Liberté provisoire pour les étudiants : Le Chef de file de l’opposition demande la fin de la persécution judiciaire

jeudi 29 août 2013 à 09h36min

Le vendredi 23 aout 2013, la Justice burkinabè accordait la liberté provisoire aux étudiants détenus à la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou (MACO) suite aux événements du jeudi 1er aout 2013. Cette liberté provisoire a été obtenue suite à l’appel formulé par le collectif des avocats qui n’a ménagé aucun effort pour assister ces étudiants victimes de la répression du Gouvernement.

Liberté provisoire pour les étudiants : Le Chef de file de l’opposition demande la fin de la persécution judiciaire

L’Opposition politique félicite le collectif des avocats et tous ceux qui, dans un élan de solidarité, ont soutenu ces victimes et contribué à leur libération provisoire.

Elle juge toujours inacceptable le maintien des poursuites à l’encontre des étudiants et invite par conséquent le Gouvernement à prendre toutes les dispositions nécessaires pour mettre fin à leur persécution judiciaire.

L’Opposition politique rappelle par ailleurs que les préoccupations de logement et de restauration demeurent toujours posées pour les résidents déguerpis des cités. Le Gouvernement se doit de les examiner avec diligence afin d’y apporter des réponses appropriées. Le peuple burkinabè ne peut pas comprendre qu’un Gouvernement qui n’hésite pas à consacrer trente six (36) milliards à la création d’un Sénat absolument inutile soit incapable de répondre favorablement aux besoins élémentaires des étudiants, particulièrement une cité vacances et la restauration universitaire qui l’accompagne.

Les agissements désordonnés et épidermiques du Pouvoir ont eu des conséquences désastreuses pour les étudiants : libertés individuelles bafouées, perturbation et hypothèque de leur préparation et de leur participation aux concours directs de la fonction publique, etc. Cette répression injuste et aveugle prépare des lendemains amères pour nos enfants en nourrissant ‘’ l’incivisme ’’ que le Gouvernement prétend combattre.

En tout état de cause, l’Opposition politique réaffirme sa solidarité totale et entière avec les étudiants et exprime sa disponibilité à poursuivre en leur faveur son élan de soutien pour la préservation de la dignité de nos futurs responsables.

Elle exhorte l’ensemble des étudiants à rester sereins et déterminés dans la quête légitime de meilleures conditions de vie et d’études. Elle invite l’ensemble de ses militants, sympathisants et tout le peuple burkinabè qui leur ont déjà exprimé leur solidarité et apporté de façon spontanée leurs soutiens multiformes depuis la répression du 1er aout 2013, à poursuivre la lutte pour un meilleur devenir des universités au Burkina Faso.

Pour l’Opposition Politique
Le Chef de file de l’Opposition
Zéphirin DIABRE

Vos commentaires

  • Le 28 août 2013 à 20:48, par Sidnabiiga En réponse à : Liberté provisoire pour les étudiants : Le Chef de file de l’opposition demande la fin de la persécution judiciaire

    Merci pour la clarté de la déclaration mais il faut trouver et punir les vrais responsables de cette pagaille et de ces pertes matérielles qui ne sont que les autorités qui ont donné l’ordre de brutaliser les étudiants ! Elles en portent l’entière responsabilité des atteintes aux droits des étudiants et des degats matériels qui en découlent ! Le feuilleton continue ! Dieu sauve le Burkina !

    Répondre à ce message

  • Le 28 août 2013 à 21:24, par yes En réponse à : Liberté provisoire pour les étudiants : Le Chef de file de l’opposition demande la fin de la persécution judiciaire

    Bla bla bla de la démagogie pure et simple ! zeph n’est-ce pas que tes camarades sont partis avec le groupe de somé valère te laisser ? Coures vite chez hermann il va te donner de bons conseils. les étudiants doivent se méfier de tous les politiciens qui veulent les instrumentaliser car ils sont tous fourbes.

    Répondre à ce message

    • Le 29 août 2013 à 07:04, par Tapsoba®(de H) En réponse à : Liberté provisoire pour les étudiants : Le Chef de file de l’opposition demande la fin de la persécution judiciaire

      "zeph n est-ce pas que tes camarades sont partis avec le groupe de somé valère te laisser ?" Si seulement vous compreniez ce que vous dites.C est quoi le groupe de valère somé ? Ce groupe qui ,soit dit en passant,n est qu un mouvement rassemblant large, i.e partis politiques +organisations de la société civile, ne s oppose pas au chef de file de l opposition politique qui est une institution légalement reconnue comme étant un regroupement des partis politiques dits de l opposition.D où vient que "tes camarades sont partis avec le groupe de..." ? Adhérer à un mouvement est-il incompatible à son appartenance à une coalition de partis d opposition dont le chef est Zeph ? Vous êtes vous tellement laissé aveugler par votre haine envers ce dernier que vous n avez même remarqué que le CAP ou groupe de Valère Somé dans sa sortie médiatique a soutenu les actions de l opposition à travers leurs différentes marches-meetings.Sémeur de division que vous êtes ,vous ne pourrez rien dans votre haine.Et comme disait Alphonse Daudet,« La haine,c est la colère des faibles ».Sans rancune et bonne journée.

      Répondre à ce message

  • Le 28 août 2013 à 22:41, par Tenko En réponse à : Liberté provisoire pour les étudiants : Le Chef de file de l’opposition demande la fin de la persécution judiciaire

    Zeph a incité, incite et incitera ces delinquants a compromettre leur avenir. Quoique tu fasses dans ce pays, tu ne seras jamais president. Et puis Etudiant n’a pas d’amis. Je te signale qu’ils retourneront contre toi.

    Répondre à ce message

    • Le 28 août 2013 à 23:55, par Le Tigre En réponse à : Liberté provisoire pour les étudiants : Le Chef de file de l’opposition demande la fin de la persécution judiciaire

      Tiens tiens ! Tenko, tu vis toujours ? ça fait un bail de temps qu’on t’entendait plus. Ton contrat avec Assimi et Franco était terminé ou quoi ? J’ai oublié que tu négociais une prolongation de ton contrat. Cette fois-ci je suppose que ça dépasse 1000 fr/jr pour te permettre de mieux nourrir ta pauvre famille ! Le mercato d’été a été vraiment favorable pour toi mon frère Tenko ! Bne chance pour la suite !

      Répondre à ce message

    • Le 29 août 2013 à 06:20 En réponse à : Liberté provisoire pour les étudiants : Le Chef de file de l’opposition demande la fin de la persécution judiciaire

      Qui est délinquant dans ce pays ? pour le moment, ce ne sont pas les étudiants qui vivent dans la misère. Peux-être suivront-ils les grands voleurs aux cols blancs de la république comme Guiro si on ne leur laisse pas d’autres alternatives avec un tel régime mais là il y a très peu d’élus ? C’est des délinquants comme Guiro, complice de ce pouvoir corrompu, qu’il faut combattre. Que Zéph soit président ou pas en 2015, ce n’est pas le plus grave, mais, Blaise doit quitter après 28 ans au pouvoir.

      Répondre à ce message

    • Le 29 août 2013 à 11:51, par révolution zougloutique En réponse à : Liberté provisoire pour les étudiants : Le Chef de file de l’opposition demande la fin de la persécution judiciaire

      vous allé vite en besogne, c’est normal que zeph en tant que chef de file de l’opposition se prononce sur tous se passe, si vous voyez des intentions derrieres c’est tant mieux pour lui et c’est insulter l’intelligence des étudiants en insinuant cela car c’est qd même de grands garçons et filles qui savent discerné et qui savent ce qui est bien pour eux. De toute les façon que zeph soit président ou pas (c’est le meilleur pion actuellment vu la scene politique actuelle), l’essentiel c’est que Blaise et le CDP foute le camp en 2015. tro c’est tro. Kil laisse d’autres burkinabè essayer, biensur que je ne parle pas des maximes kaboré et consort... Paix au faso et courage aux braves paysans qui nous donnent à manger.

      Répondre à ce message

  • Le 29 août 2013 à 01:10, par Diodza En réponse à : Liberté provisoire pour les étudiants : Le Chef de file de l’opposition demande la fin de la persécution judiciaire

    Je salue l’elan de solidarité et de compassion de l’opposition politique burkinabè qui a su venir en aide aux étudiants quand le regime assasin( en panne d’idées ,d’initiatives) de Blaise Compaoré et son groupe d’apatrides avait affamé et expulsé les étudiants des cités universitaires. Je n’oublie pas les avocats et le MBDHP !!!! Que le Dieu tout puissant leur rende au centuple !!! Par ailleurs, je loue le courage et le sens de responsabilité sociale de Zephirin DIABRE,voire de toute l’opposition politique du CFOP, qui sait réagir à travers des déclarations perspicaces sur chaque évenement et situation importants de notre nation !!! Et enfin, je dirai, aux individus comme Tenko, que la présidence du Faso n’est pas un trône royal,et que ce n’est pas lui qui décide... , Blaise doit partir en 2015...SOUTIEN A ZEPH !!! N’en déplaise aux apatrides et aux ignorants !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 29 août 2013 à 04:11 En réponse à : Liberté provisoire pour les étudiants : Le Chef de file de l’opposition demande la fin de la persécution judiciaire

    N’importe quoi !

    On veut utiliser la noble lutte des étudiants pour servir des intérêts personnels.

    Camarades, faisons très attention à cet opportuniste. La récupération politique de notre lutte ne doit pas marcher. Soyons vigilants

    Répondre à ce message

    • Le 29 août 2013 à 08:09, par Lakbé En réponse à : Liberté provisoire pour les étudiants : Le Chef de file de l’opposition demande la fin de la persécution judiciaire

      Toi tu n’es pas étudiant, tu ne souffres pas, on ne t’a pas mis à la porte du jour au lendemain sans aucune considération, on n’est pas venu te gazer la nuit pendant que tu essayais de dormir dans la rue, on est pas venu t’embarquer et t’accuser de choses que tu n’as pas fait sans respecter aucune procédure, toi tu n’as pas faim, toi tu ne risques pas de rater tes études, voire ta vie à cause de ce gouvernement et de ce qu’ils font aux étudiants. Récupération politique ou pas, c’est la réalité qu’il défend et c’est cette justice que nous recherchons, il faut bien quelqu’un qui soutiennent les étudiants. Si tu n’es pas prêt à le faire, autant te taire car la vie n’est pas compliquée, tu peux continuer ta route et faire semblant de ne pas voir ce qui est sous tes yeux, mais de grâce, respectes un peu les étudiants. Zeph le fait, nous le soutenons.

      Répondre à ce message

    • Le 29 août 2013 à 08:33, par Diodza En réponse à : Liberté provisoire pour les étudiants : Le Chef de file de l’opposition demande la fin de la persécution judiciaire

      Eh toi ! qui sont tes camarades ?? Sois honnête au moins un jour dans ta vie ou du moins quitte dans cette lâcheté, cet egoïsme et cette jalousie exagerés !Aujourd’hui tu apelles les étudiants tes "camarades" ; mon oreille oui !!Tu n’as même pas honte ! N’est-ce pas toi et tes camarades apatrides du CDP, de lâches,irresponsables de mouvanciers(ces partis comparables aux enfants de 8ans) , de dirigeants obtus qui ont mis les vaillants étudiants dehors. Souffrez maintenant,grattez-vous,sautez et gestuculez comme vous voulez que l’opposition ait secouru les étudiants !! MOUREZ-EN !!!Mais svp !!! les étudiants ne sont pas vos camarades !!! BLAISE COMPAORE doit partir en 2015. soutien à Zepherin DIABRE et au CFOP !!!! A bas les fantoches.

      Répondre à ce message

    • Le 29 août 2013 à 08:44 En réponse à : Liberté provisoire pour les étudiants : Le Chef de file de l’opposition demande la fin de la persécution judiciaire

      Foutaise ! ZEPH n’a jamais demandé au étudiants de lui faire allégeance aveugle. Il leur a juste tendu une main compatissante face à une situation que tout citoyen intègre condamnerait.
      Du plus, il a bien le droit comme tout burkinabé de donner son opinion sur les évènement marquant de notre société.
      " Ne refuse pas la main qui veut te sortir du gouffre juste parce que tu n’en connais pas les intention. Sort plutôt du gouffre et refuse si tu veux de suivre le propriétaire de la main si son chemin n’est pas le tien."

      Répondre à ce message

    • Le 29 août 2013 à 09:03, par Dino En réponse à : Liberté provisoire pour les étudiants : Le Chef de file de l’opposition demande la fin de la persécution judiciaire

      Bien vu ! Tu as tout à fait raison. C’est bel et bien de la récupération, de l’opportunisme politique. Mais ce qui me révolte c’est qu’il me semble que les étudiants eux-mêmes se plaisent à être instrumentaliser ! On les reverra d’ici là ! Quand viendra le temps des campagnes électorales (législatives, présidentielles, municipales, et que sais-je encore), ils oublieront très vite leurs cahiers pour se battre entre eux dans les cités aux côtés de tel ou tel parti politique, ou encore se transformer en véritables mendiants larmoyants devant les responsables de partis politiques comme s’ils se sont inscrits à l’université pour ça. C’est pathétique !!!!!

      Répondre à ce message

    • Le 29 août 2013 à 09:58, par Le Tigre En réponse à : Liberté provisoire pour les étudiants : Le Chef de file de l’opposition demande la fin de la persécution judiciaire

      Arrêtez ce genre de réactions qui ne participent qu"à infantiliser les étudiants qui sont du reste des intellectuels de ce pays et peuvent avoir leur lecture personnelle et responsable de la situation. Croyez vous que qu’une personne peut être manipulée en dehors de ses intérêts ? Ou croyez-vous que l’opposition peut-elle conquérir le pouvoir d’État rien qu’avec les étudiants seulement ? N’est-ce pas une vision très égocentrique de votre part ? Arrêtons tout ça. Quand l’opposition se bat, c’est pour changer tout ce désordre ambiant instauré par ce régime durant 27 ans règne sans partage. De toutes les façons la situation ne peut pas être aussi pire dans nos universités qu’elle ne l’est déjà. Donc la lutte pour les acquis démocratiques pour une meilleure gouvernance ne peut être l’apanage exclusif des partis politiques seulement. ça doit être l’affaire de tous.

      Répondre à ce message

  • Le 29 août 2013 à 07:46, par Le Pic de la Mirandole En réponse à : Liberté provisoire pour les étudiants : Le Chef de file de l’opposition demande la fin de la persécution judiciaire

    Zeph tiens le toi pour dit, qui sème le vent récolte la tempête ! Ces cailloux qu’on lance au ciel nous retomberons sur la tête. Ce qui me fait mal dans cette histoire c’est que c’est pour des raisons de tube digestif que les étudiants en sont arrivés à cette extrémité. Depuis l’affaire Norbert Zongo où la cause était noble, on n’avait plus vu des étudiants brûler des véhicules. Combien de gens ont faim dans ce pays ? Agissent-ils avec autant d’inconséquence ? ça présage de la race de dirigeant qu’on aura demain pour ce pays.

    Répondre à ce message

  • Le 29 août 2013 à 07:49, par y’ en a marre En réponse à : Liberté provisoire pour les étudiants : Le Chef de file de l’opposition demande la fin de la persécution judiciaire

    Vraiment pauvre de nous. l’occasion est bien belle pour recruter des militants. mais comme le dit déjà quelqu’un, un étudiant n’est pas un militant sûr.

    Répondre à ce message

  • Le 29 août 2013 à 08:00, par le sage cibal En réponse à : Liberté provisoire pour les étudiants : Le Chef de file de l’opposition demande la fin de la persécution judiciaire

    monsieur tenko, si je ne me trompe pas, on ne pas en campagne électorale pour les présidentielles ça treeeemble déjà, vous mouillez n’est-ce pas !, mais pourquoi avoir peur d’une chose qui n’existe pas ?zeph t’a t-il dit qu’il veut être président ou quoi ? tous ça confirme le fait que vous avez peur de la percée de zeph, de plus, toi tu es ibo, je t’ai dit de laisser kles burkinabès s’occuper de leurs affaires, c’est tomber très bas et être borné que de dire qu’un tel sera ou ne sera pas président, tenko ,n’a même pas le niveau de la discussion, il faut savoir qu’on conquiert le pouvoir par les idées et le CDP n’a aucune idée sinon pourquoi avoir une majorité à l’assemblée et sortir avec son ventre d’impunité pour marcher obtenir ce qu’on a déjà, moi je demeure convaincu d’une chose , le CDP est aux abois et c’est la folie de leur mort qui se manifeste ainsi, et chaque chose a une fin, la votre est à côté, n’en déplaise aux aveugles des temps modernes ; la peur a changé de camp

    Répondre à ce message

  • Le 29 août 2013 à 08:04, par lakos En réponse à : Liberté provisoire pour les étudiants : Le Chef de file de l’opposition demande la fin de la persécution judiciaire

    Quelque soit le pouvoir en place dans tous pays,qu’il sache l’avenir d’un pays passe par la formation de ses hommes,incluant ainsi tous les acteurs,donc en aucun cas la répression des étudiants n’a jamais été une solution idoine pour le développement de tous pays,Prenons l’exemple du japon qui après la deuxième guerre mondiale a beaucoup investi dans la formation des ses élites.Aujourd’hui même pour faire un bon commerce il faut une formation de base ,pour bien le faire,quand a ceux qui prennent les décisions qu’il sache qu’après les indépendances s’il avaient bénéficier des même conditions,il n’allaient pas être au stade où ils sont et que tous le monde est venu sans rien au monde tous subirons l’épreuve de la mort quelque soit la sécurité,quant à l’opposition burkinabe,je leur demande où était -il lorsque dans les coulisses de l’assemblée national et la société civil,les religieux ont ils approuvé la mise en place du senat ?pourquoi les députés ont-ils accepté l’augmentation du nombre de député tout en sachant que cela allaient aboutir à la mise en place du senat ?pourquoi en son temps les député représentant direct du peuple n’ont-il pas attiré l’attention du peuple sur ce qui dessinait ?Que le seigneur garde notre cher patri,que chacun joue sa partition car l’histoire fini par
    rattraper.
    ,

    Répondre à ce message

  • Le 29 août 2013 à 08:33, par osarou En réponse à : Liberté provisoire pour les étudiants : Le Chef de file de l’opposition demande la fin de la persécution judiciaire

    Une telle demande n’est pas digne d’un chef de parti. La démocratie c’est aussi la justice . Une justice qualifiée et indépendante. Déjà quand Zépherin commence à s’attaquer à toutes les institutions étatiques et démocratiques sans rien proposer. Il est meilleur temps de se méfier de ce monsieur. S’il était le président du burkina et faisait en face à de tellles manifestations. Quelle serait sa réaction ? Si zepherin n’apprend pas à agir et à dire la vérité en tant que responsable, son destin restera celui d’un éternel opposant, un marginal sympathique.

    Répondre à ce message

  • Le 29 août 2013 à 08:39, par Maat et Thot En réponse à : Liberté provisoire pour les étudiants : Le Chef de file de l’opposition demande la fin de la persécution judiciaire

    Le gouvernement veut faire des étudiants des citoyens moutons comme il l’a fait d’une bonne partie de notre peuple : un taux d’analphabètes autour de 80 % dont on bafoue les droits tous les jours après 26 ans de pouvoir sans partage.

    Les enfants de ces pauvres hères n’ont pas droit à une éducation de qualité. Ils meurent même en bas âge faute d’accès à un service de santé de qualité, faute d’accès à l’eau potable et quand ils parviennent malgré toute cette traversée impétueuse à l’enseignement supérieur, c’est un enseignement supérieur de faible qualité qui débouche sur le chomage. Imaginez près de 500 000 candidats pour seulement 8 000 places ! Quel avenir et quel espoir y a-t-il dans cela ? N’est-ce pas la preuve que le régime a échoué ? Mais le comble est qu’ils ne veulent pas laisser la place à d’autres de faire la preuve de leur compétence en matière de gouvernance.

    Ce peuple, notre peuple doit se réveiller pour dire non à ce système teinté des oripeaux de la démocratie mais qui n’est autre qu’une dictature de basse classe déguisée !

    Répondre à ce message

  • Le 29 août 2013 à 08:54, par Mystic En réponse à : Liberté provisoire pour les étudiants : Le Chef de file de l’opposition demande la fin de la persécution judiciaire

    Je pense que l’opposition commence à nous pomper l’air avec cette affaire du sénat. Qu’elle trouve d autres arguments pour critiquer le régime des compaoré et acolytes. Et s il arrivait que Blaise compaoré renonce à la création du sénat ?
    J ai l impression qu aucun parti politique n a d’arguments pour défendre ses positions. Dommage pour le burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 29 août 2013 à 09:50, par Lipton En réponse à : Liberté provisoire pour les étudiants : Le Chef de file de l’opposition demande la fin de la persécution judiciaire

    Bjr. Zeph en tant que cfop a le droit absolu de se prononcer sur toutes les questions nationales fut-elle estudiantine. Ce n’est pas de la recuperation a mon Avis ni de la manipulation de ces étudiants. Son silence aurait été interprète’ comme une approbation tacite des agissements du gouvernement actuel. Nous les burkinabés integres nous sommes épris de paix et de justice.

    Répondre à ce message

  • Le 29 août 2013 à 11:16, par Le Sage. En réponse à : Liberté provisoire pour les étudiants : Le Chef de file de l’opposition demande la fin de la persécution judiciaire

    "persécution judiciaire" l’expression est mal choisie, Zeph. La prochaine fois, fais relire ton message par un bon juriste car ce n’est que, si l’action publique engagée contre les étudiants se conclue par une relaxe qu’à ce moment on peut éventuellement évoquer la notion de "persécution judiciaire". Et encore !
    Le reste du discours est structué, net, percutant et promoteur. Quant aux gens comme Tenko, il est inutile de lui répondre car il n’élève pas le niveau du débat comme d’ailleurs un ou deux internautes malveillants toujours présents sur le fasonet pour vilipender, insulter et diffammer sans raison. Même s’il y a un seul, c’est déjà trop. Le Sage.

    Répondre à ce message

  • Le 29 août 2013 à 11:55, par L’esperance En réponse à : Liberté provisoire pour les étudiants : Le Chef de file de l’opposition demande la fin de la persécution judiciaire

    Mais je comprends pas nos opposants avec cette affaire de Sénat ! j’ai l’impression que pour se faire entendre de nos jours par la presse il faut évoquer cette affaire de sénat. Vous nous pompez l’air. Il n’y a rien à faire au CFOP apparement que de parler du sénat quoi ? Donc si on supprime le Sénat, tout nos problèmes seront resolus ? Et les 75 Millions/an du contribuable qu’on attribue au CFOP ? Qu’on supprime aussi le budget alloué au CFOP car on ne voit pas en quoi çà ameliore notre quotidien !

    Répondre à ce message

  • Le 29 août 2013 à 12:33, par LE CREANCIER En réponse à : Liberté provisoire pour les étudiants : Le Chef de file de l’opposition demande la fin de la persécution judiciaire

    Si apporter du soutien aux étudiants est une récupération,donc l’opposition n’est pas le seul récupérateur ,mieux l’opposition a toujours dénoncé les conditions de vie et d’études difficiles des étudiants.Que ceux qui n’ont rien a dire aillent dormir.

    Répondre à ce message

  • Le 29 août 2013 à 20:15, par kersal En réponse à : Liberté provisoire pour les étudiants : Le Chef de file de l’opposition demande la fin de la persécution judiciaire

    Félicitations pour les avocats car ils ont fait un travail remarquable.!
    C’est vraiment nul cette entrée médiatique.
    Ayez le courage de dire la vérité que de chercher à jouer au populiste.
    Les sur ce coup les étudiants ont gaffé et il faut avoir l’humilité et l’honnêteté intéllectuelle de le dire.
    le mal de l’afrique ce sont les politiciens et intellos malhonnêtes.
    quel triste sort pour notre continent ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés