à éradiquer ce fléau. Apprendre à l’enfant par des jeux de stketchs par exemple que "battre, insulter une femme n’est pas une bonne chose".

    Répondre à ce message

    • Le 17 septembre 2013 à 09:33, par Hum !
      En réponse à : Egalité entre hommes et femmes au Burkina Faso : va-t-on y parvenir ?

      Toi, tu crois que c’est différent en occident ? Observe les grands rassemblements qui doivent décider de choses très importantes, tu veras que c’est composé d’hommes uniquement. Faut pas se leurrer, les occidentaux prêchent chez nous ce qu’eux mêmes n’appliquent pas.
      Nous au moins dans nos traditions, la femme a une place très importante.

      Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2013 à 16:18, par jeune femme
    En réponse à : Egalité entre hommes et femmes au Burkina Faso : va-t-on y parvenir ?

    Dieu a été tellement sage qu’il a enlevé la femme de la côte de l’homme sinon il aurait crée la femme comme il a crée l’homme.pourquoi les uns et les autres sont là entrain de crier égalité homme/femme ? pardon arrêter cela.je suis d’accord pour l’égalité de la femme sur le plan professionnel mais jamais dans le couple.comme on le dit en morré pag la yiri donc cher madame arrêter vos tapages inutiles on se connais vous criez dans les médias or que quand vous rentrez vous vous pliez en quatre.et la majorité de vous vous êtes de divorcés ou des veuves

    Répondre à ce message

    • Le 16 septembre 2013 à 18:50, par Un Gondwanais
      En réponse à : Egalité entre hommes et femmes au Burkina Faso : va-t-on y parvenir ?

      Merci jeune femme ; c’est effectif que celles qui sont autant agitées sont en majorité des veuves, des divorcées ou leur vie de couple laisse à désirer ; et il ne faut pas se voiler la face ; ceux qui nous bousculent présentement ont mis combien de temps pour être à leur niveau actuel. Il y a cinquante ans ou plus, quelle était la situation dans ces pays là ? Et pourquoi vouloir qu’en un laps de temps nous soyons à leur niveau ? Que font -ils de notre culture qui y est en grande partie pour quelque chose ? Allons doucement, sinon ce sont les divorces qui vont s’accentuer, déjà qu’ils ne sont pas moindres !

      Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2013 à 16:29, par jeune femme
    En réponse à : Egalité entre hommes et femmes au Burkina Faso : va-t-on y parvenir ?

    Dieu a été tellement sage qu’il a enlevé la femme de la côte de l’homme sinon il aurait crée la femme comme il a crée l’homme.pourquoi les uns et les autres sont là entrain de crier égalité homme/femme ? pardon arrêter cela.je suis d’accord pour l’égalité de la femme sur le plan professionnel mais jamais dans le couple.comme on le dit en morré pag la yiri donc cher madame arrêter vos tapages inutiles on se connais vous criez dans les médias or que quand vous rentrez vous vous pliez en quatre.et la majorité de vous vous êtes de divorcés ou des veuves

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2013 à 16:35, par L’oeil
    En réponse à : Egalité entre hommes et femmes au Burkina Faso : va-t-on y parvenir ?

    Blaise Compaoré, et si tu mettais le sénat aux oubliettes et que tu parlais de choses sérieuses comme l’émancipation des femmes.
    Arrête avec ton machin de sénat, ça marche pas et ça ne marchera pas !!!
    Tu perd ton temps..., et tu fais perdre le temps à tout un peuple, c’est pas normal..., nous on veut avancer...., you know ???

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2013 à 17:09, par BAM
    En réponse à : Egalité entre hommes et femmes au Burkina Faso : va-t-on y parvenir ?

    De quelle égalité parlez-vous ? Egalité sur le plan professionnel, là je suis d’accord. Mais pour le reste, ne vous fatiguez pas, Dieu nous a créé différemment morphologiquement.

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2013 à 17:52, par Burkbelge
    En réponse à : Egalité entre hommes et femmes au Burkina Faso : va-t-on y parvenir ?

    Attention, Attention, Attention. Nul part dans la Bible et Nul part dans le CORAN, il est dit que la femme est égale à l’homme. Les occidentaux ont commencé par là, et ils sont arrivés à la légalisation de l’homosexualité, bientôt ça sera mariage entre humain et animaux. Il faut qu’on commence à refuser l’argent de ces bailleurs qui posent comme conditions légalité de sexe. On est déjà perdu de toute façon.

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2013 à 19:59, par par ailleurs
    En réponse à : Egalité entre hommes et femmes au Burkina Faso : va-t-on y parvenir ?

    il faut dire que l’égalité entre l’homme et la femme doit être axer sur le coté professionnel sinon dans le cas contraire on va se retrouver avec beaucoup de femmes divorcées quand elles vont vouloir s’égaler à l’homme au foyer.il est plus important de renforcer l’éducation des filles que de se donner des problèmes ou y a n’a pas

    Répondre à ce message

    • Le 17 septembre 2013 à 09:43, par Hum !
      En réponse à : Egalité entre hommes et femmes au Burkina Faso : va-t-on y parvenir ?

      Même pas. On est complémentaire.
      Observer au village la répartition du travail entre hommes et femmes.
      Pour construire une maison, le gros oeuvre est pour l’homme, et la finition pour la femme.
      L’homme étant anatomiquement bien bâti pour le gros oeuvre, et la femme bien faite pour les choses délicates qui requierent beaucoup d’attention et d’application.

      Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2013 à 21:07, par la b plus belle
    En réponse à : Egalité entre hommes et femmes au Burkina Faso : va-t-on y parvenir ?

    FEMME ET HOMME NE PEUVENT JAMAIS ETRE EGAUX .LA FEMME EST TOUJOURS SUPERIEUR A L’HOMME : DEMONSTRATION
    Les guerres ,les conflits de tout genres sont les idioties des hommes avec leur bangala qui chôme jamais .

    Répondre à ce message

    • Le 17 septembre 2013 à 09:37, par Hum !
      En réponse à : Egalité entre hommes et femmes au Burkina Faso : va-t-on y parvenir ?

      La B plus belle - Tu oublies que depuis l’antiquité, les femmes à cause de leur frivolité, ont toujours été à l’origine des guerres entre les nations.
      Si nos bangala venaient à chômer, certaines allaient devenir folles (Ha Ha Ha).

      Répondre à ce message

      • Le 17 septembre 2013 à 10:19, par nivaquine
        En réponse à : Egalité entre hommes et femmes au Burkina Faso : va-t-on y parvenir ?

        En fait, d’égalité ; l’homme et la femme sont complémentaires. l’homme est extérieur et la femme intérieur ; l’homme c’est l’intellect et la femme l’intuition, l’homme la force et la femme la souplesse ...etc.
        Dieu a fait en sorte que les deux se completent de sorte que l’un a besoin de l’autre pour vivre.
        Si l’homme et la femme sont unis dans la famille, beaucoup de choses réussissent. Remarquez, le désordre, la mauvaise gestion, commencent par les problèmes dans la famille. Celui qui n’écoute pas sa femme, déhors veut faire passer ses idées.
        C’est à cause du péché, il y a un semblant d’inégalité. relation hommes hommes ou femmes femmes, c’est pas bon. vrai relation c’est hommes et femmes. regardez les constitutions dans les pays, il y a toujours des problèmes. l’homme et la femme, il y a complémentarité ; tenir compte de leurs idées.

        Répondre à ce message

  • Le 17 septembre 2013 à 12:15, par OADAM
    En réponse à : Egalité entre hommes et femmes au Burkina Faso : va-t-on y parvenir ?

    le combat pour l’égalité homme/femme est de même type que le combat (français) du mariage pour tous. Ce sont des combats bizarres qui ruinent les fondements de nos sociétés, sous le prétexte de l’évolution. Pourquoi n’allons nous pas nous battre pour la dignité de la femme, pour la justice pour la femme ; dénoncer les injustices là où il y a injustice ? Pourquoi les femmes veulent-elles être l’égal de l’homme. Croient-elles que les hommes sont égaux entre eux dans la vie ? En tous les cas, les hommes ne cherchent pas à être l’égal de la femme. Et s’il doit y avoir égalité ou équité qu’on l’applique systématiquement. parce que la notation d’égalité est mathématique. On verrait alors lors que dans les compétitions sportives par exemple la médaillée d’or est moins performante que le dernier parmi les hommes. Il n’y aura pas de championnat féminin, pas de femme dans l’armée, dans la police...

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés