Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

mercredi 11 septembre 2013 à 23h00min

Mon Cher Confrère,

Permettez-moi, avant tous prolégomènes, de vous contrarier dans votre analyse intitulée « Pourquoi les pro-sénat ont tort sur toute la ligne ». Je m’efforcerai, contrairement à ceux qui y verraient maladroitement une scène de prétoire, et encore !, au nom de la nécessaire confraternité, d’être courtois, respectueux et confraternel, toutes choses devant concourir à un débat loyal, franc, démocratique et dénué de toute haine et de toute violence.

Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

Ce postulat posé, je dois fermement attirer votre attention sur le fait qu’en l’état actuel du Code électoral au Burkina Faso, la diaspora burkinabè, n’a pas encore le droit de participer aux élections ni législatives ni communales.
En effet, aux termes des dispositions de l’article 157 résultant de la Loi n° 002-2002/AN du 23 janvier 2002 en son article 1er, « Seuls les partis politiques ou formations politiques légalement constitués depuis soixante dix jours à la date du scrutin et conformément à l’article 13 de la Constitution peuvent présenter des candidats aux élections législatives ».

Or, la diaspora burkinabè n’est pas forcément organisée en parti politique. Il en est de même de la société civile, des syndicats, des autorités religieuses ou coutumières, des organisations de patronat et la liste n’est pas complète.
D’ailleurs, s’agissant de la diaspora, (moins lotie que les autres catégories précitées), leur droit élémentaire de vote qui vient d’être récemment consacré par le code électoral ne s’appliquera que pour la prochaine élection présidentielle de 2015, et encore !, dans la mesure où, à l’heure actuelle, aucune opération d’enrôlement des membres de la diaspora burkinabè n’est commencée.

Par conséquent, il n’est donc pas exact de soutenir dans votre analyse qu’aucun "Burkinabè de la diaspora, n’est exclu de la vie politique, ès qualité...". C’est une contrevérité inacceptable dont je ne vous tiens cependant pas rigueur puisque vous n’êtes pas à l’origine de cette discrimination insensée, voire injustifiée.
Par ailleurs, les gouvernements qui se sont succédés depuis maintenant plus de 50 ans n’ont jamais créé un Ministère ou même un Ministère Délégué des burkinabè de l’étranger. Dès lors, laissez-moi, s’il vous plaît, vous conter que les burkinabè de l’extérieur sont donc les "parents pauvres" de la représentation nationale, sauf leur statut de Délégué au Conseil Supérieur des Burkinabè de l’Etranger.

Pourtant, dans la sous-région, des pays, moins « nantis » que nous (Guinée, Mali...) ont des ministères dédiés à leur diaspora. L’apport de la diaspora n’est pourtant pas négligeable et est même éminemment appréciable (50 milliards de francs CFA en moyenne par an pour le cas de la diaspora burkinabè sans compter les transferts aux parents de main à main)

En outre, au titre de l’autorité judiciaire, vous avez parfaitement compris qu’aucun membre de la diaspora ne peut prétendre à la qualité de magistrat au Burkina, les magistrats étant eux-mêmes soumis à l’obligation de résidence dans le ressort de leur Cour d’Appel respective. Là aussi, les burkinabè de l’extérieur sont exclus, de droit et de fait, de la sphère de cette autorité judiciaire, et c’est le moins....qu’on pouvait imaginer…

En conclusion, les membres de la diaspora burkinabè n’ont, jusqu’à présent, le droit, ni d’être député, ni d’être conseiller municipal, ni faire partie de l’autorité judiciaire. C’est pourquoi, mon intime conviction est que le Sénat "nouveau format" pourrait constituer, le cas échéant, éventuellement, peut-être, un facteur d’affermissement de notre jeune démocratie en associant, entre autres, notre diaspora à l’œuvre législative puisqu’il vient d’être démontré que jusqu’à présent, ceux-ci ne sont ni éligibles ni électeurs à quoi que ce soit dans le paysage institutionnel actuel du Burkina Faso. N’y voyez aucun reproche, mais un sujet que je soumets aux débats sur les institutions burkinabè. Nous sommes 15 millions de burkinabè à l’extérieur. Tenez-en compte !

Certes, nous n’allons pas « marcher » pour revendiquer nos droits élémentaires et légitimes même s’il me semble que, finalement, c’est compte tenu des marches de protestations que le Président Blaise COMPAORE a invité le gouvernement à une large concertation entre toutes les composantes de la société burkinabè.

C’est donc l’occasion ultime pour vous, éminent Confrère, magistrat devenu avocat, (donc connaissant parfaitement tous les rouages sociétaux), de saisir une telle opportunité afin d’apporter votre pierre à la construction de l’édifice sans dogme. Rien ne peut être définitivement figé dans notre univers…
Je vous exhorte respectueusement à ne pas vous inscrire dans une logique binaire où tout se résume en « oui ou non », « contre ou pour le Sénat ».
Pour ma part, je souhaite plutôt m’inscrire dans une dynamique du dialogue social et de large ouverture qui constituent indéniablement l’ossature même de la démocratie et du vivre ensemble. La politique, ce n’est pas la guerre, mais la guerre des idées.

Bien évidemment, et c’est le moins qu’on puisse dire, les besoins fondamentaux des populations fragiles doivent être prioritairement satisfaites avant la mise en œuvre du Sénat. (la santé, l’éducation, l’alimentation….sans que cette liste ne soit exhaustive).

Les initiateurs de ce Sénat tant contesté auraient pu d’ailleurs privilégier « ab initio » cette large concertation que le Président du Faso a souhaitée …
Faute de l’avoir fait, et parce que le pouvoir appartient au peuple, chaque burkinabè devra désormais, en aval, faire preuve de retenue, de sang froid, afin d’analyser froidement et calmement l’intérêt et la pertinence d’une telle institution qui a le mérite d’associer enfin la diaspora burkinabè à l’œuvre législative.

C’est la rectification nécessaire que je tenais à faire en vous renvoyant respectueusement au Code électoral, notamment en sa disposition pertinente de l’article 157 qui n’autorise que « les formations politiques légalement constituées depuis soixante dix jours du scrutin… à présenter des candidats » alors que le Sénat souhaiterait associer toutes les composantes de la société burkinabè en ce compris la diaspora, à l’œuvre législative. Même dans 10, 20, 30 ou 50 ans, la pertinence du Sénat est de mise comme l’a indiqué le Président Blaise COMPAORE et les « pro-sénat » n’ont pas tort « sur toute la ligne ». Le débat est ouvert, sans haine, ni violence et la réflexion devra se poursuivre.

Ce qui n’enlève absolument en rien et loin s’en faut, à la pertinence de votre analyse (même si je ne la partage pas) qui a, au moins, le mérite de proposer des pistes de réflexion de haut envol, contrairement à certains « forumistes » de basse besogne et de bas étage. Ne dit-on pas que nos différences nous enrichissent mutuellement ? Je vous prie de croire, Mon Cher Confrère à l’assurance de ma sincère confraternité inaltérable et reste, bien évidemment, votre bien dévoué.

Paul Kéré, Avocat au Barreau de Nancy, délégué CSBE.

Vos commentaires

  • Le 11 septembre 2013 à 12:12, par ZUEZIDI En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Me Kéré !
    De qui tenez l’info selon laquelle le BF est plus nati que le Mali et la Guinée ?
    Vérifiez vos statistiques avant d’écrire !! Vous avez comparez l’évolution du PIB ou de quel autre indicateur ? Ou bien c’est la richesse du sous sol ? si c’est le sous sol, la guinée est mieux lotie, en plus elle a la forêt et un accès à la mer., le mali a le fleuve

    Répondre à ce message

    • Le 11 septembre 2013 à 14:02, par Albert En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

      Me Kere, pourquoi ne pas proposer la modification de ce code electoral qui permette aux Burkinabe de l’exterieur d’etre depute, conseiller municipal etc. au lieu de s’acccrocher au senat comme bouee de sauvetage ?. Me, vous savez que vous pouvez etre candaidat aux presidentielles et l’honnetete intectuelle voudrait que vous en faites cas. Ne transformez pas le combat contre le senat comme un combat contre la diaspora, c’est insidieux et dangereux. La diapora a combien de place au senat ? Je suis de la diaspora et ne me reconnais pas dans votre logique argumentaire. Le vrai combat actuel est que la diaspora puisse voter EFFECTIVEMENT.

      Répondre à ce message

      • Le 11 septembre 2013 à 18:34, par Justin En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

        On appel ca K.O INTELLECTUEL et ce que ce Mr Kere dit est encore plus vrai a l’endroit des forumistes :
        - Vous a demandez que ceux qui attaquent Mr KAM, mettent leur photo, vs etes servi pourtant vs parlez encore pour dire du nimporte quoi
        - Vous avez insulte Docteur Sawadogo d’analphabete et pourtant d’autres intellectuels sont contre et demonte l’analyse de KAM.
        - Vous parlez du senat alors que vs savez meme pas les textes definissant la function du senat
        De grace, cher forumiste, arretez de faire comme si vous etiez la veritable voix du peuple Burkinabe

        Répondre à ce message

        • Le 12 septembre 2013 à 10:16, par yampasséké En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

          Mr Justin,
          Je ne vous comprends pas. Vous vous êtes constitué avocat ? à quel fin ?
          Franchement nous sommes à la recherche de contribution utile pour resoudre au mieux la situation qui prevaut dans notre très cher pays. Vous n’êtes ni plus ni moins qu’un charognard qui s’accroche aux idées des autres. Sans vous manquez de respect contribuer en proposant des idées si vous en êtes capable, au lieu de jeter de l’huile sur le feu.

          Répondre à ce message

    • Le 11 septembre 2013 à 15:06, par FRUSTRE En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

      IL FAIT BON VIVRE DANS UN PAYS EN GUERRE (Mali), QUE DANS UN PAYS EN PAIX (Burkina) (en 2012, voir Rapport Mondial sur le Développement du PNUD).
      80% des burkinabè cherchent à vivre (Se nourrir, Se loger, Se soigner, . . . ). Le BURKINA est dernier du monde au regard du taux d’alphabétisation. Tout ce débat n’intéresse pas le VRAI BURKINBE(le citoyen moyen).
      Le sénat n’est pas simplement un luxe, c’est idiotie et une insulte aux nombreux Burkinabè qui mangent une seule fois dans la journée, meurent du PALU faut d’aspirine, regarde tristement leur enfants non scolarisé faut d’infrastructures publics accessible à tous. Depuis combien d’année on a construit le dernier lycée public à Ouaga. Les enfants effectuent 20 Km pour rejoindre le ZINDA.

      Et vous avez des arguments pour soutenir le sénat !!!!!!!
      Tchrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr !!!!!

      Répondre à ce message

    • Le 11 septembre 2013 à 22:46 En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

      Me KERE, si la diaspora contribue a hauteur de 50 milliards a l’économie du Burkina, n’oublie pas que tous les burkinabé du Burkina payent leur impôt et ce n’est pas 50 milliards par an. Votre contribution est minable pour justifier qu’on sacrifie a ce titre nos maigre ressource pour satisfaire vos petits désires.
      Merci de ne pas me tenir rigueur si je vous dis que votre analyse est minable au regard de ce que Me KAM a développé avec la plus grande intelligence qu’on pouvait attendre d’un Burkinabé qui vit la réalité du pays ou a tout le moins sait ce que ses compatriotes vivent dans ce pays.

      Répondre à ce message

    • Le 12 septembre 2013 à 12:34, par Tchièba En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

      D’emblée je vous informe ZUEZIDI que je suis un anti-sénat. Mais la langue française n’est pas à la portée de tous. Les ponctuations, parenthèses, crochets, guillemets changent la nature d’une phrase. Me KERE a bien mis entre guillemets le mot "nanti" (nanti). Cela lui donne assurément un autre sens. Et il faut l’interpréter comme étant "moins peuplés" et non moins riche. Donc il veut dire que ces deux pays sont moins peuplés que le Burkina alors qu’ils ont un Ministère dédié à leur diaspora. Et l’on sait bien que la Guinée et le Mali sont moins peuplés que le Burkina Faso qui est 4ème pays le plus peuplé en Afrique de l’ouest après le NIGERIA, LA COTE D’IVOIRE et LE GHANA.
      Merci à vous !

      Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 12:14, par on respire En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    merci maitre pour votre pan de reflexion.la situation de la diaspora n’a pas besoin de senat pour etre reglée. c pour touver mieux que vs etes á´l étranger. le senat concretement que gagne le Burkina dans sa mise en place ?

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 12:19, par Madi 44 En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Merci Maître pour cette précision bref, précis, concis avec beaucoup de sagesse et de fair play.
    C’est ça la démocration.

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 12:23, par Dédale En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    J’ai lu avec intérêt votre apport sur la mise en place du sénat. Je constate que vous justifiez la mise en place de ce sénat par le fait qu’il permettrait à la diaspora de participer au débat politiques et à la prise de décision. Je me pose quand même quelques questions : si c’est juste pour l’implication de la diaspora à la politique nationale, a t-on besoin de mettre en place un sénat pour cela ? n’existe-t-il pas d’autres cadres, ou moyens plus consensuels, plus économique et plus efficace pour faire participer nos frères de la diaspora à la prise de décision nationale ? Faut-il mettre en péril la paix nationale (pour ceux qui sont resté au pays) parce qu’on veut faire plaisir à ceux qui vivent hors du pays ? Pour le moment, je n’ai pas de proposition mais je compte sur la réaction de uns des autres pour proposer des pistes de solutions qui pourraient prendre en compte vos préoccupations (Me KERE) tout en préservant, l’unité et paix au Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 12:24, par Dédale En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    J’ai lu avec intérêt votre apport sur la mise en place du sénat. Je constate que vous justifiez la mise en place de ce sénat par le fait qu’il permettrait à la diaspora de participer au débat politiques et à la prise de décision. Je me pose quand même quelques questions : si c’est juste pour l’implication de la diaspora à la politique nationale, a t-on besoin de mettre en place un sénat pour cela ? n’existe-t-il pas d’autres cadres, ou moyens plus consensuels, plus économique et plus efficace pour faire participer nos frères de la diaspora à la prise de décision nationale ? Faut-il mettre en péril la paix nationale (pour ceux qui sont resté au pays) parce qu’on veut faire plaisir à ceux qui vivent hors du pays ? Pour le moment, je n’ai pas de proposition mais je compte sur la réaction de uns des autres pour proposer des pistes de solutions qui pourraient prendre en compte vos préoccupations (Me KERE) tout en préservant, l’unité et paix au Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 12:26 En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Me Kéré, je réagis à votre droit de réponse à Me KAM. Je ne suis pas Me ni un Dr. Après lecture de votre article, je puis vous dire qu’il y a des burkinabè de l’intérieur qui sont exclu du débat politique puisque les candidatures indépendantes ne sont pas autorisés. C’est juste pour vous dire que le fait d’appartenir à une formation politique pénalisent non seulement les burkinabè de l’extérieur mais aussi les burkinabè de l’intérieur non affiliés à un parti politique. C’est donc dire que vous pouvez participer aux débats politiques et aux scrutins en vous affiliant à un parti politique. Point besoin d’un sénat pour prendre en compte les burkinabé de l’étranger qui du reste peuvent s’exprimer à travers le CSBE. Quid des burkinabè de l’intérieur qui ne sont pas affiliés à un parti politique. Pour les autres points quant à la participation des étrangers à l’autorité judiciaire, il n’est pas interdit au burkinabè qui ont eu des diplômes hors du pays de venir exercer sur le territoire. Voulez – vous dire que tout burkinabè qui exerce un métier hors du pays peut rentrer et se mettre à travailler dans le pays quand pour exercer certains métiers il y a des règles. Soyons sérieux Me Kéré.

    Répondre à ce message

    • Le 11 septembre 2013 à 18:13, par Beurk En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

      Bien dit cher anonyme mais la bonne attitude à adopter,est de laisser cet éternel cancre dans ses louvoiements au même titre que tous ces pseudo docteurs qui ont obtenu leur diplôme en empruntant des raccourcis.En effet,croyant ou espérant qu’ils valent quelque chose,ils passent leur temps à nous pomper les narines avec des écrits artificiels sinon comment comprendre qu’un individu qui a la jugeote arrive à adhérer à la création d’un machin parceque tout simplement,les Burkinabè de la diaspora sont associés sans chercher à comprendre s’il est bénéfique aux millions de Burkinabè ?Ce désœuvré s’est vu consul du Burkina à Nancy,il a échoué lamentablement.Ensuite il a soutenu le sénat espérant être élu mais en bon opportuniste,sentant la pression du vaillant peuple burkinabè,il entreprit un virage spectaculaire mais le revoilà entrain de se déduire croyant que Blaise et sa bande de sangsues ont repris la main.Erreur,ses amis sont aux abois car le sénat dont ils rêvaient pour mieux sucer le sang de la population est mort-né,en tout cas il ne verra pas le jour de sitôt.

      Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 12:32, par Jason P. En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Je confirme, Maitre Guy Hervé Kam a raison "sur toute la ligne" !!!
    Il a fait une analyse pertinente qui nous montre le caractère désuet et obselet du
    Sénat pour le Burkina. Toi tu es loin de nos réalités !
    Je parie que tu n’arrive pas à défendre un seul dossier en France, vu le faible poids de tes arguments. Je vous trouve trop suffisant M. Kéré.
    merci.

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 12:34, par Guestaoré !! En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Pour le vote des étrangers d’accord et c’est déjà même fait, mais pour le Sénat, ce n’est pas une priorité. Savez vous combien de personnes meurent dans nos campagnes juste par manque de 500 f pour s’acheter de la quinine et échapper au Palu ? Vraiment, ce Paul, est tellement versatile et ondoyant au délà de l’acceptable !Ce même discours il l’a tenu dans un premier temps au début des contestations du sénat et il avait à l’époque été bien rabroué par beaucoup. Par la suite et au fort moment des contestations, il a varié dans son discours pour dire qu’il fallait renoncer au sénat juste parce que entre temps, il n’a pas été élu en France comme sénateur zone Europe. Maintenant que le Blaiso a reculé et a remis tout à plat ,il nous revient avec un discours pro sénat, bien sûr dans le secret espoir que cette fois il sera élu ! Et tu crois que tu es crédible !!Faut nous respecter !!Eh sambiiga, si tu veux faire la politique, faut venir t’installe à Garango et tu te prépares pour les prochaines élections !!

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 12:35, par Paa liingba En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Me KERE, je suis désolé. C’est vrai qu’aucun Burkinabe n’est exclu de la vie politique ES QUALITE. Sinon comment les Maximes KABORE, un inconnu venu de Belgique à pu se presenter aux elections presidentielles, legislative et Municapale ? Ou d’ailleures il n’a rien eu ? C’est un faux process que vous faites a votre confrere. Si pour le moment, la Diaspora n’a pas le droit de Vote, ça ne veut pas dire qu’ils sont exclus de la Vie politique parce qu’ils sont des Burkinabe ? Celui qui veut, il rentre comme Maxime et il est candidat. Et puis comment on peut etre magistra et resider hors de sa jurisdiction ou est cense dire le DROIT ? Vous voulez etre magistra Burkinabe residents a Paris et en cas de Besoin, rester labas, dire le Droit ? Que faites vous de la competence Territoriale ?

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 12:35, par AR En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    merci pour l eclaircissement

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 12:36, par LAGUI ADAMA En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Me Paul Kéré, malgré nos divergences occasionnelles on a confiance vous avez toujours été l’un de NOUS ! Vive le Burkina faso Vive le PEUPLE Vive le sénat Qu’Allah bénisse et protège son Excellence Mr Blaise Compaoré et sa famille

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 12:36 En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Juste une question maître Maxime KABORE est t’il de la diaspora ? A t’il été candidat a l’élection présidentielle , puis législatives et municipales ? ....

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 12:38, par le clairvoyant En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    aahhhhh. Et voici un troisième larron après Alex et Dr Sawadogo.
    vous êtes tous les trois nés avant la honte.
    Vous cherchez aussi une place au soleil.Vous l’aurez peut-être vers l’aube bizarrement.
    Sinon au lever du soleil (quand le peuple va se réveiller) vous n’existerez plus

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 12:38, par Drabo En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Tu étais où ??? Il ne faut pas attendre que ton confrère Me Kam, 100 000 fois plus intelligent et connaissant mieux le droit que toi parle, avant d’ouvrir ta bouche aussi. HONTE !!! On appelle ça de la pauvreté intellectuelle et professionnel de ta part !
    Il y’a des moments ou il vaut mieux se TAIRE....
    merci.

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 12:39, par CI En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    << Bien évidemment, et c’est le moins qu’on puisse dire, les besoins fondamentaux des populations fragiles doivent être prioritairement satisfaites avant la mise en œuvre du Sénat : (la santé, l’éducation, l’alimentation….sans que cette liste ne soit exhaustive)>>. Vous avez tout dit chère maître.Après que tous les burkinabè ai au moins deux repas par jour, puisse se soigner quand il est malade, puisse s’éduquer, se loger, etc etc alors Blaise poura installer s’il veux un senat par region mais actuellement, le SENAT, c’est une distraction pour nous le vrai peuple du BF.

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 12:45, par Amour En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Sur le terrain de la lLÉGALITÉ, beaucoup (pas tout) de choses sont défendables. C’est un terrain divers, ondoyant et même merveilleusement vain. Mais la LÉGITIMITÉ est intrinsèque, indivisible, pure et claire.

    LEGITIMEMENT on ne peux plus continuer de bâtir avec le régime Bilaise. Tous les burkinabé le savent. Affaire de sénat ou modification de l’article 37 pourraient être bien pour le pays, mais pas avec Blaise. Lui et sa suite sont tellement souillés qu’ils n’inspirent plus confiance. Ils n’incorporent même plus une autorité aux yeux des citoyens civils comme militaires. Depuis 2011 les évenements ne font que corroborer cela. Les rapports des sages, des éveques etc l’ont aussi relevé. TOUT Burkinabè épris de bon sens, d’objectivité, de transparence et d’honnêteté le sait. Là dessus il n’ ya tergiversment aucun.

    Bref, sans tendance béliqueuse à l’endroit du régime, il faut admettre ceci : On ne peut pas bâtir sur un sable mouvant. Et puis 26 ans c’est pas petit. C’est trop. Le régime a fait son tps. On lui dit juste merci, même si on n’est satisfait de son travail. Des rapports le confirment et les conditions de vie des Burkinabè l’attestent. Le contrat est fini.

    Alors, au delà des débats, des pliques et des repliques, on veut le CANGEMENT. Rien d’autres. C’est tout.

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 12:46, par Gédéon En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Me KERE, avec tout le respect que j’ai pour vous, je m’attendais franchement à un article de taille comparable à celui de Me GUY dans lequel j’ai appris beaucoup. Mais, c’est en vain que j’ai parcouru les lignes que vous avez tracées.
    Si ce n’était que pour les droits de la diaspora que vous avez pris votre plume pour défendre le nouveau format du sénat, vous n’avez vraiment pas fait évoluer la réflexion, dans la mesure où ces droits peuvent être reconnus et mis en oeuvre dans un autre cadre que celui du Sénat. Je sais que vous le savez. Mais pourquoi s’échiner à défendre une institution DE PLUS qui sera une caisse de résonance du pouvoir en place. Nous n’avons pas seulement dit NON au sénat. Nous ajoutons qu’il n’est ni légitime ni opportun. Je sais que vous saurez comprendre notre position qui, croyez moi, reste dynamique et participative. C’est dans cette logique que nous refusons le SENAT.

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 12:47, par OK En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    "chaque burkinabè devra désormais, en aval, faire preuve de retenue, de sang froid, afin d’analyser froidement et calmement l’intérêt et la pertinence d’une telle institution qui a le mérite d’associer enfin la diaspora burkinabè à l’œuvre législative.".
    très bel article Me KERE ! vous avez poussé la réflexion très loin et apporté une meilleure compréhension au débat portant sur le senat.

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 12:47, par La verité En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    ètre burkinabé sa se merite. toi tu ne merite pas d etre burkinabé tout simplement tu a fuit ton pays me kam est un un homme courageux et surtout un brave homme, c est pourquoi il est rester au près des hommes intègres.

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 12:48 En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Et quel est le positionnement du CES/sénat qui fait déjà participer toutes les composantes de la société burkinabè pour débattre de sujets importants pour notre développement ?
    Question à Paul Kéré : faut-il absolument créer un sénat pour faire participer la diaspora ? Ne faudrait-il pas plutôt que les candidatures indépendantes puissent se présenter aux différentes élections même s’ils ne sont pas d’un parti ? De même pour la diaspora, on pourrait très bien prévoir quelques députés par grande région géographique (1 par continent par exemple). Pour dire que l’on n’est pas obliger de prendre le chemin risqué d’un sénat coûteux et sans doute inapproprié dans notre contexte de grande pauvreté de notre pays en 2013. Osez dire qu’il y a 15 millions de burkinabè à l’extérieur est absolument FAUX. Peut-être un tiers soit 5 millions au grand maximum.

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 12:49, par CORTEX En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Quelle élégance de style. Me KAM et Me KERE je vous dis merci. L’un est contre et l’autre est pour le SENAT, mais avec beaucoup de courtoisie et pertinence intellectuelle. Bravo d’avoir rehaussé le niveau du débat contrairement à un certain Dr S.O qui m’a fait penser à une causerie de cabaret. QUE DIEU BENISSE LE BURKINA. Amen

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 12:49, par tak En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Pourquoi faire un écrit pour démontrer le contraire de ce qu’ont laisse supposer en titre : <>. Monsieur Kéré vous voyez que vous parlez du passé. Si on vous donne un chèque que vous ne pouvez toucher pour le moment parce que la banque n’est pas encore ouverte, vous ne pouvez retourner faire la guerre à celui qui vous l’a remis au motif qu’il sape vos droits. J’ai l’impression que kam à tellement ébloui les gens qu’ils ne voient plus très bien. S’il vous plaît essayez de réfléchir quand même un peu. Ça fait déjà deux écrits qui n’apportent rien dans le fond des débats.

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 12:49, par Etudiant à Paris En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Bonjour Me Paul KERE
    Après vous avoir lu, je voudrai savoir si vous êtes CDP ou pas avant d’être délégué CSBE ? Votre réponse validera votre affirmation tendant à faire croire que la diaspora ne participe pas à la vie politique du Burkina. Être vous sincère sincère de cette affirmation ? Comment pouvez-vous écrire comme si vous êtes en dehors de la vie sociopolitique du pays. Où alors parce que vous n’avez pas encore la récompense que vous attendez Me KERE. Je crois que vous êtes assez pressé. Sur ce point, je me permets de vous dire que vous décevez vraiment.
    François KABORE

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 12:50, par Gédéon En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Me KERE, avec tout le respect que j’ai pour vous, je m’attendais franchement à un article de taille comparable à celui de Me GUY dans lequel j’ai appris beaucoup. Mais, c’est en vain que j’ai parcouru les lignes que vous avez tracées.
    Si ce n’était que pour les droits de la diaspora que vous avez pris votre plume pour défendre le nouveau format du sénat, vous n’avez vraiment pas fait évoluer la réflexion, dans la mesure où ces droits peuvent être reconnus et mis en oeuvre dans un autre cadre que celui du Sénat. Je sais que vous le savez. Mais pourquoi s’échiner à défendre une institution DE PLUS qui sera une caisse de résonance du pouvoir en place. Nous n’avons pas seulement dit NON au sénat. Nous ajoutons qu’il n’est ni légitime ni opportun. Je sais que vous saurez comprendre notre position qui, croyez moi, reste dynamique et participative. C’est dans cette logique que nous refusons le SENAT.

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 12:52, par OK En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    "chaque burkinabè devra désormais, en aval, faire preuve de retenue, de sang froid, afin d’analyser froidement et calmement l’intérêt et la pertinence d’une telle institution qui a le mérite d’associer enfin la diaspora burkinabè à l’œuvre législative.".
    très bel article Me KERE ! vous avez poussé la réflexion très loin et apporté une meilleure compréhension au débat portant sur le senat.

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 12:54, par le citoyen En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Merci pour votre analyse M. KERE. A mon humble avis si vous voulez être conseiller ou député vous êtes libres de le faire tout en respectant le code électoral. Même les burkinabè de l’intérieur ne sont pas tous autorisés à représenter le peuple parce qu’ il y’a des conditions qu’il faut remplir. Si vous voulez servir votre pays , il faut rentrer au pays pour nous aider. Luttons tous ensemble pour que les burkinabè de l’extérieur puis voter désormais. Sinon ce n’est le sénat qui viendra les sauver de cette situation. La majorité d’entre vous est à l’extérieur parce que , ça va pas au pays ; et vous voulez qu’on dilapide nos maigres ressources que le pauvre contribuable a donné. Peut-être même que beaucoup d’entre vous ont bossé à l’extérieur sur le dos du pauvre contribuable, donc faites pardon mon cher KERE

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 12:56, par Dignité En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    DLG CSBE ! Ceci expliqu’il t-il cela ? Belle analyse, mais ce n’est qu’un point de l’argumentaire de l’éminent Me Guy Hervé KAM que vous avez pu gratté ! Du reste, le simple fait que le travail du SENAT se résument en des Oui ou non par rapport aux lois proposées par l’Assemblée et nom à leur modification ou amendement, je ne vois pas la pertinence de son existence ! Plutôt passer par un toilettage ou aménagement de la loi régissant l’AN et le code électorale pour une prise en compte de la diaspora. A moins que vous défendiez votre futur poste de sénateur !
    Ah, j’oubliais qu’avec le SENAT, le prix du sac de riz va baisser, les problèmes de l’UO et de l’éducation seront solutionnés, il n’yaura plus de délestages, bref, tout ira pour le mieux dans le meilleur des mondes ! Je comprends maintenant pourquoi les pays sans SENAT sont à la traine et surtout, pourquoi le Burkina pourtant un pays stable est à la traine par rapports aux OMD notamment le taux de scolarisation !

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 12:58, par ALTERNANCE 2015 En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    merci pour la courtoisie de votre ecrit. seulement aucune disposition legislative n’empeche les membres des institutions dont vous faites cas ( syndicats coutumiers religieux osc ) de faire la politique. d’ailleurs on les retrouve sur la scene politique. pour ce qui est de la diaspora je trouve incongru qu’elle participe aux elections locales. Le CSBE est bien un cadre qui leur permet de bien defendre leurs interet en faisant un lobbying aupres des parlementaires pour des lois en sa faveur.donc point besoin de senat dans notre paysage institutionnel.

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 12:58, par paix En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    "chaque burkinabè devra désormais, en aval, faire preuve de retenue, de sang froid, afin d’analyser froidement et calmement l’intérêt et la pertinence d’une telle institution qui a le mérite d’associer enfin la diaspora burkinabè à l’œuvre législative.".
    très bel article Me KERE ! vous avez poussé la réflexion très loin et apporté une meilleure compréhension au débat portant sur le senat.

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 12:58, par Omer En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    « Pourtant, dans la sous-région, des pays, moins « nantis » que nous (Guinée, Mali...) ont des ministères dédiés à leur diaspora. » On veut des preuves M.l’avocat. Le Burkina n’est pas plus nanti que ces pays et le ministre de l’exterieur joue quel rôle ? Ce qu’il faut c’est de demander a ton excellence de permettre au Burkinabé de l’exterieur de voter.

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 12:58, par le citoyen En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Merci pour votre analyse M. KERE. A mon humble avis si vous voulez être conseiller ou député vous êtes libres de le faire tout en respectant le code électoral. Même les burkinabè de l’intérieur ne sont pas tous autorisés à représenter le peuple parce qu’ il y’a des conditions qu’il faut remplir. Si vous voulez servir votre pays , il faut rentrer au pays pour nous aider. Luttons tous ensemble pour que les burkinabè de l’extérieur puis voter désormais. Sinon ce n’est le sénat qui viendra les sauver de cette situation. La majorité d’entre vous est à l’extérieur parce que , ça va pas au pays ; et vous voulez qu’on dilapide nos maigres ressources que le pauvre contribuable a donné. Peut-être même que beaucoup d’entre vous ont bossé à l’extérieur sur le dos du pauvre contribuable, donc faites pardon mon cher KERE

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 12:59, par paix En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    "chaque burkinabè devra désormais, en aval, faire preuve de retenue, de sang froid, afin d’analyser froidement et calmement l’intérêt et la pertinence d’une telle institution qui a le mérite d’associer enfin la diaspora burkinabè à l’œuvre législative.".
    très bel article Me KERE ! vous avez poussé la réflexion très loin et apporté une meilleure compréhension au débat portant sur le senat.

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 13:02, par le citoyen En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Cher Me, nous savons très bien que le Burkina Faso a une très mauvaise politique se sa diaspora à comparer avec le Mali ou le Sénégal. La preuve c’est le cas des Burkinabè vivant en côte d’ivoire où plusieurs ambassadeurs ont sucé le sang de leur compatriotes en leur prenant 2500fCFA en plus sur chaque carte consulaire depuis plus de 10 ans soit disant pour construire une nouvelle ambassade. Jusqu’au jour d’aujourd’hui personne ne sait où est allé cet argent. Mais pour le cas du sénat, je trouve que le pouvoir en place veut nous faire avaler de force.

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 13:03, par SAGE En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Bonjour à tous,
    Le débat sur le Sénat déterre tous les opportunistes et arrivistes au solde de Blaise Compaoré. Non, arrêtons cette sûrenchere intellectuelle au profit que de sa propre personne. Que la diaspora soit exclut ou pas de la vie politique, je ne vois pas en quoi cela change les conditions de vie de la population Burkinabè. Aussi, vous parlez de satisfaire en priorité les besoins fondamentaux des populations fragiles, alors vous êtes donc d’accord que le Sénat n’est pas prioritaire comme l’a dit votre confrère Kam ? Chacun utilise la tribune du Fasonet pour renchérir et même pour dire la même chose mais de façon détourné. Tout cela pour des objectifs inavoués.
    Le peuple n’a pas besoin de ces "petits" gens et de leur débats. Nous voulons des débats francs, dénudés de toute idée de larbins affiliés à des partis politiques.
    Que Dieu veille sur le peuple souverain !!

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 13:04, par Un point c’est tout En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Me Paul Kéré, avocat au barreau de Nancy ! C’est de bonne guerre, puisque vous êtes burkinabé de l’étranger !

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 13:06, par CORTEX En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Quelle élégance de style. Me KAM et Me KERE je vous dis merci. L’un est contre et l’autre est pour le SENAT, mais avec beaucoup de courtoisie et pertinence intellectuelle. Bravo d’avoir rehaussé le niveau du débat contrairement à un certain Dr S.O qui m’a fait penser à une causerie de cabaret. Me KERE je vous une citation tirée dans votre analyse, je cite : "Bien évidemment, et c’est le moins qu’on puisse dire, les besoins fondamentaux des populations fragiles doivent être prioritairement satisfaites avant la mise en œuvre du Sénat....". Me KERE cette phrase concerne la majorité des burkinabè et c’est ça qui bloque la mise en place du SENAT. QUE DIEU BENISSE LE BURKINA. Amen

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 13:09, par Kapagda En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Merci Maître KERE. Je ne suis pas votre fan naturel, mais je reconnais que cet article est très pertinent comme réaction a votre confrère. Je suis un grand admirateur de Maître KAM, mais quand bien je trouve inopportun le Sénat chez nous pour l’instant, j’ai tressailli de le lire dire que les burkinabe de la diaspora ne sont pas exclus de la participation politique. Résidant dans la diaspora depuis 10 ans, je trouve aberrant une telle assertion et donc supporté votre clarification. Je ne me préoccupe pas de votre choix politique, même si je ne suis partisan du dialogue constructif, jtrouve que le Sénat n’est pas opportun pour le moment, même s’il peut se révéler pertinent si on revoit sa formule après avoir satifait minimalement certaines conditions. comme vous le dites, "les besoins fondamentaux des populations fragiles doivent être prioritairement satisfaites avant la mise en œuvre du Sénat. (la santé, l’éducation, l’alimentation….sans que cette liste ne soit exhaustive", pour reprendre vos termes." Vous savez très bien que la vraie prudence des burkinabe envers le Sénat c’est le manque de confiance que Blaise COMPAORE les a habitués a ne pas avoir envers lui après avoir roulé le peuple maintes fois. Plus personne, en dehors des agneaux de sa galerie politique et autres groupements satellites telles l’ADF/RDA dont le Président tient coûte que coûte a participer au gouvernement afin de se faire sa cagnotte pour la campagne présidentielle de 2015. Ceci dit, félicitations pour votre argumentaire très rigoureux, même si vous soufflez savamment chaud et froid, mais avec un tact admirable. Bien sur, moi je suis contre toute idée de Sénat tant que Blaise est au pouvoir, car il veut l’utiliser pour s’éterniser au pouvoir, alors que je sais que s’il reste un jour de plus au pouvoir après décembre 2015, il y aura péril en la demeure de notre chère patrie. Pour terminer, j’aurais retiré la partie concernant les fourmis tes de basse besogne. Je vous comprends car il y en qui attaqueront votre personne a cause de l’article, mais laissez ça a l’opinion, car d’autres fourmis tes réalistes viendront a votre défense. Je vous encourage de continuer vos analyses et surtout cette démonstration de sagesse dont vous faites montre au fur et a mesure. Dieu vous bénisse.

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 13:12, par CORTEX En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Quelle élégance de style. Me KAM et Me KERE je vous dis merci. L’un est contre et l’autre est pour le SENAT, mais avec beaucoup de courtoisie et pertinence intellectuelle. Bravo d’avoir rehaussé le niveau du débat contrairement à un certain Dr S.O qui m’a fait penser à une causerie de cabaret. Me KERE je vous une citation tirée dans votre analyse, je cite : "Bien évidemment, et c’est le moins qu’on puisse dire, les besoins fondamentaux des populations fragiles doivent être prioritairement satisfaites avant la mise en œuvre du Sénat....". Me KERE cette phrase concerne la majorité des burkinabè et c’est ça qui bloque la mise en place du SENAT. QUE DIEU BENISSE LE BURKINA. Amen

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 14:00, par Rapoug-yandé En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Boussanga, tu veux être sénateur dans un pays où on vit avec moins de 100 dollars par an. Où trouver les ressources ? Comme Blaise n’a pas une machine pour fabriquer l’argent c’est le contribuable qui va trinquer sur ces maigres ressources (0,3 dollars par jour).

    Si tu veux participer à la vie politique de notre pays, il faut rentrer et vivre nos réalités. Tu auras le choix d’adhérer au parti de "la daba et du fusil", la panthère et autres hyènes et prédateurs qui peuplent notre savane ou bien aller prendre l’oeuf et en faire un bon plat d’omelette.
    Courage !!! mais il faut venir au pays au lieu de rester chez François de l’Azawad0

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 14:25, par Biibala En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Maitre kéré tu as raison votre position actuelle fait que vous ignorez la basse classe Maitre KAM vie la réalité de ce pays au jour le jour

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 15:02, par the win En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    merçi de votre analyse, seulement je ne sais pas ce qui a motiver votre domiciliation a l’extérieur au lieu de rester au pays. si vous étiez ici pour vivre la réalité et nous défendre quelques dossiers on croirait mieux a votre analyse. " a beau mentir qui vient de loin".
    En plus, hors le senat il peut avoir un autre moyen pour les voix des burkinabés de l’extérieur. la legistilation que nous avons nous suffit pour le moment. ce que l’assemblé na pas pu ressoudre pour le moment le senat ne pourra pas.

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 15:15, par Yarbil En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Mr Kere, Pensez vous que l’assassin de Thom Sank, de Henri Zong, Lingani, et Norbert Zongo pense au fond de son coeur que seul un Dialogue, un consensus entre Burkinabè permet de faire avancer un pays ?

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 15:15, par Max En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Bonjour à tous,

    Je me pose trois questions simples :
    1. Quel pourcentage de la population burkinabè a accès à tous ces débats sur le sénat (taux d’analphabétisme, tirage de la presse écrite, taux d’électrification, taux de connexion à internet) ?
    2. Quelle retombées positives ont les joutes politiques sur la vie quotidienne de l’écrasante majorité de la populations ?
    3. Existe t-il des posibilités d’enrichissement en dehors du contôle ou de la bienveillance de l’apareil d’état et de l’administration dans des pays aux fondamentaux similaires à ceux du Burkina ?

    Ces débats institutionnels nous détournent de l’essentiel : la lutte contre la corruption et l’impunité.

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 15:18, par la vision En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Me Kéré a tout dit sauf l’essentiel.il est pauvre intellectuellement et ne connait pas les réalités du pays.il est Avocat pour le nom si non il ne peut rien défendre
    merci

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 15:19, par madess En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Le physique de ce bonhomme en dit long sur son caractère suffisant et fanfaron.
    Son sourire narquois et sarcastique me permet de dire qu’il a été payé pour faire publier ce torchon, chose qu’il ne peut pas certainement faire en France là-bas. Monsieur KERE a certainement été plongeur dans un bar de MARSEILLE ou il lavait les assiettes et mangeait les restes de nourriture qu’il trouvait dans les plats. il a certainement été engagé dans un cabinet d’avocat français pour être coursier, car rien ne nous dit que ce jeunehomme est effectivement inscrit au barreau de Paris. Qu’il fasse attention !

    Répondre à ce message

    • Le 11 septembre 2013 à 16:21, par VERITASS En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

      Bonjour tous !
      me KERE j’admire votre courage mais je déplore votre mauvaise foi parce-que me Guy Hervé KAM a développer plusieurs arguments pour soutenir sa position sur la question du sénat. Alors si vous êtes vraiment avocat comme ce que vous nous avez exposé, vous devriez vous prononcer sur tous les arguments utilisés par me KAM. nous vous comprenons simplement parce-que les autres arguments de me KAM résistent à toute critique et vous ne pourriez les balayer. C’est pourquoi vous vous êtes accroché uniquement sur l’élément concernant la diaspora pour montrer le bien fondé du sénat au faso. ne pensez pas qu’à vous seul parce-que vous êtes de la diaspora. posez vous la question à savoir ce qu’apporterais ce sénat au peuple burkinabé qui souffre qui souffre et qui souffre

      Répondre à ce message

    • Le 11 septembre 2013 à 20:27, par SALAM LE SAGE En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

      deduire la sagesse d’un homme rien qu’en observant son physique démontre la baissess intellectuelle que vous avez comme patrimoine.

      Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 16:15, par De Balzac En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Même costume, même cadre. Ca ne doit pas être facile pour Maître KERE à bingué là-bas. Reviens au pays et construisons ensemble le Faso comme tu dis l’aimer. Ne brûlez pas ce beau pays pour repartir s’asseoir là-bas et dire qu’on fait parti d’un quelconque comité pour parler au nom du Burkina en difficulté.

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 16:19, par Romejko En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Maitre, je comprends bien que chacun defende ses interêts et idées mais si c’est pour la participation des burkinabe de l’étranger à la vie politique du Faso, il serait plus simple de prendre des dispositions pour leur permettre de prendre parts aux elections que de chercher coûte que coûte à mettre en place un machin rejetté d’avance et dont l’efficacité reste à prouver. Apporter plutôt vos propres idées pour alimenter le débat.

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 16:29, par Solvay En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Me Kéré, essaie d’être à la hauteur du débat et ne te fige pas sur la création du sénat pour que la diaspora soit puisse contribuer au développement du BF. Plusieurs propositions avaient été faites dans le sens de permettre à la diaspora de participer à la vie politique en créant des candidatures indépendantes pour les élections législatives et municipales ou de permettre à la diaspora de participer au vote mais étonnement ce sont les partis de la majorité surtout le CDP qui ont bloqué le processus. Et puis pour que la diaspora puisse participer à la construction de la nation, que la volonté du président leur accorde un ministère afin de prendre leurs préoccupations en compte, voici des propositions que vous auriez pu faire au lieu de prôner la création du sénat où la diaspora sera très minoritaire.

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 16:34, par le coq En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Le sénat est une institution utile en ce qui représente toutes les couches d’une société qui expriment leurs opinions sur la vie d’un Etat. Seulement dans le cadre du Burkina, il ya comme une fourberie car son avènement coïncide insidieusement avec en principe la fin du mandat du président dans un contexte de paupérisation générale. Dès lors le SENAT perd de son quintescence.

    Répondre à ce message

    • Le 11 septembre 2013 à 19:36 En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

      Me KERE, vous reconnaissez qu’il ya trop d’urgences vitales qui se posent aux burkinabè (santé, alimentation, scolarité, etc.). Face à ces urgences, vous semblez estimer plus pressant l’inclusion de la diaspora burkinabè au jeu politique national à travers la mise en place du sénat. A mon avis, il aurait été plus logique de votre part de demander la modification de la loi électorale au BF pour permettre la participation de la diaspora à la vie politique nationale. Cela ne coûte rien et, les milliards dédiés au sénat pourraient être plus utilemement affectés aux luttes contre la pauvreté et la maladie. Le sénat n’est pas le seul canal de participation de la diaspora à la politique nationale. Le sénégal n’a pas de sénat mais la diaspora sénégalaise a droit de vote depuis longtemps. Pendant qu’on y est, demandez la recomposition du gouvernement pour remplacer l’un des ministères bidons par un ministère des burkinabè de l’étranger. Là, on vous soutiendra. Me nos problèmes sont réels, arrêtez de nous divertir !

      Répondre à ce message

    • Le 11 septembre 2013 à 20:39, par Indigné En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

      Kéré, les burkinabé de la diaspora sont ils d’accord pour le Sénat ou contre ? Tu connais bien leur opinion là dessus. Des 4 coins du monde, ils sont contre. Un sénateur n’est ni une banque, ni une ambassade. Ce que nous de la diaspora faisons pour nos familles ne changera pas parce que Kéré est devenu sénateur. Comparez simplement les reactions des internautes sur le forum . Voyez, si le peuple devrait choisir comme son président KAM ou KÉRÉ, vous n’aurez pas 10 votants. En plus, vous êtes sans personnalité. Vos 3 articles sur le Sénat vous trahissent en faisant de vous un homme sans véritable conviction. Vous révoltez la jeunesse burkinabé. Vous êtes rentrés dans l’histoire du Burkina à reculons et par la fenêtre. Dommage Kéré

      Répondre à ce message

    • Le 11 septembre 2013 à 20:39 En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

      Le courto de Nancy a encore parlé
      Bravo Me Kere

      Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 18:21, par tondyayeme En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Me KERE ne nous pompe pas l’air adresse toi plutôt a ton frère qui est le président de la CENI si tu veux voter en 2015. C’est lui qui s’occupe des questions liées a l’enrôlement.

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 18:22, par dougoulo88 En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Très pertinent et enrichissant.Je suis contre le sénat mais j’aime lire des analyses dignes d’intérêts. Merci pour la contribution

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 18:23, par RV En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Thanks ! Je suis contre le Sénat mais je m’incline devant vore argument sur les burkinabé de l’étranger.

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 18:44, par wasiba En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Il y a lieu de détonner une vérité au sujet des délégués CSBE. Ils sont électeurs et/ou éligibles pour le sénat. Mais la réalité c’est que la majorité n’est plus Burkinabè.
    Ceux qui ont la double-nationalité peuvent prétendre en avoir tjrs le droit de vote et d’éligibité. Mais ceux qui ont la nationalité allemende, par exemple, devraient chercher à se cacher dans cette affaire de sénat. L’Allemagne n’admet pas la double nationalité. Je ne comprends donc pas qu’ ils soient resprésentants des Burkinabè à l’extérieur à plus forte raison qu’ils veuillent entrer dans le sénat. Il est vrai que par entente avec les autorités certains, qui ont pris la nationalité allemande, n’ont pas remis leur passeport burkinabè. Mais ce qui est sûr, aux yeux de la loi, les burkinabè qui etiennent un passeport allemand, n’est plus légalement Burkinabè, avec quelques rares exceptions selon certaines dispositions infimes dans la loi allemande.
    Certains diront qu’on est Burkinabè par le sang et pas par papier. Mais je leur dirai c’ est pourtant bel et bien une affaire de papiers.
    Je voudrais juste demander à ces gens là d’éteindre leurs ardeurs. Même ceux qui ont la double-nationalité (ceux de France par exple) devrait faire leur méa-culpa. Le Gouvernement devrait même revoir ces choses.
    Bref, affaire de sénat là carrément NON GRATA !

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 18:54, par Oumar En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Vous êtes versatile Me Kéré. N’est-ce pas vous qui disiez il ya peine 3 semaine ce-ci "...il est proposé à ce comité exclusif de suivi et d’évaluation de la mise en œuvre des Réformes Politiques consensuelles de suggérer dans son rapport au Président du Faso l’alternative suivante : Soit le Président du Faso obtient un consensus de toute la classe politique burkinabè pour une relecture de la loi et ce, conformément aux aspirations profondes du peuple burkinabè soit, en l’absence probable d’un tel consensus sur une forme acceptable du Sénat, renvoie l’application de la loi sur la mise en place du Sénat au-delà et après les futures élections présidentielles de novembre 2015 en maintenant ainsi, en l’état, les dispositions de l’article 37 de la Constitution. A notre humble avis, ce n’est qu’à ce prix-là, nécessairement, que les « controverses » et les « préoccupations » dont ont fait preuve les différentes composantes de la société burkinabè pourraient s’estomper…." Aujourd’hui, vous êtes d’accord avec le senat nouveau format ?!! Le rapport du comité de suivi a-t-il fait ce que vous suggeriez ?!!

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 18:58 En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Maitre Kere , je partage votre point de vue .quand je vois les maliens vivant au burkina aller aux urnes pour elire leur président malgre la crise que leur pays traverse, je me dis que le BF à serieusement brimé la diaspora burkinabè.
    Mais je ne pense pas que la creation d’ une institution budgetivoire et unitil soit la solution à ce probleme.
    Merci pour votre contribution.

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 19:03, par un passant En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Supposons que le senat est mis en place contre vents et marees.
    Si nous sommes en democratie, les elections devraient avoir des consequences. Etant donne que la majorite de la population est contre le senat, l’opposition devrait battre campagne la-dessus te devrait en principe remporter les legislatives prochaines. En ce moment, on pourra voter facilement la suppression du senat.
    On peut etre contre le senat, mais en attendant il y a un parti qui a la majorite a l’assemblee nationale et qui peut voter les lois. Qu’est que l’opposition et tous ceux qui sont contre le senat entreprennent (des maintenant) pour se donner le maximum de chances de remporter les prochaines legislatives---et de supprimer le senat ?

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 19:03, par Salaka En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Merçi pour votre message. Ça nous permet de connaitre certaines pratiques juridiques. Disons ensemble NON au sénat du CDP. Continuez à nous dicter les articles juridiques.

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 19:35 En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Maître, dans un pays composé à 80% d’analphabètes, peut-on même parler de l’implication des burkinabè de l’intérieur dans le processus politique ?
    De plus croyez vous que même en instituant le sénat cela impliquerait un tant soit peu les burkinabè de l’étranger dans la politique de leur pays ? Je suis un burkinabè résidant comme vous en France, et je vous pose seulement cette question, que font les représentations diplomatiques du Burkina à l’étranger, pour les burkinabè de l’étranger ?
    Ce n’est donc pas avec un sénat au Burkina, que les burkinabè de l’étranger se sentiront impliquer dans le processus politique burkinabè.
    Personnellement je ne suis pas du tout prêt à faire 600 km pour aller voter à Paris, sachant que Blaise Compaoré n’est pas un Daniel Ortega pour perdre des élections qu’il a lui même organisé.
    On comprends mieux en vous lisant, à quoi sert vraiment ce mystérieux CSBE ; un tremplin ourdi par une minorité des burkinabè de l’étranger, pour se faire une place dans la vie politique burkinabè.
    Quand on sait que vous êtes le frère de Maître Kéré Barthélémy, président de la CENI, on peut vous excuser d’être un fayot à la solde du CDP
    Vous auriez dû dans ces conditions intervenir dans le débat d’une manière personnelle et non en tant que délégué du CSBE, comme si vos propos engageaient tous les burkinabè de l’étarnger.

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 19:38 En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Si me kere veut faire de la ploitique, qu’ilrentre au pays. C’est simple !!! Me kam a raison....

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 19:38 En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Si me kere veut faire de la ploitique, qu’ilrentre au pays. C’est simple !!! Me kam a raison....

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 19:44, par le juif repenti En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Un banlieusard en mode détente. Il s’essaie au débat sur les questions difficiles qui engagent la vie de la mère-patrie qu’Il a dû laisser pour aller fureter dans les assiettes des familles françaises qui ont tjrs laissé qq restes de nourriture après elles. Mangez et faites la vaisselle. Si vs voulez du Sénat, venez et convoquez la presse et rencontrez Me H Kam, au palais de la culture Jean Pierre Djengané ! Mano à mano ! On saura là que vs parlez au nom du peuple qui souffre des effets sénatoriaux d’un règne trentenaire finissant ! Venez, pauvre frère de la diaspora !

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 19:46, par le juif repenti En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Un banlieusard en mode détente. Il s’essaie au débat sur les questions difficiles qui engagent la vie de la mère-patrie qu’Il a dû laisser pour aller fureter dans les assiettes des familles françaises qui ont tjrs laissé qq restes de nourriture après elles. Mangez et faites la vaisselle. Si vs voulez du Sénat, venez et convoquez la presse et rencontrez Me H Kam, au palais de la culture Jean Pierre Djengané ! Mano à mano ! On saura là que vs parlez au nom du peuple qui souffre des effets sénatoriaux d’un règne trentenaire finissant ! Venez, pauvre frère de la diaspora !

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 19:59, par SALAM En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Me KAM voyez en ce MOnsieur le mérite de la reflexion bien structuré et courtoise. suivez son conseil en évitant toute forme de violence. Il vous a bien dit le SENA permettrait à 15 millions de burkinbe d’avoir leur mot à dire dans la gestion du Burkina. Pour ou contre le SENA la n’est pas le probleme mais qu’elle est la meilleur formule pour mettre en place le SENA

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 20:19 En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Un peu de serieux sur le point concernant l,autorité judiciaire , dans quel pays aviez vous vu un magistrat exercer une charge dans une juridiction de son pays tout en étant résident dans un pays et ranger ? Pitoyable maître kere.

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 20:40, par Indigné En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Kéré, les burkinabé de la diaspora sont ils d’accord pour le Sénat ou contre ? Tu connais bien leur opinion là dessus. Des 4 coins du monde, ils sont contre. Un sénateur n’est ni une banque, ni une ambassade. Ce que nous de la diaspora faisons pour nos familles ne changera pas parce que Kéré est devenu sénateur. Comparez simplement les reactions des internautes sur le forum . Voyez, si le peuple devrait choisir comme son président KAM ou KÉRÉ, vous n’aurez pas 10 votants. En plus, vous êtes sans personnalité. Vos 3 articles sur le Sénat vous trahissent en faisant de vous un homme sans véritable conviction. Vous révoltez la jeunesse burkinabé. Vous êtes rentrés dans l’histoire du Burkina à reculons et par la fenêtre. Dommage Kéré

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 21:28, par alpha En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Toi Kéré, tout le monde sait que tu es vendu. Donc cesses de nous embrouiller avec tes théories.

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 22:30 En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    hey apprenez a vous addresser au peuple Burkinabe un francais facile . peut etre 10% comprend le gros francais

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 22:40, par yenkee En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Votre titre de delegue CSBE dit tout sur votre agitation pour la mise en place du senat. Je suis de la diaspora et je ne me reconnais pas en ces delegues choisis de facon opaque et non democratique. Accrochez-vous bien a votre barreau car il n’y aura point se Senat !

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 23:11, par tourbillon En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    BRAVOOOOOOOOOOOOOOOOO a Me KERE, vous avez éclairer l’opinion avec votre article, merci vraiment vous avez fait preuve de professionnalisme , ce qui n’avait pas été le cas de Me KAM

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 23:24, par IDRISS En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    ##.........Bien évidemment, et c’est le moins qu’on puisse dire, les besoins fondamentaux des populations fragiles doivent être prioritairement satisfaites avant la mise en œuvre du Sénat. (la santé, l’éducation, l’alimentation….sans que cette liste ne soit exhaustive).## DIXIT Me KERE. YA T"IL ENCORE DEBAT ? ANALYSE TES PROPRES PROPOS ET DIS MOI SI LE BURKINA A BESOIN DE CE SENAT AUJOURD’HUI.

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 23:30 En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Après la sortie de Sango voilà qu’un certain Me Kam, ancien magistrat, SG du SBM, liquidateur de faso fani, conseiller politique de l’UPC, avocat racoleur de client de ses confrère, juriste à deux sous, corrupteur de ses anciens collègues, nous donne sa vision sur le sénat, une salade indigeste d’idée volées mal comprise, et comme d’hab le voilà auteur d’un pamphlet contre le sénat, ce type ferait vraiment tout pour se faire voir ;

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 23:30 En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Après la sortie de Sango voilà qu’un certain Me Kam, ancien magistrat, SG du SBM, liquidateur de faso fani, conseiller politique de l’UPC, avocat racoleur de client de ses confrère, juriste à deux sous, corrupteur de ses anciens collègues, nous donne sa vision sur le sénat, une salade indigeste d’idée volées mal comprise, et comme d’hab le voilà auteur d’un pamphlet contre le sénat, ce type ferait vraiment tout pour se faire voir ;

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 23:35 En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    ce Kam là même se prend pour qui ? on se connait dans ce pays là, s’il continu on va parler et les gens seront dans la tourmente, d’ailleurs certains sont déjà tourmenter par leur inconduite au point qu’ils ressemblent à des malades de cancer en phase terminale, suivez mon regard....

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 23:35, par yenkee En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Votre titre de delegue CSBE dit tout sur votre agitation pour la mise en place du senat. Je suis de la diaspora et je ne me reconnais pas en ces delegues choisis de facon opaque et non democratique. Accrochez-vous bien a votre barreau car il n’y aura point se Senat !

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 23:35 En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    ce Kam là même se prend pour qui ? on se connait dans ce pays là, s’il continu on va parler et les gens seront dans la tourmente, d’ailleurs certains sont déjà tourmenter par leur inconduite au point qu’ils ressemblent à des malades de cancer en phase terminale, suivez mon regard....

    Répondre à ce message

  • Le 12 septembre 2013 à 08:06, par Burkina biga En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Il a raison de parler ainsi, il vit à Nancy. Nous on vit la réalité içi au Faso. Vous pouvez faire un sénat de la diaspora puisque vous connaissez le droit.

    Répondre à ce message

  • Le 12 septembre 2013 à 08:08, par Le bon En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Me Kéré, mes frères de la dispora restent mes frères. Demandez-leur s’ils pensent qu’il est, à l’heure actuelle, opportun de mettre en place le Sénat ? N’instrumentalisez pas la diaspora, qui est dehors souvent moins par volonté que par contrainte. Votre confrère est un patriote qui est au fait des réalités du pays et son analyse pertinente vient renforcer et étayer les positions du bas peuple : nous n’avons pas besoins encore de 4X4, de grosses cravates et d’arrogance aux frais de la princesse ; nous avons besoin de petites unites économiques pour transformer nos mangues, nos tomates, notre riz, notre coton, notre anacarde, notre bétail... pour atténuer le chômage ; nous avons besoins d’amphi, d’écoles où sont enseignés des programmes adaptés à nos defies de développement ; nous avons besoin de formations sanitaires dotées de ressources techniques et matérielles appropriées et accessibles financièrement par le peuple ; nous avons besoin de routes inter-urbaines, reliées aux zones de production, de routes et de caniveaux dans les grandes villes, d’énergie électrique pour produire, travailler ; tant de besoins qu’un Sénat ne saurait combler avec une impossible 2ème lecture des lois, parce que faits de personnes aux ordres qui ne diront pas mieux que l’Assemblée Nationale. Monsieur l’avocat, vous êtes à l’abris au barreau de Nancy. Moi je vous écris de Dori ville qui va accueillir la cérémonie du 11 décembre 2013, où va être érigée parmis les infrastructures utiles, une salle de spectable de près d’un milliard de FCFA qui n’a pas tiré leçon des salles de Ouahigouya et de Bobo sous utilisées et qui sont révélateurs des limites de nos dirigeants qui ne savent pas aligner les priorités. J’omets à dessein le quotidien des habitants de cette ville pour éviter un roman de série noire. Me, prêchez votre droit et laissez-nous vivre en paix avec nos frères de la diaspora qui nous permettent de joindre les 2 bouts dans nos périodes de soudure ; laissez-nous notre refu du Sénat, notre volonté de maintien de l’article 37, notre quête de changement, car Mister Président est au bout du rouleau. Le Burkina a besoin d’autres ambitions, d’autres rêves et d’autre engagement. Tous mes respects

    Répondre à ce message

  • Le 12 septembre 2013 à 08:31, par KGS En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Me KERE, après avoir répondu à votre confrère, avez-vous écouté votre conscience ? Ne soyez pas trop pressé Me. Les burkinabè du Burkina Faso n’en ont que cure de vos élucubrations, agitations et empressement pour siéger au Sénat ! Si votre aventure française ne vous a pas réussi, alors, revenez simplement au pays. Il y a de la place pour vous !

    Répondre à ce message

  • Le 12 septembre 2013 à 08:42, par KGS En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Me KERE, après avoir répondu à votre confrère, avez-vous écouté votre conscience ? Ne soyez pas trop pressé Me. Les burkinabè du Burkina Faso n’en ont que cure de vos élucubrations, agitations et empressement pour siéger au Sénat ! Si votre aventure française ne vous a pas réussi, alors, revenez simplement au pays. Il y a de la place pour vous !

    Répondre à ce message

  • Le 12 septembre 2013 à 08:44, par Kanzim En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Monsieur Kéré : il y a trop de suffisances dans votre discours, et ce qui le rend encore plus léger et sans substance, c’est quand vous parlez pour ne rien d’autre que la louange à Blaise Compaoré. La preuve de l’inconsistance de ce que vous dites, se trouve dans les comparaisons entre le Burkina et le Mali ou la Guinée, affirmant que ces deux derniers seraient moins nantis que le Burkina. Qui vous l’a dit ? Prenez seulement l’intelligence et l’apport de la diaspora, et vous comprendrez en quoi ils sont plus riches que le Burkina. Si tant est que vous vous souciez du Burkina, rentrez plutôt au lieu de parler au nom d’une diaspora à laquelle vous ne rendez pas service, encore moins à Blaise Compaoré. Encore une fois, il n’y a vraiment pas quelqu’un au CDP pour demander aux militants zélés et dangereux par la vacuité de leur esprit de se taire ? Comme Bamba Alex, vous avez peur des internautes. Et comme Bamba Alex, votre argumentaire leur égrd ne peut dépasser la boue des injures et de l’impertinence.

    Répondre à ce message

  • Le 12 septembre 2013 à 08:44, par KGS En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Me KERE, après avoir répondu à votre confrère, avez-vous écouté votre conscience ? Ne soyez pas trop pressé Me. Les burkinabè du Burkina Faso n’en ont que cure de vos élucubrations, agitations et empressement pour siéger au Sénat ! Si votre aventure française ne vous a pas réussi, alors, revenez simplement au pays. Il y a de la place pour vous !

    Répondre à ce message

    • Le 12 septembre 2013 à 12:07, par quiz En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

      Nous sommes dans un contexte où la contribution de tous les fils et filles de ce pays est demandé afin d’assoir un débat franc et objectif ; toute chose qui permettrait à notre pays d’avancer.
      Me KAM a le mérite d’avoir donné son point de vue par un argumentaire qui peut faire l’objet de critiques sur certains points. C’est le cas par exemple de ce qui évoqué par Me KERE concernant la diaspora.
      De mon point de vue ; ce seul point ne peut aucunement remettre en cause la position defendue par Me KAM.
      Me KERE aurait pu attirer l’attention de son confrère sur ce point et l’appuyer dans ses analyses en tant que burkinabè vivant à l’extérieur.
      Ici , ce qui importe pour nous c’est l’intérêt général du pays. En menant la refexion sous cet angle, l’ apport de Me KAM prend incontesteblement le dessus.

      Répondre à ce message

  • Le 12 septembre 2013 à 09:01, par Brayeur En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    vous dites : "contrairement à certains « forumistes » de basse besogne et de bas étage" et vous ajouter :"Ne dit-on pas que nos différences nous enrichissent mutuellement ?" Quelle belle contraction d’esprit constipé ? vous estimé que vous detenez le savoir et vous traiter les autres de bas étage ? ce n’es pas digne d’un intellectuelle sensé représenter le Burkina Faso à l’étranger. l’intellectuelle, c’es celui qui conçoit, qui accepte, qui analyse et qui critique. pas celui qui insulte. les forumiste de bas étage comme tu le dis, il y en qui sont plus diplomé que toi, plus intelligent que toi. si vous voulez une preuve, faites une analyse sur un minimum d’un mois sur un sujet donné et vous allez voir que les meilleurs propositions, les meilleurs critiques et les meilleurs analyses sortent de ces forum. alors intellectuellement votre, soyons indulgeant envers nous mêmes.

    Répondre à ce message

  • Le 12 septembre 2013 à 09:23, par KGS En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Me KERE, après avoir répondu à votre confrère, avez-vous écouté votre conscience ? Ne soyez pas trop pressé Me. Les burkinabè du Burkina Faso n’en ont que cure de vos élucubrations, agitations et empressement pour siéger au Sénat ! Si votre aventure française ne vous a pas réussi, alors, revenez simplement au pays. Il y a de la place pour vous !

    Répondre à ce message

  • Le 12 septembre 2013 à 09:47, par dramane En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Notre pays n’a pas besoin d’un sénat pour avancer. De grâce, je vous en prie, utilisons nos maigres ressources pour construire des écoles, des centres de santé bien équipés, développer l’élevage et l’agriculture, faire des routes pour commercialiser nos produits. Mr KERE s’il y a 15 millions de burkinabé dehors, c’est simplement parce qu’au pays la vie est très dure. Pour prendre en compte votre préoccupation, on n’ a pas besoin d’un sénat, il suffit d’autoriser les candidatures indépendantes. Par la grâce de Dieu arrêtons de gaspiller nos maigres ressources.

    Répondre à ce message

  • Le 12 septembre 2013 à 09:56, par dramane En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Notre pays n’a pas besoin d’un sénat pour avancer. De grâce, je vous en prie, utilisons nos maigres ressources pour construire des écoles, des centres de santé bien équipés, développer l’élevage et l’agriculture, faire des routes pour commercialiser nos produits. Mr KERE s’il y a 15 millions de burkinabé dehors, c’est simplement parce qu’au pays la vie est très dure. Pour prendre en compte votre préoccupation, on n’ a pas besoin d’un sénat, il suffit d’autoriser les candidatures indépendantes. Par la grâce de Dieu arrêtons de gaspiller nos maigres ressources.

    Répondre à ce message

  • Le 12 septembre 2013 à 09:59, par mouisindo En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    "contrairement à certains « forumistes » de basse besogne et de bas étage". Chere maitre voyez que vous meme vous n’aimez pas les contradictions. Ne dit on pas que la violence est l’argument des gens faibles ? En outre vous pensez qu’à l’heure actuelle, le senat est la solution pour sortir notre peuple de la misere et consolider notre democrotie ? Merci chere maitre

    Répondre à ce message

  • Le 12 septembre 2013 à 10:16, par TASSEMBEDO ABDOUL En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Quel gros mot on ne comprend rien

    Répondre à ce message

  • Le 12 septembre 2013 à 10:45, par Koroben En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Me en vous suivant on sent que vous voulez le sénat pour pour un représentativité des burkinabé de l’étranger, cale prouve que vous avez qu’une infime aperçu du problème. dommage que vous n’avez pas une ouverture d’esprit comme Me Kam.vous êtes dans le sac que maxime kaboré, des gens mu par leur intérêts personnel. savez, c’est l’homme qui valorise son diplôme, et non le contraire !

    Répondre à ce message

  • Le 12 septembre 2013 à 11:29, par leregard En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Je trouve que le titre donné à l’écrit de Maître Kéré par FASONET ne reflète pas le contenu du message de celui-ci. Maître Kéré ne s’est préoccupé que de la situation des Burkinabè vivant hors du pays en rapport avec le droit que leur confère la constitution en tant que Burkinabè mais non encore rendu effectif en particulier leur participation aux élections présidentielles & législatives. Maître Kéré n’a pas critiqué l’analyse de Maître Kam dans le fond en regard avec le titre que Maître Kam a donné à son écrit " Pourquoi les pro-sénat ont tort sur toute la ligne ". Maître Kéré a reconnu la pertinence de l’analyse faite par Maître Kam, même s’il n’est pas d’accord avec lui (pour d’autres raisons). Je demande à FASONET de ne pas tomber dans le sensationnel au risque rendre un peu plus confus l’apport des spécilistes en matière de droit (Hermanne et d’autres ont contribué, mais leurs contributions ont rendu plus confus et quasi-illisible la sitution qu’elles n’ont éclairé les gens), en jouant sur les mots parce que la question de la création du SENAT cristallise aujourd’hui le peuple burkinabè. Maître Kéré n’a rien démontré qui s’oppose à l’analyse faite par Maître Kam sur le fond. Il eût fallu donné à l’écrit de Maître Kéré un autre titre comme par exemple "la participation des burkinabè vivant hors du pays aux élections présidentielles & législatives".

    Répondre à ce message

  • Le 12 septembre 2013 à 11:39, par WendGuudi En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Ok. Ces Dr et Me étaient où même ? Quand on vous demandait de prouver la pertinence du SENAT, personne ne touche. Bouche cousue, cerveau ankylosé. Quand quelqu’un d’autre fait une analyse de la situation nationale, on sort de je ne où pour se prostituer.
    J’aurais voulu que vous fassiez un article sur la prise en compte de la Diaspora, les Burkinabè de l’étranger dans la constitution et dans les lois au regard de leur nombre (vous parliez de 15 000 000) et de leur apport économique (50 milliards en moyenne par an) que de vous lancez à répliquer un écrit.
    Jusque là les raisons avancées pour la mise en place du SENAT ne sont pas solides. Me aidez-nous à percevoir le bien-fondé du SENAT face à nos problèmes de santé, d’éducation, d’eau, de route etc.

    Répondre à ce message

  • Le 12 septembre 2013 à 11:52, par Elco En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    J’ai lu vos deux écrits et j’ai découvert vos 2 positions:Le premier Me Kam contre ;le "dernier" pour le senat !alors laissez une troisième voix vous departager !
    - me Kéré patriote:vis o pays et exerce o pays malgré les conditions dures et par conséquent connait mieux les problèmes du pays ;son interrogation à savoir qu’aporte le senat actuel au BF est legitime ;en reponse je dis que ce senat (S) n’apporte que de problémes aux problémes(P) ;donc S=P² ;il permet de prendre l’argent du contribuable(en milliards) pour satisfaire un groupuscule d’individus voraces et accentuer ainsi les inegalités sociales et la malgouvernance ;n’oublions pas que le president du faso tire sa legitimité de moins de 2 millions d’habitants sur un potentiel de plus de 7 millions(ajoutez y vos "15 millions").la diaspora dont vous ventez la participation au senat ne represente que 5 sur 89 ;qu’est-ce-que vous pouviez changer en l’etat ;pire ceux qui ont été élus n’ont pas pour bocou les capacités intellectuelles pour comprendre l’enjeu d’un tel organe dont vous peut-etre ;parce que etre Me ne veut pas dire que vous êtes un spécialiste de la gouvernance ;il faut s’inscrire à cette école complexe.de plus regardez notre place dans l’IDH (183e sur 187) ;sommes nous premier,moyen ou dernier ;si vous vous plaisez d’être à la traine alors je comprends votre position d’un senat torpilleur et imposé.et pui vous dites qu’il ya 15 millions de burkinabè à l’exterieur,donnez nous votre source ;parce que l’organe officiel ici c’est l’INSD ;si c’est l’INSEE qui vous a donné ces chiffres dites nous !!!!En tant que spécialiste du developpement je dis que le senat version cdp et alliés n’est pas une priorité pour nous encore moins un levier qui nous permettra d’ameliorer la gouvernance ;au contraire elle risque de mal la compromettre ;Si le senat n’est pas budgetivore,alors disons o senateurs de faire du benevolat (gratuit) et vous verrez les candidats !
    - Me Kéré:vit à l’extérieur donc deconnecté des réalités locales mouvantes ;je vous remercie pour votre sens de dialogue et avec tous les respects vous invite d’abord à voir le profil et la biographie des 39 senateurs déjà élus ;ensuite de voir les priorités actuelles du Burkina à travers les indicateurs sociaux ;enfin de voir et comprendre la dynamique du jeu d’acteurs burkinabè autour de la problematique de la gouvernance.
    Conclusion:Je felicite Me Kam pour sa contribution à l’edification d’un burkina meilleur et appelle Me Kéré à faire de même pour que nous mettons notre intelligence au service du bien ,des communautés plutôt que de servir nos interêts égoîstes ;toute chose qui pourra nous permettre de nous rapprocher du Très Haut,du Créateur.Qu’ALLAH benisse le Burkina Faso et qu’IL nous guide dans nos projets ;amine

    Répondre à ce message

  • Le 12 septembre 2013 à 11:59, par Elco En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    J’ai lu vos deux écrits et j’ai découvert vos 2 positions:Le premier Me Kam contre ;le "dernier" pour le senat !alors laissez une troisième voix vous departager !
    - me Kéré patriote:vis o pays et exerce o pays malgré les conditions dures et par conséquent connait mieux les problèmes du pays ;son interrogation à savoir qu’aporte le senat actuel au BF est legitime ;en reponse je dis que ce senat (S) n’apporte que de problémes aux problémes(P) ;donc S=P² ;il permet de prendre l’argent du contribuable(en milliards) pour satisfaire un groupuscule d’individus voraces et accentuer ainsi les inegalités sociales et la malgouvernance ;n’oublions pas que le president du faso tire sa legitimité de moins de 2 millions d’habitants sur un potentiel de plus de 7 millions(ajoutez y vos "15 millions").la diaspora dont vous ventez la participation au senat ne represente que 5 sur 89 ;qu’est-ce-que vous pouviez changer en l’etat ;pire ceux qui ont été élus n’ont pas pour bocou les capacités intellectuelles pour comprendre l’enjeu d’un tel organe dont vous peut-etre ;parce que etre Me ne veut pas dire que vous êtes un spécialiste de la gouvernance ;il faut s’inscrire à cette école complexe.de plus regardez notre place dans l’IDH (183e sur 187) ;sommes nous premier,moyen ou dernier ;si vous vous plaisez d’être à la traine alors je comprends votre position d’un senat torpilleur et imposé.et pui vous dites qu’il ya 15 millions de burkinabè à l’exterieur,donnez nous votre source ;parce que l’organe officiel ici c’est l’INSD ;si c’est l’INSEE qui vous a donné ces chiffres dites nous !!!!En tant que spécialiste du developpement je dis que le senat version cdp et alliés n’est pas une priorité pour nous encore moins un levier qui nous permettra d’ameliorer la gouvernance ;au contraire elle risque de mal la compromettre ;Si le senat n’est pas budgetivore,alors disons o senateurs de faire du benevolat (gratuit) et vous verrez les candidats !
    - Me Kéré:vit à l’extérieur donc deconnecté des réalités locales mouvantes ;je vous remercie pour votre sens de dialogue et avec tous les respects vous invite d’abord à voir le profil et la biographie des 39 senateurs déjà élus ;ensuite de voir les priorités actuelles du Burkina à travers les indicateurs sociaux ;enfin de voir et comprendre la dynamique du jeu d’acteurs burkinabè autour de la problematique de la gouvernance.
    Conclusion:Je felicite Me Kam pour sa contribution à l’edification d’un burkina meilleur et appelle Me Kéré à faire de même pour que nous mettons notre intelligence au service du bien ,des communautés plutôt que de servir nos interêts égoîstes ;toute chose qui pourra nous permettre de nous rapprocher du Très Haut,du Créateur.Qu’ALLAH benisse le Burkina Faso et qu’IL nous guide dans nos projets ;amine

    Répondre à ce message

  • Le 12 septembre 2013 à 12:47, par David En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Ceux qui défendent le sénat sont vraiment malhonnêtes, ingrats, et jouent aux aveugles. Dans un pays où la faim règne, le chômage règne, l’insécurité règne, les inondations règnent, le manque de logement règne, et j’en passe. Pensez-vous qu’un tel pays a besoin d’un sénat, non non et non. Vous me faites vraiment honte. Vous ne pansez qu’à vos ventres. Que DIEU nous donne long vie et qui vivra verra. 2015 n’est pas loin.

    Répondre à ce message

  • Le 12 septembre 2013 à 12:51, par Keph84 En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    "Burkinabè de la diaspora, n’est exclu de la vie politique, ès qualité..." en quoi cette phrase constitue une contrevérité ? c’est écœurant qu’un avocat tienne des analyses dont la hauteur de la pertinence ne dépasse pas la plante des pieds. saches Me que la participation a la vie politique ne se mesure à la faculté de "s’organiser en parti politique" comme tu le dis encore que la diaspora n’en soit pas exclut (Maxime KABORE candidat indépendant a même créé son parti : il est de la diaspora). soyons sérieux : comment veut-tu vivre dans un espace juridique étranger et vouloir te sentir sur ta terre natale ? assieds toi au barreau de Nancy et espère encore... la diaspora a ses problèmes certes mais ce n’est pas le sénat qui viendra les résoudre. Nous reconnaissons la pertinence du sénat dans les théories qui le sou-tendent mais pas dans le contexte actuel du Burkina

    Répondre à ce message

  • Le 12 septembre 2013 à 13:18, par Sidpawalemda En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Ahahahaha. Quand l’ADF-RDA dit oui au sénat nouveau format, maître Kéré ne peut que acquiescer d’autant plus qu’il en est membre. Le contraire aurait étonné. Ensuite, la diaspora n’a point besoin de se constituer en partie politique pour être électeur et éligible. Vous êtes membre de l’ADF, et à l’approche des législatives, vous pouvez rentrer et vous présentez. Maxime Kaboré l’a fait.

    Enfin arrêtez de vous prendre pour la DIASPORA. Vous n’en avez pas le monopole

    Répondre à ce message

  • Le 12 septembre 2013 à 15:38, par kass En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Me kere,en vous lisant on se rend compte que vous etes de ceux qui veulent qu’on leur offre une opportunite de piller nos ressource,sinon pourquoi passer son temps a parler de diaspora ?c’est pas la diaspora qui va nous faire vivre la democratie au BF.avez vous deja vu quelqu’un resoudre les probleme de son pays etant hors ?si vous vous croyez bon avocat venez defendre les familles ZONGO et SANKARA au lieu de nous racontez du n’importe quoi,partisan du vol et du pillage oui !

    Répondre à ce message

  • Le 12 septembre 2013 à 16:04, par Abassèvoua En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Me Paul Kéré ? Ne discréditer pas la fonction de Magistrat ou d’Avocat.
    vous même vous vous contredisez. Même les sénateurs élus au plan intérieur sont affilés à un parti politique. cela pourquoi ? Par ce que notre code électoral ne paermet pas des candidatures indépendantes. donc, sur ce point ce ne sont pas la diaspora seulement qui est exclue mais tous ceux qui sont appréciés intrinséquement sur la base de leurs qualités personnelles et qui pouvait faire mieux que des personnes intéressées aux pulsions égoïstes que les partis politiques notament le CDP prend pour des têtes de listes. Aussi, tu es en retard car c’est ce préjudice que la société civile a toujours cherché à corriger à travers des pétitions pour des candidatures indépendantes que le même pouvoir refuse.
    Si tu sais pourquoi blaise et son CDP cherche coûte que coûte à instaurer ce sénat, dit le nous aussi ouvertement comme l’a fait le CDP lors de leur marche.
    Combien ils t’ont donné pour que tu fasses des analyses aussi décousues ?

    Répondre à ce message

  • Le 12 septembre 2013 à 16:08, par Abassèvoua En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Me Paul Kéré ? Ne discréditer pas la fonction de Magistrat ou d’Avocat.
    vous même vous vous contredisez. Même les sénateurs élus au plan intérieur sont affilés à un parti politique. cela pourquoi ? Par ce que notre code électoral ne permet pas des candidatures indépendantes. donc, sur ce point ce ne sont pas la diaspora seulement qui est exclue mais tous ceux qui sont appréciés intrinséquement sur la base de leurs qualités personnelles et qui pouvait faire mieux que des personnes intéressées aux pulsions égoïstes que les partis politiques notament le CDP prend pour des têtes de listes. Aussi, tu es en retard car c’est ce préjudice que la société civile a toujours cherché à corriger à travers des pétitions pour des candidatures indépendantes que le même pouvoir refuse.
    Si tu sais pourquoi blaise et son CDP cherche coûte que coûte à instaurer ce sénat, dit le nous aussi ouvertement comme l’a fait le CDP lors de leur marche.
    Combien ils t’ont donné pour que tu fasses des analyses aussi décousues ?

    Répondre à ce message

  • Le 12 septembre 2013 à 21:07, par ZIRI En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Me sachez une chose quand ce pays va prendre feu ni toi ni ta famille et meme ton village ne sera epargné . cest a ca chacun doit penser avant tou propo. aujourdhui le faso sans enleve quoi dans ca democratie ? Rien repondrons bocou.Mais sa mise en place nous font courir bocou de risque.

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre 2013 à 10:26, par ouedassi En réponse à : Sénat : Me Paul Kéré à Me Guy Hervé Kam suite à son article paru le 9 septembre sur Lefaso.net

    Or, la diaspora burkinabè n’est pas forcément organisée en parti politique" dit Me KERE, ce que je ne partage pas. Je vous demande Me d’allez sur le site du cdp , ne faites pas semblant, lisez Echos de l’étranger (que je comprends diaspora), vous y trouverez : Echos de NOS structures à l’étranger. dans un ordre quelconque : Belgique, Côte d’Ivoire, Egypte, Sénégal, Togo, FRANCE (majuscule par moi), Italie, Maroc. si la diaspora n’est pas forcément organisée en PARTIS POLITIQUES, elle N’EST PAS NON PLUS EXCLUE de la VIE politique. Elle milite dans au MOINS UN PARTI POLITIQUE

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés