Rapport 2012 du REN-LAC : Encore la douane

jeudi 12 septembre 2013 à 23h25min

Le Réseau national de lutte anti-corruption (REN-LAC) a rendu public, ce jeudi 12 septembre 2013, son rapport de l’année 2012. La douane, le Ministère de l’Economie et des finances (MEF) et les membres du gouvernement ont été épinglés dans ledit rapport.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Rapport 2012 du REN-LAC : Encore la douane

Pour le trio gagnant de la corruption au Burkina, il fallait choisir la Douane, la Police municipale et la Justice. Au titre des entités administratives, ce sont le Ministère de l’Economie et des finances (MEF), celui de la Justice et de la promotion des droits humains (MJPDH) et le Ministère des enseignements secondaire et supérieur (MESS) qui tiennent la palme. Le classement des catégories d’agents dans la hiérarchie administrative place les membres du gouvernement en tête, suivis des élus et les cadres occupent la dernière marche du podium.

Afin de parvenir à ces résultats, les limiers du REN-LAC ont enquêté auprès de 2000 Burkinabè. Pour Claude Wetta, patron du REN-LAC, 9 personnes sur 10 soutiennent que les pratiques de corruption sont fréquentes voire très fréquentes au Burkina Faso. 80% de ces enquêtés ont affirmé que la corruption est fréquente dans 11 des 14 villes du pays. Deux cent quarante des 2000 enquêtés ont reconnu avoir déjà donné une rétribution afin de bénéficier dans une administration publique d’un service non soumis à paiement.

Causes et solutions

Le rapport s’est aussi intéressé aux causes de la corruption au Burkina. La petite corruption active et passive des agents publics s’explique au contexte national, notamment aux bas salaires (surtout), à la vie chère, à la pauvreté généralisée et à l’impunité des auteurs de corruption. Tandis que pour la corruption des maires, des directeurs généraux, des membres de l’exécutif et du législatif, les enquêtés estiment qu’elle est due à la cupidité, au manque d’intégrité ou de conscience professionnelle, à la passion démesurée du gain facile et l’impunité.

Pour y remédier, les enquêtés ont formulé des propositions. Selon 95% de ces personnes, l’Etat devra prendre des sanctions exemplaires et dissuasives à l’encontre des auteurs d’actes de corruption, l’amélioration des conditions de vie et de travail des populations et le renforcement de l’information des citoyens sur la corruption et ses conséquences économiques et sociales.

Outre le classement, le REN-LAC décerne le Prix anti-corruption et celui de la bande dessinée Kouka qui se tire maintenant à 2000 exemplaires au lieu de 1000 comme de par le passé. Pour le concours de la bande dessinée Kouka, 964 jeunes issus de 118 écoles, collèges et lycées ont participé au numéro de 2012.

Jacques Théodore Balima

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 13 septembre 2013 à 06:24, par YZ
    En réponse à : Rapport 2012 du REN-LAC : Encore la douane

    Bien que ce rapport vienne reveiller les dirigeants des différentes structures qui font plus de discours en la matière que d’action.
    DG Douane à sa prise de fonction à promis d’inverser la tendance quant au classement de la DGD ! Echec ???

    Répondre à ce message

    • Le 13 septembre 2013 à 15:53, par indjaba
      En réponse à : Rapport 2012 du REN-LAC : Encore la douane

      Pour diminuer la corruption, il faut juste corser la vigilance au niveau des transactions immobilières. Puisque le douanier ne prend ni chèque, ni virement bancaire auprès du corrupteur, il prend toujours de la liquidité (du gombo frais). C’est pour cela qu’il peut payer discrètement une cour ou une parcelle de 50 million avec de liquidité. (En Europe ce n’est pas possible de faire une telle dépense avec un tel montant en argent liquide. Donc en Europe, il y’a toujours des traces et on peut toujours investiguer quand c’est suspect). Il suffit de demander des documents bancaires ou de trésor public dans les dossiers de transactions immobilières et beaucoup de chose peuvent changer. Plus de 70% des sous des douaniers acquis dans la corruption rentre dans le foncier. 8% entre dans les voitures, 5% entre dans le soutien à leur famille (scolarité, soins, aides diverses), 4% va aux belles nanans rivales de leurs épouses, 10% entre de le maintien de leur niveau de vie, 4% entre dans les godé et l’entretien de leur relation amicale, 4% entre dans d’autres projets (maquis, véhicule de location, remorque pour transport etc.), 3%sont permanemment gardé sous forme de liquidité.

      Répondre à ce message

  • Le 13 septembre 2013 à 06:30, par JEREKAB
    En réponse à : Rapport 2012 du REN-LAC : Encore la douane

    ce qui intrigue le peuple est le gouvernement n accorde aucune importance a ce rapport

    Répondre à ce message

  • Le 13 septembre 2013 à 06:32, par yaa maam
    En réponse à : Rapport 2012 du REN-LAC : Encore la douane

    le poisson pourrit par la tête

    Répondre à ce message

    • Le 13 septembre 2013 à 16:45, par Le patriote
      En réponse à : Rapport 2012 du REN-LAC : Encore la douane

      C’est une triste réalité. D’après notre ambassadeur en Italie meme les ministres prelèvent leur pourcentage sur les financements qu’ils obtiennent pour des projets au pays. Juste pour encouager nos compatriotes qui se battent pour la construction de chère patrie dans la corruption. Peut-etre souhaiterait-il avoir sa part dans les financements que les associations obtiennent pour des projets au Burkina. C’est très triste et malheureux pour un homme d’Etat de faire de telles déclations. On comprend maintenant pourquoi il se deplace toujours seul. Faites passez mon message svp.

      Répondre à ce message

  • Le 13 septembre 2013 à 07:46
    En réponse à : Rapport 2012 du REN-LAC : Encore la douane

    Les membres du gouvernement corrompus à ce point ? On comprend que LAT ne parle plus de corruption dans ses discours ! Il faut dégage cette équipe de corrompus

    Répondre à ce message

  • Le 13 septembre 2013 à 07:50
    En réponse à : Rapport 2012 du REN-LAC : Encore la douane

    Les membres du gouvernement corrompus à ce point ? On comprend que LAT ne parle plus de corruption dans ses discours ! Il faut dégage cette équipe de corrompus. Pour la douane, c’est naturel ; je dirai même que c’est une tautologie ; dire que la douane est corrompue, c’est se répéter

    Répondre à ce message

  • Le 13 septembre 2013 à 08:15, par vérité des vérités
    En réponse à : Rapport 2012 du REN-LAC : Encore la douane

    la corruption dans la justice est due à l’impunité dans la magistrature.

    Répondre à ce message

  • Le 13 septembre 2013 à 08:30
    En réponse à : Rapport 2012 du REN-LAC : Encore la douane

    Félicitations au REN-LAC pour ce travail. Parmi les solutions envisagées, on pourrait aussi mettre en place un numéro vert pour donner l’alerte au sujet des pratiques de corruption, comme il en existe déjà dans le cadre de la lutte contre l’excision...

    Répondre à ce message

  • Le 13 septembre 2013 à 08:32, par lepaysan
    En réponse à : Rapport 2012 du REN-LAC : Encore la douane

    Merci au REN-LAC mais il faut ajouter que les bas salaires et la vie chère ne précèdent pas l’immoralité en matière de corruption et autres indélicatesses.
    Aussi la démoralisation de la vie publique, la culture du gain facile, l’injustice, l’impunité et l’irresponsabilité des détenteurs des pouvoirs publics sont les vraies causes de la corruption au FASO.

    Répondre à ce message

  • Le 13 septembre 2013 à 08:51, par vérité des vérités
    En réponse à : Rapport 2012 du REN-LAC : Encore la douane

    la corruption dans la douane est devenue l’essence même de ce corps au burkina faso. Leur ex DG en est un symbole fort.
    Quant à la justice, l’impunité qui règne dans le corps de la magistrature est la principale raison. voyez qu’en octobre ,il y aura un procès pour corruption de certains magistrats. vou verrez que rien ne va leur arriver. mais vou,citoyen Lamda, volez un mouton et vou verrez ce qui va vou arriver. c’est la jungle au Burkina faso ; les forts mangent les faibles. Ainsi, va le Faso

    Répondre à ce message

  • Le 13 septembre 2013 à 09:14, par VV
    En réponse à : Rapport 2012 du REN-LAC : Encore la douane

    Belle analyse des causes et des solutions. Ce mal est le cancer du pays et toutes les mesures du gouvernement de lutte contre la vie chère n’auront aucun effet sans la lutte contre la corruption.

    Répondre à ce message

  • Le 13 septembre 2013 à 09:28, par wech
    En réponse à : Rapport 2012 du REN-LAC : Encore la douane

    Le classement des catégories d’agents dans la hiérarchie administrative place les membres du gouvernement en tête, suivis des élus. Commençant au haut niveau, qu’est-ce que vous ? Vive l’impunité !!!!!!

    Répondre à ce message

    • Le 13 septembre 2013 à 10:36, par Le penseur
      En réponse à : Rapport 2012 du REN-LAC : Encore la douane

      Dans le temps c’était le PDG c’est à dire Police Douane Gendarmerie. Dans ce trio, la D demeure. Pourquoi ? Tant que le système continuera, la corruption ne sera jamais boutée hors du Burkina. J’espère que la jeunesse prendra conscience !!!!!!

      Répondre à ce message

  • Le 13 septembre 2013 à 09:49, par win
    En réponse à : Rapport 2012 du REN-LAC : Encore la douane

    Pouvez-vous publier le rapport ?

    Répondre à ce message

  • Le 13 septembre 2013 à 09:59, par sidrata
    En réponse à : Rapport 2012 du REN-LAC : Encore la douane

    ministère finance et justice en tete de la corruption, notre pays a prit le chemin du chaos le gouvernement est responsable

    Répondre à ce message

  • Le 13 septembre 2013 à 10:56, par LePenseur
    En réponse à : Rapport 2012 du REN-LAC : Encore la douane

    Que fait-on de ces investigations du RENLAC, et autres strucutres surtout qu’il y a des propositions de solutions ?

    Répondre à ce message

    • Le 13 septembre 2013 à 13:22, par Dignité
      En réponse à : Rapport 2012 du REN-LAC : Encore la douane

      Expliquez moi un peu comment se passe la corruption au MESS. Je ne comprends pas trop. Au moins chez les douaniers, les magistrats et chez les agents du ministère des finances, le constat est suffisamment éloquent : ils sont riches. Par contre mes chers professeurs, eux, croupissent quotidiennement sur le poids d’une misère sans pareil.

      Répondre à ce message

  • Le 13 septembre 2013 à 16:36, par namegeoffroy@yahoo.fr
    En réponse à : Rapport 2012 du REN-LAC : Encore la douane

    la douane au 1er plan,cela ne m’etonne pas.allez y voir dans les postes de douane:le dedouanement normale d’une marchandise au faso,parcontre aller dans les pays voisin 80% moins chere

    Répondre à ce message

  • Le 13 septembre 2013 à 23:30, par Rtt
    En réponse à : Rapport 2012 du REN-LAC : Encore la douane

    Ah le Ren Lac.encore le meme rapport.felicitation.Mais j,ai l.impression que les annees se suivent mais se ressemblent
    donc a ce rythme là,le Ren Lac n,aura plus sa raison d,etre

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre 2013 à 01:22, par Anonyme2
    En réponse à : Rapport 2012 du REN-LAC : Encore la douane

    On s’en fout !!! Tout le monde crie corruption à la douane, mais tout le monde veut paradoxalement devenir douanier ! Allez-y me comprendre ça !

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2013 à 11:53, par w
    En réponse à : Rapport 2012 du REN-LAC : Encore la douane

    par w.si vs n’avez rien a dire taisez vs la douane n’est pas corrompu elle benificie de ses avantages .les jakoux vont maigrir allez-y faire le concour pour en benificier aussi.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés