FIIJA 2013 : Les participants font leur bilan

jeudi 5 septembre 2013 à 00h05min

Au total, ils étaient plus de 200 jeunes nigériens, maliens, ivoiriens et burkinabè de différentes confessions religieuses à prendre part à la première édition du Forum international interreligieux Jeunesse pour l’Avenir (FIIJA). Le FIIJA 2013 s’est déroulé du 30 août au 1er septembre 2013 à Koudougou, sous le thème : « La foi face aux aspirations profondes des jeunes ». Nous avons tendu notre micro à quelques participants, qui ont bien voulu se prononcer sur leur participation. Leurs propos.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
FIIJA 2013 : Les participants font leur bilan

Augustin Bomba, Mali : « Véritable espace d’échange »

Je suis satisfait et honoré de participer à cette première édition du FIIJA. Pour moi, elle a été un véritable espace d’échange, de partage et d’apprentissage. Les communications ont été à la hauteur de nos attentes. Cependant, j’ai déploré les retards accusés quelquefois dans l’exécution du programme du Forum. Cela dit, je suis vraiment satisfait de ma participation à ce Forum de Koudougou.

Héloïse Badolo, Burkina Faso : « Ce forum est le bienvenu »

J’ai suivi avec beaucoup d’intérêt les communications du Forum, notamment celles données par Tertius Zongo et Juliette Bonkoungou. Quand nous étions au secondaire, nous avions parfois des occasions d’assister à ce genre de conférences qui motivaient. Je ne sais pas si cela continue encore dans les établissements. Mais, je trouve que c’est vraiment important. Cela permet de créer un cadre d’échange avec les jeunes autour de leurs préoccupations. Toute chose qui peut contribuer à la réduction des tensions intergénérationnelles ou sociales. Pour moi, ce forum est vraiment le bienvenu et je souhaite qu’il contribue pleinement à la promotion de la paix et au développement à travers les réponses qu’il peut apporter aux préoccupations des jeunes.

Ernest Yao, Côte d’Ivoire : « Impressionné par la qualité des intervenants »

Je suis impressionné par la qualité des intervenants, des panelistes du Forum. Ils ont montré non seulement qu’ils maîtrisent leurs sujets mais aussi qu’ils veulent impacter leur auditoire, c’est-à-dire la jeunesse pour parvenir à un changement positif de comportement et au développement de l’Afrique et des Africains. Je souhaite que ce forum soit renouvelé chaque année et qu’on donne plus de temps aux exposés et aux échanges.

Estelle Moyenga, Niger : « Beaucoup d’expériences assimilées »

J’ai beaucoup apprécié la rencontre, car nous avons beaucoup appris avec les enseignements que nous avons reçus à travers les différentes communications. En termes, d’organisation du Forum, je note le fait que nous avons très bien accueillis, ce qui a facilité notre participation aux différentes activités. En tout cas, je retourne dans mon pays avec beaucoup d’expériences assimilées ici. Donc, je voudrais vraiment encourager les initiateurs du FIIJA à continuer sur leur lancée, car ils font assurément une œuvre utile.

Soumaila Albert Mallé, Mali : « Forum impeccable »

Ce forum constitue un espace pertinent de dialogue interreligieux qui permet de briser les méfiances et les barrières entre les gens de différentes confessions religieuses. Parce que, l’on constate de plus en plus de problèmes de cohabitation, de tolérance ou de coexistence pacifique dans nos cités, nos pays. Cette rencontre vient donc à point nommé. Pas seulement pour le Burkina. Je dois dire même dire que c’est le Mali, dans le contexte actuel, qui a le plus besoin de promouvoir le dialogue interreligieux. J’aurais aimé donc que cette première édition se tienne dans mon pays. Mais, je crois que ce n’est partie remise. Pour moi, ce forum a été vraiment impeccable.

Propos recueillis par Grégoire B. BAZIE

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés