Situation nationale : Le pouvoir a-t-il pris la bonne mesure de la crise ?

jeudi 5 septembre 2013 à 22h36min

Dans le sillage des luttes pour et contre le Sénat, un certain nombre de préoccupations des Burkinabè quelque peu en sourdines ont refait surface. Ce sont notamment la vie chère, le chômage des jeunes, les problèmes universitaires. Et c’est justement à ces questions-là que le Président du Faso et son gouvernement Tiao III ont choisi, à leur rentrée du 4 septembre, de donner la priorité.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Situation nationale : Le pouvoir a-t-il pris la bonne mesure de la crise ?

Sur ce sujet, le compte rendu du premier conseil des ministres marquant cette reprise officielle des activités gouvernementales est sans équivoque : « Le Conseil a adopté cinq (05) rapports. Le premier rapport est relatif au renforcement des mesures sociales, à la création d’emplois et à l’amélioration des conditions de vie des populations pour faire face à la conjoncture. Au terme de ses échanges, le Conseil a instruit les départements en charge, de proposer des mesures sur :
- la revalorisation de la rémunération des travailleurs,
- la consolidation des filets sociaux en faveur des groupes vulnérables,
- la création d’emplois et de revenus en faveur des jeunes,
- le renforcement des capacités de financement des fonds nationaux,
- la baisse des coûts des produits de grande consommation,
- la préparation de la rentrée académique et la résolution des problèmes essentiels des étudiants et des universités ».

Prise à contre-pied de l’opposition ?

Le pouvoir a ainsi décidé de prioriser ces questions, alors que l’opposition et une bonne partie des Burkinabè l’attendaient sur le dossier Sénat, surtout que le président Blaise Compaoré dispose depuis le 30 août 2013 des conclusions du Comité de suivi des mesures consensuelles du Conseil consultatifs sur les réformes politiques (CCRP).

Le gouvernement n’a encore rien décidé comme mesures concrètes, mais l’on peut déjà se demander si le pouvoir a vraiment pris la bonne mesure de la crise que traverse le pays ; parce que pour annoncer des mesures pour résoudre une situation comme celle du Burkina, il faut, au moins, déjà avoir fait un diagnostic ?

En tous les cas, une chose est sûre, cette option du pouvoir n’est pas anodine. Elle participe de sa stratégie de reprendre la main face à ce que certains ont qualifié de « montée en puissance » de l’opposition. Avec ces mesures d’apaisement social, le pouvoir va tenter, à sa façon, d’effriter les rangs de l’opposition. Il est indéniable que le grand succès de la lutte anti-Senat est dû aussi au fait que les meneurs ont su lui greffer, c’est de bonne guerre. Maintenant si le gouvernement parvenait effectivement à satisfaire, à donner à tous ces alliés circonstanciels leur part du Sénat, pardon, leur part du gâteau national, seront-ils toujours prêts à tenir leurs rangs au sein de l’opposition contre la mise en place du Sénat ?

L’étape politique

Le volet social étant un premier pas dans sa stratégie de reconquête des cœurs des Burkinabè, le pouvoir va ensuite passer à une autre étape : le volet politique. A ce niveau, l’on peut dire que le terrain est déjà balisé par le travail des membres du Comité de suivi du CCRP qui ne sont pas allés jusqu’à préconiser la suppression pure et simple du projet Sénat. Pour le pouvoir, l’essentiel est sauf. Pouvaient-ils en être autrement, vu que ce sont les mêmes membres du Comité qui avaient recommandé en 2011 la mise en place de l’institution ?

En clair, il s’agira pour le pouvoir d’accepter les conclusions du Comité du CCRP et de les mettre en œuvre. Pendant que les gens cherchent à savoir le contenu du rapport du Comité, le Président du Faso et ses collaborateurs sont déjà en train de travailler à sa mise en œuvre. Il semble évident que le pouvoir ne fera rien pour récuser les recommandations du Comité. A le faisant, le camp présidentiel montrera son attachement à la cohésion nationale, comme cela est ressorti dans le communiqué de la Présidence du Faso convoquant la réunion du Comité de suivi du CCRP.

Si le pouvoir accepte sans condition les mesures du comité, il aura fait quand même un pas vers l’apaisement sur le front politique. Il ne restera plus qu’à l’opposition d’en faire autant en acceptant la mise en place du Sénat dans sa nouvelle configuration, surtout si l’opposition ne veut pas donner l’impression de faire dans le jusqu’au-boutisme. Evidemment, l’opposition a toujours la possibilité de s’opposer au Sénat. Si l’opposition opte pour cela, il va lui falloir, peut-être, rebâtir rapidement une stratégie de mobilisation des Burkinabè. Car les piliers de son dispositif actuel pourraient bien ne pas tenir longtemps face aux offensives que le pouvoir s’apprête à lancer pour reprendre le dessus. Reste maintenant à savoir si ces offensives feront mouche à tous les coups. Wait and see.

Grégoire B. BAZIE

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 5 septembre 2013 à 21:47, par Le citoyen
    En réponse à : Situation nationale : Le pouvoir a-t-il pris la bonne mesure de la crise ?

    Cher journaliste...!? Nous ne sommes pas à l’ère des promesses et nous ne mangeons pas à la même source. Nous voulons un changement conséquent. Un changement que tiendra compte de la dignité des citoyens burkinabès. Un changement qui établira la chance à tout burkinabè d’être ce qu’il veut. Nous ne voulons pas des dieux sur terre. Auparavant..., nous ne savons pas qu’il était possible de mettre les burkinabè à l’aise. S’il est possible, alors nous voulons jeter un coup d’oeil dans l’assiette

    Répondre à ce message

  • Le 5 septembre 2013 à 21:56, par LAGUI ADAMA
    En réponse à : Situation nationale : Le pouvoir a-t-il pris la bonne mesure de la crise ?

    Une chose est claire avec son Excellence Mr Blaise Compaoré, la paix et le bonheur social nous seront toujours garanti ! Vive la paix. Vive le CDP Qu’Allah bénisse et protège son Excellence Mr Blaise Compaoré et sa famille

    Répondre à ce message

  • Le 5 septembre 2013 à 22:05, par Toto
    En réponse à : Situation nationale : Le pouvoir a-t-il pris la bonne mesure de la crise ?

    Le bien être des Burkinabe est la derrière preoccupation de ce pouvoir. Si augmenter les salaires lui permettra de gagner quelques jours de plus, il le fera. À l’opposition de ne pas perdre le temps des la rentrée pour mobiliser enseignants étudiants et élèves .

    Répondre à ce message

    • Le 6 septembre 2013 à 14:38
      En réponse à : Situation nationale : Le pouvoir a-t-il pris la bonne mesure de la crise ?

      Mr TOTO avez vous un proche qui fréquente au Burkina ? Si oui, de grâce n’oriente pas l’opposition vers l’hypothèque de l’avenir de nos enfants. Les enfants des hommes du pouvoir et ceux de l’opposition n’ont rien à cirer de notre système éducatif national. Ils sont tous à l’extérieur et dans les plus grandes écoles soit d’Europe ou d’Amérique. Ils sont donc déjà mieux positionnés sur le marché de l’emploi que nos merdeux d’enfants et frères fréquentant au pays. Si l’opposition a des couilles, elle n’a qu’à aller au fin fond de Logobou, Sèbba et autres villages reculer pour mobiliser les populations qui n’ont besoin que de paix pour chercher leur pain quotidien. N’assimiler plus nos enfants et frères à des inconscients qui n’ont aucune ambition. Merde à ces politiciens qui polluent notre air

      Répondre à ce message

  • Le 5 septembre 2013 à 23:00, par Noogo
    En réponse à : Situation nationale : Le pouvoir a-t-il pris la bonne mesure de la crise ?

    Monsieur Bazié, quand on vous lit, on ne sait pas si vous faites un éditorial ou un reportage. De grâce, étudiez la différence dans votre école de journalisme.

    Si c’est un édito, vous avez tout à fait le droit d’exprimer les points de vue ci-dessous. Mais permettez moi dire que je ne les partage pas. En quoi le maquillage de la commission même qui avait proposé la première monture du sénat est-il suffisant pour appaiser la tension ?

    La question la plus pertinente que vous posez est : "le pouvoir a-t-il pris la bonne mesure de la crise ?" Apparemment non, et vous non plus. Les Burkinabè sont foncièrement contre le sénat quelque soit sa forme, et le fait que l’opposition ait joué l’appaisement après le gel de sa mise en place témoigne de sa maturité.

    L’opposition doit bander ses muscles de plus fort et peut-être ouvrir un jour les yeux du pouvoirs sinon son réveil sera trop tard. Si on persiste avec la mise en place du sénat, l’opposition sera plus forte qu’elle ne l’a été avant.

    Répondre à ce message

  • Le 5 septembre 2013 à 23:35, par sou
    En réponse à : Situation nationale : Le pouvoir a-t-il pris la bonne mesure de la crise ?

    50000 de plus sur le salaire des fonctionnaire et on accepte le senat sinon n`gaoh

    Répondre à ce message

  • Le 6 septembre 2013 à 07:36, par Neblaneda
    En réponse à : Situation nationale : Le pouvoir a-t-il pris la bonne mesure de la crise ?

    Messieurs de la presse écrite, ça suffit maintenant ! Vos écrits parsemés de fautes élémentaires sont absolument inacceptables. De quel droit vous moquez-vous des lecteurs ? Qui peut le plus, peut le moins, et si les burkinabè font moins que les voltaïques, cela est fort déplorable.

    Répondre à ce message

  • Le 6 septembre 2013 à 07:40, par maat et thot
    En réponse à : Situation nationale : Le pouvoir a-t-il pris la bonne mesure de la crise ?

    Pourvu qu on augmente nos salaires et que les prix des produits de grande consomation baissent !quand au senat vu sa configuration actuelle c est bon ! Si on augmente les salaires que ceux qui veulent attendent la suppression du senat avant de toucher leur salaire Les extrémistes les jusko boutistes en auront pour leur compte

    Répondre à ce message

  • Le 6 septembre 2013 à 08:14, par Amina
    En réponse à : Situation nationale : Le pouvoir a-t-il pris la bonne mesure de la crise ?

    Les grandes décisions ou du moins le chapelet de bonnes intentions égrené par le gouvernement après ses vacances ne nous convainc pas. Ce n’est pas une première. C’est juste pour reprendre la mains aux anti Senat. VIGILANCE. Mais je puis dire que l’opposition et surtout le peuple burkinabé a marqué un gros point. C’est parce qu’ils ont lutté et parlé d’une seule et même voix que SEM blaise Comp s’est débiné après sa sortie tonitruante en RCI. C’est aussi pour cela que le gouvernement s’est rendu compte enfin de l’agonie du peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 6 septembre 2013 à 08:23, par La base
    En réponse à : Situation nationale : Le pouvoir a-t-il pris la bonne mesure de la crise ?

    camarades restons vigilent tout ça c’est pour distraire le peuple donc il a fallu que le peuple chauffe le pays avec la question du sénat pour que le gouvernement se rend compte qu’on pouvais augmenté les salaires foutaise !!! non au sénat,non à Blaise et à toute son équipe . Monsieur le journaliste arrêter de jouer les équilibristes.

    Répondre à ce message

  • Le 6 septembre 2013 à 09:01, par Badpress
    En réponse à : Situation nationale : Le pouvoir a-t-il pris la bonne mesure de la crise ?

    M. Sou, tu es saoul ou tu es fou ?crois tu que tous ceux qui sont contre le sénat sont des fonctionnaires ? Et les élèves, les étudiants, les particuliers que doit-on leur donner ? même avec 500 000 d’augmentation nous ne voulons pas du sénat. Ne viens plus jamais dans le forum comme un bus de Sotraco !

    Répondre à ce message

  • Le 6 septembre 2013 à 09:08, par ligdi
    En réponse à : Situation nationale : Le pouvoir a-t-il pris la bonne mesure de la crise ?

    A voire les commentaires je sens que les gens ne savent pas ce qu’ils veulent vraiment dans ce pays, on dit qu’on va s’attaquer a la vie chère et d’autres problèmes voila des imbéciles qui nous parle de manœuvre ou koi encore, vous ne voulez pas le senat soit disant que les Burkinabè vivent dans la précarité et maintenant que l’on veut s’attaquer a ca voila des ignorants qui continuent a nous rabattre les oreilles avec des commentaires à la con. n’oubliez pas que nous sommes dans un pays tres pauvre et que tout est prioritaire

    Répondre à ce message

    • Le 6 septembre 2013 à 10:26, par sergy
      En réponse à : Situation nationale : Le pouvoir a-t-il pris la bonne mesure de la crise ?

      ligdi,les injures sont les arguments des petits d’esprit."On va s’attaquer à la vie chère"tu sais combien de fois le gouvernerien nous ressasse ça,tu es un vrai négatif.

      Répondre à ce message

    • Le 6 septembre 2013 à 12:33, par LeFou
      En réponse à : Situation nationale : Le pouvoir a-t-il pris la bonne mesure de la crise ?

      M ligdi je crois k’il ne pas forcé d’intervenir sur le forum quand on est à cours d’idée. Tu parle d’un pays pauvre tout le monde le sais. Mais une chose pourquoi a chaque fois attendre des manifestations pour nous parler d’augmentation de salaire ? La dernière fois ou le gouvernement a fais une augmentation même pas une semaine il a ajoute 50f sur le carburant alors même l’augmentation salariale n’était pas effectif.
      Dans un pays pauvre ou le gouvernement se permet d’acheter 15 véhicules a près d’ un milliard ? Ou vas l’argent de l’or ?
      Pour ne pas trop dire je reste sur ces lignes. NON AU SENAT QUELQUE SOIS SA FORME. NON A LA MODIFICATION DE L’ARTICLE 37.
      Malheur a celui qui ballonne son peuple comme le disais THOMS SANK

      Répondre à ce message

    • Le 6 septembre 2013 à 15:56, par tekiian
      En réponse à : Situation nationale : Le pouvoir a-t-il pris la bonne mesure de la crise ?

      slt ligdi soyons sobre dans nos languages.aparamen vous ne connaisse pas lhistoire de ce fichu de gouvernement qui dure.le peuple a ete plusieur fois roule dans la farine du cdp.savez vous le burkina faso est gere par un petit groupe de malfrats qui se sont enrichis jusqua leurs arrieres arriere petits fils.il est tempt quiks sen aillent.ce senat vera peut etre le jour mais lissue ne sera pas heureuse.je le croit

      Répondre à ce message

    • Le 6 septembre 2013 à 16:19, par ablo
      En réponse à : Situation nationale : Le pouvoir a-t-il pris la bonne mesure de la crise ?

      Oui cher monsieur tout est prioritaire au Burkina sauf le SENA.

      Répondre à ce message

  • Le 6 septembre 2013 à 09:24, par ligdi
    En réponse à : Situation nationale : Le pouvoir a-t-il pris la bonne mesure de la crise ?

    A voire les commentaires je sens que les gens ne savent pas ce qu’ils veulent vraiment dans ce pays, on dit qu’on va s’attaquer a la vie chère et d’autres problèmes voila des imbéciles qui nous parle de manœuvre ou koi encore, vous ne voulez pas le senat soit disant que les Burkinabè vivent dans la précarité et maintenant que l’on veut s’attaquer a ca voila des ignorants qui continuent a nous rabattre les oreilles avec des commentaires à la con. n’oubliez pas que nous sommes dans un pays tres pauvre et que tout est prioritaire

    Répondre à ce message

  • Le 6 septembre 2013 à 09:29, par faso yéyé
    En réponse à : Situation nationale : Le pouvoir a-t-il pris la bonne mesure de la crise ?

    Mes Amis on vous demandent pas d’etre Pour le Sénat mais juste de laisser les tranquille vous commencer a nous faire chier, nous voulons juste la Paix rien d’autre, les opposants sont prêt a allumer ce pays et croyez moi ca ne sera profitable a personne, apaiser vos cœurs nous devons préserver cette Paix sociale

    Répondre à ce message

    • Le 6 septembre 2013 à 10:21, par AR
      En réponse à : Situation nationale : Le pouvoir a-t-il pris la bonne mesure de la crise ?

      bonjour faso yéyé , tu as raison ses opposants sont pret a tout pour brulé se pays ,se beau pays,soyons intelligent, ils ne pensent qu a leur propre interet et c est tout,

      Répondre à ce message

    • Le 6 septembre 2013 à 10:28, par wobgo
      En réponse à : Situation nationale : Le pouvoir a-t-il pris la bonne mesure de la crise ?

      Ceux qui tiennent mordicus à mettre le feu à ce beau pays sont des apatrides. par conséquent il faut les traiter comme tel. Mais je suis contre la mise en place du sénat tant qu’il y’aura des écoles sous paillotes,des formations sanitaires sans consommables et équipements, des localités sans voies praticables et voiries aménagées, des étudiants parqués dans des amphis comme des bœufs en partance pour la cote d’ivoire dans un camion remorque, et un pouvoir d’achat des travailleurs très bas. Zeph doit être très prudent. sinon, sinon, m’pa mi là ? Où sont yadema père, gbagbo (maltraitance des burkinabé en CI), sarkozy (limitation de mandat en afrique), kadafi (histoire de l’unité africane), le defunt president ghanien (appui à gbagbo), wade (leadership dans la crise guinéenne), Att (refus de bouter gbagbo), etc... Sans oublier les compatriotes réduits en silence.

      Répondre à ce message

    • Le 6 septembre 2013 à 10:40, par sergy
      En réponse à : Situation nationale : Le pouvoir a-t-il pris la bonne mesure de la crise ?

      La paix,la paix, ,la paix .C’est ce que les Ivoiriens ont chanté et prôné jusqu’à la mort d’houphouet.Ils en sont où actuellement ?Houphouet lui il repose en paix et les autres ivoiriens ?Beaucoup se sont-ils pas exilés ?Mais faites la comparaison entre Houphouet et Rwalings ;ou entre Houphouet et Kerekou vous comprendrez que les longs règnes sont toujours mauvais pour l’avenir d’un pays.

      Répondre à ce message

  • Le 6 septembre 2013 à 09:53, par Alexio
    En réponse à : Situation nationale : Le pouvoir a-t-il pris la bonne mesure de la crise ?

    Les memes problemes depuis la creation de la Haute-Volta. Aujourdhui Burkina Faso. Le dillemme Burkinabe est que nous voulons bruler les etapes de developpement. En conclusion on a en developpement light dans tous les secteurs sociaux. Avec tous nos nos Docteurs en ES, Medisin en ekonomie,on est loin du bout de la tunelle. Il est grand temps qu on deplace la Capitale pour nous refaire a partir de Zero apres 2015. Je me pose souvent la question de savoir comment le visage du Burkina Faso revolutionaire de 1987- 2013 allait paraitre ? L agriculture,la Sante,l Education et le Sosial etc.

    Répondre à ce message

  • Le 6 septembre 2013 à 10:16, par Le méssagé
    En réponse à : Situation nationale : Le pouvoir a-t-il pris la bonne mesure de la crise ?

    Très bonne analyse de la situation les autorités doivent s’inspirer de votre écrit. Le peuple a fin et on lui fait savoir que y’a de l’argent pour faire certaines dépenses (senat) mais ce qui lui concerne il faut toujours vivoter. C’est insultant et très révoltant c’est pour cela il y’a de l’engouement contre le senat. Il faut surtout baisser le prix des produits de premier nécessite augmenté conséquemment les salaires des travailleurs je dis bien conséquemment et veuillez à ce que le prix des loyers ne grimpe pas. Si tout cela est garantie je vous assure que les anti-senat ne pourront plus mobiliser assez de monde.

    Répondre à ce message

  • Le 6 septembre 2013 à 10:17, par Le méssagé
    En réponse à : Situation nationale : Le pouvoir a-t-il pris la bonne mesure de la crise ?

    Très bonne analyse de la situation les autorités doivent s’inspirer de votre écrit. Le peuple a fin et on lui fait savoir que y’a de l’argent pour faire certaines dépenses (senat) mais ce qui lui concerne il faut toujours vivoter. C’est insultant et très révoltant c’est pour cela il y’a de l’engouement contre le senat. Il faut surtout baisser le prix des produits de premier nécessite augmenté conséquemment les salaires des travailleurs je dis bien conséquemment et veuillez à ce que le prix des loyers ne grimpe pas. Si tout cela est garantie je vous assure que les anti-senat ne pourront plus mobiliser assez de monde.

    Répondre à ce message

  • Le 6 septembre 2013 à 10:19, par hanma
    En réponse à : Situation nationale : Le pouvoir a-t-il pris la bonne mesure de la crise ?

    mais vous net pas burkinabe aparama ?Le burkinabè n’est pas egoiste comme vous l’êtes.combien vont beneficier de cette augmentation ?

    Répondre à ce message

  • Le 6 septembre 2013 à 10:33, par Un citoyen
    En réponse à : Situation nationale : Le pouvoir a-t-il pris la bonne mesure de la crise ?

    Monsieur le journaliste, je ne sais pas de quelle dialecte vous avez sorti le terme "s’elle" qui revient à plusieurs reprises dans votre article et qui gène la lecture. S’il vous plaît, corrigez ça ! Ce n’est pas parce qu’il y a "s’il" qu’il y a forcement aussi "s’elle". Merci

    Répondre à ce message

  • Le 6 septembre 2013 à 12:22, par zorro
    En réponse à : Situation nationale : Le pouvoir a-t-il pris la bonne mesure de la crise ?

    Svp restons courtois dans nos commentaires nous sommes des personnes civilisés, vous savez moi je dirai que y’a trop de pessimistes au Faso au moins prenez le temps de voire comment le Gouvernement compte attaquer les problèmes. et vous etes également des Burkinabès proposer des solutions au lieu de critiquer. l’opposition a un programme pour sortir le Burkina faso de la misère selon eux, et c’est "LUTTE CONTRE LE SENAT" une opposition doit proposer des solutions réelles mais pas rabattre les oreilles des gens avec un histoire bidon. Zéphirin nous décevra comme tous les autre opposant
    wait and see

    Répondre à ce message

  • Le 6 septembre 2013 à 13:59, par Toogs siida
    En réponse à : Situation nationale : Le pouvoir a-t-il pris la bonne mesure de la crise ?

    A lire tous les commentaires, je voudrais que les uns et les autres s’essayent à donner leur point de vu par des propositions concrètes et des idées constructives au lieu d’agresser les auteurs des articles ou leurs analyses. Faites comme eux à travers des publications et vos signatures .Là on s’aura qui est Burkinabè et aime son pays.

    Répondre à ce message

  • Le 6 septembre 2013 à 15:53, par papa
    En réponse à : Situation nationale : Le pouvoir a-t-il pris la bonne mesure de la crise ?

    Toogs siida tu as vraiment raison, il faut des propositions concretes mais tu sais ceux qui viennent sur le forum c’est juste pour injurié le pouvoir en place pourtant il ne ferait pas mieux, y’ a beaucoup de vendus sur ce forum qui sont à la solde de l’opposition. mais arreter et revenez a la raison

    Répondre à ce message

  • Le 6 septembre 2013 à 15:57, par RV
    En réponse à : Situation nationale : Le pouvoir a-t-il pris la bonne mesure de la crise ?

    On ne va pas demander au pouvoir de ne pas faire de la politique ! Blaise veut diviser le front anti Sénat en donnant satisfaction aux syndicats et aux étudiants et élèves. Le scénario est simple, si la nouvelle mouture satisfait les religieux et les coutumiers qui sont à l’origine du blocage et non les marches, alors, il y aura passage en force avec le soutien de l’ADF/RDA qui commence a être grisé par l’éloignement du pouvoir. Véritablement, le Sénat est cuit ! A l’opposition de continuer à lamobilisation car nous sommes déjà en précampagne pour 2015 !

    Répondre à ce message

  • Le 6 septembre 2013 à 16:18, par TCHANFO
    En réponse à : Situation nationale : Le pouvoir a-t-il pris la bonne mesure de la crise ?

    Monsieur Bazié, j’aimerais que vous soyez impartial dans vos prochains numéro,même si vous avez vos opinions politiques ;veuillez les divulguer dans les circonstances appropriées et évitez-vous les attaques de certains lecteur ;
    la question de la mise en place du sénat est une question sensible à l’heure actuelle ;que chacun joue sa partition afin de nous éviter le chaos

    Répondre à ce message

  • Le 6 septembre 2013 à 16:19, par rimlanam
    En réponse à : Situation nationale : Le pouvoir a-t-il pris la bonne mesure de la crise ?

    il faut que le president resolve le problème des enseignant avant de parlé de sont fameu senat

    Répondre à ce message

  • Le 6 septembre 2013 à 17:07, par panga
    En réponse à : Situation nationale : Le pouvoir a-t-il pris la bonne mesure de la crise ?

    DU N’IMPORTE QUOI. LE BURKINA A BIEN PLUS D’AUTRES PRÉOCCUPATIONS NON MOINS IMPORTANTES ET TRÈS SÉRIEUX QUE LE SÉNAT.
    LE RAPPORT DU COMITÉ NE REGARDE QUE LE COMITÉ ET BLAISE ET SES VAUTOURS.
    NOUS PEUPLE INTÈGRE DU BURKINA ON A PAS BESOIN DU SÉNAT CAR ON N’A D4AUTRES PROBLÈMES PLUS PRIMORDIALES

    Répondre à ce message

  • Le 6 septembre 2013 à 18:24, par ouedassi
    En réponse à : Situation nationale : Le pouvoir a-t-il pris la bonne mesure de la crise ?

    Situation nationale : Le pouvoir a-t-il pris la bonne mesure de la crise ? QUI doit répondre à votre question mon cher. Le pouvoir ? l’Opposition politique ? les partis de la mouvance présidentielle ? les vraies OSC ? les fausses OSC ? les communautés religieuses, coutumières ? PERSONNE DE L’OPPOSITION POLITIQUE n’attendait le pouvoir sur cette question. Lire la DÉCLARATION du CFOP qui dit n’avoir été invité par AUCUN COMITÉ de se prononcer sur la question fondamentale que vous nommez CRISE. Cela veut dire que SEUL le pouvoir détient la LÉGALITÉ de faire ou de ne pas faire ce que bon lui semble. d’ailleurs, le pouvoir a son programme de quinquennat, sa SCADD etc. Avait-il besoin de PRENDRE ENCORE la BONNE MESURE de la CRISE après 3 ans sur 5 ans de gouvernance qui finit dans 2 ans. Est-ce à dire que 2 ans ne suffisent pas réaliser LA BONNE MESURE et IL FAUT RE-AJOUTER 5 voir 10 ANS pour la réaliser. L’OPPOSITION POLITIQUE n’a pas de CRISE, n’a pas créé de CRISE, s’il y’ a CRISE le pouvoir est RESPONSABLE donc s’il A TROUVE LA SOLUTION A SA CRISE , c’est mieux ainsi ! On dit que le tronc d’arbre ne bouge, le margouillat a toute la latitude de monter et de descendre, le tronc du même arbre demeure.

    Répondre à ce message

  • Le 6 septembre 2013 à 19:14, par Le Sage.
    En réponse à : Situation nationale : Le pouvoir a-t-il pris la bonne mesure de la crise ?

    Après tant d’années de pouvoir c’est maintenant que ces priorités sont abordées par le Gouvernement ? Cela me fait froid dans le dos.....

    Répondre à ce message

  • Le 6 septembre 2013 à 19:29, par gios
    En réponse à : Situation nationale : Le pouvoir a-t-il pris la bonne mesure de la crise ?

    Faite ce que vous voulez, dit ce que vous pensez,mr compaore est libre de faire ce qu’il veut pas qu’il est au pouvoir. mais qu’il sache que la liberté des un s’arrête ou commence la liberté des autres.et pour la liberté du peuple Burkinabé ,on ne veut pas le SENAT,on ne veut pas la modification de l’article 37, on ne veut pas de pouvoir a vis au Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 6 septembre 2013 à 19:32, par sou
    En réponse à : Situation nationale : Le pouvoir a-t-il pris la bonne mesure de la crise ?

    BADPRESS SACHE QUE LE RESPECT DE L`OPINION DES AUTRES EST UNE VALEUR QUE TOUT LE MONDE NE PEUT FAIR PREUVE ET C`EST CE QUI EST REGRETABLE DANS TON CAS. TOURNER LA LANGUE SIX FOIS AVANT DE PARLER TEMOIGNERAIT DE VOTRE SAGESTE.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés