Ablassé Ouédraogo (Lefaso Autrement) : « Le Burkina Faso peut avoir un Sénat un jour, peut-être dans dix, vingt ans, cinquante ans, mais pas de nos jours »

DECLARATION • lundi 9 septembre 2013 à 23h20min

A la publication du rapport de la Commission d’évaluation et de suivi du CCRP sur le processus d’opérationnalisation du Sénat, le Président du Parti « Le Faso Autrement », Dr. içAblassé OUDRAOGO, avait indiqué que ce rapport n’était pas d’un intérêt pour le citoyen burkinabé et que c’est la décision de SEM Blaise COMPAORE, commanditaire du rapport qui lui a été remis le vendredi 30 août 2013, qui était essentielle et attendue.
Le Président du Faso a publié le 6 septembre 2013 un message donnant sa décision sur ledit rapport et nous avons obtenu la réaction du Parti « Le Faso Autrement » sur le contenu de ce message.

Ablassé Ouédraogo (Lefaso Autrement) : « Le Burkina Faso peut avoir un Sénat un jour, peut-être dans dix, vingt ans, cinquante ans, mais pas de nos jours »

Dr. Ablassé OUEDRAOGO dit en substance ce qui suit :

« MANEG NEERE KA BE NA MASSOUM YE”.

Ce qui se traduit en français » par : « Il N’EST JAMAIS TARD POUR BIEN FAIRE ».

La substance du message de SEM Blaise COMPAORE, Président du Faso est contenue dans l’avant dernier paragraphe du message ainsi libellé : « En tant que Président du Faso et garant de l’unité nationale, j’appelle le Gouvernement à élargir les concertations à toutes les composantes sociales et politiques pour bien asseoir la pertinence de cette institution républicaine ». Il s’agit bien sûr du Sénat.

Je voudrais féliciter SEM le Président du Faso qui reconnait après analyse de la situation nationale et après avoir écouté son peuple que, le SENAT N’EST PAS PERTINENT au Burkina Faso, tout au moins pour l’instant.

Dans le Dictionnaire Petit Larousse illustré, l’adjectif pertinent signifie « approprié » et se rapporte exactement à ce dont il est question, donc dans ce cas de figure au Sénat. Donc, le Président du Faso reconnait que le Sénat n’est pas approprié.

Et comme ce qui n’est pas approprié n’est ni utile, ni opportun, ni nécessaire, nous comprenons que le Chef de l’Etat ait décidé de mettre entre parenthèses le feuilleton du Sénat et d’aller à sa suppression pure et simple en attendant que le Gouvernement travaille « à élargir les concertations à toutes les composantes sociales et politiques pour bien asseoir la pertinence de cette institution républicaine ». Ces instructions sont données au Gouvernement et non au CCRP qui n’a aucune légitimité et dont les propositions, suggestions et recommandations n’ont aucun caractère contraignant, quand bien même on les habille du consensus.

En clair, le Burkina Faso peut avoir un Sénat un jour, peut-être dans dix, vingt ans, cinquante ans, mais pas de nos jours parce que sa pertinence n’est pas encore assise.

Pour ce faire et pour éviter au Burkina Faso de fonctionner au plan institutionnel comme une République bananière où des textes réglementaires peuvent exister sans être appliqués, SEM Blaise COMPAORE, Président du Faso aura à faire prendre dans les plus brefs délais les actes légaux idoines.

Cela se traduira nécessairement par une relecture de la Constitution par l’Assemblée Nationale en vue d’en expurger tout ce qui n’est pas pertinent dont entre autre le fameux Sénat du CCRP, véritable vecteur de division de l’unité nationale, de la cohésion, de la concorde et de la fraternité.

Dans la même dynamique, et afin de raffermir la cohésion sociale et d’approfondir le processus démocratique comme l’appelle de tous ses vœux le Président du Faso dans son message, l’occasion est excellente pour lui d’indiquer clairement à son peuple que la clause limitative constitutionnelle des mandats présidentiels sera respectée.

Vous en conviendrez que ces actes de courage, de patriotisme, d’amour pour la Partie que le Président du Faso, SEM Blaise COMPAORE, saura poser avec pragmatisme dans les prochains jours contribueront à rétablir la sérénité, la cohésion sociale, la paix sociale et la sécurité, facteurs incontournables pour la construction et le développement de notre pays. Et nous rêvons tous que le Burkina Faso devienne un pays émergent.

C’est pour cela que le Parti « Le Faso Autrement » réaffirme avec force que le Burkina Faso de 2013 a plus besoin de développement économique que de réformes politiques.

Le Président
Dr Ablassé OUEDRAOGO

Messages

  • Nul n’imposera son calendrier politique ni sa vision personnelle au PEUPLE burkinabè ! L’heure du sénat voulue par le PEUPLE a sonné, bientôt c’est le travail Vive le PEUPLE Vive le sénat Vive le CDP Qu’Allah bénisse et protège son Excellence Mr Blaise Compaoré et sa famille

  • Discutons pendant 107 ans, ainsi va les forces rétrogrades qui sont contre toutes formés de progrès. A partir du moment où le Sénat n’est plus utilisé pour modifier l’article 37 de la Constitution, je ne vois pas l’utilité d’être le Sénat nouveau format.

    • Mon cher Sage il n’y a pas besoin de l’article 37 pour modifier la constitution. Le président Blaise Compaoré sera réélu en 2015. Que Dieu nous donnent longue et vous verrez ! Tous ces opposants amis de Blaise que vous voyez aujourd’hui ne sont que des comédiens de la nouvelle génération.

      Personnellement je préfère le Burkina avec Blaise Compaoré qu’avec tout autre pantin venu de je ne sais où ! Et croyez moi je ne suis pas un affamé ou un villageois, je ne suis pas à la recherche d’un poste ou de quoi que ce soit. Cet homme est pour moi aujourd’hui l’homme qu’il faut à mon pays et en tant que Burkinabé je m’exprime librement.

    • Qui est ce prénommé Lagui Adama qui donne chaque fois en premier le ton des discussions sur ce forum ? Je sais que cela intrigue plus d’un forumiste ,ou bien c’est le web master qui s’arrange pour le mettre en premier des intervenants pour susciter la colère des gens ? Cet individu n’est qu’un fossoyeur de la république.

    • Et toi aussi Fangdha, pour quoi tu te poses EXACTEMENT les mêmes questions que moi et tu es le premier à le dire.

  • Ecoutez, de tout cela, je n’entrevois du PF, du « baga-baga » pour emprunter le langage des jeunes. Reconnaître la « non pertinence de la chose » et se refuser de la supprimer n’est que du baratin. Si l’on considère que les personnes qu’il a retenues pour composer la fameuse « Commission de Suivi » ne sont que ses propres gars, tenus par reconnaissance qui lui restent tributaires et qui, comme tout le monde le sait, sont des gens qui sont et restent accrochées à leurs avantages acquis, ne sauraient se départir des instructions à elles données pour dire la vérité. N’est-il pas difficile de réveiller quelqu’un qui ne dort pas ? Ces gens-là, on leur a demandé de « dormir et dormir seulement sans jamais penser à se réveiller » en tout cas, sur ce point précis. Je refuse votre allégation que le PF « reconnait que le Sénat n’est pas pertinent ». De mon avis, c’est simplement une formule nouvellement trouvée de « pommader les choses » pour tromper la « Religion » du peuple. Et comme vous le constatez, il avance peu à peu vers la réalisation de son projet de son SENAT. Il connait notre peuple et connait surtout la faiblesse de notre Opposition. Il y a entrevu depuis longtemps la « désunion de l’Opposition » et il en profite. Ceci est aussi une logique politique qui est de « profiter de la faiblesse de son adversaire ». Cependant, comme on le dit souvent « Qui crache en l’air quand il est couché sur le dos, recevra en plein visage, le crachat à son retour ». Pour dire que le retour du boomerang reste assuré. Ne sait-on jamais. Si d’autres pays avant nous ont entrevu « l’inutilité et l’inopérance du SENAT » par eux jadis expérimenté et abandonné et qui ont eu l’amabilité d’en attirer son attention, et qu’il insiste, alors avançons et on verra ce cela donnera.

  • Cher Ablassé vous êtes loin de pouvoir donner des leçons au président du Faso. Vous qui après avoir profité de fond en comble du régime actuel vous vous jouez les anges du Burkina. Le peuple ne vous fait pas confiance et ça ne sera jamais le cas.

    Je pense qu’il faut que ces hommes d’état reconvertis en opposants reconnaissent que le peuple n’est pas dupe !

    • Cher ami tu dis de n’importe quoi. Ablassé n’a jamais eu la largesse d’un quelconque pouvoir. Vu ces compétence, Docteur en économie le pays a eu besoin de ses compétence pour gérer un certain période le Ministère des affaire étrangère. C’est un homme qualifié et qui a servi son pays.

  • son excellence blaise compaore est tres intelligent et sage,la mise en place du senat renforcera la democratie dans notre pays,personne ni aucun opposant ne peut nous imposé quoi que se soit,c est dans l interet des burkinabé que la president veut instaurer se senat mais pas par la force mais plutot par la volonté de tous voulu pas plusieur citoyens,vive le faso et son president

  • mes kam hervé et b. s.sankara ainsi que ablassé ouédraogo savent plus que nous ce dont ils parlent. ils peuvent toujours prendre langue avec ceux d’en face pour plus de communication. cela serait profitable à tous. serrons les rangs pour le Faso.

  • Mr Ablassé, vous êtes un opposant qui a de l’avenir et une vision. Vous êtes du coté du peuple. Soyez vigilant, le peuple compte sur votre sens d’analyse perspicace.

  • Chers compatriotes anti Sénat, LAGUI ADAMA est un des notres. Ne l’insultez plus. C’est sa façon de combattre le sénat. ses écrits font gonfler le nombres de militants anti sénat. Laissez LAGUI ADAMA contribuer à la lutte aussi. J’espère que vous m’aurez compris.

  • Chers internautes accepter les opinions des autres. pour ce qui de ce Ablassé un vendu un opportuniste qui pendant des années a leché les pieds de nos gouvernants pour des postes, voila maintenant il vient nous faire la lecon. Mr vous etes mal placé pour ca, le peuple ne se laissera pas dupé ok, le sénat c’est pour renforcer la democratie rien d’autre

    • Cher Cdpiste, tu dis de n’importe quoi pour tenter de discréditer les autre en espérant que ça va servir le CDP. Sache que Ablassé n’a jamais eu la largesse d’un quelconque pouvoir. Vu ces compétence, Docteur en économie le pays a eu besoin de ses compétence pour gérer un certain période le Ministère des affaire étrangère. C’est un homme qualifié et qui a servi son pays.

    • Ah oui homme qui a servi son pays à travers la construction de boite de nuit au lieu d’école ? Oubien le Félin ?

    • Pour favoriser le tourisme qui est bon pour le Burkina

  • Une stabilité politique conduit a un développement économique. si nous n’avons pas de bonnes institutions qui nous permettent de bâtir le pays comment parler de développement économique ?

  • Une stabilité politique conduit a un développement économique. si nous n’avons pas de bonnes institutions qui nous permettent de bâtir le pays comment parler de développement économique ?

  • Mr Ablassé, vous êtes un opposant qui a de l’avenir et une vision. Vous êtes du coté du peuple. Soyez vigilant, le peuple compte sur votre sens d’analyse perspicace.

    • Merci chère ablassé vous etes la pour nous sauvé du cdp. depuis qu’on a parle de senat le pays balance donc cela montre que le sénat est venu tout gaté et non contribuer au développement.

  • Ablassé président, il préférera construire des boites de nuit que des écoles ! Parmi tous les ministres depuis la Haute volta, je n’ai vu nul dont la priorité était construire une boite de nuit. Mais seul Ablassé l’a fait. Ablassé, le Sénat de Compaoré ne vaut il pas mieux que ta boite de nuit ?

  • Ablassé,ce proprio de boite de nuit,ce spoliateur de l’orphelin(on en reparlera) qui veut donner des leçons au PF.J’hallucine !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés