Sénat nouveau format : Les Burkinabè toujours divisés

mardi 10 septembre 2013 à 23h01min

Face à la polémique soulevée le projet de mise en place d’un Sénat et sur convocation du Président du Faso, le comité de suivi de la mise en œuvre des réformes politiques a suggéré un nouveau format de Sénat dans son rapport circonstancié. Il s’agit de la prise en compte des arguments avancés autrefois contre le Sénat. C’est notamment la réduction du nombre de sénateur de 89 à 71, de l’âge minimum des Sénateurs de 45 à 35 et 30, du coût de fonctionnement du Sénat, … que pense la population de ce nouveau format de Sénat ?

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
                Sénat nouveau format : Les Burkinabè toujours divisés

En dépit du nouveau format de Sénat suggéré par le rapport circonstancié du Comité de suivi de la mise en place du Sénat les points de vue des burkinabè sont toujours contrastés.

Moïse Karambiré,

« Avant le rapport circonstancié du Comité de suivi j’étais contre le Sénat, mais je trouve que le nouveau format proposé est bien. Car beaucoup de jeunes auront la chance de devenir sénateurs. Donc je suis maintenant pour mais à condition que les autorités travaillent à améliorer notre quotidien en baissant le prix des vivres ».

Ibrahim Traoré

« Ceux qui tiennent mordicus au Sénat ne savent peut-être même pas combien coûte une miche de pain. Et pourtant quelle que soit la réduction qu’ils vont faire, c’est des milliards qu’ils vont injecter dans le sénat. Une fois ces questions existentielles réglées, ils peuvent modifier leur article 37 et mettre le Senat en place sans problème. Actuellement nous avons plus besoin de bonne gouvernance que de Sénat. »

Emile Ouédraogo commerçant

« Moi je ne veux même pas le Sénat ici au Burkina Faso. Parce que ça ne nous sert pas. Car des burkinabè peinent à s’offrir un plat par jour, quel intérêt donc pour un Sénat ! Ce que l’Assemblée fait en terme de législation est suffisant à défaut qu’ils remplacent l’assemblée par le Sénat en ce moment il n’y aura pas de problème ».

Raoul Ouédraogo, Tâcheron

« Le Sénat c’est pour les hommes du pouvoir. Ils veulent juste se donner des postes sinon ça ne va servir en rien la population ».

Waliou Suzane, étudiante en Sciences et gestion :

« Je n’étais pas pour et je suis toujours contre parce qu’ils ont toujours fait des promesses et les ont publiées partout mais ne les ont jamais respectées. Il serait donc naïf de les croire sur parole ou sur écrit. Ce qui est certains, c’est l’article 37 de la constitution qui est visé. Quel que soit ce qu’ils disent si le Sénat est créé, l’article 37 sera en fin de compte modifié. Et pourtant cela ne va pas arranger notre démocratie. De nos jours, c’est le seul recourt pouvant favoriser l’alternance. Voilà pourquoi malgré tout la population est contre, mais ils insistent à faire des réformes. »

Stéphane Kaboré, Etudiant en anglais.

« Le Président Blaise Compaoré avait promis lors de son investiture de respecter la constitution mais hélas ce n’est pas ce qu’on est en train de voir ».

Madame Joys, ménagère

« Je ne suis ni pour ni contre le Sénat mais je prie plutôt chaque jour le Seigneur de voir si le Sénat est bon pour le pays, que sa création aboutisse ; dans le cas contraire, qu’il fasse qu’il ne voit pas le jour ».

Nikièma Mouni, chômeur

« Je veux que le pays soit en paix seulement. Si on peut créer le Sénat dans la paix, il n’y a pas de problème. Mais si le Sénat va troubler la quiétude des Burkinabé je ne vois aucunement son intérêt. L’essentiel est que les jeunes aient de l’emploi et qu’il y ait la paix. Sinon j’ai aujourd’hui 25 ans sans emploi, chaque jours je viens me débrouiller au centre-ville ».

Propos recueillis par Ibrahima TRAORE (stagiaire)

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 10 septembre 2013 à 21:28
    En réponse à : Sénat nouveau format : Les Burkinabè toujours divisés

    croire que les jeunes feront une entrée fracassante au sénat, est une grave désillusion car les anciens politicards de tout bord se positionneront pour une retraite dorée à raison d’un million cinq par mois sans compter les autres avantages. Le CDP a tellement d’has been (ou tocards) à caser qu’ils ne se priveront pas !

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre 2013 à 22:35, par Salaka
    En réponse à : Sénat nouveau format : Les Burkinabè toujours divisés

    Même si le nombre des sénateurs revient à 10, nous ne voulons pas. A vous les religieux le peuple vous respecte en tant que sage, ne vous laissez pas piéger par leur nouvelle histoire. Les syndicats ne changer pas de position même s ils revoient vos plates formes. Non et non au sénat du CDP !

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre 2013 à 23:12, par Peace
    En réponse à : Sénat nouveau format : Les Burkinabè toujours divisés

    IMAGINEZ UN CAR ROULANT SUR UNE ROUTE DÉFECTUEUSE COMME CELLE RELIANT NOUNA A SOLENZA, LES PASSAGERS ASSIS A L’AVANT COMPRENNENT DIFFICILEMENT LES PLAINTES DE CEUX QUI SONT ASSIS A L’ARRIERE. CEUX QUI SONT ASSIS A L’AVANT RESSENTENT MOINS DE SECOUSSES ET RESPIRENT PEU DE POUSSIERE. POUR CEUX DE L’ARRIERE, C’EST LA LUTTE EN S’AGRIPPANT AUX SIEGES ET AUX VOISINS POUR NE PAS HEURTER VIOLEMMENT UN VOISIN OU LES SIÈGENT. ILS SOUFFRENT TOUT AU LONG DU VOYAGE, ILS SE PLAIGNENT MAIS NE SONT ECOUTES CAR LE CHAUFFEUR NE VIVANT PAS LEUR SOUFFRANCE NE CHERCHE PAS A CONDUIRE AVEC UNE ALLURE PROFITABLE A TOUS. C’EST CELA LE BURKINA DE BLAISE COMPAORE.

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 13:21
    En réponse à : Sénat nouveau format : Les Burkinabè toujours divisés

    par ARSENE YE
    Je me demande si le PF est sourd ou bien il fait semblant.le peuple a dit non au sénat excepté quelques individus a tube digestifs ;meme un seul senateur on n’en veut pas.ok ?

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2013 à 15:09, par beaudiplomatique
    En réponse à : Sénat nouveau format : Les Burkinabè toujours divisés

    je crois qu’il faut franchement arrêter de nous rabâcher les oreilles avec cette coquille complètement inutile ; nous avons mieux à faire

    Répondre à ce message

  • Le 12 septembre 2013 à 11:57, par Le citoyen
    En réponse à : Sénat nouveau format : Les Burkinabè toujours divisés

    Qui ménace la paix au Burkina ou quels sont ceux qui ménacent la paix au Burkina...!????? Chacun n’a qu’à être conséquent, c’est tout. Evitons surtout les FAMAs des indépendances

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés